La Sicile en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Louez votre camping-car pour la SicileVoir les offres

Comment visiter la Sicile en camping-car ou van aménagé ? Découvrez notre guide pour un superbe voyage dans la plus grande île méditerranéenne !

Vous envisagez de faire un road-trip pour visiter la Sicile en camping-car ou en van aménagé ? Dormir auprès des plages, des sites incontournables, permet de vivre la liberté du voyage itinérant. Vous n’avez pas besoin de réserver un hôtel ou un camping tous les soirs, et surtout, vous profitez d’une nuit quasiment à la belle étoile. La Sicile est la plus grande île de la mer Méditerranée. Située entre la région italienne de Calabre et la Tunisie, la Sicile – 25 708 km² – est connue pour ses nombreux atouts. Notamment ses plages, ses villages de pêcheurs, l’Etna et les volcans, ses montagnes, son patrimoine culinaire, historique et culturel. L’île, forte de ses attraits, fait figure de destinations touristiques incontournable en Europe. En dépit des préjugés, la Sicile a bien d’autres visages à offrir que sa réputation d’île mafieuse régentée par la Cosa Nostra.

Vous venez visiter la Sicile en camping-car ? Suivez notre guide pour préparer votre voyage et tout savoir sur la Sicile : itinéraires, conduite, règles de circulation, périodes pour visiter l’île !

Louer un camping-car en Sicile

Idées d’itinéraires en Sicile en camping-car

Camping car à Catane en Sicile

Crédit photo : Shutterstock – leonori

Depuis la France, venir en Sicile en camping-car implique de traverser toute la botte italienne et de prendre un ferry à Villa San Giovanni pour le port de Messine. Cela représente un road-trip de 1 350 kilomètres (au départ proche de la frontière italienne, à Menton) rien que pour aller en Sicile. Pour cette raison, il est préférable de louer sur place votre camping-car ou van aménagé. Ensuite, que vous alliez sur l’île pour 3, 5, 7 ou 15 jours ou un mois, il faudra établir un itinéraire cohérent et raisonnable. L’île a en effet une superficie comparable à celle de l’ancienne région française d’Auvergne ou de Poitou-Charentes. Il vaudra mieux vous cantonner à une seule partie de l’île pour les courts séjours. En août 2018, nous avions choisi de visiter la Sicile en van aménagé. Nous avions fait l’erreur de vouloir faire le tour de l’île. Résultat : à trop passer de temps sur les routes, nous avons manqué certains sites incontournables. La durée de votre séjour va donc déterminer si vous visitez l’est de la Sicile, l’ouest, la côte nord ou la « Sicile africaine » au sud.

A lire aussi :
Les 17 choses incontournables à faire en Sicile
L’Italie en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

Choisissez d’atterrir à Palerme si vous voulez visiter la Sicile en camping-car par Trapani, les îles Égades, le parc des Madonies, la réserve naturelle de Zingaro et Marsala. Pour randonner sur les pentes de l’Etna, voir les ruines de Taormine, visiter Syracuse et Catane, visez plutôt l’aéroport de Catane. Voici quelques idées d’itinéraires possibles en Sicile :

  • L’est de la Sicile : Catane, Acireale, Etna, Taormine, Isola Bella, Syracuse et l’île d’Ortigia, Noto, Ragusa, Modica, la réserve naturelle de Cavagrande (Cava Grande del Cassibile), la réserve naturelle Oasi Faunistica di Vendicari,
  • L’ouest et le nord de la Sicile : le parc dei Nebrodi, Capo d’Orlando, Cefalù, le parc des Madonies, Palerme, San Vito lo Capo et la réserve naturelle de Zingaro, Trapani, les îles Égades (Levanzo, Marettimo, Favignana), Marsala,
  • Le sud, la « Sicile africaine » : Sciacca, les ruines de Sélinonte, Scala dei Turchi, la Vallée des Temples d’Agrigente.

Ces étapes ne sont bien sûr qu’indicatives et non-exhaustives. Elles sont logiquement à moduler selon la période de l’année (l’affluence et la chaleur) et selon les envies.

Conduire en Sicile en camping-car : les règles de circulation à connaître

San Vito Lo Capo, Palerme, Sicile

Crédit photo : Shutterstock – jackbolla

Alors là, vous voulez conduire en Sicile ? Être au volant d’un véhicule est un véritable sport ! Les Siciliens aiment la vitesse, le risque, les coups de klaxon et rouler « à tombeau ouvert ». Ici, on croirait que le code de la route n’existe que dans les livres. La priorité ? Elle revient à celui qui ose la prendre. Inutile de s’arrêter au stop ou au feu rouge : s’il n’y a pas de voiture, on klaxonne et on passe ! La conduite en Sicile est sportive et déroutante, surtout le premier jour. Redoublez de prudence donc, lorsque vous irez visiter la Sicile en camping-car. Loin de vouloir vous effrayer, le taux d’accident n’est pas plus élevé en Italie qu’en France. La conduite paraît chaotique, certes, mais les automobilistes sont paradoxalement aussi attentifs.

En principe, pour visiter la Sicile en camping-car ou en van aménagé, vous devez avoir certains équipements et documents :

  • Le permis de conduire,
  • Une assurance Responsabilité Civile,
  • Le certificat d’immatriculation,
  • Un gilet réfléchissant,
  • Un triangle de signalisation,
  • Un kit de premiers secours,

La conduite, comme en France, se fait sur la voie de droite, avec les dépassements sur la voie de gauche. En pratique, les Siciliens doublent quand c’est possible, même par la droite. Les feux de croisement doivent être allumés sur les autoroutes et les routes à chaussées séparées. Et normalement, le klaxon est interdit en agglomération (mais il est une généralité en pratique). Conduire en Sicile fait parfois passer par des routes à flanc de coteaux, au bord de l’eau, en pleine montagne, au milieu d’un décor tout simplement sublime. Mais les routes ne sont pas toujours en bon état. Les nids de poules sont légion et les routes peuvent être concaves ou convexes, bosselées ou récemment refaites.

Attention au ZTL, les zona traffico limitato dans les centre-villes : ce sont des restrictions matérialisées par un cercle rouge sur fond blanc. Il ne faut pas franchir ces panneaux entre 8h et 20h car une caméra scanne la plaque d’immatriculation. En échange de la photo, on écope d’une amende cumulative de 100 € par franchissement…

Limitations de vitesse et taux d’alcoolémie

  • En agglomération : 50 km/h,
  • Hors agglomération : 90 km/h,
  • Routes à chaussées séparées : 110 km/h,
  • Autoroutes : 130 km/h.

Le taux d’alcoolémie maximum légal est similaire à celui qui prévaut en France : 0,5 g/l.

Du reste, on s’accoutume très vite de la conduite à la sicilienne : c’est juste un coup à prendre !

En aparté : gare aux arnaques à la location de voitures. Nous déconseillons de passer par des agences locales, car les arnaques sont récurrentes (nous en avons fait les frais, avec la compagnie Sicily By Car). Une surfacturation peut être réclamée le jour du retrait des clés, soit disant liée au paiement d’une assurance en plus sur la carte bancaire. Pourquoi ? Les loueurs prétextent que c’est parce que le client détient une carte de débit, et non de crédit. Un argument plutôt léger, limite frauduleux, mais qui surprend bien des touristes !

Péages d’autoroutes en Sicile : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Il y a des autoroutes à péages en Sicile avec deux autoroutes payantes. Toutes les autres voies rapides de l’île sont gratuites. A la différence de la France, les autoroutes italiennes sont indiquées sur des panneaux verts. En Sicile, les autoroutes sont l’A19, qui relie Messine à Palerme et l’A18, qui relie Messine à Catane et Rosolini (au sud de Syracuse).

Combien ça coûte de visiter la Sicile en camping-car en prenant les autoroutes ?

En venant visiter la Sicile en camping-car, vous serez soumis(e) au tarif de classe 2 et le tarif sera donc un peu plus élevé que pour les voitures. Dans tous les cas, le principe est le même qu’en France : on retire un ticket à l’entrée et le paiement se fait à la borne de sortie en fonction du kilométrage parcouru. Les deux autoroutes payantes sont gérées par l’ANAS et la CAS.

Les aires de camping-car en Sicile : où stationner ?

Touristes au Mont Etna

Crédit photo : Shutterstock – vvoe

Voici une info qui va vous rassurer : nous avions été surpris à quel point il est facile de stationner partout en Sicile. Il y a de vastes parkings gratuits aux abords des plages, même dans les agglomérations. Du coup, il est aisé d’éviter certaines personnes s’arrogeant le droit de privatiser un parking gratuit… En Sicile, on trouve de nombreux parkings gratuits qui sont en fait payants. Car souvent, il y a un gardien à l’entrée se proposant d’indiquer aux conducteurs où se garer en échange de 1 ou 2 €.

Le camping sauvage est, en théorie interdit en Italie. Mais si aucun panneau de signalisation n’indique une quelconque interdiction ou un tarif, c’est qu’on peut y stationner. On trouvera de nombreuses aires de services pour camping-cars en Sicile. Si vous souhaitez tenter l’expérience de dormir dans la nature, jetez un œil à l’application mobile Park4night. C’est un outil de partage de spots où stationner entre voyageurs, qui référence aussi bien les campings et les aires de service, que les parkings gratuits ou les lieux en pleine nature. De quoi dormir en toute tranquillité, à l’abri des rondes de la police !

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez partir à la découverte de la Sicile avec votre Camping-Car ou fourgon aménagé par exemple ? Il est désormais facile de louer un camping-car dans l’Hexagone. Comment ? En utilisant des plateformes de mise en relation entre les locataires et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour, après avoir écumé les routes siciliennes, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car près de chez vous

Comment et où louer un camping-car en Sicile ?

Vue sur Taormina au coucher de soleil

Crédit photo : Shutterstock – vvoe

Si vous vous rendez en Sicile en avion, sachez qu’il est possible de louer votre camping-car sur place. Néanmoins, il est conseillé de passer par des plateformes en ligne et de réserver votre camping-car avant même de partir. Cela vous permettra d’avoir le véhicule que vous souhaitez pour visiter la Sicile en van aménagé ou en fourgon.

Sur ce type de sites, la location est très simple. Entrez vos dates de voyage ainsi que la ville où vous souhaitez louer votre camping-car. Cherchez parmi ceux proposés selon le nombre de places, le prix et le type de véhicule. Faites ensuite une demande et payez en ligne si celle-ci est acceptée. Vous recevrez un email de confirmation, et voilà ! Vous n’aurez plus qu’à aller le chercher et visiter les lacs italiens en fourgon aménagé ou camping-car !

Louez un camping-car en Sicile

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Sicile ?

Quand peut-on visiter la Sicile en camping-car ? Et bien, toute l’année à vrai dire. Avec son climat méditerranéen, la Sicile jouit d’hivers doux et humides et d’étés chauds et secs. Attention, la chaleur peut être suffocante entre juillet et août : le mercure peut dépasser les 45°C lors des canicules.

Mais l’île est marquée par un relief important. Du coup, on trouve une grande variété de climats. En hiver, le gelées sont fréquentes en altitude alors qu’il peut faire 15°C sur la côte. La chaleur est accentuée en été par le sirocco, un vent de sud sud-est qui coiffe la Sicile depuis l’Afrique.

On donne un avantage au printemps et au début de l’automne : l’affluence touristique est plus faible, et les températures sont très clémentes. Les meilleurs mois pour visiter la Sicile en camping-car sont donc avril, mai, juin, septembre et octobre. En juillet et août, l’île est surpeuplée et parfois suffocante. En dépit du tourisme de masse, les Siciliens eux-mêmes peuvent même être désagréables et les tarifs peuvent augmenter. L’été n’est donc pas la meilleure période pour visiter la Sicile en camping-car ou en van aménagé.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée