Visiter l’Olympiéion (Temple de Zeus) d’Athènes : billets, tarifs, horaires

avatar
Nos conseils pour bien le visiter
Réservez votre visite de l’Olympiéion

Comment visiter l’Olympiéion, que faire et que voir dans ce monument historique d’Athènes ? Bienvenue, on vous dit tout.

S’offrir un billet pour l’Olympiéion à Athènes, c’est découvrir le temple de Zeus : le Dieu des Dieux en personne ! Les colonnes de ce vaste temple d’ordre corinthien se dressent sur une esplanade au pied de la majestueuse Acropole.

Bien que les ravages du temps aient réduit ce monument à l’état de ruine, il constitue un point d’intérêt culturel majeur de la période classique d’Athènes. Son Histoire riche et mouvementée fascine tout autant les spécialistes de l’Antiquité que les voyageurs de passage dans la capitale grecque.

Pour vous convaincre d’en faire partie, Generation Voyage vous dit tout sur ce chef d’œuvre séculaire !

Histoire de l’Olympiéion

Visiter l'Olympiéion

Crédit photo : Shutterstock – Georgios Tsichlis

Generation voyage a selectionné pour vous

Le temple d’Olympiéion est situé à quelques centaines de mètres du centre-ville d’Athènes, au sud de l’Acropole. Ses fondations remontent à 515 av. J-C, mais le chantier a connu de nombreuses interruptions. La période de la démocratie athénienne, qui a succédé à celle des tyrans (initiateurs de sa construction), a vu le temple rester inachevé.

Il n’était désormais plus de bon ton d’ériger des bâtiments si colossaux aux frais du peuple… Les travaux ne reprennent qu’au IIIe siècle av. J.-C. sous l’administration macédonienne. C’est le roi Antiochus IV qui ordonna à l’architecte romain Decimus Cossutius de bâtir le plus grand temple… Du monde, et ce en respectant les principes de l’ordre corinthien, un style architectural classique !

Finalement achevé aux alentours de 130 ap. J-C, sous l’impulsion de l’empereur Hadrien qui souhaitait honorer le dieu Zeus, ce temple n’aura pas résisté aux outrages du temps. Les tremblements de terre fréquents à l’époque byzantine puis les pillages successifs et la réutilisation des matériaux de construction, auront laissé l’ouvrage dans un état proche de ce qu’il est aujourd’hui.

D’ailleurs, en 1852, c’est une tempête qui projeta l’une de ces gigantesques colonnes à terre : celle-ci est encore couchée au sol, on peut s’en approcher lorsqu’on vient visiter l’Olympiéion !

Nos conseils pour bien visiter l’Olympiéion

Nos conseils pour bien le visiter

Crédit photo : Shutterstock – Viacheslav Lopatin

Durée de la visite de l’Olympiéion

Visiter l’Olympiéion se fait facilement en une demi-heure : cette durée suffit à découvrir tous les points d’intérêt.

Meilleure période pour visiter l’Olympiéion

Selon nous, il est préférable d’opter pour le printemps ou l’automne pour s’acheter un billet pour l’Olympiéion. La saison estivale est (comme dans la plupart des spots touristiques) celle où les touristes sont les plus nombreux.

Précisons aussi qu’Athènes connaît des températures très élevées l’été et que l’on suffoque vite dans la capitale grecque !

Informations additionnelles

  • Le bâtiment actuel est en ruine mais il est possible d’en observer une copie presque identique… et ce, sans même quitter le territoire français ! L’église de la Madeleine à Paris, bien que plus imposante, présente en effet un aspect similaire ;
  • Les personnes à mobilité réduite peuvent difficilement visiter l’Olympiéion. En effet, le lieu n’offre que peu de rampes d’accès ;
  • Contrairement à l’Acropole, la réservation n’est pas indispensable pour accéder au site en haute saison touristique : le lieu est fréquenté mais jamais noir de monde ;
  • Nos amis les animaux ne sont pas les bienvenus à l’intérieur de l’édifice ;
  • Si la sécurité est la norme dans la capitale grecque, faites attention aux pickpockets lors de la saison estivale. Ils ne ciblent que les affaires des touristes les plus étourdis : vous n’en faites pas partie, n’est-ce pas ?
  • Des bancs à l’ombre et de l’eau potable gratuite et en libre service sont mis à la disposition des touristes. Pratique, l’été !
  • Rocailles, poussière… Non, vraiment, oubliez tongs et sandales et préférez une bonne paire de chaussures fermées.

Que faire lors de votre visite de l’Olympiéion ?

Visiter l'Olympiéion

Crédit photo : Shutterstock – Viacheslav Lopatin

Generation voyage a selectionné pour vous

Comme l’illustre Parthénon, le temple de l’Olympiéion est tout entier construit en marbre blanc issu des carrières du Pentélique (une montagne de l’Attique). Il mesure 108 mètres de long sur plus de 40 mètres de large.

Initialement, cent-quatre colonnes corinthiennes hautes de 17 mètres sur 2,6 mètres de diamètre supportaient le toit. Aujourd’hui, seules quinze de ces colonnes se dressent encore vers le ciel. Elles semblent défier le temps qui passe ! Des sculptures à la gloire du dieu Zeus ornaient les frontons et les bustes d’hommes illustres dominaient le visiteur. L’empereur Hadrien lui-même était représenté mais a, comme les autres, mystérieusement disparu…

Aujourd’hui, visiter l’Olympiéion (ou plutôt, ses vestiges) permet de se donner une idée de la taille colossale de l’édifice et de la prouesse technique que représentait sa construction à l’époque. Sur le côté nord-ouest du temple trône toujours la Porte d’Hadrien, un imposant arc en marbre de 18 mètres de haut construit en 131 .

Jadis, il séparait la ville antique de la ville moderne. Les ruines de l’Olympiéion se trouvent proche du quartier de Pláka, de l’Acropole et du Musée d’Art populaire grec. Le Théâtre de Dionysos et l’Anafiótika sont eux aussi à quelques minutes de marche.

Combien coûte un billet pour l’Olympiéion ?

Le billet pour l’Olympiéion peut être acheté à l’entrée du temple. Il vous en coûtera 6 € par adulte et 3 € en tarif réduit. Si vous êtes résident européen de moins de 25 ans, bonne nouvelle : c’est gratuit !

Le « billet combiné Acropole », dont la formule sera détaillée plus bas dans cet article, coûte quant à lui 30 €.

Comment réserver en ligne un billet pour l’Olympiéion ?

Comment réserver en ligne ?

Crédit photo : Shutterstock – poludziber

Le billet simple pour le temple de Zeus n’est pas disponible en ligne. Cependant, l’Athens City Pass par exemple, vous permettra de visiter l’Olympiéion et peut être acheté en ligne.

Existe-t-il des visites guidées de l’Olympiéion ?

Des visites audio-guidées peuvent être téléchargées sur smartphones. Elles permettent de découvrir le bâtiment de façon interactive.

Existe-t-il des visites combinées avec d’autres monuments d’Athènes ?

Visites combinées

Crédit photo : Shutterstock – anyaivanova

Generation voyage a selectionné pour vous

Nous vous proposons de coupler votre billet pour l’Olympiéion avec d’autres sites touristiques en utilisant l’Athens City Pass. Ce billet-coupe-file inclus également la visite du Parthénon, de l’Acropole, de la ville d’Athènes, de nombreux musées, ainsi qu’un circuit en bus et bien d’autres surprises encore !

Son prix varie selon l’âge, la durée souhaitée et les tarifs s’avèrent très dégressifs. Pour un adulte de plus de 25 ans par exemple, une carte valable un jour coûte 59,90 €. Pour deux jours, son prix atteint 66,90€ et pour quatre jours, 74,90€. Les formules enfant et 18-25 ans sont elles beaucoup moins onéreuses.

Pour 30 €, vous pourrez également vous procurer un « billet combiné pour l’Acropole ». Il permet de visiter cette dernière, l’Olympiéion mais aussi l’Agora d’Athènes, le musée archéologique de Kerameikos ou la bibliothèque d’Hadrien. Le site du Lykeion est lui aussi inclus. Pas mal pour une visite complète et enrichissante, non ?

Horaires d’ouverture

Visiter l’Olympiéion peut se faire de 08 h à 19 h entre avril et octobre. Entre novembre et mars, le site ferme ses portes (enfin, ses colonnes) à 15 h 30. Le 1er janvier, le 25 mars, le 1er mai, le dimanche de Pâques, les 25 et 26 décembre, le lieu reste clos.

Comment accéder à l’Olympiéion ?

L’Olympiéion est situé à proximité du quartier de Pláka : juste en contrebas de l’Acropole et à proximité du beau Jardin national. Pour venir visiter l’Olympiéion, empruntez les lignes de bus N°1, 5, 15, 40 et 230.

La ligne N°2 du métro s’arrête elle aussi à l’Acropole : à la sortie, traversez l’avenue Syggrou et vous apercevrez les colonnes du temple. Comptez dix minutes pour les atteindre à allure modérée !

Sachez également que le site (très touristique) abrite auusi une station de taxis. On vous conseille néanmoins pour profiter au mieux de votre visite de vous y rendre à pied… en évitant, l’été, les heures les plus chaudes !

Où se garer près de l’Olympiéion ?

Soyons clairs, la circulation athénienne est à l’image de cette ville : méditerranéenne et dotée d’un caractère bien trempée ! Le mode de conduite local peut décontenancer le voyageur habitué à une circulation ordonnée et policée !

Pour vous garer, les places disponibles dans la rue sont rares : choisissez les emplacements au marquage blanc (les places bleues sont pour les résidents, les jaunes sont interdites).

Si vous en repérez une, mettez vos warnings et non pas le clignotant comme en France. Sachez également que de nombreux parkings couverts sont disséminés dans le secteur : il vous en coûtera 4 € pour trois heures et 7 € pour une journée entière.

Où loger près de l’Olympiéion ?

Athènes est la capitale grecque et propose une belle variété de solutions d’hébergement. Le secteur de Pláka est sans aucun doute le meilleur choix pour séjourner au plus près des sites touristiques d’Athènes !.

Vous y trouverez des hôtels plus ou moins authentiques et onéreux, vous pouvez utiliser un comparateurs d’hôtels pour vous aider à trouver les offres au meilleur prix.

Vous pourrez aussi réserver un appartement coquet sur une plateforme de location entre particuliers telle que Airbnb. Notre conseil ? Psyrí, un quartier resté authentique, et sans aucun doute l’un des plus beaux de la cité. Pour une immersion au cœur de la ville, c’est ce qui se fait de mieux. Vous arrivez quand ?

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
2280
Laisser un commentaire ou