L’Espagne en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Louez votre camping-car pour l'EspagneVoir les offres

Comment visiter l’Espagne en camping-car ou van aménagé ?

Partir visiter l’Espagne en camping-car, en van ou en fourgon aménagé vous inspire particulièrement pour ces prochaines vacances ? Vous avez raison. Deuxième pays le plus visité du monde derrière la France, l’Espagne est un pays replet de merveilles : un soleil généreux toute l’année, de magnifiques plages, une langue douce et chantante, des paysages grandioses, un patrimoine historique parmi les plus riches d’Europe, un carrefour culturel des civilisations, une population autant festive qu’accueillante, le tout couronné à une gastronomie plurielle à déguster sous le son d’une musique traditionnelle faisant danser les émotions.

Alors pourquoi prendre l’avion pour aller à l’autre bout de la Terre et pourquoi se cloîtrer à l’hôtel lorsque, à quelques heures de route de la France, on peut dormir en pleine nature au gré de ses envies ? Voici notre mini-guide pour visiter l’Espagne en camping-car, en van ou en fourgon aménagé !

À lire aussi :
Louez un camping-car près de chez vous
L’Andalousie en Camping-car : conseils, aires, itinéraires
La Catalogne en Camping-car : conseils, aires, itinéraires
La Galice en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

Idée d’itinéraires en Espagne en camping-car

Espagne

L’Espagne est un pays vaste de 505 911 km², composé de montagnes, de plaines arides et d’une biodiversité très riche. L’Espagne figure au cénacle des trois pays au monde ayant une façade océanique et l’autre méditerranéenne – avec la France et le Maroc -, et dispose de nombreuses villes incontournables : Barcelone, Gérone, Tolède, Valence, Alicante, Salamanque, Madrid, Séville, Cordoue, Grenade, Cadix, etc… On pourrait aussi louer un camping-car aux Îles Canaries pour jouir du printemps éternel à Tenerife, ou aux Baléares pour se mettre les pieds dans l’eau.

Établir un itinéraire pour visiter l’Espagne en camping-car ou en van aménagé sera donc plutôt difficile, surtout si vous avez peu de temps. Si vous arrivez depuis la France, la traversée des Pyrénées – les parcs des Pyrénées catalanes et ariégeoises, les Hautes-Pyrénées – seront votre première halte incontournable. Mais où aller du nord au sud pour visiter l’Espagne en camping-car en 7, 10, 15 jours ou en un mois ?

Il y a une quantité pléthorique d’itinéraires possibles selon que vous cherchiez des parcs naturel régionaux, des montagnes où randonner, des stations balnéaires, ou des pèlerinages culturels à l’affût des meilleurs monuments historiques résistant aux hommes depuis l’Antiquité. Nous avons tout de même tenté de vous créer quelques idées d’itinéraires en Espagne selon que vous ayez une semaine, deux semaines ou un mois de vacances :

  • 7 jours : la Costa Brava (El Port de la Selva, Cadaqués, Roses), Gérone, Barcelone, Tarragone, le Parc Naturel du delta de l’Ebre, Valence, Parc Naturel de la Sierra Calderona
  • Espagne itinéraires

    Crédit photo : Caramaps

  • 7 jours en Andalousie : Jaén, Grenade, Antequera, Malaga, Ronda, Séville, Cordoue
  • Espagne itinéraires

    Crédit photo : Caramaps

  • 15 jours en Espagne : San Sebastian, Valladolid, Salamanque, Plasencia, Cáceres, les ruines romaines de Mérida, Séville, Cordoue et Grenade, Almería, le désert de Tabernas, Valence, Tarragone
  • Espagne itinéraires

    Crédit photo : Caramaps

  • Un mois et plus en Espagne : Même parcours plus le parc naturel des Pics d’Europe, Madrid, Ségovie, la route de Don Quichotte, le Parc Naturel de la Serrania de Cuenca, Saragosse
Espagne itinéraires

Crédit photo : Caramaps

Ces parcours ne sont qu’indicatifs. Le but étant d’optimiser vos étapes de façon à ne pas passer tout votre temps sur la route !

Comment et où louer un camping-car en France ?

Il est désormais facile de louer un camping-car en France. Comment ? En passant par des plateformes de mise en relation entre les locataires (vous-même) et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Bien veiller à choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et s’il est possible de faire un voyage à l’étranger.
  • Effectuez une demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée, vous aurez après paiement accès aux coordonnées du propriétaire pour mettre en place une première rencontre.
  • Le jour du départ, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • L’état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Au retour, après avoir effectué un road-trip inoubliable, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car près de chez vous

Comment et où louer un camping-car en Espagne ?

Espagne

Avant d’atterrir pour visiter l’Espagne en camping-car, il est recommandé de faire une réservation en ligne. Et oui, il serait dommage d’arriver à Barcelone, Malaga, Madrid ou encore Séville et de découvrir qu’il n’y aucun véhicule disponible dans aucune agence, ou pire, que les tarifs aient grimpé en flèche.

Pour avoir un camping-car, on vous recommande de passer par une plateforme de location de campings-car et de vans aménagés en ligne. Ces sites sont désormais nombreux sur le marché du road-trip et du camping sauvage. Le principe est simple : vous choisissez le véhicule souhaité – selon le prix journalier, le type de camping-car/fourgon/van aménagé, les équipements du véhicule -, vous envoyez une demande location au propriétaire.

Dernière étape : après le paiement en ligne, vous recevez un mail de confirmation et vous voilà parti(e)s pour visiter l’Espagne en camping-car !

Réservez votre camping-car en Espagne

Conduire en Espagne en camping-car : les règles de circulation à connaître

Espagne

Vous vous en doutiez, la conduite pour visiter l’Espagne en camping-car ou en van aménagé, se fait sur la voie de droite et les règles du code de la route sont sensiblement les mêmes qu’en voiture. Sur les routes de montagne, il est obligatoire de klaxonner dans les virages si vous manquez de visibilité. Il est bon de noter que comme l’Italie, l’Espagne a introduit le concept de zones limitées où seuls les riverains peuvent circuler : elles se prénomment « area de prioridad residencial » et sont accessibles aux personnes ayant une autorisation spéciale : il vous est donc interdit de traverser ces zones.

Le camping-car ou le fourgon aménagé doivent impérativement avoir un triangle de pré-signalisation, un jeu d’ampoules de rechange et un gilet jaune (non, ce n’est pas pour les manifestations du samedi) pour chaque passager à bord. Par ailleurs, il est évidemment obligatoire d’avoir sur soi son permis de conduire, l’assurance et la carte grise du véhicule.

Rappelons une évidence : chaque occupant doit boucler sa ceinture de sécurité et aucun passager ne doit aller à l’arrière du camping-car pour dormir pendant la route. Les enfants de moins de 10 ans doivent être attachés dans des sièges rehausseurs et un panneau de signalisation arrière (à diagonales rouges et blanches) doit indiquer la présence de tout objet fixé dépassant le gabarit du véhicule.

Du reste, les limitations de vitesse pour visiter l’Espagne en camping-car, sont les suivantes :

  • 50 km/h en agglomération,
  • 80 km/h hors agglomération,
  • 90 km/h sur les routes à double sens de circulation avec bande d’arrêt d’urgence,
  • 100 km/h sur les routes à chaussées séparées.

Quid de l’alcoolémie maximale autorisée ? Elle est de 0,5 g/l.

Bon à savoir : gasolina veut dire « essence » en espagnol, et on dit gasóleo pour « diésel ». Ne vous trompez pas !

Péage d’autoroute en Espagne : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Espagne

Bonne nouvelle : il y a peu de péages sur les autoroutes en Espagne ! Visiter l’Espagne en camping-car et mettre le cap vers le sud offrira un maillage routier plutôt de bonne qualité. Le réseau routier comporte 346 858 kilomètres de routes, dont 9 063 kilomètres d’autoroutes. En Espagne post-franquiste, les routes ont été refaites grâce aux subventions européennes, ce qui permet souvent d’avoir le choix entre la route nationale et l’autovía, il en résulte que les routes de campagnes sont vides et beaucoup moins dangereuses qu’auparavant. Le réseau autoroutier quant à lui, se compose d’autoroutes (autopistas) et de voies express (autovías).

On compte 21 autoroutes payantes et trois fois plus (62) de gratuites. Les autoroutes « AP » sont très chargées en Espagne, notamment utilisées par les touristes et les poids lourds pour le transports de marchandises. On préférera donc les autovías  gratuites (signalées par un « A ») ! Pour payer l’autoroute, il faut passer par un portique de prise de ticket à l’entrée, que l’on remet à la gare de péage « peaje » pour payer le kilométrage parcouru.

Attention, les tarifs sont majorés aux heures de pointe ! Le panneau à fond bleu indique le paiement par carte bancaire, tandis que les Espagnols abonnés d’un service de télépéage utilisent les voies Via-T. Les péages s’avéreront plutôt salés en Espagne. Voici quelques indications tarifaires :

Du Perthus à :

  • Gerona : 6,4 €,
  • Barcelona : 14,45 €,
  • Tarragona : 21,8 €,
  • Valencia : 47,95 €,
  • Séville : 124 €,
  • De Hendaye à Burgos : 27,35 €

Les aires de camping-car en Espagne : où stationner ?

Espagne

En Espagne, on peut s’installer partout, et faire du camping sauvage partout ! Bien malheureusement, on plaisante. S’arrêter n’importe où pour dormir en venant visiter l’Espagne en fourgon aménagé est littéralement interdit et est considéré comme du camping sauvage. Les contrôles ne sont pas stricts partout – il y a bien des zones reculées dans le pays – mais il faut faire attention. Normalement, on ne peut s’arrêter dormir que sur les aires pour camping-cars et dans les campings. Aussi, évitez les parcs naturels régionaux. En substance, il est autorisé de stationner où l’on veut tant qu’aucun panneau de signalisation ne l’interdit.

Nul ne va vérifier ce que l’on fait dans le véhicule – si l’on mange, cuisine ou si l’on dort – mais il est interdit d’installer son nécessaire de camping à-même la voie publique (tables, chaises, transats, parasol, haut-vent, etc.). N’installez donc pas les cales sur une place de stationnement en agglomération ! Notez qu’il demeure toutefois possible de fuir le tourisme de masse – n’est-ce pas le but de dormir dans son véhicule, après tout ? – en dormant dans des vignobles et en ayant recours au camping à la ferme. Cette solution s’appelle España Discovery, et référence plus de 250 emplacements en Espagne où dormir en découvrant la gastronomie locale ou le vin, 800 aires de service pour camping-cars et fourgons aménagés. Hélas, ce service est payant et coûte 29 €.

Vous voulez visiter l’Espagne en van aménagé ou en fourgon et avez le goût du risque (surtout le goût pour les nuits à la belle étoile) ? L’application mobile Park4night s’impose comme une référence du bivouac à l’état sauvage. C’est une application mobile gratuite qui met en partage des expériences de voyageurs, avec des cartes interactives sur lesquelles on a accès aux parcs, chemins déserts, aires de camping-cars, campings, forêts isolées, et tant d’autres « spots » où dormir.

On voit également les zones où ne pas aller (voyageurs s’étant fait contrôler par la police), les zones payantes et les parkings gratuits. Pour visiter l’Espagne en camping-car ou en van aménagé, c’est plutôt alléchant, non ?

Plusieurs autres sites web peuvent aussi s’avérer utiles : Campercontact ou encore Caramaps.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Espagne ?

Espagne

Enfin, quand visiter l’Espagne en camping-car ? C’est un pays méditerranéen mais plusieurs influences climatiques sévissent sur la péninsule ibérique. Il peut faire froid l’hiver et l’on peut être accablé par une chaleur torride en été, surtout en Andalousie, dans le sud de l’Estrémadure et dans les régions du centre (Castille-la-Manche et Castille-et-León). L’Espagne compte trois climats : le climat océanique, le climat continental et le climat méditerranéen.

D’une manière générale, le climat pour visiter l’Espagne en van aménagé est favorable d’avril à fin octobre, ce qui laisse 6 mois pour voyager sous le soleil. Par contre, les nuits peuvent être fraîches (8° à 10°C la nuit) en avril, mai et octobre.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. Bonjour , pourriez vous nous indiquer quel autoroute prendre pour aller a malaga
    ( le plus intéressant) à partir de figueras ?
    Merci de votre réponse
    bien cordialement

  2. naturellement il faut savoir d’ou vous partez : 3 suppositions
    en passant par le Perthus ou la Jonquera : Figueres -Gérone – Barcelone – Montserrat – Tarragone – Castellon – Valencia- alicante – puis direction l’Andalousie – en passant par Murcia – Elche – Cartagena – Malaga – Ronda – Granada – Seville – Jerez de la Frontera – faire le parcours des » pueblos blancos » (les villages blancs) – Cordoba – puis retour par Jaen – Ubeda -puis proche de Madrid – Tolede – Aranjuez- Sarragosa – retour en France par le Perthus ou Bourg Madame
    Par la Cote Basque : St Jean Pied de port en passant par Roncevaux direction Pamplona puis Santander – Burgos – puis la côte jusqu’a St Jacques de Compostelle- Mais n’oubliez pas de vous arrêter aux Pics d’Europe (Los Picos de Europa)
    puis retour par l’extramadure – Caceres – Trujillo – Guadalupe – Merida – puis direction Madrid pour la visite de l’Escorial (proche de Madrid) et du château.de San idolfo……… et retour par Sarragossa – et frontière Vers la France
    si vous en avez le courage et le temps faire un mix des 2 : faire le grand tour – mais je ne le conseille pas il y a tant de choses à voir en prenant son temps. Tout le monde connait l’Espagne mais pour faire l’Andalousie à mon rythme j’ai mis 3 semaines et je l’ai fait plusieurs fois, en passant par des routes différentes. Mais bien souvent en restant plusieurs jours au même endroit pour visiter les villes comme Granada – Seville ou Cordou – Merida – au mois d’octobre c’est la période idéale pour faire l’Andalousie
    les villes de l’Estrémadure sont à faire au printemps avec les cerisiers en fleurs et partout des cigognes.
    si je devais n’en faire qu’un en cette période de l’année ce serait évidemment l’Andalousie
    les côtes Atlantiques sont comme nos côtes bretonnes avec un temps très aléatoire en cette période l’année
    Bon voyage – j’ai pris certains renseignement sur le site tourisme en Espagne –

  3. Bonjour. Nous partons en octobre pour un mois découvrir l’espagne Du nord au Sud. Avez-vous un itinéraire? Merci. Cordialement

Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée