Visiter le Parc National du Mercantour : guide complet

avatar
Réservez vos visites & activités dans le Parc National du Mercantour

Découvrez les trésors naturels des Alpes du Sud ! Generation Voyage vous emmène visiter le sublime Parc National du Mercantour !

C’est l’un des parcs nationaux français les plus fréquentés. Depuis sa création en 1979, pas moins de 800 000 visiteurs arpentent chaque année les 600 kilomètres de sentiers balisés. Il faut dire qu’il se trouve à seulement une heure de la Côte d’Azur ! On peut visiter le Parc National du Mercantour toute l’année.

Au printemps et en été, la neige a fondu et les températures sont agréables. En hiver, on profite des cimes enneigées et du calme des lieux. Partout, la faune et la flore sont d’une richesse étonnante. Villages et vallées abritent des trésors archéologiques et culturels.

Face à l’immensité de cet espace naturel, difficile de savoir par où commencer… Pour vous aider, nous avons recensé les meilleures façons de visiter le Parc National du Mercantour. Suivez le guide !

À lire aussi :
Dans quel village loger pour visiter le Mercantour ?
Les 10 parcs nationaux à faire en France

Le Parc National du Mercantour en quelques mots

Visiter le Parc National du Mercantour

Crédit photo : Shutterstock – Alessandro Cristiano

Au milieu du XIXe siècle, la région montagneuse de l’arrière-pays azuréen appartenait au royaume de Piémont-Sardaigne. C’est pour préserver son terrain de chasse que le souverain régnant décide en 1859 de faire du massif du Mercantour une réserve royale.

À cheval entre les départements des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence, le Parc National du Mercantour s’étend aujourd’hui sur plusieurs vallées. La Tinée, la Vésubie, la Gordolasque, et les hautes vallées du Var et du Cians constituent ainsi un vaste terrain de jeu pour les randonneurs et les amateurs·ices de grand air. Le cœur du parc offre des sentiers remarquables, ponctués de villages perchés.

Dans ce vaste espace protégé, on recense quelque 40 espèces de plantes endémiques. Les animaux bénéficient également de mesures de protection, comme les bouquetins passés de 70 à 1 600 individus et les chamois qu’on estime à environ 10 000. Il ne faut donc pas beaucoup de temps pour apercevoir chamois et marmottes ! Le loup est aussi revenu, causant de nombreuses tensions avec les éleveurs de la région.

1. Les excursions dans la Vallée des Merveilles

Visiter le Parc National du Mercantour : La Vallée des Merveilles

Crédit photo : Shutterstock – Nikolas_profoto

La Vallée des Merveilles est classée au titre des Monuments Historiques depuis 1989 pour son patrimoine archéologique exceptionnel. Le site est situé dans la vallée de la Roya. Avec environ 40 000 gravures rupestres de la Protohistoire (période contemporaine de la première métallurgie), la vallée abrite le plus grand sanctuaire d’art rupestre d’Europe.

Les lacs d’altitude sont aussi nombreux. Le sentier de grande randonnée GR52 traverse la Vallée des Merveilles et permet de voir certaines gravures sans quitter le chemin balisé. L’espace étant protégé, il n’est d’ailleurs pas autorisé de s’éloigner du sentier sans être accompagné·e d’un guide agréé. On vous conseille, d’ailleurs, de commencer votre visite par le musée des Merveilles dans le village de Tende, avant de participer à un parcours guidé vers les gravures.

Informations pratiques

Les organismes regroupant les guides agréés organisent des excursions à la journée, ou sur deux jours avec nuit en refuge ou bivouac au milieu de la vallée. De quoi vous laisser un souvenir inoubliable de la zone ! Comptez 30€ à 70€ selon la formule choisie.

2. Les sports en eaux vives

Visiter le Parc National du Mercantour

Crédit photo : Shutterstock – kavram

Vous avez une âme d’aventurier ? Le canyoning est l’activité parfaite pour faire le plein de sensations fortes ! Le Mercantour est une destination incontournable pour pratiquer certaines activités d’eaux vives. Rappels, toboggans, sauts, nages… on vous garantit que, le soir, vous ne ferez pas long feu après une journée de canyoning ou de rafting !

Pour celles et ceux qui débutent et n’ont pas envie de sauter plus de 2 mètres de hauteur, les randonnées aquatiques constituent une excellente alternative. Dans tous les cas, vous passerez des moments inoubliables en famille ou entre ami·e·s, en toute sécurité avec un guide expérimenté. Les différentes vallées du massif du Mercantour offrent une richesse de clues et de canyons impressionnante. Parmi les canyons incontournables, citons :

  • Le canyon de la Maglia ;
  • Le canyon du ruisseau Audin ;
  • Mais aussi le canyon de Barbaira ;
  • Le canyon de la Bendola ;
  • Le canyon de Carleva ;
  • Et enfin le canyon de la Bollène.

Informations pratiques

Le canyoning et le rafting sont des activités encadrées, accessibles à tous les niveaux, à condition de savoir nager. Si vous venez visiter le parc national du Mercantour et que vous souhaitez pratiquer ce loisir, cela ne sera possible qu’entre avril et octobre. Il faut compter environ 65€ la journée de canyoning et 30€ la demi-journée d’aqua-rando.

3. La randonnée dans le Parc National du Mercantour

Randonnée dans le Mercantour

Crédit photo : Shutterstock – Alessandro Cristiano

Le Parc du Mercantour possède un réseau très dense de sentiers balisés, avec 1 700 kilomètres de parcours de randonnée. Les paysages sont magnifiques été comme hiver. En saison chaude, la neige a fondu et les plateaux verdissent.

Des chaussures adaptées à la marche en montagne sont ainsi indispensables, car on gravit très vite des sentiers escarpés et caillouteux. En hiver, certains sentiers sont également praticables en raquettes, et c’est l’occasion de voir d’admirer les cimes enneigées ! Enfin, nombreux sont les itinéraires de grandes randonnées, comme le GR5, GR52, GR52A.

Quelques sentiers parmi les plus beaux du parc :

  • Circuit des Lacs de Prals, Madone de Fenestre : facile, 4h
  • Lac du Lauzanier, la Croix : facile, 5h
  • Mont Pelat par le lac d’Allos par Clignon haut et col de l’Encombrette : moyen, 2 jours
  • Lacs de Vens par le Pra et le Col du Fer : moyen, 6h30
  • Lacs et Roches gravées de la Vallée des Merveilles : moyen, 6h30

Bien que le cœur du parc soit très protégé, la randonnée à VTT est possible sur certains sentiers, à titre individuel. Parmi les 7 parcours autorisés, citons la piste de l’eau jusqu’à Claï Haute, la piste de Salèse, ou celle de Céva à Breil-sur-Roya.

Informations pratiques

Vous pouvez marcher seul·e·s sur les sentiers, en étant équipé·e·s de chaussures adaptées, de quoi boire, d’un coupe-vent et d’une carte IGN.

Une alternative intéressante pour visiter le Parc National du Mercantour consiste cependant à s’entourer d’un guide de montagne expérimenté. Les légendes et les paysages n’auront ainsi plus de secrets pour vous ! Le coût d’un accompagnateur est en moyenne de 30€ par personne et par jour.

4. L’Alpinisme et l’escalade

Faire de l'alpinisme dans le Mercantour

Crédit photo : Shutterstock – SanRan

Le Parc national du Mercantour est un haut lieu de l’alpinisme. Avec des itinéraires de difficulté parfois extrême sur la neige, la glace ou la roche, la réputation de certains itinéraires n’est plus à faire. Les grandes voies incontournables du massif sont dominées par le Gélas, le sommet culminant des Alpes d’Azur à 3 143 mètres.

Cramponnage, encordement, progression sur glace : que vous soyez alpiniste·s débutant·e·s ou expérimenté·e·s, vous allez pouvoir apprendre et perfectionner votre technique. Parmi les sites d’escalade naturels les plus prisés, on peut citer :

  • Le Boréon : falaise de « Salèse » avec 23 voies ;
  • La route de Venanson : falaise « Trou du Diable » avec 20 voies.

La via ferrata sportive est aussi une activité de plus en plus prisée sur les crêtes d’altitude du Mercantour et dans les gorges de la Vésubie. Le but n’est pas d’utiliser les faiblesses de la montagne pour atteindre un sommet, mais de créer un véritable parcours sportif offrant le maximum de sensations.

Informations pratiques

Pour une expérience réussie, vous partirez accompagné·e·s d’un guide de haute montagne diplômés d’État. Il partagera tout son savoir-faire sur ces techniques bien spécifiques à l’alpinisme.

5. Les randonnées en raquettes et à ski

Visiter le Parc National du Mercantour d'hiver

Crédit photo : Shutterstock – FadiBarghouthy

En hiver, c’est le moment de visiter le Parc National Mercantour sous un autre visage. En raquettes ou en skis de fond, le territoire offre de très beaux itinéraires. Vous aurez toutes les chances d’apercevoir chamois et marmottes sur votre chemin.

Pour la raquette, faites appel à des accompagnateurs professionnels : il vous feront découvrir ce paradis blanc en toute sécurité. Pour le ski de randonnée, munissez-vous d’une bonne carte IGN, et partez pour des descentes d’exceptions entre mer et montagnes.

Informations pratiques

Renseignez-vous sur les conditions de météorologiques avant de partir. Équipez-vous de manière adaptée. Dans tous les cas, ne partez jamais seul·e·s et prévenez votre entourage de votre itinéraire.

En sortie accompagnée, comptez à peu près 80€ le journée comprenant la fourniture du kit de sécurité. Différents prestataires proposent également des week-ends avec nuit en refuge et demi-pension (175€ environ).

6. Le lac d’Allos

Lac d'Allos

Crédit photo : Shutterstock – NDani

Situé à 2 228 mètres de hauteur, c’est le plus grand lac d’altitude d’Europe. Ce lac naturel de montagne est issu de la fonte des neiges et de sources. Il possède une superficie de 54 hectares, pour une profondeur de 48 mètres. Un sentier d’interprétation autour du lac de 4 kilomètres permet d’admirer la faune et la flore.

Au printemps et en été, les paysages se parent de fleurs multicolores et de papillons virevoltants. Toute l’année, vous croiserez aussi chamois, bouquetins et vautours fauves du Verdon. N’oubliez pas vos jumelles !

Informations pratiques

Si le lac d’Allos est si bien préservé, c’est qu’on ne peut pas y accéder directement en voiture. En effet, il faut prendre une petite route de montagne ouverte seulement de juin à octobre, jusqu’au parking du Laus. De là, 45 minutes de marche à pied sont encore nécessaires.

Les randonneurs peuvent également se rendre au lac en 6 heures depuis le village de Val d’Allos, par le sentier GR 56B.

Attention : la baignade dans le lac d’Allos est interdite, et ce toute l’année.

7. Le tour des villages des vallées

Saint-Martin Vésubie

Crédit photo : Shutterstock – Michel PERES

Les villages du Mercantour possèdent un patrimoine exceptionnel, à l’instar des chapelles ornées de fresques anciennes datant du XVe et XVIe siècles. Dans chaque vallée du parc, vous pourrez découvrir les traditions encore bien vivantes des populations alpines, savourer les spécialités locales ou admirer les casouns, ces petites maisons en pierre à voûte.

À flanc de colline ou situés près des rivières, voici quelques bourgades qui méritent un détour :

  • Breil-sur-Roya ;
  • La Brigue ;
  • Saint-Dalmas ;
  • Saint-Martin-Vésubie ;
  • Colmars-les-Alpesv ;
  • Saorge ;
  • Tende.

8. Le Train des Merveilles

Le Train des Merveilles

Crédit photo : Shutterstock – G CHP

Envie de visiter le Parc National du Mercantour de manière insolite ? Empruntez la route historique du commerce du sel en train ! De la côte méditerranéenne jusqu’aux Alpes françaises, ce circuit panoramique vous emmène loin de la foule touristique de la Côte d’Azur.

Ce trajet ferroviaire est l’un des plus beaux d’Europe. Il part du niveau de la mer à Nice, pour atteindre les 1 000 mètres d’altitude à Tende. Chaque matin de la saison estivale, un guide est présent à bord d’une rame pour commenter les paysages. Une succession de viaducs surplombant des canyons encaissés caractérise ce parcours impressionnant. L’arrivée à Tende annonce le point de départ de randonnées et d’activités en tout genre.

Parmi les lieux d’intérêt accessibles depuis Tende, citons :

  • Les vestiges du château des comtes Lascaris ;
  • La petite route de la Pia, proche de la rivière ;
  • La colline de l’Aigle ;
  • Le Musée des Merveilles ;
  • La Maison du Mercantour ;
  • La Maison du miel et des Abeilles ;
  • Et enfin la chapelle Saint-Sauveur et sa vue à 360°.

Informations pratiques

Le train circule tous les jours de juin à septembre, et les week-ends et jours fériés en mai et octobre. Le trajet avec guide part à 9h17 de la gare de Nice et arrive à Tende à 11h24. Le coût est d’une quinzaine d’euros.

9. Les musées du Mercantour

Musées du Mercantour

Crédit photo : Flickr – thierry llansades

Les associations et musées autour du Mercantour visent à valoriser les savoir-faire originaux, les productions et les traditions locales. Des objets et documents sont précieusement conservés pour peu à peu recomposer le visage du patrimoine alpin.

Pour le public, des expositions temporaires ou permanentes sont présentées en saison estivale, des conférences sont organisées et on peut acheter certains ouvrages. Voici trois musées parmi les incontournables du parc :

Écomusée de la Roudoule

Depuis 1986, l’écomusée en terre gavotte Roudoule entend couvrir l’aire culturelle du Parc National du Mercantour et des Parcs Naturels du Verdon et des Préalpes d’Azur. Son espace d’exposition fait la part belle aux savoir-faire des habitant·e·s et au patrimoine régional. Il présente des milliers d’objets artisanaux, des images d’époque, des conférences, des ouvrages de référence sur l’art de vivre et la biodiversité.

Roudoule se trouve à Puget-Rostang. Il est ouvert du mercredi au dimanche, entre mai et septembre et sur rendez-vous d’octobre à avril. Son entrée est à 4€ en tarif plein.

Villa et musée La Sapinière

Les collections de cet étonnant musée peuvent surprendre : on y trouve plus de 1 000 objet en provenance d’Asie, d’Afrique et d’Amérique. Pourtant, chacun raconte à sa manière l’histoire des habitants de la vallée de l’Ubaye et les liens entretenus avec ces contrées lointaines.

Le musée situé à Barcelonnette est ouvert tous les jours pendant les grandes vacances. Il est gratuit pour les enfants de moins de 10 ans, coûte 4€ en plein tarif et 2€ en tarif réduit.

Musée des Merveilles

Lieu de conservation, de recherche et d’exposition du patrimoine archéologique et ethnologique de la haute vallée de la Roya, le musée départemental des Merveilles est un « Musée de France ». Il met en avant les recherches portant sur les populations alpines transfrontalières, depuis la Protohistoire. Le musée se trouve à Tende. Il est ouvert toute l’année (fermeture une semaine en novembre), sauf le mardi.

10. Le Vesúbia Mountain Park

Vesubia Mountain Park

Crédit photo : Facebook – Vesúbia Mountain Park

Le temps est maussade, vos enfants trépignent ? Pas de panique, direction le Vesubia Mountain Park ! Ce parc indoor propose une mine d’activités, parmi lesquelles l’escalade, la grimpe ludique, la spéléologie ou le canyoning. On y trouve également un espace aquatique, le tout installé dans un bâtiment à l’architecture contemporaine. Voilà un bon moyen de s’initier aux sports de plein air, en attendant que le soleil revienne pour visiter le Parc National du Mercantour !

Informations pratiques

Le parc se trouve à Saint-Martin-Vésubie. Il est ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires. Les tarifs varient en fonction de l’activité souhaitée, de 3,60€ pour l’entrée libre à l’espace aquatique, jusqu’à 50€ pour un pack de quatre activités au choix.

Vous savez désormais comment visiter le Parc National du Mercantour, de mille et une manières !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
  1. Bonjour,
    Je me permets de vous écrire ces quelques mots afin de corriger une petite erreur, je pense, mais qui peut paraître importante à la vie de certains visiteurs et/ou randonneurs.
    En effet, au paragraphe 6 concernant le lac d’Allos vous dites « On peut s’y baigner en été », alors qu’en fin de ce même paragraphe vous dites : « Attention : la baignade dans le lac d’Allos est interdite, et ce toute l’année. »
    Il est serait peut-être judicieux de ne laisser apparaître uniquement la partie véridique afin de ne pas désorienter certains visiteurs.
    Cordialement, Laurent

Laisser un commentaire