Le Loiret en camping-car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car pour le Loiret Voir les offres

Comment visiter le Loiret en camping-car ou van aménagé ? GV vous explique comment découvrir le département !

Envie de visiter le Loiret en camping-car, van ou fourgon aménagé ? À une heure de Paris, le Loiret est une étape charnière sur la route des vacances. Les visiteurs penseraient plutôt aller à Paris, en Auvergne, en Bretagne ou dans le Midi de la France.

Le Loiret est pourtant riche de monuments historiques et de régions naturelles incontournables à visiter : le Val de Loire, le Gâtinais, l’Orléanais, le Berry et la Sologne. Le Loiret est principalement visité pour Orléans, les Châteaux de la Loire et pour la forêt d’Orléans. Enfin, le Loiret attire pour son patrimoine historique et culturel remarquable. En 2015, près de 818 000 visiteurs sont venus visiter le département numéro 45.

En camping-car, vous aurez l’occasion d’explorer une zone souvent oubliée des guides touristiques. Voici notre mini-guide conseil pour visiter le Loiret en camping-car, en van ou fourgon aménagés.

Idées d’itinéraires dans le Loiret en camping-car

Loire Orléans

Crédit Photo : Shutterstock – RossHelen

Le département du Loiret s’étend sur 6 775 km², une superficie équivalente à celle de l’Île-et-Vilaine ou de la Drôme. Vous n’allez donc pas pouvoir tout visiter en un weekend : il faudra plusieurs semaines pour bien visiter le Loiret en camping-car, ses villes, sites et monuments historiques. Restreignez vos itinéraires si votre voyage itinérant en camping-car dure peu de temps.

À l’inverse, c’est en séjournant plus longtemps que vous pourrez réellement explorer les richesses du Loiret. Depuis le nord, la porte d’entrée dans le Loiret se fait depuis l’Essonne et la Seine-et-Marne, par le parc naturel du Gâtinais Français. Depuis le sud, vous arriverez dans le Loiret par les Châteaux de la Loire, les vastes plaines du Cher, l’Auvergne ou la Bourgogne.

Vous ne savez où aller pour visiter le Loiret en camping-car ? Voici quelques idées d’étapes incontournables à faire :

  • Le Loiret en 5 à 7 jours : Orléans, la forêt d’Orléans (belvédère des Caillettes, randonnées par les GR3 et GR32, l’observatoire du Ravoir), Pithiviers (le Jardin Secret d’André Eve), la Route des roses, Yèvre-le-Châtel (village médiéval), Montargis ;
  • Visiter le Loiret en camping-car en 15 jours : même étapes, plus Artenay, Beaugency, Ferrières-en-Gâtinais, Saint-Benoît-sur-Loire, Gien, Briare (l’ancien canal latérale à la Loire, le parc naturel de Trousse-Bois), l’amphithéâtre de Chenevières (Montbouy), Sceaux-du-Gâtinais, Dordives (Château de Mez le Maréchal), la N7 de Dordives à Briare ;
  • Visiter le Loiret en un mois : mêmes étapes, plus le château de Chamerolles, Grignon, Malesherbes, les Îles de Bonny (Bonny-sur-Loire), l’étang de la Grand’Rue (Breteau), le lac de Châlette, le Grand Rozeau (Chalette-Sur-Loing).

Il vous reste encore du temps sur vos vacances ? C’est le moment de sortir du département pour visiter des incontournables de la région Centre-Val-de-Loire ou Bourgogne-Franche-Comté. Par exemple, le Château de Guédelon, un chantier médiéval construit avec les techniques de l’époque (depuis 1997).

Au sud, le parc naturel du Morvan, Bourges et les volcans d’Auvergne. À l’ouest, partez pour visiter les Châteaux de la Loire (Chenonceaux, Chambord, Cheverny, Saumur, Blois, Angers, etc.) et la côte Atlantique ! Le Loiret offre une position très centrale pour rayonner partout en France.

Louez un camping-car pour le Loiret

Conduire dans le Loiret en camping-car : les règles de circulation à connaître

Château de Chenonceau

Le réseau routier est bien maillé sur le territoire du Loiret, et les routes sont de bonnes qualité. La longueur des routes du département est de 11 440 kilomètres, avec 266 kilomètres d’autoroutes, 3 638 kilomètres de routes départementales et 7 536 kilomètres de voies communales.

Prenez garde, par conséquent, lorsque vous croiserez d’autres véhicules sur les petites routes communales et départementales. Les voies peuvent être étroites parfois. Nous vous conseillons de bien serrer à droite. Il faudra toujours garder à l’esprit que le gabarit du camping-car est imposant. Compte tenu des dimensions de votre véhicule, tenez compte du centre de gravité dans les virages. Entamez les courbes plus doucement qu’avec une voiture berline.

Aussi, en raison du poids, il faut veiller à la distance de freinage, plus longue, et adapter votre vitesse selon les différentes situations. Pensez également que le camping-car est sensible au vent en raison de sa hauteur : tenez-en compte lors des dépassements, en passant sous un pont ou dans les ronds-points.

Voici un avantage pour la conduite en camping-car dans le Loiret : le relief du département est très plat. Vous n’aurez en théorie aucun mal à circuler sur les routes. Les petites routes départementales de campagne, en forêt et en plaine, sont parfois étroites. Pour une conduite civile et courtoise, tentez de vous garer sur le bas-côté pour laisser croiser les autres véhicules venant en face.

Pareillement, il vaut mieux vous garer un peu sur la droite pour laisser les voitures vous dépasser : les grandes lignes droites et le relief plat invitent certains automobilistes et motards à conduire comme sur un circuit de course.

Péages d’autoroutes dans le Loiret : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Orléans

Crédit photo : Alexander Demyanenko

Le département est traversé par les autoroutes du soleil, notamment l’A10 et l’A71. Les autres axes autoroutiers sont l’A19 et l’A77. L’A19 relie l’A5 à l’A10 entre Sens et Artenay. L’A10, nommée l’autoroute « Aquitaine », relie Paris à Bordeaux. L’A71 relie Orléans à Clermont-Ferrand et l’A77 permet de rejoindre la Nièvre et la Seine-et-Marne entre Poligny et Nevers.

Malheureusement, il s’agit d’autoroutes concédées à une gestion privée par contrat d’affermage. Les autoroutes du Loiret sont donc payantes. En camping-car c’est le tarif en classe 2 qui s’applique, tandis que pour visiter le Loiret en van aménagé, il faut payer au tarif classe 1.

Voici quelques tarifs indicatifs sur quelques tronçons du département :

  • Visiter le Loiret en camping-car :
    • Paris-Orléans : 16,50€ ;
    • Paris-Vierzon : 30,10€ ;
    • Entre Paris et Montargis : 13,80€ ;
    • Nantes-Orléans : 49,20€ ;
    • Nevers-Orléans : 5,10€ ;
    • Clermont-Ferrand-Orléans : 41,70€.
  • Le Loiret en van :
    • Paris-Orléans : 10,90€ ;
    • Paris-Vierzon : 19,80€ ;
    • Entre Paris et Montargis : 8,70€ ;
    • Nantes-Orléans : 32,70€ ;
    • Nevers-Orléans : 7,10€ ;
    • Clermont-Ferrand-Orléans : 27,20€.

    Les différences de tarifs sont élevées entre les deux types de véhicules. Traverser et visiter le Loiret en camping-car par autoroute, ça peut coûter cher si on vient de loin.

    Comment et où louer un camping-car en France ?

    Vous souhaitez visiter le Loiret en camping-car, mais vous ne possédez pas de véhicule ? Désormais, il est très simple de louer ces véhicules entre particuliers, surtout en France. De nombreuses plateformes permettent ce type de location, en ligne, comme Yescapa par exemple.

    Comment ça marche ?

    • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
    • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
    • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
    • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
    • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
    • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Il faudra le signer dès votre retour du 45, et une fois fait, le tour est joué !

    Louez un camping-car en France

    Les aires de camping-car dans le Loiret : où stationner ?

    La question du stationnement en camping-car est souvent épineuse, surtout à l’approche des grandes vacances de la saison estivale. Dans les agglomérations (Orléans, Montargis), stationner peut carrément relever de la mission. Orléans, la préfecture du département, compte plus de 115 000 habitants. Difficile, dans un centre-ville où circulent les tramways, de s’engouffrer dans les rues en camping-car !

    Vous devrez certainement aller sur les aires de services pour camping-car. Cette contrainte liée au gabarit du véhicule sera en fait une liberté : vous pourrez explorer à pied et librement le centre-ville d’Orléans ! Pour stationner dans les autres communes, les lignes blanches et bleues sont à vous, au même titre que pour les voitures.

    Vous cherchez à vous garer en milieu rural ? D’ailleurs, c’est plutôt l’objectif d’un voyage itinérant dans le Centre de la France : pouvoir dormir dans le camping-car, tranquillement et sans avoir à vérifier les disponibilités hôtelières ! Veillez toujours à ce que le stationnement n’obstrue ni la visibilité des panneaux de signalisation, ni la circulation.

    Si vous dormez dans le camping-car, la loi considère que sortir ses installations (tables, chaises de camping, cales, etc.) relève du camping sauvage. Vous risquez une amende en cas de contrôle. En camping-car, il vaut mieux séjourner sur les aires de services pour camping-cars et sur les terrains de camping. Pour bivouaquer sur l’espace public, le van aménagé apporte davantage de discrétion et est moins visible.

    Du reste, vous pourrez chercher vos meilleurs spots où dormir sur l’application Park4night. Cet outil s’impose comme la référence en matière de camping sauvage : vous y trouverez les parkings, les aires de service, les lieux isolés et les campings. Un système de retours d’expérience par la communauté de voyageurs permet de se faire une idée sur chaque spot avant même d’y aller.

    Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans le Loiret ?

    Château de Chambord

    Crédit photo : Shutterstock – gumbao

    Quelles seront les conditions météorologiques pour vos vacances ? La meilleure période pour visiter le Loiret en camping-car s’étale de fin-mai, voire juin à septembre. Le climat du Loiret est tempéré, de type océanique dégradé. Cela signifie que les hivers sont doux et pluvieux et les étés sont frais et humides. Ce caractère climatique ne vaut que pour les moyennes : en raison de l’éloignement de la mer, l’hiver peut occasionner de fortes gelées matinales et de forts pics de chaleur durant les épisodes caniculaires.

    Paradoxalement, en raison du manque de relief et comme le climat est océanique humide, la neige est plutôt rare dans le Loiret. À Orléans, les températures peuvent descendre jusqu’à -10°C lors des vagues hivernales de froid. En été, il n’est pas rare que la température soit supérieure à 30°C. Le département connaît par ailleurs des pics de plus en plus récurrents au-dessus de 35°C.

    Sur l’année, les températures moyennes maximales oscillent entre 6°C et 10°C en hiver, et entre 21,6°C et 24°C entre juin et août. La pluviométrie, elle, reste régulière, avec 53 mm de pluie par mois en moyenne et 637 mm par an. Les mois les plus secs sont avril, juin et août avec 45 et 47 mm en moyenne. Les précipitations sont similaires à celles enregistrées à Paris.

    À noter que les nuits peuvent être fraîches même durant la saison estivale : la température minimale peut chuter à 12°C en juillet-août.

    Louez un camping-car pour le Loiret

    Comment avez-vous trouvé cet article ?
    1 avis (4/5)
    Questions / Commentaires à l'auteur
    Laisser un commentaire ou