Le Cantal en Camping-Car : location, conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car pour le Cantal Voir les offres

Vous partez visiter le Massif Central ? Voici notre mini-guide conseil pour visiter le Cantal en camping-car !

Aux confins de l’Occitanie et à l’ouest de la région Auvergne-Rhône-Alpes, s’accroche le Cantal, en plein cœur du Massif Central. Réputé pour sa gastronomie et pour son capital naturel exceptionnel, le Cantal est une des meilleures destinations de vacances en France. Fort de ses grands espaces de nature, c’est un département idéal où voyager en camping-car.

Que ce soit pour des vacances sportives à la montagne (randonnée, vélo, parapente, ski ou escalade) ou pour un voyage itinérant, vous ne manquerez pas de choses à voir et à faire dans le Cantal. Voici notre mini-guide conseil pour visiter le Cantal en camping-car, pour un week-end, une ou deux semaines.

Idées d’itinéraires dans le Cantal en camping-car

cantal-camping-car

Crédit photo : Shutterstock – Iakov Filimonov

Le département du Cantal s’étend sur 5 726 km² entre l’Aveyron, la Lozère, la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme, le Lot et la Corrèze.

Assis sur une superficie de 2 700 km² autour d’un diamètre de 70 kilomètres, le Cantal est le plus grand volcan d’Europe. C’est aussi le plus ancien, daté entre 11 et 3 millions d’années avant notre ère. L’ancien cratère de ce stratovolcan donne à voir un immense cirque à côté duquel se trouvent les points culminants du département : le Plomb du Cantal (1 858 mètres d’altitude) et le puy Mary (1 787 mètres) en sont les plus connus.

Que vous veniez pour profiter d’un séjour 100 % nature dans le Cantal en camping-car, pour en explorer la culture ou pour faire du sport, il faudra logiquement modeler vos itinéraires selon vos envies et la durée du séjour. Voici quelques idées d’étapes à faire dans le Cantal en camping-car.

Visiter le Cantal en camping-car sur un week-end

  • Jour 1 : Aurillac, Saint-Flour et viaduc de Garabit (70 km, 1h15) ;
  • Jour 2 : Saint-Flour, Murat, Salers (75 km, 1h30) ;
  • Jour 3 : Salers, le Puy Mary (Le Claux) (20 km, 30 minutes).

Le Cantal en camping-car sur une semaine

  • Jour 1 : Aurillac, Saint-Flour (70 km, 1h15) ;
  • Jour 2 : Saint-Flour, viaduc de Garabit (90 km, 1h20) ;
  • Jour 3 : Le Claux, Tournemire (château d’Anjony), lac de Saint-Etienne-Cantalès (75 km, 1h40) ;
  • Jour 4 : lac de Saint-Etienne-Cantalès, lac du Pêcher (Neussargues-en-Pinatelle (90 km, 1h40) ;
  • Jour 5 : lac du Pêcher, station du Lioran (et le Plomb du Cantal) (30 km, 1h) ;
  • Jour 6 : Le Lioran, Chaudes-Aigues, (60 km, 1h) ;
  • Jour 7 : Chaudes-Aigues, Massiac (55 km, 45 minutes).

Le Cantal sur deux semaines

Nous vous proposons le même parcours de la première semaine, plus les étapes suivantes pour la seconde semaine :

  • Jour 8 : Allanche, Condat, Mauriac (75 km, 1h20) ;
  • Jour 9 : cascade de Chambeuil, lac de Sauvages (17 km, 20 minutes) ;
  • Jour 10 : lac de Sauvages, lac de Grandval, lac du Barrage de Lanau (70 km, 1h20) ;
  • Jour 11 : lac du Barrage de Lanau, Laguiole, Séverac-le-Château (120 km, 2h) ;
  • Jour 12 : Séverac-le-Château, Gorges du Tarn Causses, Florac-Trois-Rivières (70 km, 1h25) ;
  • Jour 13 : Florac, Saint-Jean-du-Gard (par la corniche des Cévennes) (120 km, 2h20) ;
  • Jour 14 : Saint-Jean-du-Gard, Alès, le Pont du Gard, Avignon (100 km, 1h40).

Ce parcours n’est bien-sûr qu’indicatif. Vous pourrez choisir de séjourner plus longuement sur ces étapes ou de restreindre les itinéraires. Mais vu que la superficie du Cantal est relativement petite, une dizaine de jours suffisent pour visiter le Cantal en camping-car.

Pour cette raison, nous vous proposons de sortir du département pour un circuit jusqu’aux portes de la Provence. Ainsi, pour ponctuer votre deuxième semaine de voyage, partez à la découverte du sud avec des étapes dans les Cévennes et dans le Gard.

Alternativement, vous pourriez également choisir d’aller sur les plages de l’Hérault et privilégier Montpellier, Sète ou l’étang de Thau.

Louez un camping-car pour le Cantal

Quel budget pour voyager en camping-car dans le Cantal ?

campin-car-cantal

Crédit photo : Shutterstock – Yani Yano

Tout voyage en camping-car a un coût, mais il est parfois difficile d’anticiper le budget des vacances. Sachez que le département ne comporte aucune autoroute à péage, car l’A75 n’a pas été concédée. Circuler sur autoroute entre Massiac (Cantal) et Albaret-Sainte-Marie (Lozère) est donc gratuit.

Mais en raison du relief dans le Cantal et des déclivités sur les massifs, votre camping-car pourrait consommer plus de carburant qu’à l’habitude.

Budget moyen pour 1 week-end

  • Location + assurance du camping-car : 261 € (87 € par jour en moyenne) ;
  • Essence : 25 € environ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10 € par jour ;
  • Total : 320 € environ.

Budget moyen pour 1 semaine

  • Location + assurance du camping-car : 609 € (87 € par jour en moyenne) ;
  • Essence : 90 € environ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10 € par jour ;
  • Total : 770 € environ.

Budget moyen pour 2 semaines

  • Location + assurance du camping-car : 1 218 € (87 € par jour en moyenne) ;
  • Essence : 180 € environ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10 € par jour ;
  • Total : 1 470 € environ.

Aires et conduite en camping-car dans le Cantal

Quelles sont les informations essentielles à connaître sur les conditions de circulation dans le Cantal ? Voici tous les renseignements nécessaires à savoir, spécifiques à la conduite dans le Cantal en camping-car.

Quels documents avoir à bord ?

Le nouveau permis, européen

Crédit photo : Shutterstock / David Milligan

  • Permis de conduire (B) si le PTAC du camping-car ne dépasse pas 3,5 tonnes ;
  • Carte grise du camping-car ;
  • Certificat d’assurance du camping-car ;
  • Le contrat de location signé entre les deux parties ;
  • La copie de l’état des lieux de départ.

Autres informations à savoir sur la conduite dans le Cantal

puy-mary

Crédit photo : Shutterstock – Lucien Mollard

Le Cantal est un département de moyenne montagne, situé à une altitude moyenne élevée (900 mètres). Par conséquent, il faudra vous munir de pneus neige ou de chaînes si vous prenez vos vacances en hiver. La neige n’y est pas plus abondante que dans les Alpes ou dans le Jura, mais le gel la fait tenir au sol pendant plusieurs semaines.

C’est dans le territoire du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne que se trouve les principaux massifs et puys incontournables du Cantal. Les routes du réseau secondaire peuvent donc être étroites et sinueuses, surtout sur les pentes des massifs du Cézallier, des Monts du Cantal ou de la Margeride.

Les voies principales permettront de circuler aisément entre les villes (Aurillac, Saint-Flour, Mauriac ou Massiac). Mais soyez prudents là aussi car ce sont sur les gros axes que le trafic routier est le plus dense. Prenez garde lors des croisements difficiles.

Il est conseillé de klaxonner avant un virage où la visibilité est réduite, afin de prévenir les autres usagers de votre venue. Faites également attention aux motos, qui raffolent des cols sinueux de montagne et transforment la route en un vaste circuit de course à ciel ouvert.

Péages d’autoroute dans le Cantal : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

puy-mary-auvergne

Crédit photo : Shutterstock – Lucien Mollard

Le Cantal n’est traversé par aucun tronçon d’autoroute à péage car elle n’a été concédée à aucune entreprise privée. L’autoroute A75 pénètre dans le Cantal sur ses flancs orientaux à Massiac. Elle traverse le département du nord-est au sud-est jusqu’à la Lozère via Saint-Flour, mais elle est gratuite.

En revanche, vous devrez certainement rouler sur plusieurs autoroutes à péages si vous effectuez la location de votre camping-car en dehors du département. En camping-car, il faudra vous acquitter du montant forfaitaire appliqué en classe 2. Voici quelques tarifs de péages si vous venez depuis Paris, Lyon, Montpellier, Clermont-Ferrand, Toulouse ou Bordeaux :

  • Paris-Aurillac (A10, A20) : 30,10 € ;
  • Lyon-Aurillac (A89, A75) : 25,20 € ;
  • Montpellier-Aurillac (A75) : 16,50 € (viaduc de Millau) ;
  • Toulouse-Aurillac (A20) : 18,70 € ;
  • Bordeaux-Aurillac (A89, A20) : 28,50 €.

Les aires de camping-car dans le Cantal : où stationner ?

caramaps-cantal

Crédit photo : Caramaps

Le Cantal s’annonce comme un paradis à ciel ouvert pour les amoureux de la nature. Relativement isolé, très rural et peu peuplé, le département ne manque pas d’endroits où stationner sans ne gêner personne.

Vous pourrez facilement trouver des spots où stationner en pleine nature, pour bivouaquer paisiblement. Dormir dans votre camping-car sur un lieu isolé en montagne vous permettra de contempler le spectacle de la nature. Vous ferez le plein de quiétude et n’aurez plus jamais envie de retourner dormir dans une agglomération urbaine.

Toutefois, cette pratique est interdite, surtout dans le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne : c’est un site naturel protégé. Si vous le faites, soyez discret et ne laissez aucun détritus sur le sol afin de ne pas perturber l’écosystème.

Si vous cherchez des aires de services pour camping-car dans le Cantal, sachez que vous en trouverez un peu partout, surtout autour des agglomérations. Et logiquement, l’offre se réduit à mesure que l’on prend de l’altitude : ne vous attendez pas à trouver une aire pour camping-cars sur les sommets des puys !

La plupart des aires de services sont gratuites, à l’exception de celles à proximité des villes touristiques : Mauriac, Aurillac ou Saint-Flour. Selon la plateforme Caramaps dédiée aux voyages en camping-car, la plupart des aires sont bien notées par les voyageurs. Elles proposent une large palette de services de bonne qualité. Vous y trouverez généralement un accès à l’eau et à l’électricité, de quoi faire la vidange des eaux usées.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez visiter le Cantal en camping-car, mais vous ne possédez pas de véhicule ? Désormais, il est très simple de louer ces véhicules entre particuliers, surtout en France. De nombreuses plateformes permettent ce type de location, en ligne, comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Il faudra le signer dès votre retour du Cantal, et une fois fait, le tour est joué !

Louez un camping-car en France pour partir explorer le Cantal

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans le Cantal ?

saint-flour

Crédit photo : Shutterstock – Evan Frank

Avant toute chose, précisons que le Cantal n’offre pas un climat si hostile que cela. Réputée pour la rudesse de son climat, on mentionne souvent Aurillac comme ville la plus froide de France. Pourtant, le taux d’ensoleillement y est plus élevé qu’à Bordeaux et qu’à Lyon ! Il faut noter que le Cantal demeure un département du sud de la France : la ville de Saint-Flour, par exemple, n’est située qu’à 230 kilomètres de la mer Méditerranée !

Le département du Cantal est divisé en trois zones climatiques. La partie ouest dispose d’un climat océanique. Le centre, correspondant aux hauts plateaux et aux sommets, bénéficie d’un climat montagnard. L’est du département est plus continental : plus sec que l’ouest, mais froid en raison de l’altitude élevée.

Les écarts de température sont élevés dans le département : l’altitude varie entre 250 mètres et 1 858 mètres ! Comme souvent en France, la meilleure période pour voyager dans le Cantal en camping-car s’étale entre les mois de mai à octobre.

A Aurillac, les températures maximales moyennes varient entre 6 °C et 11 °C entre novembre et mars. La météo y est donc froide et humide. En altitude, le gel fait tenir la neige au sol durant plusieurs semaines et le vent renforce la sensation de froid. Les températures s’élèvent rapidement au printemps et oscillent entre 15 °C (avril) et 22 °C (juin) en moyenne.

Avec seulement dix jours de pluie par mois, les conditions en mai et juin sont réunies pour voyager dans le Cantal en camping-car. En été, les températures maximales moyennes atteignent 25 °C. Les valeurs estivales dépassent les 35 °C chaque année lors des vagues de chaleurs en provenance du sud. En somme, c’est la meilleure saison pour faire le Cantal en camping-car.

Septembre et octobre sont des mois humides à Aurillac, mais doux : les valeurs atteignent respectivement 21 °C et 16 °C en moyenne. La météo devient défavorable (froide et humide) à partir de novembre et jusqu’à mars.

Louez un camping-car pour le Cantal

Comment avez-vous trouvé cet article ?
1 avis (5/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou