×
Mot de passe oublié ?

Fanorona, le jeu d’échec des Malagasy

Comparez et trouvez vos activités voyage
Fanorona, le jeu d’échec des Malagasy

À Madagascar, le jeu Fanorona est de loin le plus populaire du pays et les malagasy y jouent dans toutes les régions.

Eh oui, les malgaches ont un esprit éveillé. Ils tiennent cette perspicacité de leurs ancêtres. Les anciens monarques des hautes terres de Madagascar étaient de fins stratèges. Leur passe-temps favori était le « fanorona » (prononcez Fanourne en malgache), un jeu de réflexion ayant de nombreux points communs avec les échecs.

Le fanorona: le jeu de réflexion des petits et des grands

Le Fanorona est un jeu de stratégie et de réflexion typiquement malagasy. De nombreux chercheurs avancent que c’était le passe-temps favori des monarques et de leurs proches collaborateurs. On retrouve les représentations de ce jeu sur des rochers érigés près des collines sacrées des ex-rova, ex-châteaux d’Analamanga et d’anciens villages.

Les « tantaran’Andriana » (histoires des nobles) écrits par d’éminents historiens prouvent que tous les castes d’antan jouaient au fanorona après les durs labeurs des champs. D’autres affirment qu’au lieu d’aller à l’école, les petits malgaches d’autrefois faisaient l’apprentissage de la vie à travers ce jeu passionnant. Comme toute la communauté était devenue des accros du fanorona, on dit que les monarques d’antan avait interdit la pratique du jeu durant certaines périodes. Les travaux des champs étaient délaissés au profit du fanorona.

Comment jouer au fanorona ?

Il existe 2 sortes de Fanorona: le fanoron-telo et le fanoron-tsivy.

Le Fanoron-telo signifie littéralement fanorona à 3 lignes verticales et 3 horizontales. Il suffit de tracer un carré représentant 2 diagonales et 2 bissectrices. Dans ce type de fanorona, chaque joueur possède 4 pions au début du jeu. Le point central appelé « Laka » reste vide (voir image). On peut jouer avec des petites pierres, des pois ou de petits objets solides.

Dans le Fanoron-tsivy, on trouve un rectangle à 5 lignes horizontales et 9 lignes verticales. Chaque carré est assorti de 2 lignes obliques. Au final, le jeu comporte 4 carrés dans le sens vertical et 8 autres dans le sens horizontal. Comme les pions sont placés sur tous les points d’intersection des carrés, chaque joueur dispose 22 pions.

Le but du Fanorona est de déplacer un pion afin d’éliminer les pions adverses et ainsi de suite. Au final, celui qui ne possède plus de pion perd le jeu.

Règles de jeu du Fanorona

– Le premier joueur déplace un seul et unique pion vers une place libre en avant, en arrière, dans le sens horizontal, vertical ou oblique afin d’éliminer ceux de l’adversaire. Les pions visés sont éliminés automatiquement.

– Un joueur continue le jeu tant qu’il trouve des pions adverses à écarter sur son chemin. Il peut aussi s’arrêter à mi-chemin afin de peaufiner ses futures stratégies.

– Le joueur adverse ne prend son tour que lorsque le premier le lui passe ou lorsqu’il ne trouve plus de cibles à éliminer, et ainsi de suite.

– Celui qui n’a plus de pions perd le jeu.

De ce fait, le Fanorona, le jeu d’échecs des malgaches, représente un jeu de réflexion très intéressant. Une partie peut prendre des heures, mais elle exige maintes feintes, tactiques et de nombreuses techniques stratégiques.

Crédit photo principale : Oak Games

A voir aussi dans la rubrique Madagascar
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi