Les 8 choses incontournables à faire à Astypalea

avatar

Vous voulez profiter de la beauté et du calme de la mer Egée ? Embarquez pour Astypalea, un des bijoux du Dodécanèse !

Astypalea (ou Astypalée) est une destination de rêve au cœur de la mer Egée. Rattachée au Dodécanèse, cette petite île en forme de papillon a conservé son authenticité et sa magie grâce au faible développement de son tourisme. De nos jours, seuls les Grecs et les voyageurs bien renseignés profitent de sa beauté. Mais qu’est-il possible de visiter à Astypalea ?

Au cours de votre séjour, vous serez séduits par son charme traditionnel, ses reliefs et ses monuments aux architectures variées. Vos balades vous mèneront du côté du vieux port de Pera Gialos et du château vénitien qui domine l’ensemble de l’île. A moins que vous préfériez vous relaxer sur la plage de Livadi ou vous aventurer dans la surprenante Grotte du Dragon.

Vous vous demandez encore quelles sont les choses incontournables à visiter à Astypalea ? Voici notre sélection !

À lire aussi :
Les 9 choses incontournables à faire à Karpathos
Les 9 plus beaux villages du Dodécanèse

1. Le château vénitien d’Astypalea

Astypalea-chateau

Crédit photo : Shutterstock – Aerial-motion

Visiter Astypalea passe par la découverte du château de Querini. Perché au sommet de la Chora, ce château vénitien en pierre sombre contraste avec les murs blancs des maisons environnantes. Unique dans les îles de la mer Égée méridionale, l’édifice s’est développé sur les ruines de l’ancienne acropole.

Son surnom provient de Giovanni Querini et Giovanni Querini Zanachi IV, respectivement responsables de la construction (XIIIe siècle) et de l’achèvement du château (1413). Cet ancien refuge bâti en pierre locale fut déserté à partir de 1830, lorsque la menace de la piraterie prit fin. Il fut complètement abandonné en 1948. Depuis, il reçoit des voyageurs curieux.

A l’intérieur du château, ne manquez pas les églises de la Vierge Marie (1853) et de Saint Georges (1790), deux monuments blanchis à la chaux munis de jolis clochers en pierre. Notez que le monument offre également un formidable point de vue sur l’île et ses environs. C’est le meilleur spot pour observer les couchers de soleil d’Astypalea.

2. La plage de Livadi

Tzanaki-plage

Crédit photo : Shutterstock – George Papapostolou

Impossible de visiter Astypalea sans s’arrêter sur l’une de ses plages ! La plus célèbre est celle du charmant village de Livadi, à 1,5 km de Chora. Située à seulement vingt minutes de marche de la plus grande ville de l’île, elle est parfaitement adaptée aux sportifs et aux amateurs de farniente.

Très organisée, cette grande plage de sable fin et de galets est bordée par une végétation luxuriante : mandariniers, orangers, vignes… Une implantation qui offre de l’ombre aux vacanciers lorsque le soleil gagne en intensité.

Dans ce cadre exceptionnel composé de maisons fleuries et de petits cafés équipés de tamaris, vous pourrez aussi vous exercer à de nombreux sports nautiques (voile, plongée…) sans vider votre portefeuille.

Si vous préférez les plages secrètes aux espaces aménagés, vous trouverez également votre bonheur. Depuis Livadi, découvrez la plage de Tzanaki, Moura, Papou ou encore celle de Agiou Konstantinou.

3. Le musée archéologique d’Astypalea

Que faire à Astypalea pour mieux comprendre son histoire ? Déambuler dans son musée archéologique évidemment !

Inauguré en 1998, ce petit espace pédagogique est implanté dans une pièce offerte par l’Association de Charité Ecclésiastiques d’Astypalea. Il abrite et expose l’ensemble des trouvailles effectuées sur l’île, des trésors dont les origines s’échelonnent de l’époque préhistorique à l’époque médiévale.

A l’intérieur du musée archéologique, vous pourrez découvrir une collection articulée autour de vases en céramique, bijoux et outils en bronze et en pierre provenant de la chambre sépulcrale d’une tombe mycénienne (protohistoire). La suite de la visite sera composée d’ornements votifs du IVe siècle avant notre ère, de pièces en argent de l’époque classique, de vases de l’époque romaine et bien d’autres trésors.

C’est un arrêt passionnant pour ceux qui souhaitent visiter Astypalea de manière pédagogique et apprendre davantage d’informations sur son passé.

4. Le vieux port de Pera Gialos

pera-gialos-visiter-Astypalea

Crédit photo : Shutterstock – Eleni Mavrandoni

L’ancien port principal de l’île a conservé sa magie et son authenticité. Situé en bas de la Chora, il assure les fonctions de port de pêche et de plaisance. Avec ses cafés animés et ses tavernes à poisson frais, c’est le lieu le plus dynamique de l’île !

Pour s’imprégner au maximum de l’ambiance du port, le mieux est de s’installer sur l’une de ses terrasses. Depuis votre chaise, vous pourrez admirer le charme envoutant de cette baie dominée par l’imposant château vénitien et des maisons pittoresques.

Si vous voulez vous évader sur les îles voisines d’Astypalea telles que les désertiques et magnifiques Koutsomitis et Kounoupa, vous trouverez les bateaux adéquats dans le port de Pera Gialos.

5. La Grotte du Dragon ou Dracospilia

Tout au bout de l’île, au nord-est, on trouve un lieu plein de charme nommé Vathi. Si vous êtes à la recherche d’une idée de sortie atypique à faire à Astypalea, c’est l’endroit qui vous garantira cette évasion !

Semblable à un lagon, Vathi est composé de deux petits villages isolés et presque désertés, Exo-Vathi et Messa-Vathi. Le premier dispose d’une petite jetée dédiée à l’amarrage des caïques, des bateaux rustiques traditionnels du bassin méditerranéen, tandis que le second est entouré de champs et de vigne.

C’est dans ce cadre enchanteur que vous trouverez la Grotte du Dragon ou Dracospilia. Accessible à pied ou en barque, cette formation rocheuse possède un décor féerique orné de stalactites et de stalagmites. Un spectacle impressionnant qui mérite un détour, même si celui-ci est rendu difficile par le relief des lieux.

6. Le Monastère de Flevariotissa

Monastère-Flevariotissa

Crédit photo : Shutterstock – Cortyn

Le monastère de Flevariotissa est érigé à 6 km de Chora, dans une zone appelée Agios Ioannis (Saint John). Pittoresque, l’église blanchie à la chaux est construite sur des flancs de collines abruptes et elle abrite une remarquable iconostase byzantine de bois sculpté. Elle a la particularité d’être en partie construite dans une grotte, un cadre qui lui offre une silhouette unique.

Si vous voulez visiter Astypalea en hiver, sachez que le monastère sert de lieu de célébration tous les ans, le 2 février. A cette occasion, la population se rassemble autour de danses traditionnelles, de nourriture et de vin.

A proximité du monastère de Flevariotissa, vous trouverez des vergers, des sources d’eau bouillonnantes, une plage et les ruines de l’ancien château.

7. Le Kafenio Mouggos

Le Kafenio Mouggos figure dans la liste des plus beaux cafés de Grèce ! Pour de nombreux touristes, visiter Astypalea passe par une halte sur sa jolie terrasse. Situé au pied de la Chora, l’établissement attire l’attention de tous les curieux grâce à son ambiance typique des années 1950.

Il sert également de point de chute aux locaux gourmands qui viennent savourer ses délices. Lors de votre passage, prenez le temps de tester un ouzo accompagné de plats servis en mezzé, vous repartirez le ventre plein et comblé. Côté décor, les propriétaires ont tapissé les murs du café de photographies qui racontent leur histoire et celle de l’île. Un cadre dépaysant qui offre une fenêtre sur le passé.

8. Les spécialités locales

Xerotigana-specialite-grace

Crédit photo : Shutterstock – Dimitrios P

Si vous voulez charmer vos estomacs avec des spécialités locales, faites une halte dans une des tavernes d’Astypalea. Réputée pour son miel, ses poissons et ses langoustes, l’île possède une gastronomie fantastique.

En plus de l’excellent fromage local, les pâtissiers et cuisiniers d’Astypalea proposent des feuilletés au fromage (Pougia) et des paximadis au safran et au lait (pain grec semblable à une biscotte). Vous pourrez également savourer des plats composés de lentilles (ardista) et d’agneau farci au riz et au foie (lambriano). Les plus gourmands craqueront aussi pour les xirotiganas, des viennoiseries arrosées de miel.

Comment aller à Astypalea ?

L’authenticité de l’île d’Astypalea a pu être conservée grâce à son positionnement en dehors des sentiers battus. Pour rejoindre la destination, deux moyens sont possibles :

En avion

Tous les jours depuis Athènes, un vol de 50 minutes permet de relier la capitale grecque et l’île du Dodécanèse. Il est indispensable de réserver sa place à l’avance. Pour connaitre les tarifs, n’hésitez pas à jeter un œil sur un comparateur de vol tel que Skyscanner.

En bateau

Astypalea se trouve à 8h30 de bateau du port du Pirée, le plus grand port maritime de Grèce. Une fois arrivé sur place, il est recommandé de louer une voiture ou un deux-roues en raison du relief de l’île et de la faiblesse de ses transports en commun.

Où loger à Astypalea ?

Grâce au bel ensoleillement de l’île, visiter Astypalea est intéressant du printemps à l’automne ! Pour profiter au mieux de votre séjour, le mieux est de réserver un hébergement à proximité des principaux points d’intérêt de la destination.

Pour cette raison, Pera Gialos et Livadi apparaissent comme les meilleures options. La première abrite l’essentiel des hébergements d’Astypalea et possède un accès rapide vers le château, le port et les rares distractions de l’île (bars, commerces), tandis que la seconde est proche de sa plage familiale.

Avant de réserver et afin de ne rien rater des offres du moment, pensez à comparer les prix et les quartiers sur un comparateur d’hôtels. Vous pourrez également trouver des offres de logement sur Airbnb. En moyenne, il faudra compter environ 85€ pour une nuit.

Il ne vous reste plus qu’à remplir vos valises !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou