Visiter l’Acropole d’Athènes : billets, tarifs, horaires

avatar
Réservez vos billets pour visiter l'Acropole d'Athènes à partir de 24€ Voir les offres

Vous partez en Grèce continentale ? Ne manquez surtout pas de visiter l’Acropole d’Athènes : voici notre mini-guide de visite !

Elle figure sur toutes les photos de voyages à Athènes, on en a l’image à chaque évocation de la Grèce : l’Acropole d’Athènes évoque aussitôt les ruines du Parthénon, trônant fièrement au-dessus des quartiers de la capitale grecque moderne. Mais l’Acropole d’Athènes, c’est bien plus qu’un tas de ruines de l’époque antique : c’est un plateau rocheux élevé à 156 mètres d’altitude, étendu sur 300 mètres de longueur pour 85 mètres de largue, sur une superficie totale de 3 hectares. Ce rocher sur lequel sont hérissés de nombreux monuments historiques de l’Antiquité grecque, est l’un des sites touristiques les plus visités au monde, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Vous venez visiter l’Acropole d’Athènes ? Ces vestiges d’une valeur inestimable, qui ont résisté tant bien que mal aux affres du temps, aux séismes, aux pillages, à la cupidité et aux penchants destructeurs des hommes, offrent une visite unique à travers les couloirs du Temps à tous les amateurs d’histoire. Voici notre mini-guide pour visiter l’Acropole d’Athènes.

À lire aussi : Les 15 choses incontournables à faire à Athènes

L’Acropole d’Athènes : présentation et historique

Acropole Athènes

L’Acropole d’Athènes nous plonge au 5ème siècle avant J-C. Suite aux guerres Médiques menées contre l’Empire Perse, les Athéniens sont contraints d’abandonner leur ville, et l’armée perse en profite pour saccager la cité durant leur exil. L’Acropole d’Athènes, au début du 5ème siècle avant notre ère, se compose d’un vieux temple – dédié à la déesse protectrice de la ville, Athéna -, au pied duquel les Grecs y organisaient des processions rituelles appelées « Grandes Panathénées ».

Suite à la mise à sac des fortifications par le roi Perse Xerxès Ier (-519;-475), les Athéniens entreprennent de reconstruire le Vieux-Temple. Les cités grecques, toujours menacées par l’Empire Perse, s’associent pour créer la Ligue de Délos, au sein de laquelle Athènes s’enrichit en imposant une taxe pour assurer la protections des cités voisines, dont Sparte.

La guerre contre les Perses prend fin en -449, celle contre Sparte en -446 : c’est l’âge d’or d’Athènes, lorsque la paix lui permit de dominer la Grèce antique dans le domaine des arts, de l’architecture, de la culture et de la philosophie. Socrate, Platon, Thucydide, Sophocle ou encore Euripide, vécurent à cette époque fastueuse. L’Acropole d’Athènes devient le haut-lieu d’exercice de la démocratie athénienne, où les citoyens venaient à l’Acropole pour débattre et voter, à l’exception des femmes, métèques, pauvres, commerçants, artisans et esclaves.

Le Parthénon devint le symbole de la puissance athénienne, sous l’impulsion de Périclès (-494;-429). Au fil des siècles, les monuments de l’Acropole d’Athènes subirent les imprécations des empires successifs (Alexandre le Grand, Empire Romain, Christianisme, Empire Byzantin, Empire Ottoman, Vénitiens) : en 1687, les troupes vénitiennes bombardèrent massivement le Parthénon – lors du siège d’Athènes, les Turcs stockèrent leurs réserves de poudre à canon et envoyèrent femmes et enfants dans l’enceinte du bâtiment en pensant que les Chrétiens n’attaqueraient pas une ancienne église -, ce qui détruisit le toit, la partie centrale et de nombreuses statues. Le Parthénon devint une église (6ème siècle), une mosquée (15ème siècle) avant de devenir au 20ème siècle, un site archéologique et touristique, après plus de 2000 ans de pillages. C’est néanmoins l’un des monuments les plus reproduits au monde, jusqu’à la Cour Suprême des États-Unis.

Que voir et faire à l’Acropole d’Athènes ?

Acropole Athènes

Visiter l’Acropole d’Athènes permet de voir de nombreux monuments historiques :

  • Les Propylées, la « porte d’entrée » du sanctuaire
  • Le temps d’Athéna Nikè
  • L’Érechteion
  • Le Parthénon
  • Le théâtre de Dionysos

Visiter l’Acropole d’Athènes permet aussi de voir certaines ruines quasiment détruites intégralement ou dont l’état de délabrement est avancé :

  • L’odéon d’Hérode Atticus
  • Le sanctuaire d’Asclépios
  • L’odéon de Périclès
  • Le mur de Themistocle
  • Le temple de Rome et d’Auguste
  • La statue d’Athéna Promachos

Si vous visitez l’Acropole d’Athènes, vous commencerez par les Propylées, l’entrée du site par la pente escarpée et les escaliers (restauration en cours). Poursuivez par le Parthénon, construit entre 447 et 432 av. J-C (le monument le plus ancien du site). Ensuite, passez au temple d’Athéna, et terminez par l’Érechtéion, avec ses statues des Caryatides. Passez un moment de méditation sur l’Agora, pour s’imaginer en toge à débattre des lois.

Ne manquez pas l’Héphaïstéion, temple dédié à Héphaïstos, le monument antique le mieux conservé de la ville. Sur le versant sud-est de l’Acropole à Athènes, le théâtre de Dionysos, berceau de la tragédie grecque, est à voir. Au pied du plateau, visitez le musée de l’Acropole. La colline de Philopappos permet d’immortaliser en photo une superbe vue sur l’Acropole.

Comment visiter l’Acropole d’Athènes ?

Plan visite acropole d'Athènes

Crédit photo : Pepette en vadrouille

Visiter l’Acropole d’Athènes nécessite de bien préparer sa venue, notamment en faisant le tour des principales informations concernant le site. Nous vous avons donc listé quelques points importants :

– Votre visite durera au moins 2h, surtout si vous voulez profiter pleinement du lieu !
– Le meilleur moment pour visiter l’Acropole d’Athènes est d’y aller tôt le matin ( vous éviterez non seulement la foule mais aussi les températures élevées pendant les mois d’été) ou d’arriver en fin d’après-midi, peu avant la fermeture.
– Concernant l’accessibilité, il y a des toilettes pour les personnes à mobilité réduite, un ascenseur et un élévateur (max 160kgs).
– Les animaux de compagnie ne sont pas acceptés sur le site
– Les visiteurs ne seront autorisés à entrer sur le site archéologique qu’avec des petits sacs à dos et des sacs à main.

Pour visiter l’Acropole à Athènes, on peut bénéficier d’un guide afin de tout connaître sur le site, sur le contexte dans lequel furent construits les monuments, sur l’histoire d’Athènes, la mythologie grecque, les évolutions au fil de l’histoire. Une visite guidée avec un(e) guide Français(e) est possible : des archéologues Français(es) travaillent sur le site de façon permanente, et ont à cœur de renseigner les touristes.

Vous découvrirez par exemple, que les colonnes doriques du Parthénon ne sont pas droites et rectilignes, mais convexes. Aussi, ses lignes qui se coupent à angles droits ne sont pas droites, mais incurvées : cela témoigne du génie civil des architectes Grecs, qui avaient compris les lois de l’optique et de la géométrie, ainsi que les capacités d’interprétation du cerveau humain. On découvrira également comment les Grecs ont-ils pu assembler les blocs de marbre, immenses et lourds, pour former des colonnes et des tambours qui allaient rester debout ou presque pendant près de 2500 ans.

Bien sûr, la visite autonome est possible, mais vous découvrirez certainement moins de choses.

Comment se rendre à l’Acropole d’Athènes ?

  • A pied : Si vous logez à Athènes, on peut se rendre facilement sur le rocher : l’Acropole à Athènes se situe à 15 minutes à pied de la place Syntagma.
  • En métro : En métro, il faut s’arrêter à la station « Acropoli » de la ligne 2, la ligne rouge. Engouffrez-vous dans la rue Dionysiou Areopagitou pour trouver l’entrée principale du site. Mais cette entrée promet d’être bondée à tout moment de la journée. Sachez qu’il existe un moyen de pénétrer dans le site, par le théâtre de Dionysos, une entrée beaucoup moins fréquentée.
  • En bus : Avec les lignes 1, 5, 15, 040, 230

Horaires et tarifs de l’Acropole d’Athènes

Acropole Athènes

HORAIRES

Les monuments de l’Acropole à Athènes sont ouverts au public tous les jours, de 8 heures à 17 heures. Attention, le monument ferme à 15 heures certains jours fériés.

Les jours de fermeture sont : 1er janvier, 25 mars, 1er mai, le dimanche de Pâques, les 25 et 26 décembre.

TARIFS

Deux solutions sont possibles pour acheter un billet : sur place, à la billetterie (mais attention à la file d’attente !), ou en ligne en réservant un billet coupe-fille.

Les tarifs sont :

  • Billet simple plein tarif : 20 €
  • Billet simple tarif réduit : 10 €
  • Billet combiné plein tarif (entrées pour l’Acropole, l’Ancienne Agora, Keiramikos, la librairie d’Hadrien, l’Agora romaine, l’Olympion et la librairie d’Aristote) : 30 €
  • Billet combiné tarif réduit : 15 €

Bon à savoir :
– Les tarifs réduits sont destinés aux étudiants non issus d’un pays membre de l’UE et pour les personnes issues de l’UE, âgées de plus de 65 ans.
– L’entrée est gratuite pour les personnes mineures de moins de 18 ans ainsi que pour les étudiants issus d’un pays membre de l’Union Européenne (UE).
– L’entrée à l’Acropole est gratuite le premier dimanche de chaque mois du 1er novembre au 31 mars, le 28 octobre, le 18 avril, le 18 mai, le 6 mars et le dernier weekend de septembre.

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire