×
Mot de passe oublié ?

Un ancien camp de concentration sous Mussolini transformé en hôtel de luxe

Comparez et trouvez vos activités voyage
Un ancien camp de concentration sous Mussolini transformé en hôtel de luxe

Le fort Mamula est situé sur l’île de Lastavica au Monténégro et va devenir un complexe luxueux, là où des prisonniers de guerre ont été torturés.

Le 30 mai 1942, dans les affres de la Seconde Guerre mondiale, une petite île dans la mer Adriatique laissée à l’abandon fut transformée. Ce qui a commencé comme un humble fort construit 100 ans plus tôt, a été converti en un camp de concentration dirigé par le dictateur Benito Mussolini, dans lequel les prisonniers étaient retenus en otage et torturés.

Ce fort, connu sous le nom de Fort Mamula en l’honneur de son créateur 1853, le général Lazar Mamula, va maintenant faire l’objet d’une deuxième transformation.

Au mois de janvier de cette année, la société immobilière Orascom Development Holding a annoncé son intention d’investir 16,8 millions de dollars pour transformer Mamula en un « Boutique Hôtel & Spa de classe mondiale » qui sera « complètement écologique en utilisant des sources d’énergie renouvelables, et des matériaux économes en énergie. »

Orascom, fort Mamula, île, Montenegro

Crédit photo: Orascom

Le Fort Mamula est situé sur l’île de Lastavica, qui se trouve sur la côte nord-ouest du Monténégro. Selon l’historien Andrew Lacey de l’Université de Cambridge, au début des années 1940, Mussolini transforma Mamula en un camp de la mort dans le cadre de son projet visant à contrôler la région des Balkans.

Les histoires liées au camp de concentration sont, comme on pouvait s’y attendre, déchirantes. « Si le bébé pleurait, les soldats venaient et frappaient tout le monde jusqu’à ce que le silence règne, » raconte à Balkan Insight Jovanka Uljarevic, la petite-fille d’une femme détenue dans le camp. « Il faisait froid, ils étaient affamés et les conditions générales étaient très mauvaises. »

Fort Mamula, île Lastavica, Monténégro

Le fort Mamula aujourd’hui – Crédit photo: Wikimedia – Hons084

Le fort a été semi-abandonné au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, où seuls les touristes qui cherchaient à voir un peu de son histoire venaient visiter l’enceinte. Ce ne fut que plus tôt cette année que la société Orascom est entrée en scène, provoquant une polémique en divisant les avis des résidents locaux, des politiciens, et des familles de ceux qui ont été emprisonnés dans le camp.

Orascom a indiqué qu’il allait créer une salle de commémoration pour honorer ceux qui sont morts pendant la Seconde Guerre mondiale, tandis que l’ancien Secrétaire général des Nations Unies Boutros Boutros-Ghali a dit un jour dans une lettre au Parlement monténégrin qu’il était surpris que « la seule solution pour la conservation et l’utilisation du fort soit un simple arrangement d’affaires et un accord de privatisation ».

Fort Mamula, île Lastavica, Monténégro

Le fort Mamula aujourd’hui – Crédit photo: Wikimedia – Hons084

Alors que l’île aura pour but premier de divertir (on trouvera dans l’hôtel une cabine de DJ, un club de plage, des piscines, un restaurant et un spa), l’historien Andrew Lacey espère qu’Orascom érigera effectivement une certaine forme de mémoire, dans l’intérêt de l’histoire de l’île.

Fort Mamula, île Lastavica, Monténégro

Le fort Mamula aujourd’hui – Crédit photo: Wikimedia – Hons084

A voir aussi dans la rubrique Actualités voyages
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi