Les 9 choses incontournables à faire dans le parc naturel régional de l’Aubrac

avatar

Vous souhaitez dénicher les trésors de notre si joli pays ? Partez visiter le Parc naturel régional de l’Aubrac, la nouvelle perle du patrimoine français !

« Douce France, cher pays de mon enfance » chantait Charles Trenet. Pourtant, avec l’avènement du tourisme mondial, nous sortons plus facilement de notre pays pour en visiter de l’autre côté du monde. A priori, c’est tout à fait normal, car le dépaysement fait rêver, et les cultures inconnues attisent la curiosité. Mais, n’oublions pas que notre pays est une terre riche : patrimoine, culture, nature ou même gastronomie, elle a tout pour elle. Alors, partez à la découverte du Parc naturel régional de l’Aubrac, à cheval sur trois départements : l’Aveyron, le Cantal et la Lozère ; et deux régions : l’Occitanie et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Créé en 2018 par décret, c’est un grand parc de plus de 2200 kilomètres carrés caractérisé par ses contrastes. Variations d’altitude, de sol ou de climat, il abrite une faune et une flore qui lui sont propres. Nous pouvons notamment citer l’espèce bovine qui lui doit son nom : l’Aubrac, race ancrée dans son terroir dont la qualité et la tradition sont encore préservées. Pour découvrir la totalité du territoire ainsi que ses secrets, nous vous avons déniché les 9 choses incontournables à faire pour visiter le Parc naturel régional de l’Aubrac.

A lire aussi :
Les 21 choses incontournables à faire en Occitanie
Les 14 choses incontournables à faire dans l’Aveyron

1. Faire de la randonnée

Chemin de randonnée dans le parc naturel régional d'Aubrac

Crédit Photo : Shutterstock – CoralieD

Rien de tel pour découvrir un parc que de l’arpenter. La situation géographique du Parc naturel régional de l’Aubrac offre la possible d’emprunter des sentiers de montagne ou de plateaux, de vallées et de prairies.

Le chemin de Compostelle par le GR®6

Il est connu que les régions occitane et auvergnate sont traversées par l’un des immenses chemins de pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. Il s’agit du GR®65, figurant parmi les plus connus des chemins, dont vous pourrez emprunter une partie. Entre Aumont-Aubrac et Saint-Côme-d’Olt, en passant via Saint-Chély-d’Aubrac et Nasbinals, laissez-vous séduire par le parc et la nature encore sauvage. Vous passerez sur les chemins empruntés par les pèlerins depuis des siècles.

Alors que vous effectuiez ce voyage pour des raisons spirituelles, religieuses ou sportives, n’oubliez pas de lever les yeux vers ce qui vous entoure. Le temps et les hommes ont laissé des traces.

“Rand’Aubrac” de Chaudes-Aigues à Saint-Urcize (juin)

Organisé par le Bureau de Tourisme de Chaudes-Aigues, Rand’Aubrac est un événement annuel très attendu. Il a lieu dans le courant du mois de juin. En réalité, il s’agit d’un grand parcours encadré, ouvert à tous, dans l’optique de vous faire découvrir ou redécouvrir la région et bien sûr, vous faire visiter le Parc naturel régional de l’Aubrac.

Il y a, au choix, quatres chemins différents longs de 12 à 33 kilomètres. Au menu, de la marche dans la bonne humeur, de nombreux ravitaillements et évidemment, à l’arrivée, un repas du terroir pour tous les participants !

Les Gorges du Bès

Sur la frontière en le Cantal et la Lozère, les Gorges du Bès, la rivière confluente de la Truyère, se dressent fièrement. Prenez donc le temps pour une dose de nature et profiter un maximum de l’air pur. Suivez un sentier étroit et escarpé offrant des paysages impressionnants, allant de la vallée, aux ruines du château d’Arzenc d’Apcher.

Moyennant quelques efforts physique, les Gorges du Bès s’ouvrent à vous et vous proposent un nouveau point de vue sur la région. Attention, vous risquez de croiser des animaux de pâture, évitez-donc d’amener votre chien.

2. Profiter de la station thermale de Chaudes-Aigues

Chaudes-Aigues

Crédit Photo : Facebook – Village de Chaudes-Aigues

La ville Chaudes-Aigues abrite une station thermale naturelle à l’histoire incroyable. Tout d’abord une ville thermale sous l’Empire romain, c’est dès l’an 450 que la qualité de ses eaux chaudes est reconnue. Ensuite, du Moyen-Âge à aujourd’hui, malgré quelques changements de propriétaires, la station est restée accessible. Ce sont plusieurs sources qui y jaillissent, déversant une eau allant jusqu’à 82°C (source du Par).

Venez donc profiter d’une petite cure thermale naturelle, en plein cœur du Parc naturel régional de l’Aubrac.

A lire aussi : Les 8 meilleures stations thermales de France

3. Assister à une transhumance

Transhumance en Aubrac

Crédit Photo : Tourisme Aveyron

À la fin du mois de mai, chaque année, a lieu une tradition ancestrale : la transhumance. Les vaches d’Aubrac effectuent alors leur transfert vers le plateau, que le printemps a enrichi pour elles de verts pâturages. Ornées de couronnes colorées de fleurs, elle traversent les routes, les villages et les champs vers les prés d’été.

Des centaines de spectatrices et spectateurs viennent chaque année observer les bovins et profiter des animations organisées en leur honneur.  C’est généralement un week-end entier de festivités, d’expositions et de visites, pour le bonheur des petits, des grand.e.s et des amoureu.x.ses de la nature !

4. Les couteaux Laguioles, les origines

Véritable couteau Laguiole

Crédit Photo : Laguiole

Visiter le Parc naturel régional de l’Aubrac, c’est s’intéresser à la nature environnante, mais également à l’artisanat local. Le très charmant village de Laguiole, prononcé “laïole” par les locaux, se trouve au centre du parc et non loin de Saint-Urcize. Il vous est évidemment conseillé de visiter le musée du couteau de Laguiole, de l’objet forgé et de l’outil tranchant. Il retrace l’histoire de cet objet, devenu emblème d’un village. De nombreuses coutelleries sont présentes à Laguiole, dans lesquelles vous pouvez parfois assister à la réalisation d’un couteau, ou simplement en acheter.

Le village de Laguiole vaut également le détour, avec son église et son panorama sur le plateau de l’Aubrac.

5. Manger les produits de l’Aubrac

Dégustation d'aligot en Aubrac

Crédit Photo : Tourisme Aveyron

Si visiter le Parc naturel régional de l’Aubrac mène inévitablement au sujet de la nature et de l’environnement, il ne faut pas oublier que la création d’un tel parc met aussi en valeur le terroir local. Le terroir comprend l’artisanat, la culture mais surtout, la gastronomie locale ! Et de ce côté-là, l’Aubrac n’est pas en reste.

Après une randonnée ou une balade à vélo sur les plateaux, prenez le temps de déguster un aligot (purée à la tome) dans un des burons, ou goûtez au chou farci ou aux farçous. Pourquoi pas céder à la tentation d’une truffade de l’Aubrac ou d’une fouace (brioche parfumée typique) ? Découvrez également les fromages locaux dont la tome Laguiole AOP, autre fierté du village.

6. Découvrir la géologie particulière du parc

Cascade du Saltou, visiter le Parc naturel régional de l’Aubrac région d'Aubrac

Crédit Photo : Wikimedia – Jmp48

Le Parc naturel régional de l’Aubrac, en plus d’être très verdoyant, possède une géologique tout à fait unique. Il s’est formé sur une base basaltique, du fait de la l’activité effusive passée des volcans. Également, vous pourrez apercevoir des gisements de schiste, de granit ou de gneiss selon les endroits où vous vous trouvez.

Néanmoins, attardez-vous au détour de vos promenades ou randonnées, sur les orgues basaltiques, formations en colonnes qui sauront vous passionner. Vous les retrouverez notamment aux abords de cascades comme celle du Saltou ou du Déroc.

8. Le village de Saint-Urcize, petite cité de caractère

Saint-Urcize, visiter le Parc naturel régional de l’Aubrac Aubrac

Crédit Photo : Wikipedia – Thérèse Gaigé

Saint-Urcize est un agréable petit village de montagne, au bord du département de l’Aveyron, limitrophe à la Lozère. Cité de caractère datant du XVIe siècle, l’un de ses principaux points d’intérêt, outre la vue sur la montagne, est son église avec son déambulatoire et ses rondeurs.

Pour autant, ses ruelles, fleuries et aux murs de pierres lui confèrent une atmosphère singulière, sinon moyenâgeuse, très appréciable. Aux abords, la nature : lac, cascades et prés verdoyants remplis de vaches Aubrac (évidemment !) cerclent le village. En hiver, une station de ski ouvre ses quatre pistes pour le plaisirs des amateurs de glisse !

9. Le village de Montpeyroux

chateau bousquet

Crédit Photo : Wikipédia – Maurice Bosse

Montpeyroux, magnifique village de charme et de caractère, abrite un splendide château. Le château de Bousquet est l’emblème de ce petit hameau pittoresque. Ce monument Historique du XIVe siècle est dans un état de conservation exceptionnel ! En effet, ce dernier est d’ailleurs habité et meublé.

Qu’attendez-vous pour aller découvrir Montpeyroux et son sublime et mystérieux château ?

Comment aller au Parc naturel régional de l’Aubrac ?

Pour pour rendre et visiter Parc naturel régional de l’Aubrac depuis la France, vous avez deux options : la voiture ou le train. Les grandes villes les plus proches sont Aurillac et Rodez, mais il y a aussi des métropoles comme Toulouse, Montpellier et Lyon un peu plus loin.

En voiture

  • Paris (via Clermont-Ferrand) : suivre l’A10, l’A71 puis l’A75.
  • Bordeaux (via Brive-la-Gaillarde et Aurillac) : suivre l’A89, la D921, la D1120 et enfin la D120.
  • Lyon (via Le Puy-en-Velay) : suivre l’A47 puis la N88.
  • Montpellier : suivre l’A75.

En train

Généralement via Clermont-Ferrand ou Brive-la-Gaillarde, les lignes de train permettant de visiter le Parc naturel régional de l’Aubrac sont nombreuses. Vous n’aurez ainsi aucun mal à trouver de lignes ferroviaires. L’une des gares principales de la région est celle d’Aumont-Aubrac, située plein est, ou celle de Saint-Flour, légèrement en dehors du parc mais toutefois proche.

Où loger près du Parc naturel régional de l’Aubrac ?

Les logements ne sont pas ce qu’il manque dans le parc. En plus d’être nombreux, les hébergements sont variés, allant de l’hôtel au camping en passant par la chambre d’hôtes et l’insolite.

Parmi cette liste, nous vous conseillons tout de même l’hôtel du Château de Varillettes. Il s’agit d’une charmante bâtisse réaménagée en hôtel. L’intérieur, chaleureux et accueillant vous plonge dans une ambiance médiévale, de même que le jardin, très beau et très entretenu. Sinon, pour celles et ceux qui préfèrent l’insolite, dormez dans un moulin, le Moulin des Gardettes. Situé en pleine nature, cet ancien moulin à vents vous offre une vue imprenable sur les Mont d’Auvergne, dans une atmosphère authentique d’époque, grâce au mobilier et aux pierres visibles des murs intérieurs. Un véritable coup de cœur !

Ensuite, n’oubliez jamais de jeter un œil aux comparateurs d’hôtels qui vous garantissent les meilleures offres de logement aux meilleurs prix !

Alors, prêt.e à visiter le Parc naturel régional de l’Aubrac lors d’un prochain séjour ?

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire