Visiter Ramena, la plus belle plage de Madagascar

avatar

À une vingtaine de kilomètres d’Antsiranana, Ramena est un petit village de pêcheurs très tranquille, qui tente de garder une certaine authenticité.

Lorsqu’il s’agit d’énumérer les atouts touristiques de Madagascar, omettre de faire les louanges de « Ramena » est inconcevable. C’est une station balnéaire située à la pointe Nord des côtes malgaches. D’après les spécialistes, elle fait partie des tops 10 des plus belles plages du monde.

Ramena, une des plus belles plages du monde

« Ramena » est une belle plage ancrée dans une baie sise à la pointe Nord de Madagascar. Elle est située à une vingtaine de kilomètres d’Antsiranana (ex Diego suarez), une vieille ville ayant abrité la base navale de l’armée française durant les périodes coloniales. Son éloignement géographique par rapport à la plus proche agglomération fait le charme de cette station balnéaire classée comme l’une des plus belles du monde.

À Ramena, tout a été pensé pour répondre aux attentes des touristes. Des infrastructures hôtelières adaptées à tous les niveaux de budgets y sont visibles. Les spécialistes de l’hébergement offrent suites, chambres luxueuses, gîtes, hôtes ou studios pieds dans l’eau confortables. La majorité d’entre eux proposent gîtes, couverts et transferts vers l’aéroport. Certains disposent de plage privée. D’autres organisent toute l’année différentes sortes d’activités de détente en pleine nature, sur les plages ou en pleine mer. Excursions dans les villages de pêcheurs environnants, randonnées, sports nautiques ou virées dans la mer turquoise font d’un séjour à Ramena une évasion au bout du monde.

Les atouts touristiques de Ramena

Ramena est une station balnéaire aménagée au sein d’une crique. Grâce au « varatraza », appellation locale de l’alizée, le climat y est doux et l’eau de mer reste toujours à la bonne température.

Mer d’émeraude, vastes plages de sable fin, environnements propres et calmes, autochtones accueillants font de Ramena une destination de rêve. Pour se désaltérer, fruits exotiques tels que les papayes, mangues juteuses pouvant atteindre la taille de la tête d’une personne adulte, oranges sucrées, corossols crémeux et noix de coco se vendent à bas prix dans la plus belle plage de Madagascar. Langoustes, crevettes roses, camarons, concombres de mer, poulpes, huîtres, écrevisses et calmars sont cuisinés à toutes les sauces afin de titiller les papilles gustatives dans vacanciers.

Bref, Ramena possède tous les atouts nécessaires permettant de la qualifier en tant que l’une des plus belles plages du monde.

Les activités de loisirs sur la terre ferme

Durant un séjour dans cette plage de rêve, les activités de loisirs sont multiples. On peut faire des pique-niques, excursions et randonnées dans les environs immédiats à pied, en bateau de pêche, à bord d’un 4X4 ou d’un quad. La majorité des sites d’hébergement sont entourés d’époustouflants jardins botaniques dont la beauté émerveille plus d’un. D’habitude, les activités de loisirs sont organisées par les voyagistes, les sites d’hébergement ou les autres opérateurs locaux, mais chacun est libre d’établir à sa guise son propre calendrier et de s’adonner aux activités de loisir qui lui convient pour se détendre et se décompresser complètement durant un séjour dans ce cadre paradisiaque.

Phare, Ramena, Madagascar

Crédit photo: Wikimedia- Maurits Vermeulen

Les activités nautiques

La « Baie du Sakalava » et la « Mer d‘Emeraude » sont propices au Kitesurf, jet-ski, snorkelling ou windsurf. La « Baie des Dunes » et la « Baie des Pigeons » ne manquent pas aussi d’activités de détente. Séances d’apprentissage et de perfectionnement de diverses disciplines nautiques sont dispensées par des encadreurs. Matériels et équipements adaptés aux professionnels ou novices sont louées à des prix abordables sur place. On peut également s’adonner à la pêche à bord de pirogue en bois ou de bateau dédié à cet effet ou bien pratiquer la plongée ou la chasse sous-marine en pleine mer.

Entre deux activités, on est libre de se balader dans le lagon, pour faire connaissance avec la nature ou découvrir les plantations de vanille ou de girofles d’à côté. Les autochtones sont de véritables guides touristiques. Lors de vos pérégrinations, ils ne manqueront pas de vous servir de délicieux fruits exotiques et les menus locaux agrémentés de lait de noix de coco, cannelle ou vanille.

Le farniente et la fiesta à Ramena

Les plages de Ramena sont idéales au farniente et à la fiesta. Entre deux escapades, on peut se prélasser tranquillement sous le soleil tout en dégustant à volonté des fruits de mer et des fruits tropicaux aux saveurs si naturelles Les restaurateurs de la région réalisent des merveilles avec les produits locaux pour titiller les papilles gustatives des visiteurs. Plats européens, italiens, africains ou autres sont aussi servis sur la majorité des tables.

Farniente, plage de Ramena, Madagascar

Crédit photo: Worldmapz

Grâce aux multiples activités de loisirs disponibles sur site, Ramena représente une destination de vacances adaptées à tous les attentes. Avis aux amateurs de la nature.

Les locations de vacances de Ramena

Divers types de locations de vacances sont disponibles à Ramena. Les prix affichés s’adaptent à tous les niveaux de budget. Quant aux activités de détente et de loisirs, tout a été pensé par les opérateurs présents sur place pour répondre à toutes les attentes. En voici quelques idées de sites d’hébergement disponibles sur place:

Si vous êtes en famille, choisissez un bungalow. « Badamera Café »  propose un spacieux bungalow avec salle de bains. Il est approprié à un groupe de 6 personnes. Il existe aussi sur place un bungalow double doté de deux salles de bains. L’eau chaude y est disponible 24h/24.

À « l’hôtel Lakana », situé à 150 m de la mer, les bungalows en dur sont très confortables. Les chambres doubles ou twin disposent de la connexion wifi. « L’hotel Tarondro » (Ramena Nofy) représente aussi une location de vacances idéale pour les familles. Elle dispose de 10 bungalows commodes et d’une piscine collective. Ce cadre de rêve, sis à seulement 200 mètres de la plage, propose à la clientèle un coin télé et un restaurant où les principales spécialités sont les fruits de mer qui font légion dans la région.

Plage de Ramena, Madagascar

Crédit photo : Wikimedia – belgianchocolate

Pour ceux qui sont accros de chambres pied dans l’eau, faites le choix entre « Le 5’ Trop Près » et « Le Meva Plage ». Les accros des cadres naturels peuvent aussi trouver un logement dans « Les Paillottes de Babaomby », ou chez « Babaomby Island Lodge », tous les deux sont implantés dans des cadres de verdure. Le second est un véritable village de vacances où les bungalows sont des grandes tentes africaines sur pilotis.

Pour jouer au Robinson Crusoé, ne ratez pas « Les Flibustiers ». Ce site se trouve dans la baie des Cailloux Blancs, une belle plage qui est implantée à l’écart des autres locations de vacances. Il n’est accessible que par voie maritime. Le magnifique parc qui entoure les bungalows vous transportera dans un autre monde.

Les petits budgets peuvent toujours loger dans des gîtes d’hôtes comme « Villa Palm Beach », « Chez Jeannette (Mama n’Maurice) » ou « Maison d’hôtes Elisabeth ». Les chambres sont propres, disposent de ventilateurs et sont bien aérées.

En matière de locations de vacances, Ramena, la plus belle plage de Madagascar, est un parfait lieu de séjour adapté à tous les budgets….

Les itinéraires possibles pour atteindre Ramena

Par avion
D’habitude, les longs courriers qui relient Madagascar à l’Europe atterrissent à Ivato située dans la Capitale de Madagascar ou à Nosy-be, l’île paradisiaque du Nord. Ce sont les seuls aéroports internationaux de l’île rouge.

Pour gagner du temps, vous pouvez acheter un billet d’avion reliant Antananarivo-Antsiranana (Diégo suarez) de la Métropole. Comme ça, vous n’aurez qu’à passer quelques heures dans un transit à Ivato, pour attendre un vol national.

Si vous passez par Antananarivo, prenez une brève halte de 1 ou 2 jours. Comme cela, vous aurez l’occasion de découvrir les monuments historiques d’Antananarivo, visiter les anciens palais royaux et les 12 collines sacrées, connaitre brièvement l’histoire de Madagascar et la civilisation malgache à travers les architectures locales, longer les centaines d’escaliers en pierres reliant les quartiers, cheminer dans les ruelles où 90% des bâtiments de premier plan servent de boutiques, gargotes ou épiceries et dont les trottoirs envahis par des dizaines de milliers de marchands à l’étal.

Entre-temps, n’oubliez pas faire une réservation auprès d’un opérateur aérien (Air Madagascar ou Air France) afin de rejoindre au plus vite Antsiranana.

En voiture
Les amateurs de découvertes atypiques et les aventuriers peuvent louer une voiture avec chauffeur ou non auprès des tours operators. Voici les tarifs de référence à la journée pour une voiture avec chauffeur :

  • berline à essence: environ 45 à 50€,
  • 4X4 diesel: entre 720 et 75€,
  • bus et minibus de 6 à 20 personnes dans la fourchette de 65 à 100€.

Environ un millier de kilomètres sépare Antananarivo de Ramena (via Antiranana). Pour les touristes « sac à dos », nul besoin de se soucier. Des taxi-brousse prennent le départ chaque soir à Antananarivo pour vous mener vers Antsiranana moyennant la somme modique de 70.000 ariary (environ 22€).

Ce long périple d’environ 48 heures réserve plein de surprises aux voyageurs. Après les paysages verdoyants des hauts plateaux (Anbohidratrimo et Ankazobe), et autres vous aurez à vue d’œil des successions de savanes entrecoupées peu à peu de plantations de mangues et de cannes à sucre. Après Ambondromamy, vont se succéder des routes mal entretenues longées par diverses exploitations agricoles des exportateurs de vanilles, girofles, cafés et cannelles. Une fois arrivé à Antsiranana, vous pouvez rejoindre Ramena via un taxi-ville (pour environ 15€ à 20€) ou un tok tok pour 7 ou 8€ et pourquoi pas, un taxi brousse dont le prix est de 2000 ariary (moins d’1€).

Par la mer
Pour rejoindre directement Ramena, vous pouvez toujours vous embarquer sur un bateau à moteur, un chaland ou un boutre que vous soyez à Toamasina, Morondava, Toliary, Sainte-Marie ou Mahajanga.

Grâce à ces moyens de transports, vous aurez l’occasion d’admirer le littoral malgache et ses fonds marins atypiques, de découvrir de belles plages préservées des mains destructrices de l’Homme et d’entrevoir à travers les feuilles de cocotiers bon nombre de villages de pêcheurs. La traversée risque de causer le mal de mer, mais le spectacle en vaut la peine.

Crédit photo principale : Wikimedia – belgianchocolate

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Egalement dans Plage
Laisser un commentaire