Les 12 choses incontournables à faire à Cefalù

avatar
Réservez vos visites & activités à Cefalù Voir les offres

Visiter la Sicile et ses plus beaux sites : voici notre sélection des 12 choses incontournables à faire en venant visiter Cefalù !

Située dans la province de Palerme sur la côte Tyrrhénienne en Sicile (Italie), Cefalù est une des stations balnéaires siciliennes les plus connues. Bâtie au pied d’une immense falaise, ce petit port de pêche sicilien est une halte incontournable pour les voyageurs. La ville s’étend le long du golfe et des baies d’Aranciotto et de Settefrati sur une superficie de 65 km², où vivent 14 310 habitants (2017). Fondée au 5ème siècle avant J-C par les Grecs, occupée par l’Empire Romain à partir de -254, par les Arabes au 9ème siècle et par les Normands au 11ème siècle, Cefalù dispose d’un patrimoine historique et culturel très ancien. La ville est mondialement connue pour sa cathédrale normande, construite en 1131, pour ses plages, sa gastronomie, la cité médiévale et la beauté des paysages environnants.

Vous recherchez que faire à Cefalù ? Nous vous avons préparé ce mini-guide des choses incontournables à faire et à voir pour visiter Cefalù !

A lire aussi : Les 17 choses incontournables à faire en Sicile

1. La cathédrale de Cefalù

Attraction incontournable de la ville, la cathédrale de Cefalù fut érigée par les Normands en 1131, à l’instigation du roi Normand Roger II de Sicile, dont la légende raconte qu’il aurait réchappé à une tempête sur la plage de Cefalù.

Perchée au sommet de la cité médiévale, la cathédrale-forteresse témoigne de la puissance des Normands, descendants des Vikings aux 11ème et 12ème siècles. Inscrite sur la liste des monuments du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2015, la cathédrale renferme la figure du Christ Pantocrator, des mosaïques byzantines et des monuments funéraires.

2. Le Rocher de Cefalù

Rocher de Cefalù, Sicile

Crédit photo : Flickr – jbdodane

Présent sur toutes les photos de Sicile ou presque, le rocher de Cefalù est le lieu où la ville fut initialement construite. Il porte donc les ruines des différentes époques qui se sont succédées : le temple préhellénique de Diane – construit entre le 5ème et 4ème siècles avant J-C – et les ruines du Château de Cefalù. Le rocher culmine à 228 mètres au-dessus de la ville, et offre une vue splendide sur Cefalù et Capo d’Orlando au loin.

Attention si vous venez visiter Cefalù en été : la température peut grimper jusqu’à 40°C ici, protégez-vous bien du soleil car il y a peu d’ombre en Sicile.

3. Le Château de Cefalù

Que faire à Cefalù ? Grimper sur les hauteurs ! A 270 mètres au-dessus de la mer, les restes du château se dressent sur un relief calcaire. En grimpant le rocher sur le chemin de ronde – les pentes sont raides -, marchez en humant les Opuntia, les Aloès et leurs hampes de fleurs jaunes (en été), et débouchez sur les murailles crénelées du château. Nous vous recommandons de visiter le château tôt le matin : d’abord, parce que la chaleur n’est pas encore suffocante, et surtout parce que les hordes de touristes n’ont pas encore arpenté la colline aux heures matinales.

4. Le Corso Ruggero

Corso Ruggeo, c’est l’artère principale du quartier historique. Passez-y si vous ne savez que faire à Cefalù. Le vieux quartier ceignait la cité à l’époque médiévale. Aujourd’hui, c’est une rue battue par des milliers de touristes venus admirer les palais et les églises baroques et faire du shopping pour ramener leurs souvenirs au pays.

5. La Porte Pescara

Au Moyen-Âge et jusqu’à la Renaissance, quatre portes permettaient de pénétrer dans les murs de la cité. Aujourd’hui, il ne reste plus qu’une seule entrée : la porte Pescara, du nom de celui qui la fit ériger en 1570. Située dans la vieille ville, la porte est connue pour son encadrement, un arc gothique dans lequel on observe le bleu étincelant de la mer léchant les quais du vieux-port et la plage : y venir en soirée ou le matin car en haute saison, les parasols et les touristes grillant au soleil gâcheront peut-être votre vue…

6. La Torre Caldura

Cap sur l’est de Cefalù, où vous pourrez à la fois prendre la hauteur pour contempler la grande bleue léchant le littoral déchiqueté de la région, et vous baignez dans les eaux chaudes de la mer Tyrrhénienne. La falaise de la Torre Caldura, au bout de la Via Presidiana, est un des meilleurs sites de Cefalù : c’est un édifice dont les vestiges datent du 16ème siècle.

7. Le musée Mandralisca

Le musée, situé en plein centre-ville, abrite des collections léguées à la ville par le baron E. di Mandralisca, un riche collectionneur du 19ème siècle. Le visiteur peut y voir une vaste collection de vestiges archéologiques, dont un cratère du 4ème siècle avant J-C, plus de 20 000 pièces de majoliques, des pièces de numismatique et de nombreux tableaux, notamment le Ritratto d’Ignoto d’Antonello da Messina.

8. Lungomare di Cefalù

Lungomare di Cefalù

Crédit photo : Wikipedia – Bjs

Lungomare, comme son nom l’indique presque, signifie « front de mer ». Si vous êtes en voiture ou en vélo, longez le front de mer pour avoir des vues uniques sur le Rocca di Cefalù : il y a plusieurs accès aux plages et criques pour se baigner en contrebas. 90 % des plages sont faites de sable fin, avec la possibilité de louer un transat et un parasol, ce qui s’avère être salvateur quand le soleil plombe et transforme la plage à plancha (sauf que c’est vous le poisson…).

9. La plage de Cefalù

Plage de Cefalù

Crédit photo : Wikipedia – Bjs

Attention si vous venez en été : la plage de Cefalù est incontournable si vous venez visiter Cefalù, mais elle promet d’être prise d’assaut toute la journée et vous y serez serviette sur serviette. En prolongement de la vieille ville, trempez dans cette mer semblable à un lagon d’eaux cristallines, avec en décor les vieilles bâtisses médiévales est exquis.

10. Le sanctuaire de Gibilmanna

Le sanctuaire de Gibilmanna

Crédit photo : Flickr – alh1

Visiter Cefalù et la Sicile, ce n’est pas uniquement faire des plages. Surtout s’il fait trop chaud, c’est l’occasion de prendre un peu les hauteurs et de s’aventurer dans l’intérieur des terres. Direction sud, vers le Parc des Madonie et Gibilmanna. La route SP54-bis vous mène au sanctuaire, à 800 mètres d’altitude. C’est l’occasion d’enfiler ses chaussures de randonnée et de marcher un peu en prenant les montagnes et le littoral en photo.

11. Pineta Di Grotta Grattara

Il serait vraiment dommage de visiter Cefalù et de manquer ce joyau de la nature : Pineta di Grotta Grattara est un spot de randonnée (facile) à quelques kilomètres au sud de Cefalù – les routes pour y accéder sont très sinueuses -, où vous pourrez observer de superbes formations rocheuses, avec le village de Gratteri en contrebas, construit en terrasses.

12. Le Parc Naturel Régional des Madonie

Situé entre Palerme et Cefalù, ce parc naturel est membre du réseau européen des géoparcs et du réseau mondial de géoparcs de l’UNESCO, il a été créé en 1989. Il s’étale sur 39 941 hectares et offre de belles randonnées dans le massif montagneux des Madonies, dont six monts culminent à plus de 1 500 mètres d’altitude. En rejoignant Isnello, tentez l’ascension du point culminant, le Pizzo Carbonara, qui s’élève à 1 979 mètres.

Comment aller à Cefalù ?

L’aéroport le plus proche est celui de Palerme Falcone-Borsellino, à 32 kilomètres à l’ouest de Palerme, d’où atterrissent les vols directs depuis la France. Toulouse, Paris, Lyon, Nantes, Bordeaux… Avec ou sans escales, nombreuses sont les villes françaises qui assurent des vols jusqu’à Palerme. Attention cependant, les prix ont tendance à doubler voire quadrupler en fonction de la période de départ, notamment si vous choisissez semaine ou week-end : pensez donc à réserver vos billets à l’avance si votre voyage est programmé en haute ou moyenne saison (pour obtenir les tarifs les moins cher, rendez-vous sur le site de notre partenaire Skyscanner).

Une fois sur place, le moyen le plus facile pour aller à Cefalù depuis Palerme est de louer une voiture (attention, nous avons eu des mésaventures salées avec la Sicily by Car) : le réseau autoroutier sicilien, au nord, est très bien fait. Sinon, vous pouvez opter pour le train qui est aussi très apprécié par les voyageurs puisqu’il longe la mer, et les superbes paysages environnants, le tout pour moins de 5€ le trajet. Enfin, si vous séjournez à Palerme, sachez qu’il existe de nombreuses visites guidées qui combinent la découverte de Cefalù le temps d’une journée.

Pour se garer à Cefalu, évitez simplement les zones bleues, réservées aux résidents locaux. L’amende s’élève à 42€ si vous vous faites pendre.

Réservez votre excursion à Cefalù depuis Palerme

Où loger à Cefalù ?

Pour visiter Cefalù, on recommande la vieille ville si vous aimez les zones fréquentées et touristiques. Sinon, le long du front de mer – lungomare – comporte de très nombreux hôtels où dormir dont les meilleurs tarifs sont notamment répertoriés sur ce comparateur d’hôtels. Pour un séjour plus typique, pourquoi ne pas dormir chez l’habitant ou opter pour un charmant Airbnb ? Le temps d’une nuit ou d’un séjour, il y en aura en tout cas, pour tout le monde.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire