Visiter le M. H. De Young Museum à San Francisco : billets, tarifs, horaires

avatar
Réservez votre billet pour le M. H De Young Museum

Vous êtes à San Francisco ? Partez à la découverte de LA référence Beaux-Arts de la ville ! Suivez le guide pour visiter le M. H. De Young Museum de San Francisco.

Fondé en 1894 dans le Golden Gate Park de San Francisco, le M.H. De Young est devenu une référence culturelle et artistique majeure dans le paysage américain. Depuis son ouverture, des millions de visiteurs s’y sont rendus pour admirer des collections d’arts du monde entier. Amériques, Afrique, Pacifique, Asie : plus de 27 000 œuvres modernes ou plus anciennes sont présentées. Le De Young est ainsi devenu le 6e musée d’art le plus fréquenté en Amérique du Nord et le 35e dans le monde !

Depuis 2005, il a rouvert ses portes dans un nouvel établissement ultramoderne. Le building intègre merveilleusement art, architecture et paysage naturel. Les jardins alentours sont parfaits pour une promenade. Ils permettent de rejoindre la California Academy of Sciences toute proche. Surtout, ne manquez pas de monter au sommet de l’édifice pour admirer la vue époustouflante sur la ville !

Pour que votre expérience soit une réussite, nous avons réuni pour vous toutes les informations à connaître avant de visiter le M.H De Young Museum à San Francisco !

À lire aussi : Les 13 choses incontournables à faire à San Francisco

Histoire du De Young Museum

En pénétrant dans le bâtiment du De Young Museum, difficile d’imaginer qu’il s’agit d’un lieu artistique vieux de plus de 120 ans ! Et pourtant… Initialement construit pour la California Midwinter International Exposition de 1894, l’édifice consacré aux Beaux-Arts à San Francisco est d’abord conçu dans un style néo-égyptien. Il porte alors le nom de « Fine Arts Building ».

Sous la houlette de Michael Henry de Young, il devient peu à peu le musée de curiosités exotiques le plus important de l’ouest des États-Unis. L’art américain, les arts du textile issus des Amériques, d’Océanie et d’Afrique participent grandement à la renommée du lieu. Face à son succès croissant, le musée nécessite rapidement un nouvel espace pour exposer les œuvres dont la construction s’achève en 1919.

Jusqu’à la mort du fondateur, les collections ne cessent de se développer. Pourtant, tout au long de son existence, le musée subit de nombreuses fermetures et réouvertures. Il survit même à deux tremblements de terre ! Une campagne de collecte de fonds permet alors de reconstruire entièrement le musée en 2005. Des espaces ouverts et lumineux voient ensuite le jour pour faciliter l’expérience artistique du visiteur. Un lieu totalement repensé par les architectes Herzog et de Meuron dans le but d’intégrer le paysage environnant du Golden Park.

Dernière innovation en date, le jeudi 31 mars 2016, le De Young Museum présente la première application muséale disponible pour l’Apple Watch. Dès qu’un visiteur muni de sa montre connectée s’approche d’une œuvre qu’il a sélectionnée, il bénéficie des explications de l’auteur ou d’un expert sur celle-ci. Depuis le 1er novembre 2018, Thomas P. Campbell est directeur des Fine Arts Museums of San Francisco, supervisant le musée De Young et celui de la Légion d’Honneur.

Que voir et faire au De Young Museum à San Francisco ?

Les collections du musée abritent une grande diversité d’artistes. Parmi les 27 000 œuvres, nombre d’entre elles sont signées de grands maîtres connus dans le monde entier. Amérique du Nord, Amérique latine, Océanie, Afrique, Asie : tous les continents sont représentés à travers des peintures, sculptures, dessins, gravures, photographies. Les arts textiles figurent également en bonne place. Pour l’anecdote, l’objet le plus ancien remonte à 3 500 ans !

Amérique

La collection d’art américain comprend plus de 1 000 peintures, 800 sculptures et 3 000 objets d’arts décoratifs. Ce sont les pièces américaines du XVIIe au XXIe siècle qui sont les plus exposées, notamment les peintures. On y trouve par exemple des toiles de Diego Rivera, Edward Hopper, Mark Rothko. En 2020, le De Young présentera une rétrospective de Judy Chicago. Pionnière de l’art féministe, elle a débuté sa carrière il y a quarante ans avec sa première installation, The Dinner Party (1974-1979).

Afrique

Les salles consacrées à l’art africain regroupent des objets issus des royaumes du continent comme celui du Mali, ou du Ghana. À l’entrée de la galerie, on peut admirer une sculpture en bois – la plus ancienne de la collection – remontant au XIIIe siècle au moins. La collection africaine est exposée de manière thématique plutôt que géographique. L’accent est ainsi mis sur les qualités esthétiques et expressives de l’art.

Océanie

On peut admirer d’importantes sculptures sur bois maoris de Nouvelle-Zélande dans la galerie océanienne. À leurs côtés figurent des sculptures indonésiennes datant des XIXe et XXe siècles. L’art de Nouvelle-Guinée est aussi très présent dans les salles dédiées à l’Océanie. Un groupe de sculptures peintes de couleurs vives utilisées lors des cérémonies malanggan de la Nouvelle-Irlande, un rouleau d’argent de plumes de l’île de Nindu Santa Cruz, une pièce rare de navigation des îles Caroline de Micronésie sont les pièces phares de la collection.

Amérique ancienne

Le musée met à l’honneur les peuples anciens de Mésoamérique et des Andes. Des fragments de peintures murales de Teotihuacan, au Mexique, des récipients et sculptures de cérémonie royale maya, des poteries ancestrales, côtoient les artistes du XIXe au XXIe siècle. Les  2 000 pièces que détient le De Young ont contribué à la recherche en histoire de l’art et en anthropologie. L’art issu de cultures indigènes des continents américains est ainsi un élément déterminant de la collection du musée. D’ailleurs, la collection est en développement constant.

Visiter le De Young Museum de San Francisco, c’est aussi bénéficier d’une vue incroyable sur le parc et la ville depuis l’Observation Tower, au sommet du bâtiment !

Comment aller au De Young Museum à San Francisco ?

Le De Young Museum de San Francisco se situe dans le Golden Gate Park, près d’un jardin japonais. À proximité immédiate, on trouve la California Academy of Sciences (à 220 mètres), et plus loin, les collines Twin Peaks (à moins de 3 kilomètres). Plusieurs transports en commun permettent de se rendre au musée :

En bus

  • Vous pouvez prendre le bus 5 et descendre à l’arrêt 8th Avenue ou Fulton Street, juste à l’extérieur du parc.
  • De même, le bus 28 s’arrête sur le boulevard Park Presidio et dans la rue Fulton.
  • À l’intérieur du Golden Gate Park, un service de navette gratuit fonctionne de 9h à 18h les week-ends et jours fériés. La navette parcourt les 14 arrêts du parc avec une fréquence de 15 à 20 minutes.

En métro

Il faut prendre la ligne N-Judah et descendre à l’arrêt 9th Avenue.

En voiture

Si vous êtes en voiture, vous pouvez vous garer le long du parc, dans les rues John F. Kennedy et Martin Luther King. Attention cependant, elles sont relativement rares ! Il existe deux parkings payants, desservis par la navette du parc. Le parking le plus proche est celui de la place du Concourse of Music. Fort de 800 places, il est accessible aux voitures et aux vélos sept jours sur sept.

Horaires & Tarifs du De Young Museum à San Francisco

Horaires et tarifs du M. H De Young Museum à San Francisco

Crédit photo : Flickr – Wonderlane

HORAIRES

  • Du mardi au dimanche : de 9h30 à 17h15.
  • De fin mars à fin novembre : jusqu’à 20h45.
  • Fermé les jours de fêtes type Thanksgiving

TARIFS

  • Adultes : 15 $
  • +65 ans : 12 $
  • Etudiants : 6 $
  • Gratuit pour les moins de 17 ans
  • Gratuit le premier mardi de chaque mois

BON A SAVOIR

– De nombreuses options sont possibles pour les personnes sourdes et malentendantes, comme l’interprétation en langage des signes américain ou la transcription des visites en audioguide.

– Les personnes malvoyantes ont à leur disposition des guides et cartes du musée en braille et en gros caractères, en plus des guides audios.

– Pour les personnes à mobilité réduite, des fauteuils roulants sont disponibles. Des rampes permettent l’accès aux salles du musée.

– Les poussettes sont autorisées.

– Il y a des tables à langer dans les toilettes.

– Les sacs à dos volumineux sont interdits, tout comme les portes-bébés qui ne se portent pas sur l’avant.

– Le musée dispose d’un café avec possibilité de se restaurer légèrement (snack).

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Explorez la France et redécouvrez ses trésors. Remplissez votre carte d'exploration et trouvez de nouvelles idées pour partir cet été. Voir notre page dédiée