Visiter la réserve naturelle de Zingaro en Sicile : billets, tarifs, horaires

avatar

Envie de prendre un bon bol d’air en plein coeur de l’ile de Sicile ? Voici comment profiter au mieux de votre séjour en découvrant la réserve naturelle du Zingaro, l’un des plus beaux espaces naturels d’Europe méridionale !

La réserve naturelle du Zingaro est l’un des lieux incontournables à visiter absolument lorsqu’on se rend sur dans l’ouest de la Sicile. Elle est située dans la splendide province de Trapani. La réserve s’étend sur près de 1 700 hectares et longe 7 km de côtes. Cet espace protégé a été la première réserve naturelle de Sicile.

Zingaro offre de superbes possibilités de randonnées inoubliables. Les chemins de randonnée amènent le visiteur à découvrir des falaises escarpées, de splendides criques sauvages et des points de vue à couper le souffle sur la mer Méditerranée.

Nous vous avons préparé un guide qui vous permettra d’arpenter sereinement ces étendues grandioses !

Prêt à se dégourdir les jambes ? Andiamo !

A lire aussi : Les 17 choses incontournables à faire en Sicile

Histoire de la réserve naturelle du Zingaro

Zingaro crique Sicile

Crédit photo : jackbolla via Shutterstock


La réserve naturelle du Zingaro se situe tout à l’ouest de la Sicile, au nord de la ville de Trapani. Abritant autrefois de minuscules villages d’agriculteurs, le secteur a une face bien plus sombre. L’endroit était prisé par les trafiquants et contrebandiers qui se servaient des grottes disséminées un peu partout sur la côté. Armes, denrées et marchandises illicites y étaient stockées. Cette période trouble ajoute une part de mystères à la beauté du territoire.

Revenons dans les années 1970 : le nord du pays est en avance sur le sud, qui dévoilent des zones encore très pauvres très peu connectées au reste du pays. Le gouvernement italien souhaite passer à la vitesse supérieur et moderniser le pays. Un grand plan de construction d’infrastructures routières est lancé. Il est censé décloisonner l’intégralité de ces zones éloignées puisqu’à terme, aucun Italien n’est censé habiter à plus de 20 kilomètres d’une autoroute.

Dans la future réserve naturelle de Zingaro, la construction d’une route côtière devait débuter en 1977. Mais le projet se heurte aux habitants, désireux de conserver un paysage authentique. Les habitants de la province de Trapani constituent des groupes de pression. Grâce à leur solidarité, la zone est classée « réserve naturelle » en 1981. C’est une première de Sicile !

Aujourd’hui encore, les touristes de passage venus visiter la réserve naturelle du Zingaro profitent encore de cette mobilisation. Il est interdit à quiconque de polluer le secteur. Les paysages et l’environnement sont totalement exempts de toute pollution industrielle et architecturale.

Que voir et faire à la réserve naturelle du Zingaro ?

nager eaux limpides de zingaro

Crédit photo : Marcin Krzyzak via Shutterstock

Cette zone naturelle protégée abrite une faune et une flore riches et uniques ! Certaines espèces étant endémiques, il est très important de pouvoir les préserver.
Outre les 650 espèces de plantes, comprenant plusieurs types d’orchidées et des espèces rares, la faune est elle aussi de la partie. Les amateurs d’ornithologie pourront espérer admirer une quarantaine d’espèces d’oiseaux comme le faucon pèlerin, le rapace le plus rapide du monde, ou l’aigle de Bonelli !

Pour se laisser une chance de les admirer, il suffit de suivre les trois sentiers principaux : le sentier côtier, le sentier central et le sentier d’altitude.

Le sentier central

Le sentier central est composé de nombreux chemins s’enfonçant dans les terres. Ils mènent à de petits jardins où oliviers, palmiers et plantes grasses typiquement méditerranéennes semblant figées dans le temps. Mais aussi à des cavernes profondes et lugubres ou à des collines surplombant le littoral sicilien.

Le sentier d’altitude

Pour ce qui concerne le sentier d’altitude, il vous permet d’atteindre -au prix de quelques efforts- le point le plus élevé de la réserve naturelle du Zingaro : le mont Speziale, haut de 900 mètres !

Le sentier côtier

Le sentier côtier longe le magnifique littoral sicilien sur près de sept kilomètres. Celui-ci possède un faible dénivelé et offre une sécurité optimale aux touristes venus visiter la réserve naturelle du Zingaro ! Cette randonnée vous mène à de somptueux panoramas et à de jolies criques. Vous pourrez vous baigner dans une eau cristalline et admirer de nombreuses espèces de poissons multicolores. Tout au long de votre trajet, de petites plages sont accessibles moyennant quelques efforts mais ces dernières, minuscules, sont vite bondées lors de la saison estivales !

Les criques du sentier côtier

Si vous ne deviez en choisir qu’un, c’est sans nul doute le sentier côtier que nous vous recommandons. Celui-ci permet d’accéder à des criques sublimes restées sauvages :

  • La Cala della Disa, la plus grande de la réserve. Elle propose aux promeneurs une eau cristalline et une protection contre les vagues. Celles-ci, parfois violentes, viennent se fracasser sur les rochers.
  • Juste à côté, la Cala Berretta paraît être la copie miniature de Cala della Disa.
  • La Cala Capreria se trouve à moins d’un kilomètre de l’entrée sud du parc. Cette plage de galets est un lieu approprié pour s’adonner aux joies du snorkelling et nager au milieu des poissons.
  • La Cala dell’Uzzo, tout au nord de la réserve, est certainement plus agréable à photographier qu’à parcourir à la nage ! Exposée au vent, elle peut présenter de fortes vagues pouvant représenter un risque sérieux en cas d’imprudence.
  • Pour finir, la Cala Marinella est notre coup de coeur. Celle-ci est la moins fréquentée puisqu’elle se trouve éloignée des entrée principales. Pour l’atteindre, vous devrez marcher un certain temps !

Attention toutefois, que vous marchiez sur une pente escarpée ou que vous vous baigniez : la réserve naturelle du Zingaro est sauvage et peu surveillée. Il faudrait de très longues minutes, voire heures, aux services de secours en cas de problème. Prenez toutes vos précautions afin d’éviter tout incident malheureux !

Comment aller à la réserve naturelle du Zingaro ?

La réserve se trouve à moins de vingt kilomètres de la sortie d’autoroute de Castellamare del Golfo. La voiture est indispensable pour atteindre la zone, restée peu développée économiquement !

Vous pouvez accéder à la réserve naturelle de Zingaro par le nord et par le sud :

  • Par le Nord : c’est par un parking situé à 12 kilomètres de San Vito Lo Capo (pour l’atteindre, empruntez la Strada Provinciale 63).
  • Par le Sud : c’est par un parking situé à deux kilomètres du village de Scopello.

Les parkings sont assez grands, et il est possible d’y garer de nombreuses voitures. Néanmoins, la fréquentation touristique durant la haute saison estivale rend l’accès difficile. Les places deviennent rares : veillez à arriver très tôt le matin !

Aller à Zingaro en avion

Il existe de nombreuses liaisons aériennes avec la Sicile. Idéalement, nous vous conseillons d’atterrir à Palerme, à quelques kilomètres seulement de Zingaro. Notre partenaire Skyscanner vous permettra de trouver un billet d’avion pour la Sicile.

Où dormir à Zingaro ?

Quant au logement, vous pouvez réserver un hôtel à Zingaro. Vous pouvez également louer un logement via Airbnb dans le parc de Zingaro. Les villes alentours sont également une bonne option. A noter : le camping sauvage n’est pas autorisé en Italie !

Horaires & Tarifs de la réserve naturelle du Zingaro

Visiter la réserve naturelle du Zingaro peut se faire tous les jours, de 7h à 19h30.
Pour ce qui concerne le prix d’accès, les parkings nord et sud sont tous deux gratuits. Toutefois, un ticket d’entrée de 5€ par personne vous sera demandé pour pénétrer dans la réserve. Le tarif de celui-ci s’abaisse à 3€ pour les enfants de 10 à 14 ans et devient même gratuit pour les moins de dix ans.

Bon à savoir

  • Des incendies violents se déclarent épisodiquement en Sicile, lors de la saison estivale. Méfiez-vous de ces derniers et, bien entendu.. tâchez de ne pas en déclencher un par inadvertance lors de votre visite !
  • Hormis lors de votre arrivée dans les parkings, où des snacks sont présents, il est impossible de se ravitailler en nourriture et boisson dans le parc. Donc, veillez à vous munir du nécessaire, et notamment d’eau lors des canicules estivales.
  • Pour visiter la réserve de part en part, comptez un minimum de six heures de marche.
  • Pour visiter la réserve naturelle du Zingaro, et éviter les températures caniculaires de la saison estivale tout en profitant de la nature partez au printemps. Car c’est d’avril à juin qu’on profite le mieux de ce splendide espace protégé !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée