Rome en 3, 4 ou 5 jours : nos itinéraires pour un séjour à Rome

avatar
Réservez vos visites & activités à Rome

Vous avez pris quelques jours de vacances pour aller dans la Cité Éternelle ? Découvrez comment visiter Rome en 3, 4 ou 5 jours !

Rome est l’une des destinations touristiques les plus visitées au monde. Et pour cause, cette ville a été le théâtre des plus grandes heures de notre Histoire. Des Romains à nos jours, en passant par le fascisme et le boom economico, Rome a connu tous les scenarios. Voilà pourquoi des millions de visiteurs débarquent dans la capitale italienne, chaque année. Cependant, visiter Rome en entier prendrait des mois voire des années. En effet, rien qu’en se baladant au hasard, on trouve toujours un lieu d’intérêt à découvrir. D’ailleurs, il est possible d’établir des centaines d’itinéraires dans Rome ! Par conséquent, visiter la Cité Éternelle en 3, 4 ou 5 jours limite le séjour à ne visiter que l’essentiel.

C’est bientôt votre cas ? Alors suivez le guide et découvrez les itinéraires de Rome qu’il faut absolument faire en 3, 4 ou 5 jours ! Andiamo !

À lire aussi :
Les 17 choses incontournables à faire à Rome
12 musées incontournables à visiter à Rome
Roma Pass : avis, tarif, durée & activités incluses

Rome en 3 jours

Jour 1 : l’époque Romaine

Le Colisée de Rome

Crédit photo : Shutterstock – Jakub Barzycki

Incontournables : Le Panthéon, le Forum Romain, le Mont Palatin, Le Colisée
Quartiers où loger : Campitelli, Celio
Notre conseil : Si vous le pouvez, partez tôt le matin afin de réaliser deux activité sur cette plage. Vous éviterez la masse de touristes de l’après-midi.

Commencez votre séjour Romain par l’un des itinéraires de Rome les plus populaires : les vestiges de la Rome antique. Rome possède d’innombrables vestiges de l’époque où la cité régnait sur l’Europe et la Méditerranée.

Débutez la journée en visitant le Panthéon, temple érigé par l’Empereur Hadrien au IIe siècle après Jésus-Christ. Admirez le sol marbré et les impressionnantes portes en bronze, là où reposent les plus grandes figures de la péninsule.

Enchaînez par le mythique Colisée. Découvrez les ruines du plus grand amphithéâtre de l’Empire Romain. À l’époque, plus de 50 000 personnes pouvaient admirer les plus grands jeux de divertissement comme les combats de gladiateurs. À noter : le Colisée fait partie des activités inclues dans le Roma Pass.

L’après-midi, visitez le Mont Palatin. L’occasion de voir des anciennes demeures impériales ou encore la villa Livie et les jardins Farnese. Finissez la journée antique dans le cœur de la cité antique, le Forum Romain, qui était le haut lieu politique, commercial et religieux.

Si le temps vous le permet, vous pouvez également vous arrêter au Domus Area et au Théâtre de Marcellus. Pensez à prendre une pause assez longue pour faire votre pause gourmande du jour. Vous pouvez par exemple manger près du Colisée, à l’excellent restaurant Contrario, situé via Ostilia, 22.

Jour 2 : Centro Storico et Saint-Ange

Incontournables : Piazza Navona, Campo de’ Fiori, Fontaine de Trevi, Palais Farnese, Piazza di Spagna, Chiesa di Gesù, Château de Saint-Ange
Quartiers où loger : Centro Storico, Prati
Notre conseil : manger au Campo de’ Fiori et respecter un tracé linéaire afin de gagner du temps

La visite du Centro Storico

L'îconique Fontaine de trevi

Crédit photo : Flickr – Peter Horenský

Parmi les itinéraires incontournables de Rome se trouve le Centro Storico. C’est dans le cœur de Rome que la deuxième journée commence avec un passage sur la Piazza di Spagna, l’une des plus belles de la ville. Profitez-en ensuite pour aller voir l’Obélisque et les Escaliers de la Trinité-des-Monts. Pour l’anecdote, l’obelisque a été importé directement d’Égypte.

Direction ensuite la fontaine la plus connue du monde : la fontaine de Trevi. Celle que l’on peut voir dans la Dolce Vita de Fellini constitue la plus grande fontaine de Rome. Construite au XVIIIe siècle, c’est l’un des plus beaux édifices baroques de la Città Eterna. N’oubliez pas également de jeter une pièce et de faire un vœu. Mais restez discipliné·e·s et respectueu·se·s·x de cette endroit. En effet, au vu de l’incivilité grandissante de la part des touristes, son accès pourrait être limité. Faisons donc en sorte que l’accès à ce chef-d’œuvre reste tel quel.

Une fois la fontaine admirée, il est désormais temps de visiter la Chiesa di Gesù, l’une des plus belles églises de Rome. Admirez ainsi sa coupole octogonale et gardez la tête en l’air afin de contempler le Triomphe au nom de Jésus, œuvre de Baciccia.

Si vous n’avez pas trop traîné au lit le matin, vous arrivez au Campo de’ Fiori pîle pour le midi. Cette place accueille quotidiennement son célébrissime marché où l’on peut déguster les meilleurs produits locaux. Profitez-en pour faire quelques achats et improviser une petite dégustation. Enchaînez ensuite sur un bon repas. Pourquoi pas à La Carbonara, un excellent restaurant situé à deux pas.

Pour la balade digestive, une petite balade s’impose direction la Piazza Navona, autre place bien connue à Rome. Véritable incontournable de la ville, elle accueille la non moins célèbre Fontaine des Quatre de Fleuve, sculpté par Bernini. À côté, on trouve aussi le Stade Domitien, antre des courses épiques de la Rome antique.

Le Château Saint-Ange

Le Castel Sant'Angelo ou le château Saint-Ange

Crédit photo : Shutterstock – Noppasin Wongchum

Nous arrivons enfin au dernier point de la journée. Pour cela, il faut traverser le Tibre et passer par le Ponte Sant’Angelo, orné de statues sculptées par Bernini (encore lui) pour ensuite visiter le château homonyme : le Château Saint-Ange. Cette forteresse rotonde abrite le mausolée de l’empereur Hadrien. C’est aussi ici que vous pourrez admirer quelques-uns des plus beaux tableaux de la Renaissance italienne.

Vous avez déjà fini ? Félicitations ! Si vous ne restez que pour trois jours, profitez du temps restant pour faire un crochet à la Piazza del Popolo. Si vous restez plus longtemps, laissez-vous donc tenter par un apéritif. Salute !

Jour 3 : le Vatican

Vue aérienne de Rome et de la place du Vatican

Crédit Photo : Shutterstock / S.Borisov

Incontournables : Chapelle Sixtine, Basilique Saint-Pierre, Place Saint-Pierre
Quartiers où loger : Aurelio, Prati
Notre conseil : réservez vos visites à l’avance pour être sûr·e·s d’accéder aux lieux

Pour les personnes ne restant que trois jours, voici le dernier de vos trois itinéraires à Rome. Le Vatican est le plus petit état au monde, enclavé dans Rome. La cité pontificale, résidence principale du Pape, est le plus bel endroit consacré à la religion catholique. Tout y est majestueux et même les moins passionné·e·s d’art seront époustouflé·e·s.

Arrivez à Rome et admirez la Place Saint-Pierre. Cette gigantesque esplanade est la porte d’entrée des lieux, donnant accès notamment à la Basilique Saint-Pierre. C’est ici que chaque année, de nombreux fidèles se réunissent pour assister aux plus grandes festivités, comme la bénédiction urbi et orbi.

Visitez ensuite la Basilique. Elle a été construite là où les premiers pèlerins venaient rendre hommage à Saint-Pierre, premier pape de l’histoire. C’était une volonté de Constantin Ier, l’empereur ayant instauré la liberté de culte. À l’intérieur, il y a plein de choses à admirer.

Parmi les plus importantes, la Chapelle Sixtine. C’est tout simplement la plus grande chapelle du Palais du Vatican, là où les plus grandes célébrations ont lieu. Elle est mondialement connue pour sa fresque de Michel-Ange, logée sur le plafond de la chapelle. Elle représente neuf scènes de La Génèse, dont la Création d’Adam, la partie la plus populaire du plafond. C’est tout simplement l’une, si ce n’est la, plus belle œuvre issue de la Renaissance.

Toutefois, tout le reste des Musées du Vatican valent le détour. D’ailleurs, nous vous préconisons de consacrer toute la journée au Vatican, tant le lieu est unique et fourni. Au programme, on peut citer la Pinacothèque ou la Bibliothèque apostolique vaticane.

Rome en 4 jours

Jour 4 : la Villa Borghese, la galerie et le Bioparco

Incontournables : Villa Borghese, Galerie Borghese, Villa Médicis, Terazza del Pincio, Bioparco, Piazza di Siena, Maison du Cinéma, Temple d’Esculape, Théâtre Globe
Quartiers où loger : Pinciano, Ludovisi
Notre conseil : rendez-vous à la Villa Borghese grâce au métro. Descendez à la station Flaminio.

Toujours là ? Vous avez bien raison, Rome est une ville exceptionnelle et y rester longtemps est un choix logique. Après avoir découvert trois importants itinéraires de Rome, la visite continue avec la Villa Borghese.

La Villa Borghese est le plus grand parc de Rome, avec pas moins de 80 hectares. L’endroit est idéal pour s’échapper un peu de la ville. Au sein du parc, on retrouve plusieurs musées et monuments. Parmi eux, la Villa Médicis, siège de l’Académie de France à Rome. C’est ici que nous vous invitons à commencer la journée.

La Villa Médicis

La piazzale de la Villa Médicis à Rome

Crédit photo : Flickr – Jean-Pierre Dalbéra

La Villa Médicis est un palais construit durant la Renaissance. Il doit son nom au Cardinal Ferdinand de Mécidis, devenu propriétaire des lieux à la fin du XVIe siècle. C’est à partir de cette période que le palais sert de lieu d’exposition artistique. Il devient plus tard le siège de l’Académie de France, en 1793 par la volonté de Napoléon, après que les anciens sièges aient été incendié.

La villa est aussi connue pour avoir servi de lieu de tournages, notamment pour Habemus Pappam et la série The Young Pope. Par ailleurs, pour les cinéphiles, la Villa Borghese abrite aussi la Maison du Cinéma, que vous pouvez visiter.

Retour dehors

La Porta Pinciana

Crédit photo : Flickr – damian entwistle

Une fois sorti·e·s de la Villa Médicis, prenez l’air et baladez dans le parc pour admirez les nombreux lieux d’intérêts disponibles, comme :

  • Le Temple d’Esculape,
  • La Porta Pinciana,
  • La Terrazza del Pincio, qui surplombe la ville, ainsi que son horloge-fontaine,
  • La Piazza di Siena, place sportive inspirée de la Piazza del Campo.

La Galerie Borghese

Sculpture en marbre, galerie Borghèse, Rome

Crédit Photo : Shutterstock / wjarek

Parmi les lieux à ne pas rater lors de votre passage, il y a la Galerie Borghese. Ce musée public propose à ses visiteurs de découvrir des chefs-d’œuvre de l’Antiquité et de la Renaissance. Parmi les plus belles peintures, vous pourrez contempler :

  • Vierge à l’Enfant, de Sandro Botticelli,
  • Les autoportraits, de Bernini,
  • Danaé et la pluie d’or, du Corrège,
  • Le Portrait d’homme et La Dame à la licorne, peintes par Raphael,
  • La Madone des palfreniers et le Portrait du Pape Paul V, du Caravage,
  • L’amour sacré et l’amour profane, du Titien,
  • Saint Sébastien, peinte par Le Pérugin,
  • La Lamentation sur le Christ mort, de Rubens,
  • Et enfin Moïse et les tables de la Loi, de Guido Reni.

À noter : la Galerie Borghese fait partie des visites inclues dans le Roma Pass.

Le Bioparco

Un tigre du Bioparco de Rome

Crédit photo : Shutterstock – ValerioMei

Si vous êtes venu·e·s en famille, faites donc un tour au Bioparco, le zoo de la ville de Rome. Le zoo s’étend sur 17 des 80 hectares du parc où logent plus de 1100 animaux, issus de 222 espèces différentes. Pour l’anecdote, le Bioparco est le plus ancien jardin zoologique du pays. Ouvert en 1911, il accueille chaque année des milliers de visiteurs. C’est l’endroit idéal pour divertir les plus petits.

Mal aux jambes ? C’est tout à fait normal ! Cette journée champêtre a forcément sollicité vos jambes. Pour récompenser tous vos efforts, offrez-vous une glace ! Sortez du parc, partez vers le Centro Storico et arrêtez-vous déguster les excellentes glaces de La Romana. Si vous ne savez pas quel goût choisir, on vous conseille le Croccante della Nonna. Un pur délice.

Rome en 5 jours

Pour votre cinquième jour dans la capitale italienne, nous vous proposons trois itinéraires différents. Le but étant de vous proposer un voyage qui vous ressemble, qui touche vos passions.

Le Campidoglio et les Musées du Capitole : pour les amateurs d’art et d’histoire

Capitole à Rome au lever du soleil. Piazza del Campidoglio sur la colline du Capitole, Rome, Italie.

Crédit photo : Shutterstock / Lucky-photographer

Quartiers où loger : Centro Storico, Monti, Campitelli
Notre conseil : en cas de pluie, n’hésitez pas à bousculer votre programme pour placer ce lieu. Reportez ensuite les activités extérieures sur un jour ensoleillé.

Si vous aimez l’Histoire, particulièrement italienne, ainsi que l’art, il vous faut nécessairement passer à la Piazza Campidgolio (Capitole en français). Située sur la colline homonyme, cette gigantesque place est l’une des plus belles d’Italie. Sur la place, on trouve également trois palais :

  • Le Palazzo dei Conservatori,
  • Le Palazzo Nuovo,
  • et le Palazzo dei Senatori.

Ici, tout date de la Renaissance, ce qui en fait un lieu incontournable des itinéraires de Rome, encore plus pour les amatrices et amateurs d’architecture. C’est aussi ici, dans les deux premiers châteaux cités et dans le Palazzo Caffarelli, situé juste à côté, que logent les Musées du Capitole. Ce sont tout simplement les plus anciens musées du monde, puisqu’ils ont vu le jour en 1471.

À l’intérieur, traversez les époques grâce à d’importantes collections de statues de marbre et de bronze, de peintures et de mosaïques retrouvées sur l’actuelle Rome et la région du Latium. Si vous n’êtes toujours pas convaincu·e·s, nous pourrions citer une liste incommensurable d’œuvres. Sachez juste que c’est ici qu’est conservé le fameux tableau de Romulus et Remus, peint par Rubens.

Pour les cinéphiles : Cinecittà

Cinecittà

Crédit photo : Shutterstock – rarrarorro

Quartiers où loger : Don Bosco,
Notre conseil : privilégiez une visite guidée, pour tout connaître des lieux et de son histoire.

Les plus passionné·e·s du 7e art l’auront déjà noté dans leur carnet, mais Cinecittà est une étape parfaite à incorporer dans vos itinéraires de Rome. Cinecittà sont tout simplement les plus grands studios de cinéma d’Italie, l’équivalent d’Hollywood ou de Bollywood.

Les studios voient le jour sous le régime fasciste, en 1937 après l’inauguration faite par Benito Mussolini. L’objectif est clair, ouvrir un complexe cinématographique capable de concurrencer Hollywood. C’est aussi l’occasion pour le régime fasciste de promouvoir le pays à l’étranger et ainsi créer un élan positif au sein de la population.

Un nombre colossal de films ont été tournés dans Cinecittà et ses 21 studios. Parmi eux, des succès retentissants tels que La Dolce Vita, Le Parrain 3 ou encore Ben-Hur.

Pour les food addicts : faire une journée gourmande

Plats typique de la gastronomie romaine

Crédit photo : Shutterstock – Mazur Travel

Quartiers où loger : Centro Storico, Celio, Monti
Notre conseil : testez les plats typiques de la région, comme la Pizza à la Romaine, les pâtes à l’Amatriciana, la Nonna Betta et évidemment les pâtes à la Carbonara.

Ce n’est pas un hasard si l’Italie rime avec gastronomie. Il est évident que dans tous les itinéraires de Rome possibles et imaginables, il faut absolument prévoir des moments de dégustations. D’autant plus qu’il est relativement simple de bien manger à Rome. En effet, en Italie les adresses « attrape-touristes » sont bien moins nombreuses qu’en France.

Certains lieux sont immanquables dans un tour gastronomique de Rome. C’est le cas du marché du Campo de’ Fiori, le plus connu et fréquenté de la capitale. Achetez des fruits et légumes de saison et improvisez une séance de dégustation, comme dit précédemment. Il est également impossible de ne pas prendre une glace. Si l’on a déjà parlé de La Romana, il faut aussi goûter celles de San Crispino. Ce sont les meilleures de la ville.

Enfin, pour celles et ceux ayant déjà visité·e·s Naples, goûter une pizza romaine permettra de la comparer à la pizza napolitaine. Spoiler, dans les deux cas c’est un régal.

Pour les fans de sport : voir un match au Stadio Olimpico

Quartiers où loger : Village Olympique, Flaminio
Notre conseil : La capacité du stade étant importante, vous pouvez privilégier les grandes affiches

Chaque Romain·e·s a deux amours. Celle de son ou sa partenaire, et son équipe de football. Rome est une des plus grandes villes de football. Ici, lorsque la Roma ou la Lazio joue les matchs les plus importants, le temps s’arrête. Et même si ce n’est pas une des activités les plus conseillées dans les différents itinéraires de Rome que vous trouverez, voir un match de la Lazio ou de la Roma à l’Olimpico est une formidable expérience.

Vous l’avez compris, à Rome, il y a deux équipes. L’AS Roma et la SS Lazio. Chaque habitant de la ville et même de la région a une préférence pour l’une ou l’autre. Par ailleurs, en Italie le choix d’une équipe est souvent lié aux opinions politiques. Chaque année, le Derby della Capitale donne lieu à des affrontements d’une intensité rare. Le vainqueur ressort avec la domination sur la ville. Si vous aimez la culture populaire, les grandes ferveurs ou le sport, vous devez voir un match de ceux qui sont devenus les nouveaux gladiateurs romains.

Rome en une semaine

Ruines des thermes de Caracalla, Rome

Crédit Photo : Shutterstock / Viacheslav Lopatin

Vous restez une semaine ? Parfait ! Par conséquent, vous avez donc l’occasion de visiter tous les lieux que nous vous avons énuméré. Rassurez-vous, cela sera largement suffisant. Néanmoins, si certains des lieux n’attirent pas votre curiosité, voici une liste d’autres lieux fantastiques que vous pouvez inclure dans vos itinéraires à Rome :

  • Visiter les thermes de Caracalla, de magnifiques vestiges de la Rome antique, inclues dans le Roma Pass,
  • Prendre la direction de Ostia, et allez voir la mer et les vestiges,
  • Allez voir la Bocca della Verità,
  • Visiter le MACRO, le musée d’art contemporain de la ville,
  • Découvrir le Musée National Étrusque de la Villa Giulia, un site archéologique fascinant inclu dans le Roma Pass,
  • Faîtes aussi les insolites Catacombes San Sebastiano.

Les transports à Rome

L’Italie est un pays frontalier avec la France. Par conséquent, il existe de nombreuses façons de rejoindre Rome. Vous pouvez ainsi venir à Rome :

  • En avion, de nombreux aéroports français proposent des vols à destination de Rome Fiumicino ou Rome Ciampino.
  • Avec le train, une ligne assure la liaison entre Paris Gare de Lyon et Roma Termini. Les gares de Lyon Part-Dieu et de Chambéry permettent aussi de faire escale depuis une autre destination.
  • En bus, des compagnies comme Flixbus et Blablabus proposent des itinéraires allant jusqu’à la capitale transalpine.
  • En voiture, un périple d’une dizaine d’heures vous attend.

Au niveau de la mobilité dans Rome, elle n’est pas optimale. En effet, de nombreux touristes préfèrent finalement se déplacer au maximum à pied. Il est toutefois possible d’utiliser les différents transports en communs :

  • Le métro, qui compte deux lignes,
  • Le réseau de bus, très développé et qui couvre toute la ville,
  • Le tramway, et ses 6 lignes desservant la ville et son agglomération.
  • En Vespa, puisque vous pouvez en louer une et vous déplacer à l’italienne.

À lire aussi :
Cartes et plans détaillés de Rome
Transfert entre l’aéroport Fiumicino et Rome
Transfert entre l’aéroport Ciampino et Rome

Ça y est ! Vous connaissez tous les itinéraires incontournables de Rome ! Il est enfin temps de faire votre valise et de partir !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire