×
Mot de passe oublié ?

Nosy-Be : le paysage local et les autochtones

Comparez et trouvez vos activités voyage
Nosy-Be : le paysage local et les autochtones

L’île de Nosy-Be est considérée comme le joyau de Madagascar

Nosy-Be représente une destination de rêve située en plein Océan Indien. Avec la mer cristalline qui l’entoure de tous les côtés, elle est dotée de belles plages au sable blond. Sur la terre ferme, Dame nature a gratifié cette île paradisiaque de mille et un atouts. Ses paysages sont atypiques et ses habitants accueillants.

Nosy-Be mérite parfaitement son appellation d’ «île aux parfums». Dès la sortie de l’aéroport international, les visiteurs sont accueillis par une agréable fragrance. De vastes plantations d’ylang-ylang longent la route qui les mène vers la plus grande localité de l‘île. Elles forment une véritable couronne fleurie qui semble souhaiter la bienvenue aux nouveaux venus. Le nectar de cette plante aromatique est très utile auprès des fabricants de parfum de luxe. Plusieurs paysans font la cueillette des fleurs d’ylang-ylang pour le compte des distilleries implantées sur place.

Cet îlot de 321 km² possède de merveilleuses plages agrémentées par-ci par-là de charmants villages traditionnels, de confortables bungalows en falafa ou de luxueux hôtels de 3, 4 ou 5 étoiles. Lors d’un séjour dans cette île paradisiaque, les voyageurs ont l’occasion de voir vivre les autochtones ou de lier des conversations avec eux. Ils sont aimables et chaleureux. L’affluence des touristes les ont incités à apprendre les langues étrangères. Certains comprennent parfaitement la langue de Molière et de Shakespeare tandis que d’autres parviennent à articuler quelques mots en italien ou en japonais. La plupart d’entre eux s’offrent comme guides afin de montrer le sens de l’hospitalité tout en gagnant quelques ariary de plus.

Nosy Be vente fruit plage

Crédit photo: Flickr – Giorgio Minguzzi

A Nosy-Be, les principales activités de la population locale sont la pêche et l’agriculture. Tout le long de la journée, il n’est pas rare de voir des femmes avec un panier sur la tête traverser la plage de long en large. Elles vendent aux touristes des friandises locales, des fruits juteux fraîchement cueillis ou des objets d’art. Dans le courant de l‘après-midi, les jeunes s’adonnent aux plaisirs de la plage ou organisent des matches de football et de beach-soccer amateurs. En début de soirée, les frêles pirogues de pêcheurs retournent sur la terre ferme. Qu’ils rentrent bredouilles ou chargés de poissons, le village tout entier accueille ces héros qui ont traversé la mer depuis le lever du soleil avec des danses et des cris de joie.

En liant conversation avec les autochtones entre deux activités touristiques, plusieurs opportunités s’offrent à ceux qui veulent en connaître davantage sur l’île de Nosy-Be, sa population et la culture locale.

Photo principale : Flickr – Hery Zo Rakotondramanana

A voir aussi dans la rubrique Madagascar
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi