Le Parc Régional de la Brenne en camping-car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car pour le Parc régional de la Brenne Voir les offres

Besoin d’une mise au vert dans la région Centre-Val de Loire ? Partez visiter le Parc régional de la Brenne en camping-car ou van aménagé ?

Vous partez sillonner les routes de France pour un voyage itinérant ? Pourquoi n’iriez-vous pas visiter le Parc régional de la Brenne en camping-car ou en van aménagé ? Situé dans le département de l’Indre, le Parc naturel de la Brenne est connu pour ses étangs artificiels. Il abrite également une riche biodiversité.

Etendu sur 1 766 km², le Parc naturel de la Brenne est une destination de nature incontournable dans le centre de la France, entre Orléans et Limoges. En route vers les plages du Midi ou les pics des Alpes ? En road-trip vers les côtes bretonnes et les plages du Débarquement ? Ne manquez pas ce petit paradis d’eau et de verdure avec son camaïeu de verts, ses 3 000 étangs et sa biodiversité.

Chaque année, la Brenne attire des milliers de visiteurs et de naturalistes en quête de quiétude au cœur d’une nature préservée. Voici pour vos escapades, notre mini-guide conseil pour visiter le Parc naturel régional de la Brenne en camping-car ou en van aménagé.

À lire aussi :
Visiter les Châteaux de la Loire en Camping-Car : les meilleurs itinéraires
Le Loiret en camping-car : conseils, aires, itinéraires

Idées d’itinéraires dans le Parc régional de la Brenne en camping-car

Champ Parc Naturel de la Brenne

Crédit photo : Wikipedia – Jacques Le Letty

Le Parc naturel régional de la Brenne est surnommé « le pays des 1000 étangs ». Il s’étend sur une petite surface de seulement 1 766 km². C’est l’équivalent de la Guadeloupe ou de l’Essonne. Par conséquent, une seule journée suffira à le traverser en camping-car.

Mais pour en explorer les charmes, nous vous conseillons de séjourner plus longuement. Restez au moins une semaine dans le cœur du parc afin de visiter les villages et les sites naturels incontournables de la Brenne.

Si votre périple s’étale sur plusieurs semaines, vous aurez l’occasion de partir visiter d’autres régions en camping-car. la Brenne offre en effet une position centrale idéale pour découvrir la côte atlantique, le Périgord, l’Auvergne ou la Bretagne. Voici quelques idées d’itinéraires pour visiter le Parc naturel régional de la Brenne en camping-car.

  • Visiter le Parc naturel régional de la Brenne en camping-car sur 5 à 7 jours : Châteauroux, le Parc zoologique de la Haute-Touche et le château d’Azay-le-Fronton, la réserve naturelle de Chérine (Saint-Michel-en-Brenne), Mézières-en-Brenne, Linge, Rosnay, l’écomusée de la Brenne à Le Blanc, Prissac, l’ancienne ville fortifiée de Saint-Gaultier, la cité médiévale de Saint-Benoît-du-Sault ;
  • Le Parc naturel régional de la Brenne en 10 à 15 jours : Mêmes étapes, plus Martizay, Pouligny-Saint-Pierre, Vendœuvres, la forêt de Lancosme, Méobecq, Bélâbre et l’église Saint-Blaise, Saulnay, Sainte-Gemme ;
  • La Brenne en camping-car sur 20 à 30 jours : même étapes plus les alentours avec la forêt de Châteauroux, le château de Valençay, Issoudun, les fresques de Vic, Gargilesse-Dampierre, la vallée de la Creuse, Argenton-sur-Creuse, la maison de George Sand.

Il vous reste encore du temps ? Ces étapes de sites et de villages incontournables à voir dans la Brenne et en Indre ne sont qu’indicatives. Si vous souhaitez en voir davantage, de nombreux itinéraires alternatifs s’offrent à vous sur tous les points cardinaux.

Visitez par exemple Limoges, Poitiers, Tours, les Châteaux de la Loire, Angers, Nantes et les plages de Loire-Atlantique.

Ou bien descendez le long de la côte atlantique jusqu’aux plages des Landes. Vers l’est, essaimez le long de l’autoroute méridienne (A75) avec Clermont-Ferrand, le Parc naturel régional des volcans d’Auvergne, l’Aubrac, les Causses et les Cévennes pour finir dans le Languedoc.

Vous pouvez également filer vers le Nord et faire le tour de la côte bretonne, du Parc naturel de Brière au Mont-Saint-Michel.

Louez un camping-car pour Parc naturel de la Brenne

Conduire dans le Parc régional de la Brenne en camping-car : les règles de circulation à connaître

Repos Parc naturel de la Brenne

Crédit photo : Facebook – Parc naturel régional de la Brenne

Vous venez visiter le Parc naturel régional de la Brenne en camping-car ? Les deux plus grands axes routiers du Parc de la Brenne sont la D975, la D925 et la D951. Partout ailleurs, le réseau routier du Parc naturel se compose de petites routes de campagne parfois étroites.

De toute manière, pour profiter pleinement de la faune et de la flore en Brenne, il faudra délaisser votre camping-car. Les balades à pied ou en vélo permettent de profiter des trésors naturels. Soyez prudent·e·s, par conséquent, lors des croisements sur les petites routes. Le camping-car est volumineux et croiser d’autres véhicules peut donc être compliqué par endroits. Serrez à droite et garez-vous sur le bas-côté lorsque c’est possible. Ainsi vous ne pertuberez pas le trafic et pour fluidifier la circulation.

Les limitations de vitesse pour visiter le Parc naturel régional de la Brenne en camping-car sont de 50 km/h en agglomération, et 80 km/h sur les routes secondaires. Toutefois, nombreux sont les départements qui ont expérimenté le retour aux 90 km/h et l’Indre en fait partie.

En effet, après avoir reçu un avis favorable de la Commission Départementale de Sécurité Routière, l’Indre a pu rétropédaler pour réhabiliter la limite à 90 km/h sur 220 kilomètres de son réseau de routes départementales. La D951, qui rallie Saint-Gaultier à Ingrandes, fait partie des routes relevées à cette limite.

Péages d’autoroutes dans le Parc régional de la Brenne : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Coucher de Soleil Parc de la Brenne

Crédit photo : Facebook – Parc naturel régional de la Brenne

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas d’autoroute au sein du Parc naturel régional de la Brenne. Visiter le Parc naturel régional de la Brenne en camping-car ne provoque donc pas de surcoût lié aux péages.

En revanche, pour y accéder, vous emprunterez certainement l’autoroute A20, surnommée l’Occitane. Reliant Paris à Toulouse, elle est très célèbre et très fréquentée. L’A20 longe le Parc naturel sur son flanc oriental, de Châteauroux à la commune de Parnac.

Or l’autoroute Occitane est gratuite entre Vierzon et Nespouls. Elle ne comporte donc aucun péage dans le département de l’Indre. La limitation de vitesse est de 130 km/h de Châteauroux à Argenton-sur-Creuse. Elle passe à 110 km/h lors du franchissement de la rivière Creuse, puis repasse à 130 km/h.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez partir à la découverte du Parc naturel régional de la Brenne avec votre Camping-Car ou van aménagé par exemple ? Il est désormais facile de louer un camping-car dans l’Hexagone. Comment ? En utilisant des plateformes de mise en relation entre les locataires et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour, après avoir écumé les routes de la Cantabrie, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car en France

Les aires de camping-car dans le Parc naturel régional de la Brenne : où stationner ?

Caramaps Brenne

Crédit Photo : Caramaps

En ce qui concerne le stationnement en camping-car, la loi française vous autorise à vous installer sur tous les emplacements réservés aux voitures. Le camping-car et le van sont des véhicules comme les autres selon la législation.

En revanche, nous vous conseillons d’éviter de pénétrer à l’intérieur des centres urbains en camping-car. Vous auriez du mal à y trouver une place, surtout lors des périodes touristiques et estivales. De plus, les rues sont parfois étroites dans les petits villages. A Châteauroux par exemple, ou dans les villages médiévaux du Parc naturel de la Brenne, privilégiez les aires de camping-car.

Comme partout en France, dormir en camping-car sur l’espace public est souvent considéré comme une pratique de camping sauvage. Si la loi autorise les automobilistes à dormir dans leur véhicule, les autorités locales font en réalité souvent la chasse aux camping-car.

La législation est encore plus stricte à l’intérieur des Parcs naturels régionaux et des Parcs nationaux. Faire du camping sauvage dans une zone naturelle protégée peut en effet perturber l’équilibre de l’écosystème et la faune. Rassurez-vous, des espaces sont aménagés pour vous permettre de passer vos nuits dans le Parc naturel.

Notre conseil, n’oubliez pas d’emporter vos vélos pour visiter le Parc naturel régional de la Brenne en camping-car ! Ils seront indispensables pour découvrir les richesses de ce parc. Sur le portail Camping Car, vous aurez accès à une liste de 44 aires de services pour camping-car, disséminées dans tout le département de l’Indre.

Si malgré tout vous souhaitez tenter votre chance de dormir au grand air, vous pourrez consulter l’application Park4night. Cet outil est une Bible du voyage itinérant pour trouver des « spots » où dormir en nature. Vous y trouverez les endroits où aller dans une forêt, au bord d’un étang, sur un parking de village, dans un camping, sur une aire de services pour camping-car, etc.

Notez que vous serez plus discrets en venant visiter le Parc naturel régional de la Brenne en van aménagé ou en fourgonnette. Vous risquerez alors moins d’être expulsé·e·s par la gendarmerie.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans le Parc naturel régional de la Brenne ?

Parc naturel régional de la Brenne

Crédit photo : Facebook – Parc naturel régional de la Brenne

Mais alors, quel est le climat idéal dans l’Indre ? La meilleure période pour visiter le Parc naturel régional de la Brenne en camping-car s’étale logiquement sur les mois de l’été, entre juin et septembre. Les données climatiques pour le Parc de la Brenne sont celles de Châteauroux, de Le Blanc ou de Saint-Gaultier.

Les températures maximales moyennes de ces trois stations en été oscillent entre 23°C en juin et 26°C en juillet et août. Les nuits restent fraîches toute l’année, même en été avec un minimum atteint à 14°C en juillet et août.

Le printemps et le début de l’automne sont deux autres périodes idéales pour visiter le Parc naturel régional de la Brenne en camping-car. Au printemps, la température maximale moyenne s’élève rapidement, de 15,5°C en avril à 23,1°C en juin.

Aussi, la flore se réveille de l’hiver. Elle redonne ainsi de superbes couleurs à la nature. Septembre bénéficie de « l’été indien ». Avec une belle arrière-saison et des températures douces – entre 11°C et 22°C – cette période sera idéale pour des balades à vélo, à cheval ou à pied.

En revanche, le climat de la Brenne est humide, surtout près des étangs. Les précipitations annuelles moyennes sont de 737,1 mm par an. Cela représente environ 55 à 70 mm de pluie chaque mois. La météo est donc relativement humide toute l’année.

Louez un camping-car pour Parc naturel de la Brenne

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou