Les 14 destinations éco-responsables en France

Le Parc Naturel Régional du Lubéron

Découvrez les meilleures destinations éco-responsables en France pour concilier vacances et préservation de la planète.

Voyager, c’est bien. Voyager vert, c’est encore mieux ! Notre équipe a sélectionné certaines des destinations françaises les plus engagées pour la défense de leur écosystème. Labellisées, reconnues pour leurs efforts en matière de pollution, d’émission de CO2, de réduction des déchets ou d’infrastructures propres, elles sont idéales pour des vacances respectueuses de l’environnement. Montagnes, mers, villes, itinéraires : choisissez ce qui vous plaît parmi les meilleures destinations éco-responsables en France.

1. Le Massif central

Le Massif central

Crédit photo : Shutterstock – Oligo22

Le Massif central occupe 85 000 km² en plein cœur du territoire hexagonal. Ce n’est pas moins de 15 % de la superficie totale du pays. Du Morvan au Haut-Languedoc en passant par les Grands Causses, les Volcans d’Auvergne, les Cévennes ou le Pilat, il compte de nombreux parcs naturels engagés dans la Charte Européenne du Tourisme durable.

Elle regroupe des dizaines de prestataires touristiques œuvrant pour la défense de cet environnement sublime. Explorer cette destination éco-responsable en France est tout aussi agréable l’hiver que l’été. Il n’y a pas de saison pour prendre soin de la planète !

2. La ville d’Angers

Angers

Crédit photo : Shutterstock – saiko3p

L’Observatoire des Villes Vertes a publié en 2020 son classement des villes les plus propres de France. Valable pour 3 ans, il prend notamment en compte la préservation du patrimoine végétal urbain. Angers, dans le Maine-et-Loire, se place au premier rang en consacrant le budget le plus important aux espaces verts. C’est d’ailleurs dans la métropole angevine que l’on retrouve Terra Botanica, le Premier Parc Européen dédié au monde végétal.

Engagée depuis 1999 dans le projet « Angers ville écologique et durable », elle applique des initiatives cohérentes : lampes basse consommation, tri des déchets, émissions de polluants… En outre, Angers travaille sur une certification ISO 20121 labellisée « Destination Internationale Responsable ».

3. Le département du Doubs

Département du Doubs

Crédit photo : Shutterstock – Roman Babakin

Territoire vert, le département du Doubs intègre sans surprise notre classement des meilleures destinations éco-responsables en France. Ses sites touristiques phares offrent aux visiteurs la possibilité de passer des vacances propres : Saline Royale d’Arc-et-Senans, station « quatre saisons » de Métabief, l’Eurovéloroute Nantes-Budapest de la vallée du Doubs entre Montbéliard à Besançon, activités de pleine nature…

L’élaboration du Plan Départemental des Espaces, Sites et Itinéraires (PDESI) permet de profiter d’activités de plein air respectueuses de l’environnement. Le Département met en œuvre en partenariat avec les acteurs locaux des animations au niveau du réseau des Espaces Naturels Sensibles (ENS). Très bien préservé et protégé, le département est un exemple à suivre… et à découvrir lors d’un prochain séjour.

4. La vallée de la Loire

Vallée de la Loire

Crédit photo : Shutterstock – StevanZZ

La Loire mesure plus de 1 000 kilomètres, ce qui en fait le fleuve le plus long de France. C’est le paradis des cyclistes et des amoureux du patrimoine : on y trouve notamment les célèbres châteaux de la Loire. La région Centre-Val de Loire abrite aussi des trésors naturels et un écosystème varié exceptionnel.

Champs, mais aussi lacs, forêts, étangs, landes et tourbières composent une mosaïque de paysages fabuleux. Les zones naturelles abritent une faune et une flore que l’on découvre préférentiellement à pied ou en vélo. Entre Beauce, Sologne et Brenne, la région compte deux parcs naturels régionaux : à vous de venir les explorer.

5. Station de MorzineAvoriaz

Morzine–Avoriaz

Crédit photo : Shutterstock – vvoe

Située en Haute-Savoie, la station de Morzine-Avoriaz fait depuis 2021 partie des 12 stations d’altitude françaises labellisées « Flocon Vert ». Soucieuse de son impact environnemental, cette destination éco-responsable en France est 100 % piétonne depuis sa création en 1966.

Partenaire d’une célèbre société de covoiturage, elle accueille 4 bornes de rechargement de voitures électriques. Des navettes gratuites permettent de traverser facilement le domaine. En outre, remarquons la formidable intégration paysagère de ses immeubles de bois, conformes aux souhaits des architectes initiaux. Leur orientation permet d’optimiser la consommation d’énergie de cette station montagnarde durable. Un exemple à suivre tant les domaines d’altitude sont impactés par le réchauffement climatique.

6. Strasbourg

Strasbourg

Crédit photo : Shutterstock – Leonid Andronov

Avec environ 600 kilomètres de pistes réservées aux vélos, Strasbourg est reconnue comme la ville la plus cyclable de France et la quatrième d’Europe. Pionnière en matière de déplacement propre, la métropole alsacienne s’inscrit dans la modernité en développant un réseau de tramway. Ses six lignes améliorent l’attractivité du centre-ville en le desservant d’un bout à l’autre.

Capitale de la biodiversité en 2014, Strasbourg a été classée troisième ville verte de France par l’Observatoire des villes vertes en 2017, derrière Angers et Nantes. Les efforts de la municipalité pour encourager les comportements responsables se ressentent jusque dans la gestion de l’éclairage public. Une lumineuse façon de prendre soin de la planète.

7. Le Canal du Midi

Canal du midi

Crédit photo : Shutterstock – Zdenek Matyas Photography

Le Canal du Midi est une fierté nationale depuis son inauguration en 1681. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts puisqu’il fut inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1996. Une Voie Verte de 250 kilomètres le longe de Toulouse à Sète.

Les cyclistes profitent de cet itinéraire ombragé ponctué de châteaux cathares pour traverser vignobles et villages médiévaux charmants. La navigation de plaisance n’est pas en reste puisqu’il peut se parcourir en bateau (électrique de préférence). Ce haut lieu du slow-tourisme fait évidemment figure d‘incontournable parmi les destinations éco-responsables en France.

8. Le Parc Naturel Régional du Lubéron

Le Parc Naturel Régional du Lubéron

Crédit photo : Shutterstock – Matt Ledwinka

Créé en 1977 et réparti sur les départements du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence, le Parc Naturel Régional du Lubéron est classé Réserve de Biosphère par l’Unesco depuis 1997. Il comprend d’authentiques trésors du patrimoine naturel français.

Conjuguant développement territorial, découverte et préservation de la nature, il offre de nombreuses activités touristiques. Vélotourisme, œnotourisme, géo-tourisme : de l’écotourisme multifacette en somme ! De la dalle à empreintes de Saignon au parc de la Thomassine en passant par le mythique « Colorado provençal » de Rustrel, les visiteurs en prennent plein les mirettes. De nombreuses initiatives mettent en avant ce site naturel prodigieux tout en réduisant l’empreinte écologique associée. Chapeau bas.

9. La Corse orientale

Corse orientale

Crédit photo : Shutterstock – Rudmer Zwerver

Un éco-séjour sur l’Île de Beauté ? Quelle bonne idée ! Le réseau « Ecotourisme Corse Orientale » se compose de 35 communes au sein d’une région agricole historique. Il valorise une offre touristique complète : éco-hébergements, production alimentaire locale, animations et commerces, activités de pleine nature… Tout ici est fait pour encourager le slow-tourisme à la Corse.

Les collectivités concernées pratiquent une politique d’achats responsable, optimisent la gestion de leurs déchets, l’économie des ressources naturelles et la consommation énergétique globale. Une charte commune de huit critères engage les acteurs à la transparence vis-à-vis de leur propre impact environnemental. Compte tenu de la majesté de ce territoire, c’est évidemment bien appréciable.

10. Chamonix-Mont-Blanc

Chamonix-Mont-Blanc

Crédit photo : Shutterstock – Nataliya Nazarova

L’association Mont-Blanc Ecotourisme a été fondée par les offices de tourisme de Megève et Chamonix en décembre 2007. Elle promeut la réduction des émissions, des animations écologiques estivales ainsi que la prise de conscience collective.

D’ailleurs, la vallée de Chamonix-Mont-Blanc est le premier territoire de montagne à adopter un Plan Climat Energie Territorial (PCET). Concernée par le retrait des glaciers environnants, c’est tout naturellement qu’elle a opté pour cette démarche volontaire. Hébergeurs, écoles de ski, accompagnateurs et guides de montagne, prestataires de services et commerçants participent activement à développer un tourisme responsable au Pays du Mont Blanc.

11. Parc national des Calanques

Parc national des Calanques

Crédit photo : Shutterstock – Gaspar Janos

Le Parc national des Calanques a été créé en 2012. Il est aujourd’hui membre du projet DestiMED qui rassemble 13 aires protégées marines ou côtières. Le but ? Développer l’écotourisme méditerranéen. Le parc se répartit sur les communes de Marseille, La Ciotat et Cassis.

Avec 50 000 hectares de paysages mirifiques, il assure un partenariat efficace avec les acteurs du tourisme. Restaurateurs, hébergeurs et producteurs participent à la protection de cette destination éco-responsable en France. On appréciera les activités de plein air proposées comme la randonnée, le kayak, la plongée sous-marine, le vélo tout-terrain… Les offices de tourisme locales et les autorités compétentes (la police environnementale) veillent au respect de ce territoire majestueux.

12. L’écohameau du Claux

L’écohameau du Claux est un projet innovant à reproduire d’urgence. Porté par une dizaine de familles du Lodévois, dans le département de l’Hérault, il fait suite à une idée de la mairie d’Olmet-et-Villecun. Celle-ci a souhaité développer un prototype d’éco-village neutre en carbone et respectueux de l’environnement.

Si le hameau ne peut plus accueillir de nouvelles familles, les habitants organisent des visites de cet habitat. Des animations ludiques et des formations à l’éco-construction sont proposées aux visiteurs. Ils pourront échanger avec les habitants sur les avantages propres à ce type de lieu qui l’est tout autant. Ce qui donnera peut-être lieu à la reproduction de cette initiative vertueuse ?

13. Le Parc Naturel Régional du Gâtinais français

Parc Naturel Régional du Gâtinais français

Crédit photo : Shutterstock – bensliman hassan

Le Parc Naturel Régional du Gâtinais français compte 69 communes sur 76 600 hectares. Situé au sud-est de l’Île-de-France, classé depuis 1999, il répond à la volonté des Conseils généraux de l’Essonne et de la Seine-et-Marne de créer un espace propre au sud de l’une des régions les plus polluées d’Europe.

Outre les activités de plein air, on apprécie la volonté des prestataires touristiques de mettre en valeur ce site fabuleux. De Milly-la-Forêt au château de Courances, le « pays des mille clairières et du grès » le mérite clairement.

14. La Vélodyssée

Hendaye - Vélodyssée

Crédit photo : Shutterstock – Unai Huizi Photography

La Vélodyssée est une véloroute qui traverse la Bretagne et longe l’Atlantique jusqu’à la Côte basque. Elle se compose d’une quarantaine d’itinéraires et voies vertes pour plus de 1 200 km de tracé le long de l’Atlantique.

Entre Roscoff et Hendaye, près de 70 % du trajet s’effectue sans croiser la moindre voiture. Tout au long de votre parcours, vous pourrez vous prêter à la baignade et à la dégustation de produits de la mer. Des sites du patrimoine uniques et des centaines d’hébergements verts vous y tendent les bras. Mieux : l’itinéraire est particulièrement bien desservi en voies ferrées. Laisser la voiture au garage pour ses vacances, c’est aussi ça voyager responsable !

2258
Laisser un commentaire ou