Avygeo, le réseau social qui fait rimer voyage et solidarité

Comparez et trouvez vos activités voyage
Avygeo, le réseau social qui fait rimer voyage et solidarité

Avygeo propose un nouveau concept: un guide de voyage participatif et solidaire

En août dernier, le Journal du Geek présentait Avygeo, un guide de voyage participatif et solidaire. Les vacances d’été à peine terminées, la solidarité internationale faisant la une de l’actualité, le moment paraît opportun pour découvrir plus en détails ce site.

Avygeo, qu’est-ce que c’est ?

Avygeo, réseau social, voyage
Comme nous pouvons le lire sur la page d’accueil de ce portail, Avygeo est un réseau social dédié aux amateurs de voyages. Ils peuvent y partager publiquement et entre amis des carnets de voyages, des photos, ainsi que des recommandations sur les bonnes adresses à visiter. Toutes ces publications peuvent être « likées » comme sur Facebook. Les contenus les plus populaires ainsi que leurs auteurs sont ainsi davantage mis en avant.

La particularité de ce réseau social, celle qui a retenu notre attention, c’est l’orientation solidaire qu’il a pris en juin 2015. Avygeo offre en effet la possibilité à ses membres de soutenir financièrement des associations (solidarité internationale, développement durable…) sans dépenser d’argent. Après avoir choisi des associations à parrainer parmi une liste de partenaires, les membres peuvent leur faire gagner des dons, versés par Avygeo, en publiant du contenu. Plus précisément, les associations gagnent des points quand les contenus publiés par leurs parrains sont « likés ». En fin d’année, ces points sont convertis en dons. Formulé autrement, plus vos publications sont populaires, plus vous faites gagner de l’argent aux associations que vous parrainez.

Une plate-forme perfectible

L’intention paraît louable, mais nous pouvons tout de même émettre quelques réserves.

Tout d’abord, bien comprendre dans le détail comment fonctionne le système de dons n’est pas si simple. Ce n’est qu’après avoir bien cherché que l’utilisateur peut suivre combien de points il a fait gagné aux associations qu’il parraine. Pour autant, cet indicateur ne permet pas de définir clairement la somme d’argent que le membre à fait gagner. Il faut attendre pour cela la fin d’année, car la valeur en euros d’un point n’est arrêtée qu’à ce moment là, en fonction du nombre total de points accumulés par l’ensemble des associations.

Avygeo, réseau social, voyage

Ensuite, par souci de transparence, il aurait été appréciable de connaître la part que représente ces dons dans le chiffre d’affaires d’Avygeo. En parcourant les différentes explications du site, nous comprenons que la participation de la communauté au contenu du site permet d’augmenter l’audience et les revenus publicitaires. En revanche, nous ne savons pas quel pourcentage de ces revenus est reversé aux associations. Peut-être qu’après une première période de mise en place, ce genre d’informations sera plus clairement communiqué ?

Enfin, d’un point de vue plus technique, nous pouvons regretter l’absence de version mobile ou d’application, particulièrement utiles pour un guide de voyage. De même, la prise en main du site serait sans doute plus facile avec une ergonomie plus épurée. La mise en évidence d’un moteur de recherche sur la page d’accueil permettant de trouver l’info désirée en quelques secondes serait la bienvenue par exemple.

Une plate-forme au potentiel intéressant

Gageons que ces petits défauts se gommeront avec le temps. Interrogé sur le sujet, Nabil Haouili, créateur du projet, reconnaît que de « nombreuses améliorations restent encore à apporter au site ». Il affirme que les premiers retours des utilisateurs, depuis la mise en ligne du parrainage d’associations, sont très encourageants. En 3 mois, le trafic et les inscriptions ont augmenté de 50%. Sans dévoiler toute sa stratégie, son objectif serait d’impulser un cercle vertueux où la communauté grandit, le contenu s’enrichit, attirant une audience plus large, qui à son tour nourrira le développement de la communauté, et ainsi de suite.

Et les associations dans tout ça ? « C’est du gagnant-gagnant, plus le site se développera, plus nous pourrons donner », répond-il. Un projet à suivre donc.

Crédit photo principale : Wikimedia – Arianos

A voir aussi dans la rubrique Bons plans
Répondre
  1. Perso je partage mes bons-plans sur mon propre blog de voyage. Mais un réseau participatif peut être une bonne idée pour centraliser les conseils !

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi
Retrouvez également Generation Voyage gratuitement par mail et sur votre smartphone: