Visiter la High Line, l’autre poumon vert de New York

New York: Le guide touristique complet
avatar

Vous souhaitez explorer New York sous un autre angle ? Découvrez notre dossier spécial High Line poiur visiter le fameux Parc urbain de la Big Apple !

Quand on évoque New-York, on pense inévitablement à ses buildings, à la cinquième avenue et au mondialement célèbre Central Park. Ces lieux sont en effet des passages obligés lors d’un séjour dans la “Big Apple”. Mais la ville a bien d’autres beautés cachées, comme la surprenante High Line. Ce lieu insolite, qui surplombe la ville, vous surprendra tant par sa structure que par l’expérience de nature, d’art et de design qu’il propose.

En voyage à New-York, visiter la High Line est l’occasion de prendre un peu de hauteur et de découvrir la ville sous un angle différent alors, suivez le guide !

À lire aussi : Les 15 choses incontournables à faire à New-York

Les origines de la High Line

Les origines de la High Line remontent au milieu du XVIIIème siècle, lorsque la New York Central Railroad, construisit la première voie de chemin de fer rejoignant le sud ouest de Manhattan. Cette dernière suscita de vives contestations dues au danger qu’elle représentait pour les piétons. En effet, en 1910, pas moins de 540 personnes furent tuées par les trains.

Dans un objectif d’amélioration, la ville de New York décida alors de retirer la ligne de chemin de fer des rues et d’en construire une toute nouvelle surélevée. C’est ainsi qu’en 1933, apparu la fameuse High Line. Cette voie de chemin de fer permit de transporter des millions de denrées alimentaires en créant des accès faciles vers les usines de la ville de New York. Ce fut un succès jusque dans les années 80, où avec la multiplication des échanges commerciaux routiers, la High Line fut condamner à la démolition.

Les premières idées de conservation de la structure commencèrent alors à germer dans l’esprit des résidants des quartiers sur ouest de Manhattan, surnommés alors “Friends of the High Line”. Mais ce n’est qu’à la fin des années 90, que la beauté du lieu fut révélée et invita les habitants à se mobiliser pour la conserver. Soutenus par la mairie de New York, la High Line ouvrit ainsi ses portes en 2009, sous la forme d’un jardin public.

Qui sont les Friends of the High Line ?

Joshua David et Robert Hammond, résidants des quartiers sud ouest de Manhattan, fondèrent dans les années 90, les “Friends of the High Line”. Cette association à but non lucratif fut créée pour protéger la structure de la démolition. Ils virent en ce lieu un potentiel caché et révélèrent toute sa beauté en y créant un jardin public.

Ainsi, si la High Line est aujourd’hui la propriété de la ville de New York, le parc est cependant entretenu et géré par les “Friends of the High Line”. Tous les New-yorkais peuvent en devenir membre et participer à la sauvegarde du site. En effet, l’association ne manque pas d’idées pour rassembler des fonds : donations, organisations d’évènements ou encore la possibilité d’adopter une plante. Les “Friends of the High Line” sont non seulement parvenus à conserver la structure mais ils sont également parvenus à en faire un lieu de vie.

Bon à savoir : Pour soutenir l’association et voir les prochains évènements, rendez-vous sur le calendrier officiel de la High Line.

Que faire sur la High Line ?

Visiter la High Line est une expérience à part entière. En plein coeur de Manhattan, ce parc suspendu est un vrai lieu de vie où se mélange nature, évènements artistiques et design.

La High Line offre, en effet, une immersion à travers la nature sauvage qui a repris ses droits dans cet environnement urbain. Les jardins ont été pensé pour respecter cela et donnent un spectacle magique au fil des saisons. La High Line est un véritable second poumon vert pour la ville, où touristes et locaux aiment venir se ressourcer et admirer les points de vue spectaculaires sur New York.

Explorer la High Line permet aussi de faire un saut dans le temps. En effet, en vous baladant le long de la voie ferrée vous pourrez découvrir des lieux surprenants, tels que le passage de Chelsea Market, ancienne usine de biscuits, où les trains avaient pour habitude de délivrer de la farine directement dans le bâtiment.

Mais la High Line a également su innover, notamment par son approche artistique. En effet, c’est le seul parc de New York qui propose un programme d’art contemporain en libre accès. Entre performances, street art et expositions à ciel ouvert, la High Line propose une panoplie d’évènements artistiques gratuits.

Art, High Line, New-York

Crédit photo: Flickr – Bex Walton

Des tours guidés sont également proposés tout au long de l’année. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur les diverses plantes et sur l’histoire de ce lieu insolite. Vous pouvez retrouver toute la programmation sur le site officiel de la High Line.

Comment visiter la High Line ? Où monter ?

L’accès à la High Line est gratuit et se fait par différents points de la ville : Gansevoort Street, 14th Street, 16th Street, 17th Street, 20th Street, 23rd Street, 26th Street, 28th Street, 30th Street, 10th Avenue et 11th Avenue.

Le parc a été conçu pour faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite. Vous trouverez ainsi des ascenseurs et des rampes sur les entrées de Gansevoort Street, 14th Street, 16th Street et de la 30th Street.

Carte, plan de la High Line à New York

Plan de la High Line à New York

Les horaires de la High Line

Vous pouvez visiter la High Line tous les jours à partir de 7h du matin. Les horaires de fermeture du parc varient cependant en fonction des saisons : à 22h au printemps et en automne, 23h en été et 19h en hiver.

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire

signature GV
Grotte GV
Savez-vous garder un secret?
On vous dévoile des lieux méconnus à visiter