Le Var en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car pour le VarVoir les offres

Envie de partir sur la route, toute la sainte journée ? Et si vous optiez pour une visite du Var en camping-car ?

Vous partez en road-trip à travers les routes de France ? Allez visiter le Var en camping-car ou en van aménagé ! Le département du Var est le deuxième plus vaste de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur par sa superficie.

Ce trésor de la Provence, enchâssé entre mer Méditerranée et de nombreux massifs, offre un festival de couleurs et de saveurs. Riche d’une nature abondante, le Var est connu pour la beauté du littoral de la Côte d’Azur. Au-delà de ses plages, c’est une terre dotée d’un patrimoine naturel exceptionnel, et parsemée de nombreux sites et monuments, villes et villages incontournables à visiter.

Du canyon encaissé des Gorges du Verdon aux îles paradisiaques d’Hyères, du massif de l’Estérel au massif des Maures, vous en prendrez plein la vue. Voici notre mini-guide conseil pour visiter le Var en camping-car ou en van aménagé.

À lire aussi :
Les 21 choses incontournables à faire dans le Var
Les Gorges du Verdon en Camping-Car : location, conseils, aires, itinéraires
La Provence en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

Idées d’itinéraires dans le Var en camping-car

Faire du kayak dans les Gorges du Verdon

Crédit photo : Shutterstock – Andreas Jung

Vos étapes vont logiquement varier selon que vous veniez visiter le Var depuis Nice, Aix-en-Provence, Marseille ou depuis les Gorges du Verdon.

Le Var s’étend sur 5 973 km² et nécessite plusieurs heures de route pour le traverser. Il vous faudra également établir vos itinéraires selon vos envies, la durée et le type de voyage. On ne peut visiter le Var en camping-car en entier pour 3, 4 ou 5 jours. Il faudrait au grand minimum une semaine pour commencer à en avoir un bon aperçu.

Aussi, définissez vos attentes : avez-vous envie d’un séjour farniente à la plage ? Voulez-vous visiter l’arrière-pays provençal ? Avez-vous plutôt envie de séjourner en ville ou à la campagne ? Prenez aussi en considération la saisonnalité. Visiter le Var en camping-car en été peut être un vrai calvaire, tant sur les plages que sur les routes de l’arrière-pays. En dehors de la saison estivale, vous serez plus tranquille et vous serez peut-être mieux considérés par les locaux. En revanche, vous ne pourrez peut-pas vous baigner dans la mer.

Voici quelques itinéraires possibles à faire pour visiter le Var en camping-car :

  • L’ouest du Var en 5 à 7 jours :Toulon et sa rade, le mont Faron, La Seyne-sur-Mer, Saint-Cyr-sur-Mer, Bandol, le parc naturel de la Sainte-Baume, Le Castellet (village médiéval), Barjols, Cotignac ;
  • La Côte varoise en une semaine :les Îles d’Hyères (Porquerolles, parc national de Port-Cros, le Levant, Bagaud), les îles Embiez, Bormes-les-Mimosas, Le Lavandou, le Fort de Brégançon, le Rayol-Canadel, Cavalaire-sur-Mer, La Croix-Valmer, la plage de Pampelonne, Saint-Tropez (le Cap Camarat, le massif de l’Estérel avec Fréjus et Saint-Raphaël ;
  • Le Var et l’arrière-pays en une semaine : les Gorges du Verdon (lac de Sainte-Croix, Aiguines, Trigance, Castellane), les villages classés (Fayence, Bargeme, Collobrières, Châteaudouble, Ampus, Mons, Aups), Draguignan et les gorges de la Nartuby ;
  • Visiter le Var en camping-car en 15 à 20 jours : mêmes étapes, plus Sainte-Maxime, Port-Grimaud, Ramatuelle, canoë-kayak et randonnées dans le parc du Verdon, la Presqu’île de Giens, le Cap Bénat, Nans-les-Pins (source de l’Huveaune, le col du Saint-Pilon), la grotte de Castelette) ;
  • Le Var en un mois : mêmes étapes, plus les villages du Haut-Var et de la côte (La Garde-Freinet, Bargemon, Evenos et le Vallon de la Rouge, Esparron-de-Pallières, Brignoles, Carcès, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Entrecastaux, Correns, Seillans, Gassin).

Idées d’itinéraires pour plus d’un mois

Vous avez le sentiment d’avoir fait le tour du Var et il vous reste du temps ? Ces étapes ne sont qu’indicatives et sont loin d’être exhaustives. Vous pouvez décider de séjourner davantage aux plages où aux villes-étapes.

Aussi, profitez-en pour découvrir les villes et villages des départements limitrophes. Par exemple, Cannes, Grasse, le parc naturel des Préalpes d’Azur (Alpes-Maritimes), Manosque, Valensole et Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence), le parc naturel régional du Luberon (Vaucluse) ou les Calanques de Marseille et Cassis (Bouches-du-Rhône).

Louez un camping-car pour le Var

Conduire dans le Var en camping-car : les règles de circulation à connaître

Vue panoramique du parc national de Porquerolles Port Cros Hyères France

Crédit Photo : Shutterstock – zaferkizilkaya

Conduire dans le Van implique évidemment de respecter les règles du code de la route français. Vous pourrez donc circuler comme si vous étiez au volant d’une voiture au regard de la loi. Veillez à respecter les limites de vitesse et à avoir vos papiers (permis de conduire, assurance et carte grise), surtout en véhicule de location.

Chaque département ou région comporte des spécificités induisant la nécessité d’adapter la conduite. Notamment en raison de la topographie, de la qualité des routes ou de l’affluence touristique. Le réseau routier dans le Var est de bonne qualité. Sur les grands axes, vous n’aurez aucune difficulté à conduire en camping-car.

Mais l’arrière-pays, le Haut-Var et les massifs se composent de petites routes départementales parfois sinueuses. C’est le cas, par exemple, dans le parc naturel régional du Verdon et dans le parc naturel de la Sainte-Baume. En camping-car, serrez le plus possible à droite lors des croisements difficiles. Il arrive souvent que les automobilistes aient une conduite incivile, voire dangereuse : excès de vitesse, absence de clignotants, dépassements dangereux, etc. Redoublez de prudence car en plus de cela, votre gabarit sera imposant en camping-car.

Le Var est un département qui présente beaucoup de relief. Dans les virages parfois serrés de moyenne montagne, soyez très prudents. Réduisez votre vitesse et prenez garde aux véhicules qui « mordent » les lignes. Les motards et les automobilistes s’engagent parfois trop vite dans les virages. Serrez donc toujours à droite pour éviter les accidents. Vous devrez même parfois klaxonner dans un virage, pour annoncer votre arrivée.

Autre conseil pour conduire dans le Var : prenez en considération que la Côte d’Azur est une zone très touristique. En été, les routes varoises peuvent être congestionnées et très embouteillées.

Péages d’autoroutes dans le Var : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Visiter Var : Saint-Tropez

Crédit Photo : Shutterstock – NAPA

La longueur totale du réseau routier varois est de 10 669 kilomètres, soit 7 513 kilomètres de voies communales, 2 956 kilomètres de routes départementales, et 200 kilomètres d’autoroutes. Les autoroutes traversant le département du Var sont l’A8, l’A57, l’A570 et l’A50.

L’autoroute A8 relie Aix-en-Provence et la Côte d’Azur depuis l’A7 jusqu’à Menton. D’une longueur de 223 kilomètres, elle est gérée par le réseau privé ESCOTA (Estérel-Côte d’Azur-Provence-Alpes). Il s’agit donc d’une autoroute à péages. L’autoroute A57, nommée la « Toulonnaise », relie le tunnel de Toulon à l’A8 au Cannet-des-Maures. Elle est également gérée par ESCOTA et comporte des péages. L’A50 relie Marseille à Toulon et est aussi soumise à un péage. Enfin, l’A570 fait partie du réseau non concédé. Elle relie La Garde à Hyères.

Quel tarif payer pour visiter le Var en camping-car, en van ou fourgon aménagé ? Bien que le camping-car soit considéré comme une voiture selon la loi, les autoroutes privées pratiquent le tarif en classe 2 pour ce véhicule. Les vans, eux, sont soumis au tarif de classe 1 comme les voitures.

Voici quelques tarifs indicatifs pour visiter le Var en camping-car par l’autoroute :

  • Toulon-Fréjus : 12,70€,
  • Aix-en-Provence-Toulon : 13€,
  • Nice-Toulon : 22,40€,
  • Nice-Fréjus : 9€,
  • Aix-en-Provence-Fréjus : 19,60€,
  • Marseille-Toulon : 10,30€,
  • Marseille-Fréjus : 17,50€.

Emprunter l’autoroute pour visiter le Var en camping-car coûte relativement cher, compte tenu du peu de kilomètres à parcourir pour traverser le département. En van aménagé, les tarifs sont moins élevés. Par exemple en van, compter 11,80€ pour faire Marseille-Fréjus, 8,20€ pour Aix-Toulon, ou 14,80€ pour Nice-Toulon.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Mais comment louer un camping-car pour visiter le Var ? Désormais, il est très simple de louer ces véhicules entre particuliers, surtout en France. De nombreuses plateformes permettent ce type de location, en ligne, comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Il faudra le signer dès votre retour du 83, et une fois fait, le tour est joué !

Louez un camping-car en France

Les aires de camping-car dans le Var : où stationner ?

En camping-car, vous pourrez stationner partout où les voitures peuvent le faire. C’est-à-dire, sur les emplacements réguliers, dédiés au stationnement (lignes blanches et bleues) et partout où celui-ci ne gène ni la circulation, ni la signalisation. Toutefois, en raison de la forte affluence touristique, certaines communes restreignent le stationnement. Il peut être limité, payant ou les deux.

Vous trouverez des parkings privés dans les sous-sols des agglomérations (Toulon, Fréjus, Draguignan, etc.). Dans les centre-villes des stations balnéaires, il peut être compliqué de trouver une place en plein été. Nous vous conseillons d’opter pour les aires de services pour camping-car. Chaque zone urbaine en est dotée. Le stationnement sera logiquement plus facile en van qu’en camping-car : les parkings sont souvent clos par des portiques rendant impossible l’accès aux camping-cars.

Pour trouver où dormir la nuit, sachez que la loi vous autorise à dormir dans votre véhicule, mais pas à faire du camping sauvage. Du coup, passer la nuit sur l’espace public est quasiment impossible en camping-car dans les zones touristiques.

En cas de contrôle, les autorités vous sommeront de quitter les lieux, surtout dans les parcs nationaux et dans les espaces naturels. Le Var est doté de nombreuses aires de service pour dormir en toute légalité en camping-car. Allez par exemple sur le site Camping-car, ou sur Park4night. Ce dernier est une application mobile qui référence une grande quantité de spots où s’installer en camping-car, van et fourgon aménagés.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans le Var ?

Promenade de Sainte-Maxime

Crédit photo : Shutterstock – Andreas Jung

Les meilleures périodes pour visiter le Var en camping-car s’étalent sur le printemps, l’été et le début de l’automne. Le Var est en effet caractérisé par un climat méditerranéen, avec des étés chauds et secs et des hivers doux. Le sud du département est doux en hiver. Mais le nord du département possède toutefois un climat montagnard, qui provoque parfois de fortes gelées hivernales.

Les nuits peuvent y être fraîches même en été. La neige tombe aussi parfois en hiver, sur les hauteurs des massifs. L’automne peut occasionner de forts cumuls de pluie, avec des inondations régulières et dangereuses. En été, les températures au-dessus de 30°C sont fréquentes malgré l’influence maritime. Les valeurs proches de 40°C voire localement davantage ne sont pas rares dans l’intérieur des terres.

La meilleure saison pour visiter le Var en camping-car s’étale ainsi de mai à septembre. Si vous ne souhaitez pas vous retrouver dans la forte affluence touristique en été sur la côte, réfugiez-vous dans l’arrière-pays (mais il risque de faire très chaud) !

Louez un camping-car pour le Var

Comment avez-vous trouvé cet article ?
2 avis (1.5/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou