7 destinations pour les fans de street art en France

Vitryne du street art

Vous vous passionnez pour l’art urbain ? Generation Voyage vous emmène découvrir les destinations françaises fans de street art.

Découvrir le street art en France, c’est comprendre qu’il puise ses racines dans les années 60 à Philadelphie. Il connaît un essor retentissant une dizaine d’années plus tard en Europe.

Ce mouvement artistique autrefois interdit devient aujourd’hui une réelle façon de laisser exploser sa créativité. Des artistes reconnus dans le monde entier transforment des murs banals en de véritables œuvres colorées. Les fans de street art, quant à eux, traquent ces œuvres dans tous les recoins des plus belles villes du monde. Mais parfois, pas besoin d’aller bien loin pour satisfaire sa curiosité.

Generation Voyage vous a déniché 7 destinations françaises pour les fans de street art. À vos pinceaux !

1. Street Art City en Auvergne

Street Art City en Auvergne - street art France

Crédit photo : Flickr – Loanne ou Lolo (No logos please)

Direction l’Auvergne et plus précisément l’Allier pour cette première destination street art en France. « Street art City » s’impose comme l’un des endroits les plus atypiques pour admirer des fresques murales.

Au cœur de ce projet, un terrain de jeu de 7000 m2 où 300 artistes du monde entier laissent libre cours à leur imagination. Tout d’abord, les murs extérieurs se parent de réalisations hautes en couleur, notamment l’hôtel 128. Ce dernier vous emmène dans une expérience unique pour tous les amateurs de street art.

Ce bâtiment possède 128 chambres, jusque-là un hôtel comme les autres. Cependant, si vous prenez le risque de pousser la porte de chacune d’entre elles, vous vivrez une expérience immersive hors du commun. 128 micro galeries, chacune avec son propre monde, son propre message et ses propres codes.

2. Street art à Paris

Street art avenue — Canal Saint-Denis

Canal Saint-Denis

Crédit photo : Flickr – Guilhem Vellut

Paris est sans aucun doute l’une des meilleures destinations street art en France. Depuis 2016, le parcours urbain « Le street art avenue » s’étire sur 5 km en Seine–Saint-Denis. Une trentaine de fresques murales longent le canal Saint-Denis depuis Paris la Villette jusqu’au Stade de France à Saint-Denis. Les artistes d’art contemporain habillent les passerelles et les murs de ce paysage post-industriel avec leurs œuvres pop et colorées.

Tout au long de votre balade, ouvrez l’œil pour reconnaître les réalisations du duo Jenial au pied de la passerelle Thiers. Celles d’Hydrane se cachent sur la barrière du quai Gambetta. Les artistes n’investissent pas seulement les murs en béton. En effet, l’artiste Dawal a transformé un camion-toupie en véritable trésor artistique. Vous l’apercevrez peut-être circuler dans Paris avec son nouveau look unique et tendance.

D’ailleurs, ce parcours deviendra un axe stratégique pendant les Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Il reliera les équipements sportifs de la capitale à ceux de Seine-Saint-Denis.

Le quartier de Belleville

Le quartier de Belleville - street art France

Crédit photo : Flickr – Guilhem Vellut

Dans le 20e arrondissement de Paris, le parc de Belleville n’échappe pas au phénomène du street art en France. D’ailleurs, il en est même l’un des précurseurs. Les fresques de street artistes ornent les murs et les piliers entre la nature et la ville.

Les fins connaisseurs reconnaîtront les enfants iconiques du street artiste Seth sur les poteaux du belvédère ou les œuvres de Kenor et El Pez. En plus de profiter d’une vue imprenable sur Paris, le mirador s’inscrit comme un lieu d’expression du street art dans le cadre du « Belvédère des artistes. »

Découvrir le street art à Paris, c’est aussi se perdre dans les ruelles. Nous vous recommandons la rue Dénoyez, témoin de cette richesse artistique et éphémère.

Le mur Oberkampf

Le mur Oberkampf

Crédit photo : Flickr – Jeanne Menjoulet

Generation Voyage continue la découverte du street art en France avec le mur Oberkampf investi par le collectif le M.U.R. Cette association s’engage dans la promotion de l’art urbain en France, notamment à Bordeaux, Biarritz, Rennes ou Strasbourg.

Plus de 250 street artistes y ont apposé leur style entre graffiti, street art et détournement dans le 11e arrondissement. À l’angle de la rue Saint-Maur et Oberkampf, les débutants et les artistes urbains confirmés comme Ben, Miss Tic ou l’Atlas laissent libre cours à leur imagination. Toutes les deux à trois semaines, admirez-les en live-painting pour le plus grand plaisir des passants et des amateurs de culture urbaine.

Le canal de l’Ourcq

Le canal de l’Ourcq - street art France

Crédit photo : Flickr – Guilhem Vellut

Le canal de l’Ourcq ressemble à une galerie d’art à ciel ouvert entre Paris et sa banlieue. Le long du « parcours de l’Art » à l’Ourcq, tout support est propice à l’expression de l’art urbain : façade, boîtes postales, escaliers ou armoires électriques.

Votre balade à pied ou à vélo vous mènera à la rue de l’Ourcq devant un pan de mur entièrement recouvert. Des artistes urbains tel que Doudou style, Sitou ou Da Cruz, un graffeur local y ont laissé leur empreinte.

D’ailleurs, l’association Graffart organise de nombreux événements autour de l’art urbain. Les petits comme les grands s’initient au graff ou à la mosaïque grâce à des ateliers d’initiation.

Vitry-sur-Seine : Vitryne du street art

Vitryne du street art

Crédit photo : Shutterstock – EQRoy

Nous finissons ce tour d’horizon du street art à Paris avec la Vytrine du street art à Vitry-sur-Seine à quelques kilomètres au sud de la capitale. Vitry-sur-Seine détient une belle collection de graffitis à chaque coin de rue depuis les années 90. Christian Guemy ou C215 contribue au développement de cette galerie colorée depuis 2009. De plus, leurs œuvres traversent même l’atlantique jusqu’à Los Angeles ou chez nos voisins italiens à Rome.

Découvrez également la fresque monumentale de Kouka Ntadi, un artiste franco-congolais disséminé sur plusieurs façades d’immeuble avenue Henri Barbusse. Un artiste irlandais Fin Dac laisse aussi son empreinte dans le quartier de la glacière. Promis, on ne vous dit pas tout ! Localisez par vous-même les réalisations de Pixel Pancho, Fin Badd, Indigo ou Kashink au détour d’une rue.

3. Street art à Bordeaux

L’espace Darwin

L’espace Darwin - street art France

Crédit photo : Flickr – Bernard Blanc

Bienvenue à l’espace Darwin au bord de la Garonne sur la rive droite de Bordeaux. Autrefois occupée par les militaires, la caserne Niel devient le Darwin camp dans les années 2000. Un véritable terrain d’expression pour les artistes en herbe, mais pas seulement. Sous l’impulsion du groupe Évolution, skateur, danseurs de hip-hop et bien sûr graffeur laissent dorénavant exploser leur créativité.

Dans cette scène importante de la culture bordelaise, vous pouvez boire un verre, manger au restaurant, arpenter les boutiques responsables, profiter du skate park et bien entendu admirer quelques unes des plus belles œuvres de street art en France. D’ailleurs, ce sont ces fresques murales qui attirent les projecteurs sur ce lieu atypique. Vos yeux ont envie de se poser partout tellement l’art y est omniprésent lors de votre promenade urbaine. Laissez-vous aller à la contemplation des œuvres de Skou 1995, Mimil, Jeff Soto, Laurence Vallière ou les pinsons de Darwin à l’arrière du skate park.

M.U.R aux Chartrons

M.U.R aux Chartrons

Crédit photo : Flickr – Thierry

Nous vous l’avions évoqué précédemment, l’association M.U.R déploie ses ailes dans différentes villes de France. Dans le Sud-ouest, elle pose ses valises (ou ses graffs) sur un tableau de 35 m2 aux Chartrons. Originales et éphémères, ces œuvres uniques empruntent les formats et les rituels de l’affichage publicitaire. Elles s’incorporent si bien dans l’architecture du quartier qu’il est devenu un lieu incontournable de Bordeaux.

D’ailleurs, Jef Aérosol inaugure le MUR avec une de ces créations en 2014. Cet artiste bordelais accède à la reconnaissance grâce à sa fresque géante sur la face du CHU. Il souhaite sensibiliser le grand public au dépistage du cancer du sein.

4. Street Art à Lyon

Le quartier Croix-Rousse

Le quartier Croix-Rousse - street art France

Crédit photo : Flickr – thierry llansades

Le quartier de la Croix-Rousse commence son épopée artistique sous l’impulsion d’étudiants des Beaux-arts. De leur génie créateur naît même la célèbre « fresque des Lyonnais ». Aujourd’hui, les pentes de la fameuse colline lyonnaise restent un terrain privilégié pour les différents artistes urbains.

Les œuvres éphémères renouvellent la beauté de ces lieux et l’envie d’y flâner régulièrement. Vous y croiserez le regard de David Bowie rue Neyret ou les très populaires escaliers Mermet transformés par Wenc. L’escalier Prunelle lui aussi se pare de couleurs acidulées grâce aux résidents bénévoles du quartier. À chaque coin se cache une référence pop d’Happy Curio ou alors des mosaïques geek d’In the Woop.

Offside Gallery

Crédit photo : Facebook – Offside Gallery

L’Offside Gallery propose un tout autre visage de l’art urbain depuis 2016. Cette galerie d’art au sein du Groupama Stadium accueille chaque mois des artistes confirmés ou émergeant du monde entier. Réalisée dans l’enceinte culturelle, l’offre au public se renouvelle sans cesse. Cela fait de lui un des lieux préférés des amateurs de street art. Ils parcourent 1800 m2 de surface peinte, ça en fait des murs complètement colorés !

5. Street art à Montpellier

Quais du Verdanson

Quais du Verdanson - street art France

Crédit photo : Flickr – chantal

Depuis plus de 20 ans, les quais du Verdanson sont un paradis pour tous les amoureux de street art en France. Ce lieu atypique regroupe sur 4 km de nombreuses pépites qui se renouvellent régulièrement. Les murs du canal s’offrent une deuxième jeunesse sous les bombes des artistes du moment. Bien plus qu’un nouvel habillage, ce lieu de création perpétuelle donne un autre souffle au long canal. D’ailleurs, vous y croiserez sûrement des graffeurs en plein travail lors de votre promenade urbaine.

Quartier de l’écusson

Quartier de l’écusson

Crédit photo : Flickr – Fred Romero

Bien connu des Montpelliérains, le quartier de l’écusson représente le cœur névralgique de la vieille ville. Les vacanciers et les locaux y viennent boire un verre, faire du shopping ou visiter ces lieux culturels.

Pendant votre découverte de la ville, levez les yeux juste un instant. Une tout autre facette de la ville « surdouée » de son petit nom se dévoilera devant vous. Graffiti, mosaïque ou collage, la culture du street art se dévoile sous toutes ses formes. Rien n’échappe au coup de pinceau ou de graff des artistes du sol au plafond en passant par les murs.

Ici, pas de fresques murales imposantes, mais des œuvres petit format cachées tel Charlie dans le livre éponyme. Certaines réalisations deviennent même cultes comme les mosaïques des personnages de Space Invaders ou les vélos accrochés par Monsieur BMX.

6. Street art à Marseille

La friche de la belle Mai

La friche de la belle Mai - street art France

Crédit photo : Flickr – Isabelle MOREL

Dès que vous posez les pieds à la « friche de la belle Mai, » vous sentez l’omniprésence du street art. Cette ancienne manufacture de tabac réhabilitée en lieu culturel accueille de nombreuses fresques colorées, pochoirs ou collages en son sein.

Bien plus qu’un lieu d’expression, vous déambulez dans un espace où les familles profitent du skate park, du terrain de basket ou des jardins partagés. Les artistes urbains animent ce lieu de 100 000 m2 en perpétuel mouvement.

Le quartier du panier

Le quartier du panier

Crédit photo : Flickr – Jeanne Menjoulet

Plus vieux quartier de Marseille, le quartier du Panier attire tous les amateurs de street art ou même les curieux avides de sortir des sentiers battus. Le street art réside partout où vous posez les yeux.

Arpentez les ruelles colorées à la découverte des réalisations de graffeurs connus comme la Brésilienne Nhobi. Après votre balade, nous vous conseillons de marquer un arrêt au concept store et street art gallery Undartground. Vous y verrez le célèbre fisherman.

Le cours Julien

Le cours Julien - street art France

Crédit photo : Flickr – Jeanne Menjoulet

Des couleurs et encore des couleurs au cours Julien depuis les années 80 à deux pas du Vieux-Port. Chaque recoin de la rue la plus taguée au monde (selon les Marseillais) accueille des créations plus originales les unes que les autres. Portes, escaliers, façades de commerces s’offrent une nouvelle devanture le temps de quelques semaines.

Nous vous recommandons d’y aller le dimanche lorsque les magasins sont fermés pour admirer les rideaux de fer prendre vie. Cet art éphémère vous emmène régulièrement à la rencontre de nouveaux artistes de la scène urbaine. Parmi les plus connus dans le cours Ju comme l’appellent les locaux, C215, Monsieur Chat ou Mahn Kloix.

D’ailleurs en 2014, la Fédération Marseille Centre lance la première édition du festival de street art du cours Julien. Les artistes créés en live painting sous l’œil attentif des riverains et des passionnées de l’art urbain.

7. Les murs peints à Angoulême

Angoulême

Crédit photo : Flickr – thierry llansades

Capitale de la bande dessinée, Angoulême initie un vaste programme de fresques murales BD sur les murs de sa ville. Le street art s’imprègne donc de l’univers de la bande dessinée tout au long d’un parcours urbain fondé par Cité Création. Une trentaine de murs peints constitue un itinéraire touristique reconnu par ceux qui foulent les pavés d’Angoulême.

Kirikou, Tintin ou encore Gaston Lagaff racontent une histoire inédite à celui qui trouvera leur localisation dans la ville. Derrière ces réalisations se cachent même les lauréats du Grand Prix du festival de la BD d’Angoulême. Une bien belle manière d’exposer son art sous un nouveau jour aux yeux de tous.

Le street art prend une place partout en France pour celui qui saura dénicher les pépites autour de chez lui. Quelle destination choisiras-tu pour découvrir les artistes du monde entier ?

 

2886
Laisser un commentaire ou