Les 17 choses incontournables à faire en Sicile

avatar
Réservez les meilleures activités en Sicile à partir de 6€ Voir les offres

Vous partez visiter la Sicile et les charmes de l’Italie ? Voici notre sélection des 17 choses incontournables à faire en Sicile !

Plus grande île de la mer Méditerranée – 25 709 km² – au large de la Calabre et bordée par la mer Tyrrhénienne, la Sicile est la région la plus vaste d’Italie et compte une population de 5 032 818 habitants (2017). Il s’agit d’une région autonome d’Italie et est la seule province italienne à compter deux des dix villes les plus peuplées du pays : Palerme et Catane. Destination touristique de premier plan en Europe à seulement trois kilomètres du continent, la Sicile possède un héritage historique, culturel et architectural colossal.

Quiconque a la chance de venir visiter la Sicile s’en rendra vite compte : c’est découvrir une île extraordinaire pleine de ressources à seulement 2h30 d’avion de chez nous. Un climat de rêve, des plages paradisiaques, une cuisine traditionnelle succulente, volcans – dont l’Etna – et montagnes pour randonner, musées, églises et bâtiments historiques, bars et restaurants où faire la fête : la Sicile en offre pour tous les goûts. Alors justement, que faire en Sicile ?

1. La réserve naturelle de Zingaro

Réserve de Zingaro en Sicile

Crédit photo: Flickr – Amergin

Voici un joyau incontournable de la Sicile : la réserve naturelle du Zingaro, située dans le golfe de Castellammare entre San Vito Lo Cap et Scopello (province de Trapani). La réserve s’étend sur 7 kilomètres de côte, sur une superficie de 1 700 hectares. Elle abrite 650 espèces végétales dont une quarantaine sont endémiques et rarissimes. Aussi, 39 espèces d’oiseaux nicheurs y vivent, notamment l’Aigle de Bonelli et le Faucon Pèlerin. Vous y trouverez de sublimes plages mouillées par des eaux turquoises, vertes et cristallines. Les amateurs de nature, faune et flore seront comblés : à ne pas rater pour visiter la Sicile !

2. Palerme

Cathédrale de Palerme

Crédit photo: Flickr – Dennis Jarvis

La capitale de l’île est un musée à ciel ouvert ainsi qu’une mosaïque de cultures. Ville fondée au 8ème siècle av. J-C par les Phéniciens, Palerme concentre d’innombrables bâtiments historiques aux multiples influences : romaines, byzantines, musulmanes, normandes, germaniques, aragonaises, autrichiennes, bourbonaises puis italiennes. 

Pour visiter la Sicile, ne pas manquez de faire le Palais des Normands, les Catacombes des Capucins, la cathédrale de Palerme, le théâtre Massimo, le marché de Ballaro et la cathédrale de Monreale.

Profitez également de votre passage à Palerme pour faire une visite gastronomique de la ville : au gré des marchés et au fil des stands de street-food, découvrez les traditions culinaires de cette ville pleine de charme. Saveurs garanties !

3. Erice

Pour visiter la Sicile authentique, direction Erice. Petit village médiéval perché à 750 mètres sur les hauteurs de Trapani, Erice héberge des pépites patrimoniales qui valent le détour. Pour rejoindre le village et le visiter (profitez idéalement d’une demi-journée), vous avez le choix entre les excursions au départ d’autres villes de Sicile comme Palerme, la voiture ou le téléphérique au départ de Trapani qui bénéficie d’un superbe panorama sur les paysages environnants.

Une fois sur place, perdez-vous dans les petites ruelles médiévales d’Erice, allez jusqu’à son Château et faites un petit détour par son église. Profitez également des différents points de vue qu’offre le village avant de profiter d’un verre en terrasse ou de déguster une pâtisserie de la célèbre Pasticceria Maria Grammatico.

4. La villa romaine du Casale

Villa romaine du Casale, Sicile

Crédit photo: Flickr – Paul Asman and Jill Lenoble

Que faire en Sicile ? Partir au centre de l’île dans l’intérieur des terres, pour visiter une villa romaine datant du 4ème siècle avant J-C : la villa romaine del Casale.

Elle compte une trentaine de pièces décorées de 3 500 m² de mosaïques. Détruite au Moyen-Âge par un incendie et un glissement de terrain – occupée jusqu’en 1160 -, il fallut attendre 800 ans pour qu’en 1950, les archéologues ne la redécouvrent. Les mosaïques, authentiques, font partie des vestiges les mieux conservés de tout l’héritage de l’Empire Romain. Des scènes de chasse en Afrique, des scènes érotiques ou sportives permettent de redécouvrir un témoignage inédit sur la vie quotidienne des romains sous l’Antiquité.

5. Cefalù

Cefalu, Sicile

Crédit photo: Flickr – Miguel Virkkunen Carvalho

Ancien port de pêche médiéval, Cefalù offre un décor sicilien en forme de carte postale. Situé à l’est de Palerme, ce petit village juché entre un roc immense et les flots témoigne de la prospérité dont jouissait la Sicile à son époque féodale.

Aujourd’hui, c’est une station balnéaire très fréquentée des touristes qui viennent se baigner dans les eaux calmes et cristallines du port et se reposer sur la plage de sable fin, l’une des plus belles que vous verrez en allant visiter la Sicile. La plage sera littéralement bondée en été, à l’instar de la Côte d’Azur en juillet mais Cefalù vaut un coup d’œil : boutiques et restaurants de la vieille ville, la cathédrale normande, la falaise de la Rocca.

6. Taormina

Taormina, Sicile

Crédit photo: Flickr – Andrea Schaffer

Située au nord-est de la chaîne de l’Etna, la ville de Taormina figure parmi les immanquables et sera une visite obligatoire si vous vous demandez que faire en Sicile. Perchée sur les hauteurs surplombant la plaine de Catane, elle offre des points de vue imprenables sur l’Etna et l’Isola Bella, ce qui en fait l’une des villes les plus visitées d’Italie : on recommande donc d’y aller en basse saison, notamment pour profiter du coucher de soleil qui offre un superbe spectacle sur l’Etna.

Arpentez la côte est de l’île pour visiter la Sicile, et profitez d’une baignade à Isola Bella. Faites le théâtre grec et montez à l’église Madonna della Rocca (superbe vue sur les environs garantie !).

7. L’Etna

Ascension du Mont Etna en Sicile

Crédit photo: Flickr – Alessandro Baffa

Plus grand volcan actif d’Europe – culminant à 3 330 mètres d’altitude -, l’Etna a connu plus de 100 éruptions au cours du 20ème siècle, ce qui en fait l’un des volcans les plus actifs du monde. Il est possible, été comme hiver, de monter au cratère durant les beaux jours depuis Catane. En partant du flanc sud ou au nord – à Piano Provenzano -, en marchant ou en prenant un bus menant à 2 400 mètres d’altitude. Vous observerez les fumerolles qui s’échappent continuellement du cratère dans un paysage lunaire et aride hors du commun, un désert de basalte façonné par la lave.

8. Catane

Catane, amphithéâtre romain

Crédit photo: Flickr – askii

Seconde ville de Sicile et dixième ville la plus peuplée d’Italie avec 315 576 habitants, Catane est dynamique, vaste, festive, colorée et dispose d’un riche patrimoine historique. On la surnomme « la ville noire » en raison de ses constructions, en pierre basaltique.

Ne manquez pas l’amphithéâtre Romain de Catane (photo) – fondu dans le décor entre passé antique et présent -, le château normand Ursino, la Piazza del Duomo (la Place du Dôme), la Fontana dell Elefante (la fontaine de l’éléphant), le Duomo di Catania (Dôme de Catane) et les « Rochers du Cyclope » à Aci Trezza (à 35 minutes de Catane).

9. Val di Noto

Si Catane a su vous charmer, alors vous vous laisserez sûrement séduire par la région, ou plutôt l’aire qui l’entoure et à laquelle la ville appartient. Val di Noto, située dans le sud-est de la Sicile, est dominée par les monts Hybléens.

Si la dite région est connue, c’est surtout parce qu’elle fait écho à l’histoire de 8 villes détruites pendant le tremblement de terre de 1693. Grâce à une communauté soudée, les centres historiques ont depuis été reconstruits : un élan collectif qui permet aux villes de Noto, Ragusa, Scicli, Modica, Palazzolo Acreide, Caltagirone, Militello et Catane de profiter d’une seconde vie. Aujourd’hui d’ailleurs, elles ont toutes un point commun : le style baroque qui a inspiré leur renaissance, en fait une région pittoresque et exubérante qui surprend autant qu’elle séduit. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2002, Val di Noto promet aux voyageurs de visiter la Sicile et sa culture.

A Val di Noto, en plus de la découverte des centres historiques de chaque ville, vous pourrez aussi profiter des plages et réserves naturelles des lieux comme la Réserve de Vendicari.

10. Syracuse

Syracuse, en Sicile

Crédit photo: Flickr – fafart

Située au sud-est de la Sicile, Syracuse est une ville antique fondée au 8ème siècle avant J-C par des colons Grecs originaires de Corinthe. C’était autrefois une puissante cité grecque, connue pour avoir été le lieu de la lutte acharnée d’Hannibal et d’Archimède contre les invasions romaines en 213 avant notre ère (durant la Deuxième Guerre Punique).

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005, Syracuse est une étape incontournable pour quiconque vient visiter la Sicile. La ville s’ouvre sur la mer et l’île d’Ortigia et concentre des vestiges antiques tels que le théâtre grec, le temple d’Apollon, le temple d’Athéna, la fontaine d’Aréthuse, ou l’amphithéâtre romain. Profitez aussi d’être à Syracuse pour aller voir la grotte artificielle appelée l’Oreille de Denys.

11. Agrigente

Agrigente, Sicile

Crédit photo: Flickr – Dennis Jarvis

Une des plus anciennes villes de Sicile, baptisée de multiples noms et ressuscitée à de nombreuses reprises, Agrigente est à ne pas manquer lors d’un voyage en Sicile. Tout d’abord, il faut visiter la Vallée des Temples et les extraordinaires expositions présentées dans son Musée archéologique régional pour mieux comprendre qu’Agrigente (fondée en 581 av. J.-C. par des colons grecs, des colons rhodiums crétois, pour devenir Akragas au siècle suivant) était l’un des centres les plus rayonnants de la Méditerranée. C’est pourquoi, en 1997, l’UNESCO l’a inscrite au patrimoine mondial de l’humanité.

12. Scala dei Turchi

Scala dei Turchi, Sicile

Au départ d’Agrigente, poursuivez votre route en direction de Scala dei Turchi. Après la Vallée des Temples, c’est donc un spectacle tout aussi époustouflant qui vous attend : incontournable d’un voyage en Sicile, la Scala dei Turchi, sa plage aux eaux azurs et ses falaises de calcaire vous plongeront dans un monde… lunaire.

La légende raconte que la Scala dei Turchi (qui signifie « Escaliers ou échelles des Turcs ») servait de point d’ancrage aux pirates turcs et sarrasins qui, après avoir laissé leurs bateaux dans la baie, rejoignaient la Sicile par ces fameux escaliers naturels sculptés par le vent. Depuis, l’histoire n’a rien perdu de sa magie : il faut dire que le paysage a de quoi charmer tout ceux qui en croisent le chemin. Si par sécurité, les escaliers sont aujourd’hui inaccessibles, la plage de sable fin, ses eaux bleues et le belvédère du site perpétuent quand à eux, un moment hors du temps. Pour profiter de ce site exceptionnel dans un cadre qui l’est tout autant, rendez-vous au coucher du soleil…

13. Torre Salsa

Visiter la Sicile, c’est aussi mériter ses trésors. Discrète et plutôt mal indiquée (elle est située entre Agrigente et Sélinonte), la réserve naturelle de Torre Salsa fait partie des petits paradis de l’île cachés du tourisme de masse, et pour cause. Pour y accéder, vous pouvez opter soit pour la voiture en empruntant le chemin qui mène à la réserve pendant 20 minutes (attention d’être bien équipés car le chemin est très rocailleux) ou pour les plus courageux, à pied ! Au bout du chemin, la plage : grande et peu fréquentée, elle offre un cadre de baignade et de farniente privilégié.

14. Enna

C’est au coeur de l’Île, plus précisément en son centre, que se cache l’autre visage de la Sicile. Perchée à 900 mètres d’altitude, Enna, le dit « nombril de la Sicile » , siège dans sa région éponyme. Réputée pour héberger un grand nombre de lacs, Enna a tout simplement ce petit quelque chose que les autres régions de l’île n’ont pas, à commencer par le lac naturel de Pergusa, le seul et unique de Sicile. La ville d’Enna quand à elle, séduit par son authenticité, son charme d’autrefois. Du centre historique à la Cathédrale d’Enna (Duomo), poursuivez-votre balade en direction du Château de Lombardie. Depuis sa tour principale, le monument offre une vue imprenable sur l’Etna !

15. Les Îles Éoliennes

Îles Éoliennes, Sicile

Que faire en Sicile, si ce n’est perpétuer les découvertes hors des sentiers battus ? En vogue donc, vers les Îles Éoliennes. Situé à 1h30 de bateau, cet archipel volcanique est connu pour les 7 îles (et petits îlots) qu’il héberge. Parmi elles, Lipari, Stromboli, Vulcano et Salina jouissent d’un succès pour la diversité des activités qu’elles proposent : farniente sur les plages, randonnée, bains de boue, éruptions volcaniques permanentes et promenades dans les paysages rocheux, le tout dans un paysage naturel préservé.

16. Les plages de Sicile

Evidemment, visiter la Sicile sans passer par ses plages serait impensable. Grands bancs de sables, petites criques, eaux cristallines et galets dressent le portrait de quelques petits coins de paradis de l’île. Alors que ce soit pour du farniente ou pour vous essayer à une session de snorkelling, voici une petite sélection des plus belles plages de Sicile qui quel que soit votre profil de voyageur, fera votre bonheur.

– San Vito Lo Capo : grande plage aux eaux turquoises, San Vito Lo Capo bénéficie d’une grande étendue de sable avec un côté public et un côté privé.
– Spiaggia dei Conigli : loin de tout, la surnommée « l’île aux Lapins » et élue plus belle plage au monde vous plongera dans un véritable paradis aux eaux turquoises.
– Scala dei Turchi : impossible d’avoir écrit sur cette réserve dans notre article sans vous conseiller sa plage. Pour rappel, Scala dei Turchi est réputée pour ses superbes couchers de soleil et ses falaises calcaires qui en font un lieu unique et vraiment magique.
– Isola Bella : les amateurs de snorkelling seront séduits par cette petite plage de galets dans laquelle vivent diverses espèces de poissons.
– Forgia Vecchia : à Stromboli, cette plage possède un véritable décor de carte postale. Son sable noir et ses eaux bleues en font un lieu à la fois unique et contrasté qui vaut vraiment le détour.
– Spiaggia dei Faraglioni : comme une invitation au voyage, la Spiaggia dei Faraglioni vous transporte dans son univers où rochers et eaux turquoises ont donné naissance cette plage qui appelle à la déconnexion et au farniente.
– Lido Mazzaro : là encore, Lido Mazzaro symbolise la beauté de la Sicile. Située sur presqu’île Isola Bella, elle est un peu l’eldorado des visiteurs. Isolée au milieu des eaux turquoises, Lido Mazzaro est accessible via une bande de sable qui la relie à la côte : le cadre est tout simplement époustouflant.

A lire aussi : Les plages de Sicile où se baigner sans aucun touriste

17. A voir et à faire aussi en Sicile

Si vous vous demandez toujours que faire en Sicile, voici quelques incontournables supplémentaires à rajouter dans votre voyage :

  • Les caves et marais salants de Marsala
  • La réserve naturelle de Monte Cofano
  • Les Îles Pélages et Lampedusa
  • Les temples de Sélinonte
  • Trapani et ses spécialités culinaires

Comment aller en Sicile ?

A environ 1h30 de la France, vous avez des vols directs de Paris Beauvais (vers Trapani), de Paris Charles de Gaulle (vers Catane), de Paris Orly (vers Palerme) et de Bruxelles (vers Comiso). Selon ce que vous voulez visiter en Sicile, le choix de votre aéroport en Sicile a son importance, l’île étant très grande. Pour trouver un vol pas cher pour la Sicile, vous pouvez faire votre recherche sur le site de notre partenaire Skyscanner.

À lire aussi : Aéroports de Sicile : dans quel aéroport atterrir pour aller en Sicile ?

Vous pouvez également vous rendre en Sicile en ferry. Il faut compter environ 10 heures pour se rendre en Sicile en bateau, ce qui vous permettra de vous déplacer sur l’île librement avec votre propre voiture. Des ferrys partent de la France au départ de Toulon ou même depuis Nice, ainsi que d’autres ports en Italie. Vous pouvez réserver en ligne votre ferry pour la Sicile sur le site DirectFerries.

Comment se déplacer en Sicile ?

Mieux vaut avoir une voiture (ou une moto) pour se déplacer en Sicile. Les transports en commun sur l’île sont à la fois difficile et lent, mais pas impossible. Si vous souhaitez visiter plusieurs parties de l’île au cours d’un même séjour, il est recommandé de venir en voiture ou d’en louer une sur place. Vous pouvez comparer les prix des locations de voiture en Sicile sur le site Rentalcars.

À lire aussi : Location de voiture en Sicile : comment éviter les arnaques ?

Où loger en Sicile ?

La Sicile est une grande île et vous aurez besoin de poser vos valises dans plusieurs villes si vous voulez visiter la Sicile dans son ensemble. Loger en Sicile sera relativement aisé hors période de vacances. Vous pouvez trouver un hôtel pas cher en Sicile en effectuant une recherche sur ce comparateur d’hôtels.

Crédit photo principale : Flickr – Stefano La Rosa

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions
  1. Samuel Métairie

    Nous revenons d’un voyage en Sicile et nous avons pu faire un trekking sur l’Etna, surnommé « Mongibello » : la Montagne des montagnes. Nous sommes partis avec Etna Experience et avons pu voir des paysages féériques, dignes des plus grands films de science-fiction : des collines à perte de vue recouvertes de roches volcaniques d’un noir intense, semblable au charbon, où poussaient des ovales de verdure, plantes locales adaptées à leur milieu, pourvues d’épines sous leurs feuilles. N’y touchez pas, ça pique ! Nous avons également vue une grotte de lave, qui nous est apparue beaucoup moins impressionnante que prévue… Une très bonne excursion !

Laisser un commentaire