Les 10 choses incontournables à faire à Égine

avatar
Egine

Grande rivale d’Athènes durant l’Antiquité, Égine est aujourd’hui presque considérée comme une banlieue de la capitale grecque : patrimoine historique, plages et proximité, voici trois piliers qui rendent cette île si attractive. Pour une journée ou une semaine, que faire à Égine lors de votre passage ?

Égine tient une place à part parmi les îles grecques : grande cité antique, rivalisant avec la puissance de l’Athènes classique, l’île sera par la suite la toute première capitale d’une Grèce cherchant son indépendance, autour de 1829. Sa proximité avec le Pirée, le grand port athénien, la rend particulièrement accessible pour échapper à la ville étouffante et sa circulation intense : une aubaine pour les Athéniens comme pour les vacanciers, qui peuvent s’offrir une excursion dans les îles grecques sans partir bien loin.

Visiter Égine se fait donc tout autant pour le weekend, voire à la journée depuis Athènes, que pour une semaine entière, à profiter de l’ambiance insulaire. Outre plusieurs sites à découvrir, les activités à faire à Égine tournent beaucoup autour de la plage et de la mer. Prendre le temps de goûter au plaisir de s’attabler à la taverne, au bord de l’eau, pour déguster poulpe grillé, calamars frits, tarama et autres produits de la mer à la manière grecque, en laissant le temps filer ou en sirotant un ouzo. Traduction : vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer à Égine, seulement de profiter.

En été comme durant les weekends aux beaux jours, Égine fait facilement le plein de visiteurs grecs et étrangers, et l’ambiance est au rendez-vous. Pour visiter Égine sous un jour plus calme, privilégiez le début du printemps, ou l’arrière-saison, pour un bel itinéraire à la découverte des incontournables de l’île.

1. Le temple d’Aphaïa

Temple d'Aphaïa-visiter egine


Crédit photo : Shutterstock – G_D Photography

Generation voyage a selectionné pour vous

Pour les amateurs de sites archéologiques, difficile de visiter Égine sans passer par le temple d’Aphaïa, incontournable : il fait partie d’un trio d’édifices antiques exceptionnels avec le temple de Poséidon du Cap Sounion, et le Parthénon dédié à Athéna sur l’Acropole d’Athènes, et témoigne de la grandeur passée de l’île.

Outre son intérêt historique, le site offre un cadre magnifique aux visiteurs, tout le monde y trouve donc son compte.

2. Chora, le port de Égine

Chora-visite regine

Crédit photo : Shutterstock – TOP67

Generation voyage a selectionné pour vous

Chora, la capitale de l’île, est aussi son principal port, là où les bateaux du Pirée accostent. Prenez le temps de vous attarder dans cette petite ville de bord de mer particulièrement agréable et animée, tôt le matin ou en soirée, que ce soit du côté des terrasses de tavernes pour manger un morceau, ou pour déambuler dans les ruelles colorées du cœur historique.

S’il n’y qu’une chose à faire à Égine, c’est bien de profiter de Chora !

3. La plage de Agia Marina

Agia Marina

Crédit photo : Shutterstock – Aerial-motion

Generation voyage a selectionné pour vous

Tout à l’est d’Égine, Agia Marina est une agréable station balnéaire, très prisée par les Athéniens, qui propose son lot de tavernes et cafés, ainsi qu’une grande plage de sable très populaire.

C’est aussi un point de chute prisé pour explorer et visiter Égine et ses principaux sites, dont le temple d’Aphaïa tout proche.

4. Le village de Paleohora

Dans les terres, Paleohora est une visite à faire à Égine pour vous plonger dans le passé encore récent de l’île : on dénombre dans ce village abandonné, autrefois l’un des plus importants de l’île, plus d’une dizaine d’anciennes chapelles, ainsi que les vestiges d’une forteresse en ruine.

Un sentier balisé permet de faire le tour du site à pied.

5. Une excursion sur l’île de Moni

Moni- visiter regine

Crédit photo : Shutterstock – Aerial-motion

Generation voyage a selectionné pour vous

À faire à Égine, une excursion vers la petite île inhabitée de Moni, toute proche : au départ de Perdika ou de Chora, sautez dans un taxi-boat pour une journée au soleil dans les eaux cristallines de Moni, qui possède même son petit bar de plage.

N’hésitez pas à vous éloigner à pied pour explorer le reste de cette île pleine de charme.

6. La tour de Markellos

Markellos

Crédit photo : Shutterstock – vlas2000

Generation voyage a selectionné pour vous

Parmi les édifices prestigieux de Chora, la tour de Markellos fait partie des sites à visiter à Égine en raison de son importance historique, en tant que base politique de la Révolution grecque de 1821 contre l’Empire ottoman, qui mènera le pays à l’indépendance une dizaine d’années plus tard.

Révolutionnaires grecs ou philhellènes, de nombreux grands noms sont passés par la tour de Markellos…

7. Perdika et ses plages (Sarpa et Klima paralia)

Klima - visiter Egine

Crédit photo : Shutterstock – Sven Hansche

Generation voyage a selectionné pour vous

La plage demeure l’une des principales occupations lorsque l’on visite Égine, alors pourquoi se priver ?

À Perdika, connue pour ses tavernes à poisson, comme dans les environs, ne manquez pas l’ambiance balnéaire et les plages de Sarpa et de Klima, au sud, parmi les plus sympas d’Égine.

8. Le site archéologique de Kolona et le musée archéologique de Égine

kolona

Crédit photo : Shutterstock – Aerial-motion

Generation voyage a selectionné pour vous

D’une pierre, deux coups : prenez le temps de visiter à Égine (Chora) un autre site archéologique d’importance, Kolona, dont la situation en surplomb de l’Égée impressionne encore davantage que ses vestiges, ainsi que le musée archéologique attenant, pour un panorama complet de la riche histoire antique de l’île : Égine frappait sa propre monnaie, et avait le culot de concurrencer la grande Athènes sur le continent !

9. Le monastère de Agios Nektarios

nektarios - Visiter Égine

Crédit photo : Shutterstock – Panos Karas

Generation voyage a selectionné pour vous

En plein cœur de l’île se dresse un impressionnant monastère, important lieu de pèlerinage dédié à Agios Nektarios : ce saint « moderne », mort en 1920, est une figure particulièrement populaire à Égine comme dans le monde orthodoxe en général, connu (et canonisé) pour ses miracles et ses multiples guérisons.

10. La plage de Marathonas

marathonas

Crédit photo : Shutterstock – Antoniadis Dimitrios X

Generation voyage a selectionné pour vous

Quand on vous dit que l’une des activités à faire à Égine, c’est la plage !

Celle de Marathonas, à mi-chemin entre Chora et Perdika, est un autre exemple, facile d’accès, confortable avec ses transats et ses parasols, avec bien entendu son lot de beach bars et tavernes pour se rafraîchir et manger un morceau : un classique !

Comment aller à Égine ?

Égine est certainement l’île la plus accessible depuis Athènes : dans un premier temps, il vous faudra donc trouver un vol pour Athènes, (Skyscanner vous aide à dénicher les meilleurs prix), première étape du voyage. Ensuite, le bateau depuis le port du Pirée s’impose (les îles du golfe Saronique, dont Égine fait partie, sont desservies depuis la Gate E8), et plusieurs choix s’offrent à vous :

Les flying dolphins

Les flying dolphins sont des bateaux profilés pour la vitesse et donc très rapides, réservés aux passagers à pied, qui relient le Pirée à Égine en 40 minutes seulement. Il est donc tout à fait possible de s’offrir une virée à Égine à la journée. Tout juste le temps d’attraper le mal de mer, car ça secoue lorsque la mer est formée, et vous ne pouvez pas sortir !

Les rotations sont régulières toute la journée, tous les jours en saison, opérées par les compagnies Aegean Flying Dolphins et Blue Star Ferries. C’est l’option la plus chère, comptez autour de 15€ la traversée.

Les ferries

Autre solution, plus économique (autour de 9€-11€) mais plus lente, les ferries classiques, avec les compagnies Anes Ferries ou Saronic Ferries, pour une traversée en 1h15 environ depuis le Pirée, plus contemplative et tranquille. Vous pouvez parfaitement mixer l’un et l’autre à l’aller et au retour, selon votre timing.

Notez que les ferries sont en mesure de prendre à bord les véhicules, si vous souhaitez rejoindre Égine avec une voiture ou un scooter par exemple.

Comment se déplacer sur place ?

Vous trouverez facilement à Chora comme dans les principales stations d’Égine des loueurs de voitures ou de scooters : un deux-roues s’avère suffisant pour explorer l’ensemble de l’île, de dimensions modestes. Il est aussi possible d’opter pour le taxi.

Quelques lignes de bus publics (KTEL) desservent Agia Marina, Perdika, Vagia, et Agios Nektarios depuis Chora en saison, à intervalles réguliers.

Où loger à Égine ?

Égine nous l’avons dit, est à la fois très populaire et très proche d’Athènes : on ne s’étonne donc pas d’y trouver de nombreuses possibilités d’hébergements ! Un comparateur d’hôtels ne sera donc pas de trop pour vous aider à faire votre choix, que vous optiez pour séjourner directement à Chora, au plus près du port, dans les stations balnéaires de Agia Marina ou Perdika, ou sur la côte nord (Vathi, Vagia…), elle aussi bien fournie.

Égine possède une large gamme d’hôtels 2 ou 3 étoiles, mais aussi de nombreuses chambres, studios et appartements à louer, proposant l’essentiel pour un séjour confortable, notamment grâce à la plateforme Airbnb. Attention à la pleine saison (juillet, et surtout août), réserver en avance est préférable pour vous assurer la chambre de votre choix.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
1 avis (5/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
3277
Laisser un commentaire ou