Les 9 choses incontournables à faire sur la Côte Vermeille

avatar

Prenez la route pour visiter la Côte Vermeille ! Entre montagne et Méditerranée, découvrez les lieux incontournables de cette magnifique corniche !

De Perpignan à la frontière espagnole, visiter la Côte Vermeille, c’est une succession de trésors naturels et de villages typiques. Entre les montagnes pyrénéennes et la mer Méditerranée, un paysage de criques et de vignobles se dessine sur une vingtaine de kilomètres. Anciennement appelée Côte du Roussillon, la Côte Vermeille doit son nom aux reflets que prend la roche de schiste aux levers et couchers de soleil. Ici, pas de grandes plages de sable, mais des falaises découpées, abritant de petites anses de galets ou de sable. Une succession de caps offrant des panoramas éblouissants et des villages de caractère, voilà ce qui vous attend. Collioure, Banyuls, Port-Vendres font ainsi partie des lieux qu’il faut absolument visiter sur la Côte Vermeille.

Besoin d’informations pour préparer votre séjour ? Génération Voyage a recensé pour vous 9 choses incontournables à voir et à faire sur la Côte Vermeille !

À lire aussi :
Les 12 plus beaux villages autour de Collioure
Les 7 choses incontournables à faire dans les Pyrénées

1. Collioure

Visiter la Côte Vermeille : Collioure

Crédit photo : Shutterstock – Sophie Lenoir

Visiter la Côte Vermeille et ses magnifiques paysages, quoi de plus inspirant ? Tout comme le peintre Matisse en 1905, laissez-vous séduire à votre tour par la lumière de Collioure !

À 25km au sud de Perpignan, celui qu’on nomme le « joyau de la Côte Vermeille » est le village à ne manquer sous aucun prétexte ! Berceau du fauvisme en peinture, Collioure a su faire de l’art un attrait touristique majeur. Le Musée d’art moderne et les nombreuses galeries en témoignent.

Plusieurs balades thématiques sont aussi proposées par la Maison du fauvisme. Vous pourrez donc partir à la découverte de l’art et de l’histoire de la cité. Parmi les autres sites d’intérêt figurent le clocher-phare de l’église Notre-Dame-des-Anges, un château royal, les maisons colorées du quartier du Mouré ou le charmant port.

2. Fort Saint-Elme

Visiter la Côte Vermeille : Fort Saint-Elme

Crédit photo : Shutterstock – Damsea

À 30 min de marche de Collioure, le Fort Saint-Elme offre un panorama incroyable sur le village, la mer, les montagnes et la plaine du Roussillon. Ce fort a été bâti au XVIème siècle par Charles Quint, dans le but de protéger la capitale de la région et verrouiller la route de Barcelone. Remanié au XVIIème siècle par Vauban, l’édifice militaire est à visiter autant pour sa vue que pour son architecture.

Construite en forme d’étoile, ses meurtrières, ses assommoirs et autres pièges en font une forteresse imprenable. Pour y accéder, on peut passer à pied par le Moulin, prendre le petit train touristique ou opter pour la voiture, par Port-Vendres.

3. Cellier des Dominicains

Visiter la Côte Vermeille : Cellier des Dominicains

Crédit photo : Facebook – L’Imagière

Cette coopérative vinicole a été créée en 1926 dans une ancienne église du couvent des Dominicains. Ce dernier est un véritable monument historique du XIIIème siècle, qui a connu son apogée durant le règne de Jacques II de Majorque, au milieu du XVème siècle.

L’intérêt de la visite réside non seulement dans la dégustation du célèbre Banyuls – célèbre vin doux de la région – mais aussi pour le parcours guidé du cellier, disponible les jours de semaine.

4. Route de la corniche

Visiter la Côte Vermeille : Route de la Corniche

Crédit photo : Shutterstock – AWP76

Quoi de mieux pour visiter la Côte Vermeille que de rouler fenêtres ouvertes sur sa corniche qui surplombe la mer, de Collioure à Cerbère ? Criques et plages en contrebas, vignes et paysages de montagnes : vous voici sur la route départementale D86. Sur près de 23km, chaque virage est l’occasion de découvrir un panorama époustouflant.

Le cap Rédéris offre ainsi un point de vue magnifique des Corbières à la Costa Brava, en Espagne. En chemin, arrêtez-vous pour observer les plantes protégées, comme l’œillet des Pyrénées, l’armérie du Roussillon ou le polycarpon de Catalogne.

5. Port-Vendres

Visiter la Côte Vermeille : Port-Vendres

Crédit photo : Shutterstock – Ivonne Wierink

Petite ville typiquement catalane, Port-Vendres est à la fois un port de plaisance, un port de pêche et une station balnéaire touristique. Parmi les points d’intérêt de la « Cité de Vénus », la route qui monte depuis le port jusqu’au cap Béar vous conduit à un étonnant phare de métal rouge et blanc.

À pied, le sentier ou la route sont balisés depuis la ville de Port-Vendres et il faut compter 2 à 3h d’aller-retour. La vue depuis là-haut couvre la Côte Vermeille jusqu’à l’Espagne. À Port-Vendres, il est agréable de se promener sur les quais et dans les ruelles tranquilles. N’oubliez pas non plus de pénétrer dans son église de style espagnol.

6. Site de Paulilles

Site des Paulilles

Crédit photo : Shutterstock – Julien TESSORE

Ce site classé, situé à 3km de Port-Vendres, conjugue beauté naturelle et patrimoine industriel. Entre le cap Béar et le cap Oullestreil, de belles plages vous attendent à l’Anse de Paulilles, pour vous prélasser. Au pied du massif des Albères, vous pourrez aussi vous initier aux secrets de fabrication des barques catalanes.

L’Atelier des Barques se trouve dans l’un des bâtiments de l’ancienne usine de dynamite. Construite en 1870, cette dernière a employé jusqu’à 300 ouvriers pour la fabrication de milliers de tonnes de dynamite. Aujourd’hui, sept bâtiments sont ouverts au public et un musée permet de retracer la vie quotidienne du site devenu véritable village.

7. Banyuls-sur-Mer

Banyuls-sur-Mer

Crédit photo : Shutterstock – bensliman hassan

Ville natale du peintre, graveur et sculpteur Aristide Maillol, cette station balnéaire possède un joli port de plaisance, un vieux quartier aux maisons colorées et nombre d’activités à découvrir en famille. Évidemment, c’est aussi LE lieu où déguster le célèbre vin de Banyuls ! Dans les restaurants et les caves locales, ce vin doux naturel s’apprécie accompagné de foie gras, fromage ou dessert.

Amateur·ice·s de culture et d’art, vous vous demandiez que faire sur la Côte Vermeille ? Profitez donc de votre passage à Banyuls pour visiter la métairie de Maillol et admirer les œuvres de l’artiste. En famille, rendez-vous au Biodiversarium ! À la fois aquarium et jardin méditerranéen, le lieu permet de découvrir la Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls.

8. Sorède

Sorède

Crédit photo : Shutterstock – goumi

L’intérêt touristique du village de Sorède réside avant tout dans sa tradition manufacturière ancestrale de fabrication des cravaches et fouets destinés à la pratique équestre.

C’est à l’établissement ESAT Les Micocouliers que vous pourrez visiter le dernier atelier artisanal. Pourquoi micocoulier ? Il s’agit tout simplement de l’arbre dont est issu le matériau servant à la confection des pièces. Si vous passez par Sorède avec des enfants, arrêtez-vous à la Vallée des Tortues, un parc zoologique dédié à cet animal.

9. Cerbère

Cerbère

Crédit photo : Shutterstock – Irina Papoyan

Lovée dans une petite anse, Cerbère est la dernière ville avant la frontière espagnole. Entre mer et montagne, il est bien agréable de se promener sur sa petite plage de galets, son port et dans ses rues. Curiosité, sa gare imposante est en partie l’œuvre de Gustave Eiffel.

Pour un beau panorama, filez jusqu’au phare solaire du cap Cerbère. De là, vous verrez le cap Creus et les paysages de la Costa Brava. Si vous aimez la plongée, Cerbère s’avère un incontournable. La réserve marine naturelle de 650 hectares s’étend de Banyuls à Cerbère, mais c’est ici qu’on trouve les meilleurs centres de plongée.

Non loin de là, près de la plage de Pierrefitte, un sentier sous-marin a été aménagé. Il permet d’observer en snorkeling cinq écosystèmes différents, 1 200 espèces animales et 500 types de végétaux. Le site est ouvert en juillet et août.

Comment aller sur la Côte Vermeille ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour rejoindre la Côte Vermeille.

En train

La gare TGV la plus proche est celle de Perpignan, la préfecture du département des Pyrénées-Orientales. De là, vous pouvez louer un véhicule ou prendre un TER jusqu’à Collioure, Port-Vendres, Banyuls ou Cerbère, selon votre point de départ pour visiter la Côte Vermeille.

En avion

L’aéroport de Perpignan est le plus près de votre lieu de séjour. Les compagnies Air France et Volotea desservent la destination depuis Paris, Lille et Nantes. Arrivé·e·s sur place, vous pourrez louer un véhicule pour parcourir le littoral. Pour l’avion et la location de voiture, n’hésitez pas à vous rendre sur un comparateur en ligne tel que Skyscanner Vous verrez ainsi s’afficher différentes options selon vos dates de séjour.

En bus

De nombreux bus de la Région Occitanie circulent autour de Perpignan et le long du littoral. Vous pouvez emprunter la ligne 540 depuis la gare routière de Perpignan pour rejoindre Collioure en 30min environ.

En voiture

Vous êtes véhiculé ? Le début de la Côte Vermeille se situe à 25km de Perpignan par la D 914.

Sur place

Le mieux est bien sûr d’avoir loué un véhicule ou d’avoir le sien pour être libre de s’arrêter devant n’importe quel paysage à l’heure qui vous convient. Cependant, en saison estivale, des bus sillonnent le littoral très régulièrement.

Vous pouvez monter à bord et descendre au village suivant. Une balade sympa consiste à prendre le train touristique. Une ligne permet de parcourir la côte, de Collioure à Port-Vendres, une autre vous emmène à la découverte de Banyuls-sur-Mer. Elle prend son départ sur le front de mer, face à la mairie de la ville.

Où loger sur la Côte Vermeille ?

Chaque ville précédemment évoquée possède ses atouts et permet de visiter la Côte Vermeille facilement. Collioure est certainement la plus charmante, mais c’est aussi la plus prisée. En haute saison, les hôtels et chambres d’hôtes peuvent vite revenir assez cher.

Port-Vendres est située à seulement 10 min et dispose d’une bonne offre d’hébergements de tourisme. Les amateur·ice·s de vin opteront quant à eux pour Banyuls-sur-Mer ou Collioure pour déguster sans reprendre le volant. Les stations balnéaires d’Argelès-sur-Mer, Cerbère ou Saint-Cyprien sont autant d’autres possibilités de logement dans la région.

Enfin, Perpignan est une alternative pratique pour sillonner d’autres zones du Languedoc-Roussillon. Les prix varient selon la saison et le type d’hébergement : hôtels, chambres d’hôtes, Airbnb, locations de tourisme. Le mieux est encore de se rendre sur un comparateur d’hôtels en ligne pour faire son choix.

À lire aussi : Airbnb Collioure : les meilleures locations Airbnb à Collioure

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire