Les 6 édifices religieux emblématiques de Séville

Les 6 édifices religieux emblématiques de Séville

Giralda de la cathédrale de Séville
Trouver les plus beaux édifices religieux à visiter à Séville

Que faire à Séville ? On vous dévoile 6 des plus beaux monuments et édifices religieux pour plonger dans l’histoire de la capitale andalouse !

Séville est ville espagnole au charme indéniable. Cette destination séduit autant par sa richesse culturelle qu’historique. Son héritage architectural est particulièrement remarquable, mélangeant les styles mauresque, gothique et baroque. Mais ce sont surtout les édifices religieux de Séville qui émerveillent tant. Véritables chefs-d’œuvre, ils racontent l’histoire vibrante de cette ville d’Andalousie.

Dans cet article, on vous emmène à la découverte des 6 édifices religieux emblématiques de Séville. La beauté et la spiritualité de ces lieux sacrés, témoins de l’histoire religieuse et artistique de la ville, ne manqueront pas de vous émerveiller. De la majestueuse cathédrale de Séville au mystique monastère de la Cartuja, préparez-vous à un voyage qui éveillera vos sens et votre curiosité.

La cathédrale de Séville et la tour de la Giralda

Cathédrale de Séville et Giralda

Shutterstock – Romanslavik.com

Pourquoi nous l’avons sélectionné : La cathédrale et la Giralda de Séville sont bien plus que de simples monuments. Jadis une grande mosquée almohade, cette majestueuse structure a été transformée en une cathédrale étincelante, avec son minaret devenu un clocher imposant. Sélevant à plus de 100 m, la Giralda domine le panorama urbain et offre une perspective unique sur le cœur historique de la ville.

Pour en savoir plus : La Giralda de Séville est une ancienne tour de mosquée transformée en clocher lors de la reconquête chrétienne. Ce chef-d’œuvre architectural figure parmi les plus beaux édifices religieux de Séville. Créé au XIIe siècle, il fut reconstruit solidement après un tremblement de terre au XIVe siècle. De plus, sa visite permet de découvrir une vue magnifique sur plusieurs sites importants de la ville.

La cathédrale Notre-Dame-du-Siège, dite Sainte-Marie de Séville, est aussi un incontournable. Ancienne mosquée reconvertie, elle compte parmi les plus grandes églises catholiques du monde. Elle abrite les tombes de personnalités historiques, dont les rois Ferdinand III et Alphonse X, et Christophe Colomb. Son classement au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO depuis 1987 démontre son importance culturelle et religieuse.

La superbe église catholique du Divin-Sauveur

Église du Divin-Sauveur, Séville

Shutterstock – Leonid Andronov

Pourquoi nous l’avons sélectionné : L’église du Divin-Sauveur s’élève fièrement comme la deuxième plus grande de Séville. Son portail rouge monumental, véritable symbole du quartier d’Alfafa, la distingue. Son emplacement historique, ayant abrité la première grande mosquée de Séville, lui confère une singulière richesse architecturale. Notamment avec un de ses clochers qui repose sur les fondations d’un ancien minaret du VIIIe siècle.

Pour en savoir plus : L’église du Divin-Sauveur de Séville se distingue nettement sur la place du Salvador dans le quartier d’Alfafa. C’est l’un des édifices religieux de Séville les plus symboliques, remarquable pour sa façade monumentale de couleur rouge vif. Elle est connue pour accueillir les confréries de pénitents pendant la Semaine Sainte, dont celles de la Sagrada Entrada et Cristo del Amor depuis 1508. Mais aussi pour son intérieur richement décoré qui impressionne.

L’histoire de cette église de Séville intrigue. L’endroit était une mosquée au IXe siècle. Les rois catholiques l’ont converti en église au XIIIe siècle. Elle a ensuite connu une rénovation au XVIIe siècle pour renforcer son identité chrétienne. Mais des traces de la mosquée originelle, comme la cour des ablutions et le minaret transformé en campanile, demeurent. Le XIXe siècle a vu une modernisation de la façade et du sol, tout en gardant son charme d’antan.

Elle comprend trois nefs divisées en quatre parties par des piliers. Du marbre blanc et des motifs floraux bleus décorent les colonnes. Le bâtiment abrite aussi des salles de réunions paroissiales, des dépendances pour les confréries, des sacristies et une grange dîmière. Enfin, des chapelles et retables du XVIe au XIXe siècle enrichissent les nefs latérales. L’ensemble reflète une variété de styles Renaissance, baroque, rococo et classicisme.

La Cartuja, joyau des édifices religieux de Séville

Monastère de la Cartuja, Séville

Shutterstock – Monysasu

Pourquoi nous l’avons sélectionné : La Cartuja, plus qu’un simple monastère, est un joyau architectural de Séville. Des moines Franciscains l’ont fondée au XVe siècle. Depuis, cette chartreuse s’élève majestueusement sur les vestiges d’anciennes céramiques almohades, témoin d’un passé riche et multiculturel.

Pour en savoir plus : Certains édifices religieux de Séville jouent un rôle clé et captivant dans l’histoire de la ville. Parmi ces constructions, on trouve la célèbre enceinte et la porte de la Cartuja, rénovées au XVIIIe siècle. La chapelle de la Virgen de las Cuevas est aussi remarquable depuis sa reconstruction. Des figures notables, comme Christophe Colomb et le roi Philippe II, se sont réfugiées dans ces lieux. Mais les soldats de Napoléon les ont pillés au XIXe siècle, forçant les moines à s’enfuir au Portugal.

L’histoire de ces sites ne s’arrête pas là. Ils ont été reconvertis en usine de céramique après leur rachat par un marchand anglais, puis restaurés pour l’Exposition universelle de 1992. En 1998, ils ont été transformés en Centro Andaluz de Arte Contemporáneo, désormais un des principaux centres d’art contemporain en Espagne. Le site héberge maintenant plus de 3200 œuvres d’art. Sa collection s’enrichit régulièrement grâce à des expositions temporaires. On y trouve aussi une vidéothèque, une phonothèque et une grande bibliothèque.

Santa Maria la Blanca, ancienne mosquée sévillane

Église de Santa Maria la Blanca, Séville

Shutterstock – Kiev.victor

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Santa Maria la Blanca n’est pas seulement un témoin de l’histoire. Ses fondations wisigothiques, sa structure de mosquée et ses vestiges de synagogue en font aussi un trésor artistique. Sa transformation majeure au XVIIIe siècle a donné naissance à une œuvre d’art à part entière, avec un tableau signé par le célèbre peintre Murillo et un plafond majestueusement orné de motifs baroques. C’est un lieu unique où l’histoire et l’art se rencontrent et se mélangent de manière spectaculaire.

Pour en savoir plus : De passage à Séville, vous devez absolument visiter l’église de Santa Maria la Blanca. C’est un bâtiment religieux emblématique de la ville, célèbre pour ses deux colonnes avec des ornements wisigothiques. Au-delà de son architecture impressionnante, il abrite une histoire fascinante. L’église a d’abord été un édifice wisigothique avant de devenir une mosquée. Plus tard, les rois catholiques l’ont offerte à la communauté juive. Cependant, après des tensions antisémites au XIVe siècle, le bâtiment a été reconverti en église.

Au XVIIe siècle, une nouvelle façade a été ajoutée. L’intérieur a aussi été rénové, avec de nouvelles voûtes et des colonnes. Des retables, des peintures et une décoration abondante en plâtre aux motifs géométriques, végétaux et figuratifs, ornent l’intérieur de l’église. Un des points forts est le tableau de Murillo, « Le dîner ». Il existe d’autres tableaux volés par l’armée napoléonienne, maintenant exposés au musée du Prado à Madrid. En plus d’être un lieu d’art et d’histoire impressionnant, l’église abrite aussi la confrérie religieuse Hermandad del Rosario de Nuestra Señora de las Nieves.

Santa Ana, un concentré d’architecture à Séville

Église de Santa Ana, Séville

Shutterstock – Lunamarina

Pourquoi nous l’avons sélectionné : L’église de Santa Ana, à Triana, est l’un des édifices religieux de Séville emblématiques de la ville. Véritable symbole du quartier, on la surnomme affectueusement la « cathédrale » de Triana. Son architecture remarquable mêle élégamment des éléments romans et gothiques. Comme ses impressionnantes voûtes en ogive et le portail principal. Autant d’atouts qui la distinguent et en font une visite incontournable.

Pour en savoir plus : Séville est une ville d’histoire et de culture, connue pour ses nombreux édifices religieux. Et le quartier de Triana ne fait pas exception ! Il se trouve sur les rives du Guadalquivir, un lieu populaire pour les touristes grâce à ses attractions. Triana, autrefois peuplé par des artisans et des communautés gitanes, a produit de nombreux chanteurs flamencos et toréadors célèbres. Ses bars à tapas traditionnels et son marché font également sa renommée.

L’église de Santa Ana est une attraction remarquable du quartier, reconnue pour son architecture élégante, son clocher et sa couleur chaleureuse. Elle fut fondée au XIIIe siècle en l’honneur de Sainte-Anne. On lui attribue des miracles de guérison des yeux. L’église avait un aspect fortifié, comme en témoignent les créneaux sur son toit. Sa tour de clocher a été terminée au XIVe siècle. Après plusieurs tremblements de terre, dont celui de Lisbonne en 1755, l’église a été rénovée plusieurs fois. Notamment la voûte gothique, qui l’a été pour la dernière fois en 1972. L’église recèle une exceptionnelle collection d’œuvres d’art, dont un retable illustrant la vie de Sainte-Anne.

L’église Saint-Louis-des-Français de Séville

Église Saint-Louis-des-Français de Séville

Shutterstock – Agsaz

Pourquoi nous l’avons sélectionné : L’église Saint-Louis-des-Français est sans conteste l’un des plus beaux édifices religieux de Séville. Sa façade délicatement sculptée, ses clochers élégants et son dôme imposant distinguent ce joyau baroque comme l’un des emblèmes architecturaux de la ville. Sa beauté et son charme inégalés en font une pièce maîtresse du paysage sévillan.

Pour en savoir plus : L’église Saint-Louis-des-Français se trouve en plein cœur de Séville, près du quartier de la Macarena, sur la rue San Luís. Les Jésuites l’ont construite au XVIIe siècle en l’honneur de Saint-Louis. Achevée au XVIIIe siècle, elle marque l’apogée de l’art baroque à Séville. Cependant, en 1767, un décret royal expulse les Jésuites. L’église change alors plusieurs fois de fonction : séminaire, couvent, hôpital pour prêtres âgés, usine puis hospice. Rénovée, elle a rouvert ses portes en 2016.

L’agencement à l’intérieur de l’église est inspiré de l’église Sant’Agnese in Agone à Rome. On peut y admirer un magnifique dôme central et plusieurs retables de Pedro Duque Cornejo. L’un d’eux est dédié à Saint-Ignace de Loyola, le fondateur de l’ordre des Jésuites. À l’extérieur, l’église possède une façade richement décorée, des murs peints en rouge vif, un dôme et deux clochers. Des statues de trois archanges la couronnent et ajoutent à la majesté du lieu.

Avez-vous déjà visité l’un de ces édifices religieux de Séville ? Partagez vos expériences et impressions dans les commentaires. Et n’hésitez pas à recommander d’autres lieux de culte à découvrir dans la capitale andalouse !

Plus d'inspiration
cover background
avatar

J'ai grandi entre plusieurs pays, ce qui m'a donné un goût précoce pour les voyages. Passionné de Culture sous toutes ses formes, je suis à l'affût des petits détails qui forment les caractéristiques uniques de chaque destination.

Generation Voyage grandit — Rejoins l’équipe
0 Commentaire(s)
Laisser un commentaire

Votre voyage - Séville

Explorez les environs

Vivre l'Espagne
Logo OTespagne
Image newsletter popup - Génération Voyage
Newsletter : le top de nos inspirations voyage !

Tous les samedi, découvre notre sélection d'expériences mémorables à vivre à travers le monde, dans ta boîte mail.

Generation Voyage Logo
Se connecter
Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Generation Voyage Logo
Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo
Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo