Generation Voyage Logo

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Generation Voyage Logo

Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo

Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo

8 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco à découvrir en Occitanie

Le cirque de Gavarnie

Le Sud de la France regorge de trésors reconnus exceptionnels pour l’héritage commun de l’humanité. La preuve avec ces 8 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco à découvrir en Occitanie

La région Occitanie unit les anciennes régions du Languedoc-Roussillon et du Midi-Pyrénées. Elle est partagée par Toulouse et Montpellier, léchée par la mer Méditerranée, trouée par les montagnes des Pyrénées, percluse de villages perchés et vibrante de traditions. Voici donc un tour d’horizon des 8 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco à découvrir en Occitanie.

1. La cité épiscopale d’Albi

La cité épiscopale d'Albi - sites Unesco Occitanie

Crédit photo : Shutterstock – Nata Shilo com

Depuis 2010, Albi trône parmi les hauts lieux du Patrimoine culturel de l’Humanité et possède un des plus beaux sites Unesco d’Occitanie. Il faut dire que son patrimoine culturel et architectural a de quoi impressionner et susciter l’intérêt général. Cette ancienne capitale du commerce de pastel conserve de merveilleux hôtels particuliers et des ensembles religieux époustouflants. La cité d’Albi est particulièrement photogénique avec ses briques rouges caractéristiques. D’ailleurs sa cathédrale en briques, Sainte Cécile, est la plus grande construite dans ce matériau flamboyant.

Que vous choisissiez de visiter Albi en toute liberté ou en visite guidée, la cité a largement de quoi vous occuper une ou deux journées. Parmi les incontournables d’Albi on compte les Moulins albigeois, les Berges, la cathédrale et son vieux Pont, le Marché couvert, les hôtels (Reynès et Gorsse), les maisons (Enjalbert et du vieil Alby), les quartiers médiévaux ou encore le palais jouxtant le fameux musée Toulouse-Lautrec.

Ce tour rapide vous permet de saisir la culture autour du blé et des moulins, jouir des beaux points de vue sur la Cité épiscopale et enjamber le Tarn d’une rive à l’autre. Vous plongez ensuite dans un décor féodal unique avant de déambuler dans les allées d’un marché où les produits du terroir s’amoncellent.

Finalement, vous découvrez les superbes hôtels particuliers et leurs cours exquises. Non loin, les maisons à colombage de bois et de brique du Vieil Albi transforment le paysage urbain. Le palais, quant à lui, vous plonge dans une autre dimension avec ses voûtes immenses, ses pavements médiévaux, ses plafonds peints, sa galerie Renaissance et son jardin remarquable.

2. La cité de Carcassonne

La cité de Carcassonne

Crédit photo : Shutterstock – Rolf E. Staerk

La cité de Carcassonne et ses fortifications sont plusieurs fois centenaires. Elle a traversé maintes épreuves, fut de nombreuses fois détruite et reconstruite au fil des années. C’est d’ailleurs ce qui confère à la Cité une combinaison architecturale unique. Comptant parmi les plus célèbres sites Unesco en Occitanie, Carcassonne est inscrite au patrimoine mondial depuis 1997 et n’a de cesse d’attirer les visiteurs du monde entier.

Vous y entrez généralement par la porte d’Aude. Immédiatement, vous tombez sur les belles façades des maisons à colombages et les places débordantes de charmes. L’histoire se déroule sous vos yeux à travers ses monuments célèbres comme la basilique Saint-Nazaire et ses superbes gargouilles, les tours du Château et bien sûr les immanquables remparts. Depuis cette ceinture de pierres défensive, les vues sont à couper le souffle sur la vieille ville, la montagne noire et même les Pyrénées.

Afin de visiter la Cité de Carcassonne, plusieurs parcours sont possibles, payants ou non. Dans tous les cas, ne manquez pas le château comtal, les chemins de ronde et les longues flâneries dans le dédale de ruelles roses. Nous vous conseillons également de goûter à l’atmosphère unique de Carcassonne à la nuit tombée, lorsqu’elle se pare de sons et de lumières féeriques.

3. Le Canal du midi

les écluses de Fonserannes - sites Unesco Occitanie

Crédit photo : Shutterstock – PAUL ATKINSON

Le canal du Midi serpente de Toulouse à Sète. Cette route fluviale historique vous entraîne dans des décors changeants et envoûtants. Vous découvrez tour à tour les collines verdoyantes, les vignes ensoleillées et les villages pittoresques. Le canal du Midi, est un des plus anciens sites Unesco d’Occitanie.

Il coule sur deux cent quarante kilomètres et ne traverse pas moins de trois départements. D’ailleurs, en chemin, vous pourrez croiser la cité médiévale de Carcassonne. Autres points d’intérêt majeurs qui longent le canal : la Ville Rose – Toulouse – et ses péniches, le bassin de Castelnaudary, les écluses de Fonserannes, les villages berceaux du cassoulet et la ville portuaire de Sète.

Ce chemin fluvial se divise en plusieurs étapes et propose des séjours à la carte. Vous pouvez voyager le long du canal du Midi en péniche, à vélo ou à pied. Sur les eaux, la traversée est absolument paisible et hors du temps, offrant des rencontres inoubliables avec les éclusiers. À bicyclette, vous pouvez suivre les voies vertes parfaitement aménagées au bord du canal et généralement ombragées. La plupart des hôtels à fleur d’eau accueillent les cyclistes et proposent un service de location et/ou transport des bagages d’un point A à un point B.

Pour finir, si vous souhaitez marcher à l’ombre des platanes le long du canal de Midi, vous aurez tout le temps de vous imprégner des lieux rencontrés et faire un bout de chemin avec de nombreux pèlerins vous tenant compagnie. Le terrain est plat et bien entretenu mais nous vous conseillons de définir le tronçon que vous souhaitez parcourir sur quelques jours.

4. Le pont du Gard

Le pont du Gard

Crédit photo : Shutterstock – Bertl123

Notre classement des sites Unesco en Occitanie nous amène près de Nîmes, Capitale des férias, du jean et des arènes. Le pont du Gard, à trente minutes de la ville, est un magnifique aqueduc romain deux fois millénaire. Ce chef-d’œuvre architectural est un des vestiges antiques les plus précieux au monde.

Le site comporte deux rives respectivement nommées rive droite et rive gauche. L’accès au site romain est payant et offre de nombreuses activités. Il enjambe notamment Le Gardon, une jolie rivière où il fait bon se baigner ou faire du canoë-kayak. Ses berges sont fantastiques pour un pique-nique avec, en toile de fond, les arches immenses du monument.

Autour du pont du Gard, vous pourrez également randonner sur des sentiers très accessibles, perçant la Garrigue et sillonnant jusqu’à des petits villages. En été, de nombreux évènements ont lieu sur le site romain, dont des nocturnes musicales et un spectacle sons et lumières qui valent absolument le détour. Sur place vous trouverez également un musée et un restaurant valorisant les produits du terroir.

5. Le cirque de Gavarnie

Le cirque de Gavarnie - sites Unesco Occitanie

Crédit photo : Shutterstock – Sake van Pelt

Le Parc national des Pyrénées tout entier fait parti des sites Unesco en Occitanie. Il faut dire que sa beauté est aussi virulente qu’évidente. Au sein du parc, couronné de sommets enneigés, vous trouverez notamment le cirque glaciaire de Gavarnie.

Cet amphithéâtre vertigineux constitue l’arène naturelle la plus célèbre de France. Le lieu est saisissant. Sur les pentes abruptes de cette cuvette, les cascades déferlent et les rapaces font leurs nids. Il y a vingt mille ans, un glacier se tenait ici et a creusé la vallée encaissée qui se déploie devant vos yeux. De nombreux randonneurs viennent se frotter aux chemins ouverts sur les parois hautes de mille cinq cents mètres, sur les cascades tombant sur plus de quatre cents mètres pour la plus grande et sur la Brèche glaciaire de Roland.

Ce site d’une beauté exceptionnelle est très accessible, à pied, à cheval ou à dos d’âne. La randonnée principale s’effectue en trois heures seulement. Pour explorer le lieu loin de la foule, vous pouvez tout à fait emprunter d’autres chemins, plus ou moins musclés, tracés autour de l’arc en pierre.

6. Les Causses et Cévennes

Cévennes

Crédit photo : Shutterstock – Rudmer Zwerver

Les Causses et les Cévennes, sauvages, spectaculaires et riches de leurs traditions, constituent un paysage naturel unique en France. Elles tiennent sur le département le moins peuplé du pays, la Lozère, et deux autres départements, le Gard et l’Hérault. L’entrée au Patrimoine de l’Unesco des Causses et des Cévennes date de 2011.

Les causses réunissent de nombreux sites mégalithiques à visiter au cours de véritables balades au pays des menhirs. La capitale des Cévennes, Florac, mérite largement une halte. Cette jolie bourgade percée par les cours d’eau scintille aux pieds du causse Méjean. À proximité de Florac se trouve le charmant village de Quézac, situé à l’entrée des gorges du Tarn. Oui, il s’agit bien du lieu naturel d’où jaillissent les eaux pétillantes prisées en France.

Les Causses surplombent les gorges du Tarn : un paysage ahurissant emblématique de la Lozère. Elles s’étendent entre les villes Ispagnac et Le Rozier, sillonnant d’incroyables petits villages cévenols et se parcourant à pied comme en canoë-kayak. En chemin, ne manquez pas l’adorable village médiéval et pavé de Sainte-Enimie ou celui de Saint-Chély-du-Tarn qui baigne dans les eaux vertes du Tarn.

Les Causses et les Cévennes, leurs vastes steppes désertiques et vallonnées et leurs roches karstiques, renferment d’autres trésors. À savoir les grottes mythiques de l’aven Armand et de Dargilan. Ces deux joyaux souterrains offrent un véritable voyage au centre de la Terre et une découverte inouïe du monde creusé sous nos pieds.

7. Les fortifications Vauban

fort Libéria - sites Unesco Occitanie

Crédit photo : Shutterstock – James Wagstaff

Les œuvres de Vauban, au nombre de douze en France, sont nées grâce au génie de cet architecte militaire. Ses fortifications sont autant de citadelles, enceintes urbaines à bastions et tours bastionnées classées sites de l’Unesco en Occitanie. Elles sont devenues fondamentales dans l’histoire de l’architecture militaire occidentale et constituent aujourd’hui une valeur universelle exceptionnelle. Elles témoignent des théories stratégiques du XVIIe siècle, employées jusqu’au milieu du XIXe siècle. Deux des réalisations de Vauban sont présentes en Occitanie.

Partez d’abord à la conquête de la cité fortifiée de Villefranche-de-Conflent et de son fort Libéria. La ville se niche près de Perpignan, dans l’environnement préservé des Pyrénées-Orientales. Elle est construite en marbre rose et s’adapte de façon remarquable à la topographie naturelle des lieux.

Villefranche-de-Conflent est dominée par le fort Libéria, ouvert sur un panorama exceptionnel sur le Canigou. Cette forteresse de Vauban protégeait le village et faisait office de prison. Vous y découvrirez le plus long souterrain du monde : sept cent trente-quatre marches qui relient le fort Libéria à son village. Cette envolée se monte et se descend à pied pour les plus courageux ou en navette.

Toujours en Occitanie, prenez la direction de la plus haute forteresse de France : Mont-Louis. Elle fut construite par Vauban afin de sceller le passage des Pyrénées. Sa forme carrée flanquée de bastions et de remparts est magnifiquement conservée.

Villefranche-de-Conflent et Mont-Louis sont desservis depuis le fameux Train Jaune, emblème du Pays catalan.

8. Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle

La voie du Puy

Crédit photo : Shutterstock – Franck-A

Nous terminions ce top des sites Unesco en Occitanie par les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, haut lieu du pèlerinage chrétien. Cet itinéraire historique tient souvent d’un voyage initiatique. Les portions espagnoles du chemin, soixante-neuf monuments échelonnés sur les chemins français et sept portions du chemin du Puy-En-Velay sont inscrits patrimoine mondial de l’Unesco. Les origines des chemins de Saint-Jacques remontent à l’an 800. Ils tiennent leur nom de Saint Jacques le Majeur, l’un des premiers apôtres du Christ.

Rares sont ceux qui s’élancent dans la totalité du parcours (plus de quarante jours de marche). Toutefois il est divisé en plusieurs voies partagées entre la France et l’Espagne, à emprunter au gré de vos envies et possibilités.

La voie du Puy française attire pour ses paysages naturels et les trésors architecturaux qui la jalonnent. C’est la portion la plus fréquentée, donc la plus propice aux hébergements et aux rencontres.

La voie d’Arles relie la ville française éponyme et la Puente la Reina en Espagne. Elle s’étend sur huit cents kilomètres de paysages très variés en termes de reliefs, faune, flore et altitude.

La voie de Vézelay traverse la campagne Limousine, la Loire, l’entre-deux mers et l’immense forêt landaise pour arriver à Saint-Palais. Il existe également une variante par Bergerac, au cœur des vignes du Bordelais.

La voie de Tours est la voie la plus ancienne et la plus riche sur le plan architectural. Elle longe également les voies vertes d’Orléans à Tours pour les adeptes du cyclotourisme.

Le chemin de Stevenson relie Le Puy-en-Velay et Arles, traverse de somptueux territoires dont les Cévennes rebelles citées plus haut.

2393
Laisser un commentaire