Roadtrip sur la Route des Grandes Alpes : les étapes incontournables

avatar

Vous avez prévu un fantastique road-trip dans les Alpes françaises ? Voici notre guide pour visiter la route des Grandes Alpes en moto ou en voiture !

Parmi les itinéraires magiques de France, visiter la Route des Grandes Alpes est sans doute inégalable. S’étalant sur 700 kilomètres, cette route traverse les Alpes françaises du nord au sud en passant par 17 cols de montagne. Au fil du chemin, vous admirerez des paysages fantastiques, des rives du Lac Léman aux rives de la Méditerranée en passant par les crêtes alpines.

Cette route exceptionnelle se parcourt idéalement à moto ou en voiture, même si certains cols peuvent être gravis à vélo par les plus téméraires. Vous souhaitez visiter la route des Grandes Alpes ? Alors voici notre guide de visite !

À lire aussi :
Les 12 plus belles routes de France
Roadtrip sur la Route Napoléon : les étapes incontournables

La Route des Grandes Alpes en quelques mots

C’est en 1909 que le projet de Route des Grandes Alpes démarre à l’instigation du Touring Club de France. Les travaux titanesques démarrent en 1911 pour s’achever seulement en 1937, avec l’ouverture du col de l’Iseran, le plus haut de la route (2700 mètres). Le but de cet itinéraire touristique était alors de relier entre eux tous les grands cols, et ainsi les routes de vallée existantes.

La Route des Grandes Alpes démarre ainsi à Thonon-les-Bains, sur le lac Léman, pour rejoindre Menton, au bord de la mer Méditerranée. Le parcours de 700 kilomètres et quelques prendra ainsi à la plupart des voyageu·rs·ses une petite voire grosse semaine. Ce temps dépend évidemment des nombreux arrêts et détours en chemin.

Autrefois empruntée par des autocars, la moto et la voiture sont aujourd’hui les meilleurs moyens de transport pour visiter la Route des Grandes Alpes. L’itinéraire peut être divisé en 5 parties, de grand col en grand col. En chemin, vous aurez l’occasion d’admirer quantité de merveilles : monuments, paysages, villes et villages de caractère.

1. Des rives du Lac Léman au col des Aravis

Visiter le massif de Aravis à cheval

Crédit photo : Shutterstock – vouvraysan

Incontournables : Thonon-les-Bains, gorges du Pont du Diable, Le Grand-Bornand, col des Gets, col de la Colombière, col des Aravis
Distance : 100 kilomètres
Villes étapes : Thonon-les-Bains, Morzine, La Clusaz

La première partie du voyage présage déjà des décors variés et spectaculaires que vous allez apercevoir pendant toute cette visite de la Route des Grandes Alpes ! Le départ se fait, comme évoqué précédemment, à Thonon-les-Bains. Avant de partir en route, prenez le temps de profiter de cette belle ville thermale du bord du Lac Léman. Vous pourrez apprécier sa plage, son charmant port et même ses parcs fleuris autour de son château.

Il sera ensuite temps de s’engager sur la Route des Grandes Alpes. Sur ce tronçon, vous allez sillonner tout le département de Haute-Savoie. En quittant Thonon-les-Bains, vous arriverez dans les spectaculaires gorges du Pont du Diable.

Vous monterez ensuite dans les alpages authentiques de la Haute-Savoie, ponctués de chalets fleuris. Ces terroirs anciens sont le territoire de célèbres vaches laitières, qui donnent deux fromages fameux : l’abondance et le reblochon. Vous pourrez découvrir les traditions et les produits locaux dans les stations de sports d’hiver que vous traverserez : Morzine, le Grand-Bornand et son marché au reblochon ou encore, la Clusaz.

Arrivé·e·s aux Aravis, vous profiterez également d’un superbe panorama sur le massif du Mont-Blanc.

2. Du col des Aravis au col de l’Iseran

Visiter la Route de Grandes Alpes : Parc National de la Vanoise

Crédit photo : Shutterstock – Mircea Costina

Incontournables : col des Saisies, Beaufort, Lac de Roselend, Barrage de Tignes, Téléphérique de l’Olympique, Belvédère de la Tarentaise
Distance : 130 kilomètres
Villes étapes : Les Saisies, Bourg-Saint-Maurice, Tignes, Val-d’Isère

Le col des Aravis franchi, vous quittez la Haute-Savoie pour la Savoie. Avec les massifs du Beaufortain, de la Tarentaise et de la Vanoise, vous entrez alors dans les pays de la haute montagne ! La région est connue pour ses grandes stations de sports d’hiver d’altitude : Les Saisies, Courchevel, Méribel, Les Menuires, Val Thorens, les Arcs ou encore La Plagne.

En chemin, vous atteindrez ainsi le Col des Saisies. Culminant à 1 633 m d’altitude, il permet le passage entre la vallée du Beaufortain et celle du val d’Arly. Cette région est connue pour son fromage : le beaufort, que vous pourrez acheter en station.

En poursuivant la route, vous arriverez ensuite à Bourg-Saint-Maurice et ainsi au Parc national de la Vanoise. Vous pourrez alors admirer le titanesque barrage de Tignes, le plus haut de France !

À Val-d’Isère, vous profiterez également d’une vue incroyable depuis le Téléphérique de l’Olympique jusqu’au Rocher de Bellevarde (2689 mètres). Vous arriverez ensuite au Belvédère de la Tarentaise d’où vous admirerez l’ensemble des sommets de la Vanoise. Une dernière série de virages, et vous voilà au col de l’Iseran, à 2 770 mètres d’altitude. Une fois en haut, vous comprendrez pourquoi visiter la Route des Grandes Alpes est exceptionnel.

3. Du col de l’Iseran au col du Lautaret

Visiter la Route des Grandes Alpes

Crédit photo : Shutterstock – worldroadtrip

Incontournables : Bonneval-sur-Arc, Parc national de la Vanoise, lac du Mont-Cenis, col du Télégraphe, col du Galibier
Distance : 120 kilomètres
Villes étapes : Val-Cenis, Modane, Valloire, Le Bourg-d’Oisans

En franchissant le col de l’Iseran, vous voilà partie pour visiter la troisième étape de la Route des Grandes Alpes : la vallée de la Maurienne. Faites alors un arrêt à Bonneval-sur-Arc : ce village a su conserver son authenticité. Si la Route des Grandes Alpes longe ensuite le Parc de la Vanoise par le sud, ne manquez pas de faire un détour au lac du Mont-Cenis.

L’été, vous pourrez franchir la frontière franco-italienne à cet endroit et rejoindre Suse ! La route rejoint ensuite Modane, puis Saint-Michel-de-Maurienne. Vous pourrez alors rejoindre le Col du Télégraphe à 1 566 mètres d’altitude. À cet endroit, vous pourrez visiter le Fort du Télégraphe, une impressionnante forteresse.

Entre Saint-Michel-de-Maurienne (650 mètres) et Valloire, les descentes et les pentes sont également impressionnantes. Après tout le dénivelé est assez conséquent. Après Valloire, vous arriverez enfin au col du Galibier, à 2 645 mètres d’altitude. Arrêtez-vous et profitez de la vue avant de rejoindre le col du Lautaret, à 2 058 mètres.

Itinéraire alternatif : Bourg-d’Oisans

Entre Modane et le col du Lautaret, vous pouvez également choisir de passer par Le Bourg-d’Oisans, via un détour de 100 kilomètres à l’est. Vous pourrez ainsi admirer le Lac de Lauvitel, profiter un peu plus du parc national des Écrins, ou même monter à l’Alpe d’Huez.

4. Du col du Lautaret au col de Vars

Parc national des Écrins

Crédit photo : Shutterstock – Francois Roux

Incontournables : Jardin alpin du Lautaret, Parc national des Écrins, Briançon, col d’Izoard, Parc naturel régional du Queyras, Saint-Véran, Mont-Dauphin
Distance : 80 kilomètres
Villes étapes : Serre-Chevalier, Briançon, Guillestre, Vars

Le Lautaret franchi, on passe alors de la Savoie au département des Hautes-Alpes. Si vous souhaitez visiter la Route des Grandes Alpes, prévoyez une longue halte au col. Ce dernier abrite un magnifique jardin alpin, riche d’à peu près 2 000 plantes d’altitude provenant de massifs du monde entier. Vous profiterez également de superbes vues sur le massif de la Meije et ses pics majestueux. À noter également que vous arrivez dans le Parc national des Écrins, connu pour ses paysages sauvages et abrupts.

La route descend ainsi dans le Briançonnais, vous passerez alors au pied de la Barre des Écrins et du Pelvoux. Vous arriverez ensuite à Briançon, qui mérite également un arrêt. Prenez le temps de visiter ses remparts et sa citadelle. Depuis la Porte de la Durance, vous profiterez également d’un fabuleux point de vue sur les vallées.

En poursuivant votre route, vous arriverez au col d’Izoard dans le Queyras. L’itinéraire de la Route des Grandes Alpes ne fait que passer le long du Parc naturel régional du Queyras. Nous vous recommandons donc de faire un détour par Saint-Véran, un des plus beaux villages de toutes les Alpes.

La route poursuit ensuite dans les gorges de la Combe du Queyras jusqu’à Guillestre. Là, vous pourrez admirer la Fontaine Pétrifiante de Réotier ou visiter la Place forte de Mont-Dauphin. Cet édifice est une des plus belles réalisations de Vauban ! Après ces visites, la route remonte enfin vers Vars puis vers le col de Vars. En chemin, vous profiterez d’une vue incroyable sur la remarquable forteresse en contrebas.

Itinéraire alternatif : Lac de Serre-Ponçon

Si vous prévoyez de visiter la Route des Grandes Alpes, sachez que vous n’êtes pas obligé·e·s d’emprunter le col de Vars. Vous pouvez également faire un détour par le célèbre Lac de Serre-Ponçon. Pour cela, bifurquez avant Guillestre vers le sud-est. Après avoir profité du lac, vous n’aurez plus qu’à rejoindre Barcelonnette pour continuer l’itinéraire et visiter la Route des Grandes Alpes.

5. Du col de Vars aux rives de la Méditerranée

Incontournables : parc national du Mercantour, Lac d’Allos, col de la Cayolle, col de la Couillole, Saint-Martin-Vésubie
Distance : 230 kilomètres
Villes étapes : Barcelonnette, Allos, Valberg, Sospel, Menton

C’est fait ! Vous avez franchi le col de Vars, à 2018 mètres d’altitude. Vous êtes maintenant dans les Alpes-de-Haute-Provence. Trois choix d’itinéraires s’offrent alors à vous.

Le Parc National du Mercantour

Mercantour

Crédit photo : Shutterstock – Anthony Caretto

Avant Barcelonnette, vous pouvez choisir d’emprunter le col puis la route de la Bonnette, réputée la plus haute de France, étroite et sinueuse. Cette dernière vous fera traverser le parc national du Mercantour.

En chemin, vous pouvez vous arrêter dans les villages de Saint-Dalmas-le-Selvage, de Saint-Étienne-de-Tinée ou d’Auron. Ces derniers sont des points de départ idéals pour visiter les sanctuaires naturels et sauvages du Parc. En chemin, vous pouvez également découvrir les gorges de Valabres puis rejoindre Saint-Martin-de-Vésubie.

L’itinéraire traditionnel ou le Val d’Allos

Lac d'Allos

Crédit photo : Shutterstock – NDani

Si vous prévoyez de visiter la Route des Grandes Alpes, sachez que l’itinéraire traditionnel passe normalement par Barcelonnette puis les cols de la Cayolle avant de rejoindre Valberg. Cette partie est connue pour ses paysages à couper le souffle. Vous pouvez cependant faire un détour par Allos, située au fond de la vallée du Verdon. Vous pourrez alors admirer son lac, le plus grand lac d’altitude d’Europe, ou plonger dans les Gorges du Verdon.

Peu importe l’itinéraire, vous atteindrez Saint-Martin-Vésubie, un village à visiter absolument. Plus au sud, la route vous mènera au col de Turini, le dernier véritable col montagnard de ce grand voyage. Vous pourrez ensuite visiter la ville pittoresque de Sospel avant de rejoindre le col de Castillon. La route plonge alors vers la mer et vous serez bien vite arrivé à Menton.

Votre grande aventure est alors terminée : profitez-en pour vous détendre et vous rafraîchir dans la mer !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Egalement dans Photos
  1. Bonjour Corentin super article bravo, une question indiscrète… es-tu le fils de mon ami et brother Alain…

  2. Salut Corentin,
    Super article!
    Des restaurants à conseiller sur la route?
    Pour moi le départ est demain!

Laisser un commentaire