×
Mot de passe oublié ?

Le Kabary: l’éternel discours traditionnel Malagasy

Comparez et trouvez vos activités voyage
Le Kabary: l’éternel discours traditionnel Malagasy

La tradition orale du Kabary, véritable joute verbale et théâtre rural à Madagascar !

Si les prix Nobel de la philosophie orale avaient existé il y a trois siècles de cela, les Malagasy les auraient tous raflés. Ils sont forts doués dans l’art d’étaler leurs cultures à travers les discours. Durant les échanges de paroles dans les Kabary (discours traditionnels) les orateurs utilisent jeux de mots et proverbes. Aucune répétition n’est permise. Faute de quoi, on perd la face devant son émule et toute l’assistance.

Le rôle du Kabary auprès des Malagasy

À Madagascar, il est d’usage de commencer et d’assaisonner n’importe quel événement ou cérémonie par des kabary. Dans ces occasions, les orateurs sont forts éloquents lorsqu’on leur donne la parole. Les échanges de mots entre les Mpikabary (orateurs) peuvent prendre de longues heures, mais ils ne discutent pas dans le vide. Expressions tellement recherchées, citations et proverbes de toutes sortes sont usités par les orateurs pour leur permettre d’étaler leurs arts de converser et leurs connaissances. Leurs misions consistent à sauver leur honneur et celui de ceux qu’ils sont chargés de représenter. Dans tout cela, aucun dérapage n’est permis.

Le kabary et l’éducation des jeunes

À Madagascar, les traditions, savoirs et instructions sont transmis de père en fils à travers les contes, les proverbes et le kabary. Grâce aux instructions orales héritées de leurs aînés, la majorité des personnes adultes de toutes les catégories sociales sont très habiles dans l’art de d’analyser les faits et de disserter sur les sujets relatifs à la vie quotidienne.

Auparavant, les dialogues communautaires à l’ombre des arbres centenaires et les causeries vespérales entre diverses générations ont forgé l’art de faire le kabary auprès des malgaches. Durant ces occasions quasi quotidiennes, les patriarches inculquaient aux générations futures l’art de choisir les mots à prononcer, les expressions à émettre et les proverbes à énoncer pour chaque circonstance. Pour tout contexte, tous les gestes sont mûrement pensés.

Un mpikabary qui se respecte est tenu d’être parfaitement persuasif. Il doit avoir une répartie bien mesurée pour chaque propos émise par son adversaire et savoir mesurer ses propos sans choquer qui que ce soit. Il ne doit dévier du sujet abordé au risque de perdre la face.

Le mpikabary, un rôle dédié aux hommes

Chez les Malagasy, un homme qui ne sait pas s’exprimer en public est grotesque. Lors d’une réunion ou d’une cérémonie quelconque, il est d’usage de donner la parole au patriarche, de préférence à un orateur de sexe masculin. La gent féminine est tenue de se taire. Celle qui se permet de parler est traitée de « akoho vavy maneno » (poule qui cancane).

Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. L’amour du Kabary s’est amplifié durant quelques décennies chez les jeunes et moins jeunes. Maintenant, on rencontre bon nombre d’orateurs et oratrices malgaches dans toutes les régions de l’Île Rouge. Grâce à leur passion pour le discours traditionnel, ils sont capables de tenir en haleine toute une assistance durant des heures.

Crédit photo principale : Wikimedia – Lemurbaby

A voir aussi dans la rubrique Madagascar
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi