Station de métro City Hall : un secret hors du temps dans les sous-sols de New York !

avatar

New York est la plus grande ville des États-Unis, et en tant que telle, il est évident qu’elle regorge de secrets, comme sa magnifique station de métro abandonnée City Hall !

New York est la destination la plus prisée des touristes avec Los Angeles et Miami, et la Big Apple est probablement la ville des États-Unis renfermant le plus de secrets. Parmi ceux-ci, il y en a un qu’il vous est facile de visiter lors de votre voyage à New York : la station de métro abandonnée City Hall !

Il s’agit d’une des premières stations de la ville ayant ouvert ses portes aux New-Yorkais en 1904, et fermée en 1945, après la Seconde Guerre Mondiale. Afin de vous faire découvrir ce lieu magique, Génération Voyage vous a concocté un article sur cet endroit hors du commun avec les informations nécessaires pour préparer une visite dans ce lieu hors du temps !

Sur les traces de la station de métro City Hall de New York

City Hall, New York

Crédit Photo : Shutterstock / Felix Lipov

Pour comprendre l’intérêt, mais aussi l’histoire de la station de métro abandonnée City Hall, il faut remonter à la construction des premières lignes de métro de New York. S’il couvre des centaines de stations et dispose de plusieurs dizaines de lignes aujourd’hui, lors de son ouverture en 1904, il ne comptait alors que quelques lignes desservant les principaux points d’intérêts, d’industries et de commerces.

Quelques stations avaient donc été construites, et la City Hall Station était l’une d’elles. Plus précisément, il s’agissait du terminus de la toute première ligne de métro mise en service le 27 octobre 1904, et surtout l’une des plus belles de toutes.

Mais pourquoi est-elle devenue une station de métro abandonnée, vous demanderez-vous probablement ? Il faut savoir qu’avec la popularisation du transport en commun et le nombre toujours grandissant de New-Yorkais montant à bord du métro tous les jours, les wagons ont été changés et rendus plus longs et larges, de même pour les portes et les rails.

Par conséquent, la station n’était plus aux normes pour assurer la sécurité des passagers et le passage des métros, et il aurait fallu que la ville investisse afin d’agrandir les voies et d’aménager la station pour faire en sorte qu’elle puisse à nouveau accueillir le métro. Mais cela représentait un investissement trop important par rapport au revenu de la station. Celle-ci n’accueillant à l’époque que quelques centaines de passagers, ce qui était donc bien moins que les autres stations de la ligne.

La City Hall Station a donc finalement cessé d’être utilisée en 1945, mais le métro n°6 passe toujours par cette station après avoir atteint Brooklyn Bridge, ce qui permet de pouvoir brièvement voir ce lieu.

Que se cache-t-il derrière la station de métro abandonnée City Hall ?

City Hall, New York

Crédit Photo : Shutterstock / Felix Lipov

La City Hall Station est une station de métro magnifique n’ayant pas changé depuis sa construction au début du XXe siècle. Cela vous permettra quelques instants de détente et d’émerveillement dans un véritable saut dans le temps grâce à sa conservation hors du commun.

Cette station aux toits voûtés est tout simplement hors du temps : ses grandes fenêtres de verre semi-transparent donnent une ambiance chaleureuse lorsque le soleil illumine la station, ses murs pavés de vert et blanc sont magnifiques, et les quelques plaques ornant les murs rappellent les noms des membres de la Chambre du Commerce ayant autorisé la construction du métro.

Le fantôme de City Hall

Notez que si vous aimez les histoires de fantômes, la City Hall Station a — bien entendu — elle aussi sa propre histoire. Selon les légendes urbaines, cela s’est passé dans les premières années de la construction du métro.

Lors de sa construction, au tout début du XXe siècle, les ouvriers travaillant sur le site mentionnaient souvent des bruits étranges, semblables à une plainte, sans cependant vraiment être identifiables. Ces sons étaient toujours entendus tard, bien après le coucher du soleil. Nombreux furent les ouvriers cherchant à connaître l’origine de ceux-ci, se demandant si quelqu’un était rentré sur le site de construction et s’était installé dans les tunnels, mais ce fut en vain.

Les sons continuèrent pendant plusieurs semaines, jusqu’à ce qu’un nouvel ouvrier originaire d’une tribu nommée Leni Lenape vienne travailler dans cette station de métro. Lorsque la nuit tomba et que les plaintes se firent entendre, il reconnut les sons comme étant un langage d’une tribu ayant vécu sur les terres de New York.

Après quelques recherches, il fut découvert que la station City Hall était en faite construite sur un ancien champ de guerre où de nombreux Indiens d’Amérique perdirent la vie, et les sons entendus étaient en fait les lamentations des esprits des guerriers ayant péri en ces lieux et n’ayant pas eu droit à des funérailles correctes.

Les ouvriers, inquiets par ce qu’ils venaient de découvrir, décidèrent donc de faire appel à un shaman, et celui-ci exécuta une cérémonie permettant de donner la paix aux esprits errants des guerriers. Depuis lors, les fantômes seraient en paix et aucune lamentation n’aurait retenti. Ou du moins, personne n’est là pour les entendre et, qui sait si d’autres fantômes n’ont pas fait leur apparition dans ce lieu laissé à l’abandon depuis plus de 70 ans.

Pour y aller

Si vous avez envie de voir la City Hall Station par vous-même, nous vous avons rassemblé quelques informations utiles pour préparer votre visite.

Comment ?

Il existe 2 moyens de pouvoir accéder et admirer la station, dont un quelque peu risqué vis-à-vis de la loi.

Le métro n°6

En effet, la façon la plus simple de pouvoir admirer City Hall Station est de rester dans le métro n°6 pendant que celui-ci fait demi-tour, car il passe à 2 reprises par l’ancienne station. Cependant, rappelez-vous toujours que cette méthode est illégale, bien que de nombreux touristes cherchant à voir par eux-mêmes City Hall bravent tous les jours la loi.

Dans ce cas-ci, il est conseillé de choisir le 7e, 8e ou 9e wagon du métro afin d’avoir le temps de voir venir la station, mais aussi de choisir un jour ensoleillé afin de profiter des illuminations de cette gare.

Le New-York Transit Museum

L’autre manière, totalement légale cette fois-ci, est de participer à une visite guidée du Transit Museum de New York, ce qui vous permettra de voir depuis les quais la magnifique architecture de la station de métro Old City Hall.

Le Transit Museum est un musée peu connu des touristes, mais aussi de la plupart des locaux, qui est dédié à l’histoire de la construction des lignes de métro, mais contient aussi de nombreuses voitures de métros de toutes les époques.

Quand ?

Les visites organisées par le Transit Museum prennent place une fois par mois tout au plus, et il vous faudra réserver à l’avance votre ticket, car ils partent très rapidement, parfois en seulement une quinzaine de minutes.

Quant au métro 6, il passe de manière régulière toute la journée et tous les jours sans arrêt. Vous pourrez trouver son horaire exact en ligne, ou dans les stations de métro. Mais, de manière générale, vous pourrez avoir un métro toutes les 5 à 10 minutes tout au plus.

À quel prix ?

Le métro

Si vous prenez le métro pour voir la station :

  • Ticket normal : 3$
  • MetroCard rechargeable (réduction à 2,62$ par trajet) : 5,5 à 100$
  • Pass illimité pour 7 jours ou plus : environ 34$

Transit Museum

Si vous réussissez à obtenir une place pour la visite du Transit Museum, alors prévoyez une enveloppe de 50$ par adulte pour la visite, et ce seulement après avoir acquit une carte de membre payante. Ce qui revient à environ 35$ par carte, renouvelable à l’année.

Ce que je peux découvrir dans les alentours

City Hall, New York

Crédit Photo : Shutterstock / Felix Lipov

Bien sûr, vous aurez probablement envie de visiter bien plus encore dans la ville de New York après avoir aperçu la City Hall Station. Parmi les activités et visites incontournables, vous pourriez :

  • Pour rester dans le monde des transports, visiter le Grand Central Terminal, la référence dans les gares des États-Unis.
  • Visiter le New York Transit Museum, un musée peu connu se trouvant dans une station datant de 1936.
  • Prendre le ferry et partir à la visite de la Statue de la Liberté, symbole de la ville, mais aussi des États-Unis.
  • Vous promener au milieu de Central Park et de ses 341 hectares de verdures au milieu de la jungle de béton qu’est New York.
  • Pour les amoureux d’art, profiter du Metropolitan Museum of Arts ainsi que le Musée Guggenheim et de leurs larges collections d’œuvres d’art et objets liés au monde des arts.
  • Passer par Broadway et Time Square pendant votre soirée et profiter de l’animation de ces deux endroits emblématiques, mais aussi de leurs multiples illuminations.
  • Profiter d’une sortie à Coney Island pour goûter aux fameux hot-dogs, mais aussi vous amuser aux diverses baraques et faire un tour dans la grande roue.

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire