Le Massif Central en Camping-Car : location, conseils, aires, itinéraires

avatar
Le Massif Central en camping-car
Réservez votre camping-car pour le Massif Central Voir les offres

Vous souhaitez visiter le Massif Central en camping-car ? Voici tout de ce qu’il faut savoir pour préparer au mieux votre voyage (location, conseils, aires, itinéraires) !

Etendu de l’Auvergne au Languedoc, le Massif Central recouvre pas moins de 15 % de la superficie totale de la France et est le plus vaste massif du pays ! Ses chaînes de moyennes montagnes abritent, par ailleurs, la plupart des volcans de France métropolitaine.

Ainsi, visiter le Massif central en camping-car permet d’explorer une vaste mosaïque de paysages variés tels que des forêts, lacs et prairies. Riche, d’un Patrimoine naturel, historique et culturel exceptionnel, le Massif central est une destination de voyage incontournable en France !

Voici comment voyager dans le Massif central en camping-car !

Idées d’itinéraires dans le Massif Central en camping-car

Le Massif central est étendu sur 85 000 km² et constitue donc une destination unique pour les séjours sportifs, les visites culturelles et pour les voyages itinérants !

Le massif s’élève en effet de l’Allier à l’Aveyron en passant par le Cantal, le Puy-de-Dôme ou la Lozère.

Il faut noter que voyager dans le Massif central équivaut à visiter un pays aussi vaste que le Portugal ou que l’Autriche ! Par conséquent, vous bénéficierez d’une pléthore d’itinéraires possibles. Voici quelques idées d’étapes à faire en camping-car.

Visiter le Massif Central en camping-car sur un weekend

Le Massif Central en camping-car : idées itinéraires

Crédit photo : Shutterstock – Oligo22

Voici par exemple une idée d’itinéraire de voyage au départ de Clermont-Ferrand, la capitale de l’Auvergne.

  • Jour 1 : Clermont-Ferrand, Orcines (le puy de Dôme et les grottes du Cliersou), Mont-Dore et le puy de Sancy (50 km, 1h) ;
  • Jour 2 : Saint-Nectaire, Murol (Château de Murol), Boudes (Vallée des Saints) (65 km, 1h25) ;
  • Jour 3 : Queuille (panorama du Méandre de Queuille) (100 km, 1h20).

Le Massif Central en camping-car sur une semaine

Partir pour une semaine

Crédit photo : Shutterstock – Leonid Andronov

Pour visiter le Massif central en camping-car sur une semaine, on vous emmène en Auvergne et en Occitanie au départ de Lyon.

  • Jour 1 : Lyon, Vienne, Pélussin (monts du Pilat, col de Pavezin, crêt de l’œillon…) (85 km, 1h45) ;
  • Jour 2 : Le Puy-en-Velay, Brioude, Massiac (80 km, 1h15) ;
  • Jour 3 : Saint-Flour, le puy Mary et la station du Lioran, Aurillac, Salers (190 km, 3h15) ;
  • Jour 4 : Mauriac, Laguiole (150 km, 2h30) ;
  • Jour 5 : Mende, Gorges-du-Tarn-Causses, La Malène, Millau (160 km, 3h) ;
  • Jour 6 : Roquefort-sur-Soulzon, Nant, Dourbies (85 km, 1h30) ;
  • Jour 7 : Valleraugue (Mont Aigoual), la route de la Corniche des Cévennes (D9 entre Florac et Saint-Jean-du-Gard (100 km, 2h15).

Le Massif Central en deux semaines

Le Massif Central en camping-car

Crédit photo : Shutterstock – JLJUSSEAU

Vous avez la chance de pouvoir rester une deuxième semaine de plus ? Voici une idée de parcours dans le Massif central en camping-car, dans la continuité de la première semaine :

  • Jour 8 : Anduze, Montpellier, Sète, Clermont-l’Hérault, Mourèze, Liausson et lac du Salagou (160 km, 2h30) ;
  • Jour 9 : Avène, Ceilhes-et-Rocozels, L’Hospitalet-du-Larzac (80 km, 1h30) ;
  • Jour 10 : La Canourgue, Saint-Geniez-d’Olt-et-d’Aubrac, Lacroix-Barrez (château de Valon) (175 km, 2h30) ;
  • Jour 11 : Aurillac, Murat, Saint-Flour, Massiac, Issoire (180 km, 3h) ;
  • Jour 12 : Ambert, La Chaise-Dieu, Job et Sauvain (mont Pierre-sur-Haute) (145 km, 2h45) ;
  • Jour 13 : Billom, Clermont-Ferrand (100 km, 2h) ;
  • Jour 14 : Ussel, Bort-les-Orgues, Argentat (gorges de la Dordogne) (190 km, 3h).

Ces idées de parcours autour des régions emblématiques de France telles que l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie essaiment à travers l’ensemble du Massif Central.

Mais ces étapes vous feront passer beaucoup de temps sur les routes. Si vous souhaitez moins rouler, restreignez les étapes à un ou deux départements. Par exemple, en visitant le Cantal en camping-car ou en ne faisant que le Puy-de-Dôme en camping-car.

Quel budget pour voyager en camping-car dans le Massif Central ?

Quel budget ?

Crédit photo : Shutterstock – Corentin

Votre budget doit être anticipé pour passer un séjour dans le Massif central en camping-car sans stress et sans mauvaises surprises. Voici une estimation des dépenses incompressibles à prévoir lors de votre voyage (location de camping-car, essence, parkings).

Budget moyen pour 1 weekend

  • Location + assurance du camping-car : 109€ par jour en moyenne, soit 327€ pour 3 jours ;
  • Carburant : 25€ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10€ par jour ;
  • Total : 380€ environ.

Budget moyen pour 1 semaine

  • Location + assurance du camping-car : 105€ par jour en moyenne, soit 735€ pour 1 semaine ;
  • Carburant : 85€ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10€ par jour ;
  • Total : 900€ environ.

Budget moyen pour 2 semaines

  • Location + assurance du camping-car : 105€ par jour en moyenne, soit 1 470€ pour 2 semaines ;
  • Carburant : 190€ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10€ par jour ;
  • Total : 1 800€ environ.

Aires et conduite en camping-car dans le Massif Central

Le Massif Central en camping-car : conduite

Crédit photo : Shutterstock – Christian Musat

Avant de prendre les clés du camping-car, il convient de connaître un certain nombre de choses relatives à la conduite dans le Massif central en camping-car.

Quels documents avoir à bord ?

  • Permis de conduire (B) si le PTAC du camping-car ne dépasse pas 3,5 tonnes ;
  • Carte grise du camping-car ;
  • Certificat d’assurance du camping-car ;
  • Le contrat de location signé entre les deux parties ;
  • La copie de l’état des lieux de départ.

Péages d’autoroute dans le Massif Central : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Le Massif central est si vaste qu’il recouvre une grande partie du sud de la France. Paradoxalement, seules deux autoroutes traversent les régions qui le composent : l’A89 et l’A75.

L’A89 est une autoroute payante à péages. Elle permet de relier la ville de Lyon à Bordeaux par Clermont-Ferrand, et est aussi appelée la Transeuropéenne. Dans le sens nord-sud, l’A75 appartient à un réseau non concédé, donc gratuit. L’A75, dite la Méridienne, relie Clermont-Ferrand à Béziers (Hérault). Sur cet axe, seul le viaduc de Millau est payant.

Si vous prenez les autoroutes en voyageant dans le Massif central en camping-car, voici quelques tarifs, à payer en classe 2 :

  • Lyon-Brive-la-Gaillarde : 55,70€ ;
  • Lyon-Clermont-Ferrand : 25,20€ ;
  • Clermont-Ferrand-Brive-la-Gaillarde : 21,30€ ;
  • Clermont-Ferrand-Béziers ou Montpellier : 16,50€ (par viaduc de Millau).

Autres informations à savoir sur la conduite dans le Massif Central

Autres informations sur la conduite

Crédit photo : Shutterstock – TMP – An Instant of Time

De l’Allier à l’Aveyron ou à la Lozère en passant par la Creuse, le Massif central est géographiquement inclus dans 22 départements de France métropolitaine. Ce sont des zones de moyenne montagne où l’altitude varie entre 300 et 1 886 mètres d’altitude (le volcan du Puy de Sancy, point culminant du massif). Par conséquent, ces zones disposent d’un climat très rude, parfois hostile en hiver.

Si vous venez visiter le Massif central en camping-car entre l’automne et le printemps, soyez prudents sur les petits axes. Car en altitude, la neige recouvre le sol durant plusieurs mois et les gelées peuvent être très fortes. Les petites voies seront donc souvent verglacées !

Dans les départements du massif, une ou deux routes nationales sont souvent les plus gros axes. Le reste du réseau routier est maillé de petites routes départementales et communales. Soyez prudents lors des croisements en montagne, surtout dans les virages. Laissez toujours passer les autres automobilistes en serrant à droite si la route le permet !

Les aires de camping-car dans le Massif Central : où stationner ?

Quoi de mieux, en voyageant en camping-car, que de s’installer où bon vous semble pour dormir à la belle étoile ? Le Massif central abrite un total de 9 parc naturels régionaux, plus le parc national des Cévennes. Stationner sur l’espace public pour la nuit est interdit. Et dans les parcs naturels, les contrôles peuvent être fréquents.

Vous trouverez une offre très abondante d’aires de services pour camping-cars sur toute la superficie du massif. Du parc naturel du Morvan au parc du Haut-Languedoc, le massif recouvre tout de même toute la moitié sud de la France !

L’offre d’aires est cependant plus rare en altitude. Vous devrez parfois rouler d’une commune à l’autre pour trouver une aire disponible. Il y a notamment peu d’aires dans la chaîne des Puys, dans le parc du Livradois-Forez, sur l’Aubrac, en Lozère ou dans les Cévennes. C’est bien normal : ce sont des hauts plateaux ou des sommets isolés !

Mais vous trouverez toujours une aire de services à proximité des sites et monuments incontournables à visiter dans le Massif central. En général, les aires de services sont gratuites ou peu onéreuses. Leur coût dépasse rarement les 10€. Elles permettent d’accéder à des infrastructures de qualité, notamment : parking plat, vidange des eaux usées, point d’eau potable, électricité, sanitaires et poubelles.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Aujourd’hui, il est très simple de louer ces véhicules entre particuliers en France. Pas besoin, donc, de posséder son véhicule avant de débarquer dans le Massif Central. De nombreuses plateformes permettent ce type de location, en ligne, comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Il suffit de le signer, une fois rentré du Massif Central, pour régler tout cela.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans le Massif Central ?

Le Massif Central en camping-car

Crédit photo : Shutterstock – patjo

Autant vous le dire de suite : la meilleure saison pour visiter le Massif central en camping-car, s’étale sur les mois de mai à septembre. Plusieurs influences climatiques s’observent dans le Massif central. Ce dernier est en effet touché par les climats suivants :

  • climat montagnard (sauf l’Hérault, le Lot et l’Aveyron) ;
  • climat océanique (Lot et Aveyron) ;
  • climat méditerranéen (Hérault, Gard, est Ardèche, sud Aveyron) ;
  • climat continental tempéré (Allier, Puy-de-Dôme, Haute-Loire).

Les écarts de températures sont importants entre les régions, ce qui engendre de nombreux changements de végétation et de paysages. L’ouest du Massif central a un climat océanique avec des précipitations importantes. Le sud est davantage marqué par l’aridité.

L’amplitude thermique est importante entre les saisons. Ainsi en hiver, les reliefs subissent de fortes gelées et des chutes de neige en abondance, de novembre à avril. En été, les températures maximales moyennes peuvent fréquemment dépasser les 30 °C voire 35 °C.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou