×
Mot de passe oublié ?

Ryanair débarque à Roissy Charles de Gaulle !

Comparez et trouvez vos activités voyage
Ryanair débarque à Roissy Charles de Gaulle !

La compagnie low-cost Ryanair pourrait bien s’installer à Paris Roissy-CDG dès l’été 2016.

Selon les informations du journal La Tribune, Ryanair a demandé à la COHOR, l’organisme en charge de la gestion et de l’attribution des créneaux horaires de décollage et d’atterrissage, 21 vols quotidiens au départ de l’aéroport de Paris – Roissy Charles de Gaulle pour desservir les villes de Barcelone, Bergame, Rome, Dublin, Lisbonne, Madrid, Porto et Berlin Schönefeld.

Deux à trois vols par jour selon les destinations seraient prévus. Toujours selon le journal économique, la compagnie Irlandaise en aurait obtenu « une quinzaine ».

Pour autant, si Ryanair cherche à se lancer à CDG, la compagnie aérienne spécialiste du low-cost ne délaisserait pas son activité à l’aéroport de Beauvais au sein duquel elle est présente depuis déjà 20 ans. La compagnie dirigée par son fantasque PDG Michael O’Leary a également demandé des créneaux à Orly pour desservir Dublin deux fois par jour. Cependant, peu de créneaux sont disponibles dans le second aéroport parisien.

Des vols Ryanair pour et depuis Roissy à partir de l’été 2016 ?

Sur l’aéroport de Roissy toutefois, il y a de la place malgré le fait que les meilleurs créneaux sont déjà utilisés notamment par Air France. Ainsi, les droits de trafic seront disponibles à partir de la saison estivale 2016. Les capacités pistes vont augmenter légèrement à cette période avec le passage de 119 à 120 mouvements (décollage-atterrissage) par heure. Le plus grand aéroport de France est peu pratique pour les compagnies à bas coûts en raison de sa taille, mais Ryanair a de bonne raison de s’y implanter.

Si la compagnie se décide à s’installer à Charles de Gaulle, cela déclencherait un mouvement de fond qui ferait mal non seulement à Air France mais aussi à Easyjet ou encore Vueling, deux autres compagnies low-cost. Ces compagnies étant basées à CDG, elles conserveraient néanmoins l’avantage de proposer des vols tôt le matin, visés par les clients d’affaires.

Et si Ryanair choisit de ne pas prendre les créneaux horaires, « Ryanair ne ferait que reculer pour mieux sauter », explique La Tribune.

Crédit photo principale : Wikimedia – Fernando Timon

A voir aussi dans la rubrique Actualités voyages
A voir aussi dans la rubrique Ryanair
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi