L’Aveyron en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car pour l'Aveyron Voir les offres

Envie de nature et d’authenticité ? Pourquoi ne pas visiter l’Aveyron en camping-car ? La région a tout pour vous combler !

Et si vous partiez visiter l’Aveyron en camping-car, plutôt que de d’aller sur les plages bondées de la mer Méditerranée ? Terre de grands espaces naturels et riche d’un patrimoine remarquable, l’Aveyron est une destination incontournable de la région Occitanie, dans le Sud de la France. Avec une superficie de 8 735 km², c’est l’un des plus grands départements de France.

L’Aveyron correspond à l’ancienne province du Rouergue, et s’étend du Parc naturel régional de l’Aubrac au plateau du Larzac, dans le Parc naturel régional des Grands Causses. Visiter l’Aveyron vous fera explorer des paysages sublimes autant que variés.

En outre, vous ne manquerez pas de choses incontournables à faire et à voir. Des contreforts du Quercy aux monts du Haut-Languedoc en passant par les Cévennes, l’Aveyron offre une variété de paysages unique en France.

Voici notre mini-guide conseil pour visiter l’Aveyron en camping-car ou en van aménagé.

À lire aussi :
Les 14 choses incontournables à faire dans l’Aveyron
Le Quercy en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires
L’Aubrac en camping-car : conseils, aires, itinéraires

Idées d’itinéraires dans l’Aveyron en camping-car

Rodez

Crédit photo : Shutterstock – Anibal Trejo

Département relativement central sur la route du Sud de la France, l’Aveyron est doté de généreuses dimensions. En raison de sa géographie, faite de moyennes montagnes et de hauts plateaux, vos itinéraires dépendront de plusieurs paramètres. Vous manquerez en effet de temps pour visiter l’Aveyron en camping-car en quelques jours seulement.

L’Aveyron se distingue par un ensemble assez varié de régions historiques naturelles : l’Aubrac, la vallée du Lot, les gorges de l’Aveyron, le Pays de Conques, le Ségala, le plateau du Lévézou, le Millavois, la vallée du Tarn, le Causse du Larzac, le Saint-Affricain. Il en résulte de nombreux villages, sites et villes incontournables à visiter.

Voici quelques idées d’itinéraires et d’escapades à faire en Aveyron :

  • L’Aveyron en 5 à 7 jours : Millau, le viaduc de Millau, le Plateau du Larzac (La Couvertoirade et alentours), Viala du Pas de Jaux, La Cavalerie, le lac du Pont de Salars, Rodez, Sauveterre-de-Rouergue, Villefranche-de-Rouergue, Najac et les gorges de l’Aveyron ;
  • Visiter l’Aveyron sur 15 jours : mêmes étapes, plus les villages du Plateau du Larzac (La Couvertoirade, L’Hospitalet-du-Larzac, Cornus, Nant, Le Clapier), La Roque-Sainte-Marguerite et Montpellier-le-Vieux, le canyon des gorges de la Dourbie, Pont-de-Salars, Bages, le lac de Pareloup, Castelnau-Pégayrols, Roquefort-sur-Soulzon, Saint-Affrique, Camarès (le Rougier de Camarès et le Pas du Loup), Sylvanès et l’abbaye cistercienne, Brousse-le-Château, Réquista, lac de Villefranche-de-Panat, Rodez, Sauveterre-de-Rouergue, Belcastel, Peyrusse-le-Roc, La-Bastide-l’Evêque, Monteils, Najac ;
  • L’Aveyron en 20-30 jours : mêmes étapes, plus la vallée du Lot et l’Aubrac avec Bozouls, Espalion, Saint-Côme-d’Olt, Sainte-Eulalie d’Olt, Aubrac, Laguiole, le lac de Sarrans (le Point Sublime), Conques.

Idées d’itinéraires pour plus d’un mois

Il vous reste du temps ou bien vous avez décidé d’étendre votre périmètre de visites ? Les départements limitrophes de l’Aveyron recèlent de beauté et de sites incontournables : en Lozère, les gorges du Tarn de Florac à Sainte-Enimie, la corniche des Cévennes (de Florac à Saint-Jean-du-Gard).

En Hérault, les villages classés du parc naturel du Haut-Languedoc (Avène, Roquebrun, Olargues, Saint-Gervais-sur-Mare, Celhes-et-Rocozels), le Pas de l’Escalette, les monts de Lacaune, les gorges d’Héric et la vallée de l’Orb.

Dans le Tarn, Cordes-sur-Ciel et Albi sont proches de l’Aveyron. Au nord-ouest, trouvez les paysages du Quercy. Au nord de l’Aubrac, goûtez aux fromages du Cantal avec Aurillac, Saint-Flour et Salers.

Louez un camping-car pour l’Aveyron

Conduire dans l’Aveyron en camping-car : les règles de circulation à connaître

La Couvertoirade

La Couvertoirade, berceau des Templiers en Aveyron – Crédit photo : Shutterstock – Ivan NL

Conduire dans l’Aveyron ne comporte pas de difficulté majeure. Le réseau routier du département est de bonne qualité. Celui-ci se compose majoritairement de petites routes départementales. Par conséquent, en venant visiter l’Aveyron en camping-car, les croisements pourront être parfois difficiles. Surtout sur les routes de petite montagne.

L’altitude des massifs des Grands Causses et de l’Aubrac oscille entre 700 mètres et 1463 mètres. La conduite de montagne en camping-car nécessite de savoir manœuvrer et de maîtriser le gabarit imposant du véhicule. Le poids du camping-car augmente sa force d’inertie par rapport à une voiture.

En descente, vous devrez veillez à l’énergie cinétique du véhicule. Réduisez donc votre vitesse afin d’avoir de bonnes distances de freinage en cas de danger et d’obstacle. Cela vous aidera également à bien négocier les virages sans sortie de route sur les routes sinueuses. En montée, adaptez votre vitesse et décélérez de façon à éviter de freiner. Cela préservera aussi le moteur de la surchauffe.

Péages d’autoroutes dans l’Aveyron : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Viaduc de Millau, Aveyron

Crédit Photo : Shutterstock – Migel

L’Aveyron est traversé par l’autoroute A75, qui a la particularité d’être l’une des autoroutes les moins chères. Elle relie Clermont-Ferrand à Béziers et Montpellier.

La bonne nouvelle, c’est que l’Aveyron est doté de 74 kilomètres d’autoroutes seulement et vous n’aurez aucun péage. Visiter l’Aveyron en camping-car en prenant l’autoroute sera donc gratuit, hormis le carburant.

À une différence près : il existe pourtant un péage sur l’A75, au niveau du passage du viaduc de Millau. Le coût du péage du viaduc est élevé : en camping-car, il est de 16,50€ et il s’élève à 11€ en van et en voiture.

Vous pouvez l’éviter en sortant avant l’ouvrage, mais il vous faudra alors descendre le plateau par une route sinueuse et très fréquentée. De plus, il faudra traverser le centre-ville de Millau, ce qui sera chronophage.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous avez l’intention de partir dans l’Aveyron, mais vous n’avez pas de camping-car ? Ce n’est plus un problème ! Aujourd’hui, il est possible de louer un camping-car entre particuliers. De nombreuses plateformes permettent la mise en relation , en ligne, comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour, signez l’état des lieux de retour et c’est bon !

Louez un camping-car en France

Comment et où louer un camping-car dans l’Aveyron ?

Conques, l'un des plus beaux villages médiévaux de France

Crédit photo : Shutterstock – Dolores Giraldez Alonso

L’Aveyron est habituée à recevoir les touristes du monde entier. Ainsi, près de Rodez ou de Millau, vous trouverez des locations de camping-car sans problème. En revanche, il est possible que pour la période estivale, le choix soit réduit et que le camping-car souhaité ne soit plus disponible.

Pour éviter ce genre de déconvenue, pensez à louer votre camping-car à l’avance, que ce soit en ligne ou par téléphone.

Louez un camping-car pour l’Aveyron

Les aires de camping-car dans l’Aveyron : où stationner ?

Carte Caramaps de l'Aveyron

Crédit photo : Caramaps

L’Aveyron est très bien équipé en aires de services pour camping-cars et en campings. Vous n’aurez donc aucun mal à trouver où dormir au volant d’un camping-car ou d’un van aménagé. Néanmoins, le stationnement en camping-car peut être compliqué si vous souhaitez visiter les villes de Millau, Rodez ou Villefranche-de-Rouergue. Vous êtes autorisé à stationner sur tous les emplacements en zones blanche et bleue.

Attention, le véhicule ne passera pas les portiques des parkings souterrains. Privilégiez les parkings en extérieur. Payants ou gratuits, ils permettent de visiter la ville à pied ou en bus. Le site de l’Office du Tourisme de l’Aveyron référence pas moins de 138 aires pour camping-cars et campings dans tout le département.

Vous souhaitez toutefois dormir au grand air ? Se réveiller au bord d’un lac, en forêt, en pleine nature, c’est quand-même plus agréable que dans une allée de camping ! Dans les parcs naturels, le camping sauvage est interdit par la loi. Pour éviter les contrôles, n’installez pas vos équipements de camping sur la voie publique (tables et chaises, paraboles, cales).

Aussi, il convient d’éviter les zones habitées. Installez-vous de préférence à l’abri des regards, à l’écart des routes. L’Aveyron comporte tellement de vastes espaces de nature que vous devriez pouvoir trouver d’inoubliables spots où dormir. Vous pourrez d’ailleurs vous aider de l’application Park4night, un outil de partage de spots entre voyageurs. Vous aurez à disposition les parkings, les aires de services, les campings, et les avis positifs ou négatifs sur ces lieux.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans l’Aveyron ?

Sainte-Eulalie-d'Olt

Crédit photo : shutterstock – Deborde

Alors, quand peut-on visiter l’Aveyron en camping-car ? Quelles seront les conditions météorologiques lors de votre voyage itinérant ? L’Aveyron bénéficie d’un climat contrasté, avec trois influences climatiques. L’ouest est océanique et doux, le nord a un climat montagnard, et le sud dispose d’une influence méditerranéenne. Pour visiter l’Aveyron en camping-car ou en van aménagé, la meilleure saison s’étale donc de mai à septembre, mais les nuits peuvent être fraîches, même en été.

Les hivers sont rigoureux, et le froid est d’autant plus intense que l’on prend de l’altitude. Les précipitations sont importantes sur les reliefs, principalement au printemps et en automne. L’hiver peut apporter de fortes gelées et les journées peuvent être très chaudes lors des épisodes caniculaires d’été.

Louez un camping-car pour l’Aveyron

Désormais, vous pouvez sillonner les routes aveyronnaises en parfaite connaissance du département !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
1 avis (5/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire