La Cantabrie en camping-car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car pour la Cantabrie Voir les offres

Comment visiter la Cantabrie en camping-car ou van aménagé ?

Et si nous partions visiter la Cantabrie en camping-car pour les vacances ? La Cantabrie, l’une des plus petites communautés autonomes d’Espagne, est juchée au nord de la péninsule ibérique. Délimitée par le Pays Basque, la Castille-et-León, les Asturies et la mer Cantabrique, la Cantabrie est une région souvent boudée des touristes. La Cantabrie vit en effet dans l’ombre de la Catalogne, de l’Andalousie, des Îles Baléares ou de Madrid. Pourtant, la Cantabrie n’a pas à rougir de ses atouts.

Entre la gastronomie, ses plages, ses massifs (les Pics d’Europe), son patrimoine historique et ses villes, vous aurez de quoi faire. Vous partez pour la Galice ou le Portugal ? Faites une halte dans ce coin de nature souvent méconnu du grand public.

Voici notre mini-guide conseil pour visiter la Cantabrie en camping-car.

À lire aussi :
L’Andalousie en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires
La Catalogne en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires
La Galice en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires
Le Pays basque français en camping-car : conseils, aires, itinéraires

Idées d’itinéraires en Cantabrie en camping-car

Cantabrie

Crédit photo : Shutterstock – saiko3p

Avec seulement 5 326 km², la Cantabrie est une communauté autonome relativement petite. Son littoral s’étend sur moins de 300 kilomètres. Vous pourrez donc aisément traverser la région en une seule journée. Mais vous ne pourrez en revanche pas explorer tous les trésors culturels dont la région recèle. Plusieurs points d’entrée sont possibles en Cantabrie.

Selon que vous arriviez depuis Bilbao, Gijón, ou Salamanque, vos itinéraires vont varier selon le type de séjour souhaité. Souhaitez-vous visiter la nature cantabre ou explorer son patrimoine culturel ? Vous ne savez pas quel itinéraire élaborer ? Voici quelques idées d’étapes incontournables à faire pour visiter la Cantabrie en camping-car :

  • Visiter la Cantabrie en 5 jours : Castro Urdiales, Laredo, Santoña et le parc naturel Marismas de Santoña, Noja, La Sorrozuela et ses plages, Santander et sa grande baie, la grotte préhistorique d’Altamira ;
  • La Cantabrie en 15 jours : mêmes étapes, plus Suances, Comillas, San Vicente de la Barquera et ses plages de surf, le Desfiladero de La Hermida, le parc national des Pics d’Europe avec le Torre de Cerredo (point culminant de la Cordillère Cantabrique), le parc naturel de Peña Cabarga, le parc naturel des Dunes de Liencres, le parc naturel d’Oyambre et ses plages, le parc naturel de Saja-Besaya ;
  • La Cantabrie en 20 à 30 jours : mêmes parcours, plus l’Ojo Guareña, le réservoir de l’Èbre, Carmona, Liérganes, Bárcena Mayor, Potes, Cartes.

Il vous reste du temps et vous avez fait le tour de la région ? Faites des incursions dans les régions limitrophes. Les Asturies, la Castille-et-León méritent le coup d’œil. En Asturies, surnommée « l’Espagne verte », visitez par exemple Gijón, Cudillero, Ovideo, Covadonga, les plages, Ribadesella, Cangas de Onís. Partez vers le sud pour trouver Valladolid, Salamanque et la via de la Plata en Estrémadure.

A l’Est, découvrez le Pays Basque espagnol sur votre chemin du retour vers la France.

Louez un camping-car pour la Cantabrie

Conduire en Cantabrie en camping-car : les règles de circulation à connaître

Cantabrie

Crédit photo : Shutterstock – Caftor

Conduire en camping-car

Comme partout en Espagne, la conduite se fait sur la voie de droite pour visiter la Cantabrie en camping-car ou en van aménagé. Le code de la route est le même que pour visiter le reste de l’Espagne. Toutefois, il faut adapter sa conduite au relief cantabrique. En camping-car, votre gabarit est imposant. Par conséquent, soyez prudent sur la route : un camping-car ne freine pas et ne se conduit pas comme une voiture.

La distance de freinage est plus importante qu’une voiture. Par ailleurs, faites bien vos contrôles visuels lors des manœuvres de stationnement. Aussi, prenez une courbe de virage plus large qu’avec une voiture pour éviter de heurter la carrosserie en tournant.

Conseils pour conduire en Cantabrie

La Cantabrie est une région montagneuse : 40 % de son territoire se situe à plus de 700 mètres d’altitude. Et un tiers de la région a une inclinaison supérieure à 30 %. Les pentes peuvent donc être raides. Sur la route, vous devez klaxonner en montagne dans les virages si la visibilité est réduite. Cela préviendra les automobilistes venant de face de votre arrivée.

Et les routes sont parfois étroites. Les croisements seront donc parfois difficiles, voire impossible sans s’arrêter sur le bas-côté. Même si la conduite est réputée pour être calme et courtoise en Espagne, on peut toujours rencontrer des chauffards sur la route. On trouve toujours des conducteurs autoproclamés pilotes de course et des problèmes de manque de respect dans tous les pays du monde. Laissez passer les voitures qui tentent de vous dépasser en serrant le plus possible à droite.

Un camping-car en Espagne est limité à 50 km/h en agglomération, à 90 km/h hors agglomération et à 120 km/h sur les autoroutes. La grande différence avec la France, c’est le barème des contraventions pour excès de vitesse : l’Espagne apparaît bien plus indulgente que la France.

En agglomération, les amendes vont de 100 € à 600 € selon la gravité de l’infraction (100 € pour moins de 20 km/h, et 100 € de plus par dizaine de km/h au-dessus de la limite). En dehors des zones limitées à 50 km/h, l’amende est de 100 € pour un excès de moins de 30 km/h (et 100 € par dizaine de km/h au dessus de la limitation). Le fraudeur n’encourt qu’un seul point de permis de suspension.

Péage d’autoroute en Cantabrie : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Cantabrie

Crédit photo : Shutterstock – saiko3p

La Cantabrie n’est traversée que par deux autoroutes : l’A8 et l’A67. En périphérie de Santander, vous trouverez aussi des routes interurbaines à chaussées séparées notées S-10, S-20 et S-30. Toutes ces autoroutes sont gratuites et ne sont donc soumises à aucun péage. Les autoroutes notées A (autovia) sont des autoroutes gratuites.

Les autoroutes à péages (autopista) sont notées AP. On peut donc toujours choisir un itinéraire gratuit, alternatif à l’autoroute AP. Les seuls péages que vous rencontrerez pour venir visiter la Cantabrie en camping-car se trouvent en France et au Pays Basque.

Sans vouloir inciter à dépasser les limites de vitesse, notons qu’entre 120 km/h et 150 km/h sur autoroute, on ne risque qu’une amende de 100 € et un seul point de retrait sur le permis.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez partir à la découverte de la Cantabrie avec votre Camping-Car ou van aménagé par exemple ? Il est désormais facile de louer un camping-car dans l’Hexagone. Comment ? En utilisant des plateformes de mise en relation entre les locataires et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour, après avoir écumé les routes de la Cantabrie, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car en France

Les aires de camping-car en Cantabrie : où stationner ?

Cantabrie en camping-car

Crédit photo : Caramaps

Le stationnement en Cantabrie

La question du stationnement est souvent préoccupante en camping-car. Où stationner en venant visiter la Cantabrie en camping-car ? Si la Cantabrie s’annonce comme une terre de vastes espaces de nature préservée, il faut faire attention au stationnement. Dans les villes et stations balnéaires, stationner en camping-car sera compliqué.

Il y a des parkings sous-terrains à Santander, mais le gabarit du camping-car risque d’être trop volumineux. Préférez les parkings pour camping-cars et les parkings des campings de la ville. Partout où ses dimensions le permettent, le camping-car est autorisé à stationner sur l’espace public au même titre que les voitures. Des aires de services pour camping-car sont aussi disponibles. Vous venez visiter la Cantabrie en van aménagé ?

Le stationnement sera bien plus aisé : vous pourrez vous garer en centre-ville et dans les parkings sous-terrains.

Où dormir en Cantabrie ?

Vous aimeriez savoir où dormir en Cantabrie ? Le principe de faire un voyage itinérant en camping-car ou en van, c’est bien de dormir dans son véhicule au fur et à mesure des étapes. Et bien sachez que le camping sauvage est interdit en Espagne. Ne sortez pas le matériel de camping sur la voie publique, surtout si la zone est fréquentée. En camping-car, il vaut mieux éviter de bivouaquer dans les parcs naturels et les zones de nature protégée.

Pour dormir en toute légalité, allez dans les aires de services pour camping-car et dans les campings. Le site Campercontact en référence de nombreuses. Certaines sont gratuites, d’autres sont payantes. Vous venez visiter la Cantabrie en van aménagé ? Ce sera plus simple dans ce cas pour dormir en nature. L’application Park4night peut vous aider à trouver de très jolis spots où vous installer. L’outil vous dévoile des zones (lieux isolé en nature, parkings de plage, chemins, départs de randonnée, parkings gratuits et payants, camping, aires de services, etc.) publiées par d’autres voyageurs.

Un système d’avis permet de se faire une idée sur le spot. Vous pouvez même être guidé·e·s par les coordonnées GPS.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Cantabrie ?

Cantabrie en camping-car

Crédit photo : Shutterstock – Igor Plotnikov

Quelles seront les conditions météorologiques pour visiter la Cantabrie en camping-car ? La meilleure période pour visiter la Cantabrie en camping-car, s’étale de fin mai à mi-septembre. La Cantabrie bénéficie en effet d’un climat océanique frais sans saison sèche. Ce climat se caractérise par une pluviométrie importante toute l’année (de 1 000 mm à 1 200 mm par an en moyenne sur la côte, jusqu’à 2 000 mm dans les montagnes), avec des pics en automne et en hiver.

Le climat du littoral est frais et humide en raison de la proximité avec l’océan Atlantique. Dans les montagnes, le climat est froid et continental. Les hivers sont doux et pluvieux sur la côte (la Marina), et les étés sont chauds sans être caniculaires. La neige peut tomber en abondance sur les pics montagneux, avec de fortes gelées. Sur la côte, celles-ci sont très rares. Les températures sont plus fraîches dans les montagnes et sur la côte, au nord.

En été, les températures moyennes maximales sont de 20 °C, avec des pics à 30 °C. Par ailleurs, le vent qui dévale les pentes du massif des Pics d’Europe peut provoquer une hausse rapide des températures. Par effet de foehn, elles peuvent dépasser 20 °C en hiver, 30 °C au printemps et en automne, et grimper au-delà des 35 °C en été.

Louez un camping-car pour la Cantabrie

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou