Les compagnies aériennes ont tout faux pour l’embarquement des passagers

Comparez et trouvez vos activités voyage
Les compagnies aériennes ont tout faux pour l’embarquement des passagers

Attente interminable, embouteillages dans les allées, l’embarquement d’un avion n’est pas toujours une partie de plaisir. À en croire un test réalisé par l’émission de télévision américaine Mythbusters, les compagnies aériennes s’y prennent de la mauvaise façon !

L’embarquement d’un avion semble toujours prendre plus de temps que prévu. Vous attendez patiemment que les gens placés au fond de l’appareil soient installés, puis regardez désespérément que l’avion se remplisse, généralement de l’arrière vers l’avant. Les gens prennent leur temps pour ranger leurs bagages, s’asseoir sur leurs sièges, et boucler leurs ceintures. Pourquoi cela prend t-il si longtemps ? Y a-t-il une meilleure façon ? Oui, selon un épisode de l’émission de TV Mythbusters.

Les deux présentateurs de l’émission, Adam Savage et Jamie Hyneman, ont consacré un épisode entier pour trouver quelle était la meilleure façon pour embarquer dans un avion. Dans un hangar vide, l’équipe a reconstitué l’intérieur d’un avion avec 173 sièges ainsi que de véritables compartiments de rangement supérieurs pour les bagages à main, et recruté un équipage pour faciliter l’embarquement.

Pour rendre l’expérience la plus réelle possible, 173 passagers avec des bagages et des billets d’avion sont venus jouer le jeu. L’équipe a seulement donné 5% des directives relatives aux passagers pour qu’ils se comportent de façon « problématique » en se présentant à la porte d’embarquement comme dans un vrai aéroport : par exemple après être allés aux toilettes, en portant leurs enfants dans les bras, en s’asseyant dans le mauvais siège, ou en perdant du temps dans l’allée.

L’émission a ensuite essayé différentes méthodes d’embarquement pour déterminer quelle procédure serait la plus rapide, de la méthode du remplissage de l’arrière vers l’avant à celle plus élaborée connue sous le nom de « pyramide inversée ».

Sans surprise, la méthode d’embarquement que de nombreuses compagnies aériennes pratiquent, la méthode « back-to-front » (d’arrière vers l’avant), a été la méthode la plus lente avec 24 minutes et 29 secondes. Les passagers n’apprécient pas particulièrement cette méthode avec un score de satisfaction de 19 sur une possibilité de 173 votes.

Méthodes d'embarquement Mythbusters

La méthode la plus efficace s’est avérée être la méthode du « premier arrivé, premier servi », où les passagers pouvaient choisir leurs propres sièges. Cependant, à cause du stress et une absence d’ordre, celle-ci a également été la méthode la moins populaire avec une note de -5.

La méthode « gagnante » est celle qui utilise la pyramide inversée, et qui est similaire à la méthode WILMA, à savoir d’abord installer les passagers des fenêtres, puis ceux au milieu et enfin ceux en couloir, mais par sections, comme suit:

Embarquement, pyramide inversée

Avec un taux de satisfaction de 113, ce fut le score le plus élevé et cette méthode n’a pris seulement que 15 minutes et 10 secondes, contre 14 minutes et 55 secondes pour la méthode WILMA.

Malgré ces résultats, qui rejoignent une théorie émise en 2008 par l’astrophysicien américain Jason Steffen, de nombreuses compagnies continuent d’embarquer de l’arrière vers l’avant, prétextant qu’elle est plus efficace.

Et vous, quelle méthode d’embarquement préférez-vous ?

Crédit photo principale : Flickr – redjar

A voir aussi dans la rubrique Conseils et astuces
A voir aussi dans la rubrique Avion
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi