8 endroits où faire du canyoning dans les Alpes

avatar
Réservez votre session de canyoning dans les Alpes

De passage en montagne pendant l’été, vous voulez vous rafraîchir ? Voici les meilleurs endroits où faire du canyoning dans les Alpes.

Le canyoning est un sport ludique qui consiste à progresser dans le lit de cours d’eau de débits variables. Pour ce faire, une combinaison, un gilet flottant et des équipements techniques sont indispensables. Le sport est d’ailleurs proche de la spéléologie ou de l’escalade. Dans tous les cas on utilise le célèbre rappel et du matériel similaire comme un baudrier, un casque et des cordes !

On progresse donc sur plusieurs centaines de mètres dans le sens de l’écoulement de l’eau. Des sauts impressionnants peuvent être effectués, mais pas de panique : des échappatoires permettent de les éviter. Il est judicieux de profiter de son séjour sur place pour faire du canyoning dans les Alpes.

En effet, les départements de ce territoire escarpé comprennent de nombreux cours d’eau et rivières tracés au fil des millénaires dans le calcaire ou les roches granitiques. Venez vite les parcourir à votre tour !

À lire aussi :
7 endroits où faire du parapente dans les Alpes
7 endroits où faire de la plongée sous glace dans les Alpes
4 endroits où faire du chien de traîneau dans les Alpes
10 stations de ski des Alpes où skier pas cher

1. Canyon de Ternèze (Savoie)

Canyoning Alpes : Canyon de Ternèze

Crédit photo : Instagram – laulotte73

Niveau : peu difficile
Durée : 3h
Période à privilégier : de mai à octobre

Le canyon de Ternèze est l’un des meilleurs endroits où faire du canyoning dans les Alpes. Situé dans les Bauges, à vingt minutes à peine de Chambéry, c’est une référence de ce sport unique. Plutôt court et très accessible techniquement, il plaira à petits et grands. Il est d’ailleurs accessible à partir de 8 ans seulement.

Au menu : toboggans, sauts, bassines naturelles, bref le nécessaire pour s’éclater en famille ! Autre avantage, la courte marche d’approche de dix minutes depuis la mairie de Curienne pour accéder au site. Ensuite, les difficultés augmentent graduellement et permettent à chacun de trouver ses marques. Pas d’inquiétude, le niveau est franchement à la portée de toutes et tous.

Le conseil Generation Voyage ? Enchaînez dans l’après-midi avec le canyon du Pont du Diable situé à seulement 25 minutes. On vous le présente tout de suite ci-dessous !

2. Le Pont du Diable (Savoie)

Canyoning Alpes : Canyon du Pont du Diable, Savoie

Crédit photo : Instagram – k.a.m.i.g.o

Niveau : de peu difficile à assez difficile
Durée : 2h30
Période à privilégier : juin à octobre

Le Pont du Diable est vraiment un spot démoniaque où faire du canyoning dans les Alpes ! Mais vous assurera un instant divin seul, en famille ou avec vos amis. Idéalement situé dans le massif des Bauges, à quelques kilomètres du canyon de Ternèze, il complète à merveille ce dernier.

Le Pont du Diable est à peine plus difficile que celui de Ternèze. La première partie du parcours est plutôt aisée et comporte de petits obstacles . Puis après une courte marche en rivière, l’entrée d’une superbe gorge accueille les sportifs du jour. Cette dernière, encaissée, est impressionnante et étroite. Les parois qui la dominent dépassent les 50 m !

En fonction de la saison, le débit d’eau peut augmenter (printemps) ou baisser (été), ce qui change le niveau d’engagement. Dans le premier cas, c’est un peu plus sportif, mais rassurez-vous : cela n’a rien d’impossible.

3. Canyon de Montmin (Haute-Savoie)

Canyoning Alpes : Canyon de Montmin

Crédit photo : Instagram – ospeedcanyoning

Niveau : assez difficile
Durée : 3h
Période à privilégier : de mai à septembre

Le canyon de Montmin est une valeur sûre lorsqu’on cherche à faire du canyoning dans les Alpes. Plutôt facile, il se compose d’un parcours varié au cœur de la splendide région de Haute-Savoie. Outre la douzaine de sauts plus ou moins impressionnants, des toboggans naturels offrent des sensations grisantes. Idéal pour s’initier à la pratique du canyoning, on a l’occasion de descendre en rappel certaines parois à Montmin.

Le canyon assurera aux visiteurs du jour de se ressourcer en pleine nature, et au frais. L’eau, pure et limpide, provient du massif de la Tournette et s’avère assez fraîche. N’ayez crainte, votre combinaison en néoprène régulera d’elle-même la température ressentie.

Nous vous recommandons de vous rendre au canyon de Montmin lors de la saison estivale pour profiter du meilleur débit. La rivière y sera juste assez haute pour vous permettre de vous éclater lors d’une après-midi ensoleillée !

4. Canyon du Grenant (Savoie)

Canyon du Grenant

Crédit photo : Instagram – piixelle33

Niveau : peu difficile
Durée : 3h
Période à privilégier : de mai à octobre

Quelle beauté, le massif de la Chartreuse ! On y trouve des monts impressionnants et le superbe lac d’Aiguebelette. D’ailleurs, saviez-vous que l’un des meilleurs endroits où faire du canyoning dans les Alpes y était situé ?

Prévoyez une demi-journée pour descendre le canyon du Grenant, connu pour ses nombreux toboggans. Le parcours propose de descendre en rappel le long de cascades, à moins que vous ne souhaitiez les sauter, tout simplement ? Quoiqu’il en soit, privilégiez le mois de juin pour vous y rendre en compagnie de votre entourage. Et n’oubliez pas : le canyon du Grenant est adapté à un public varié désireux de s’amuser sans se prendre la tête.

5. Les gorges de Chailles (Savoie)

Les gorges de Chailles

Crédit photo : Instagram – naw_chx

Niveau : assez difficile
Durée : 4h30
Période à privilégier : de fin juin à août

Elles aussi situées dans le massif de la Chartreuse, les gorges de Chailles sont une institution chez les amateurs de canyoning. Creusé par les flots du Guiers, cours d’eau local qui descend des sommets de la Chartreuse, ce canyon est considéré comme assez difficile. Il ne se pratique que durant la saison estivale en raison de caractéristiques géologiques propres.

Aussi, les gorges de Chailles sont composées d’une succession de biefs (parties d’un cours d’eau comprise entre deux chutes) monumentales. On y trouve de multiples parois à descendre en rappel, de sublimes ponts naturels et de jolies plateformes naturelles de saut.

Vous en voulez plus ? L’un des plus gros siphons de la région est situé sur le parcours. Sensations garanties !

6. Canyon du Groin (Ain)

Canyon du Groin

Crédit photo : Instagram – tif_b.e_wild

Niveau : assez difficile
Durée : 3h30
Période à privilégier : de juin à octobre

Le canyon du Groin ne se démarque pas des autres lieux de canyoning dans les Alpes seulement par son nom rigolo. Cette descente originale tient place dans le Bugey à Artemare. Accessible facilement depuis Lyon, on y vient nombreux lors de la saison estivale !

Le canyon du Groin est une authentique curiosité du département de l’Ain en raison de son tracé labyrinthique. Le parcours commence par un saut puis le franchissement de deux siphons inoffensifs. Ensuite, il vous faudra sauter puis nager dans de spectaculaires vasques creusées au fil des siècles par l’érosion.

Relativement long et exigeant, le tracé offre un saut de 12 mètres, néanmoins évitable, bien entendu. Mais quelles sensations !

7. Canyon de Barberine (Haute-Savoie)

Canyon de Barberine

Crédit photo : Instagram – faun.ess

Niveau : peu difficile
Durée : 3h
Période à privilégier : de mai à juillet

Situé à la frontière suisse, à 35 minutes des Houches, le canyon de Barberine est un endroit véritablement fascinant. Le lieu s’avère parfait pour découvrir cette activité ludique à compter de l’âge de 12 ans.

Près de Chamonix et facilement accessible par l’autoroute A40, il serait donc dommage de ne pas y passer une demi-journée. Praticable de mi-mai à fin septembre, nous vous recommandons d’y aller au mois de juillet où les conditions sont les plus favorables.

Des sauts de 4 à 7 mètres de haut garantissent un bon shoot d’adrénaline aux plus téméraires. Pour les autres, des échappatoires existent. Peut-être préféreront-ils dévaler les toboggans rocheux, descendre en rappel une cascade de 25 m. Ou, tout simplement, barboter dans une eau limpide en toute décontraction ?

8. Canyon d’Angon (Haute-Savoie)

Canyon d’Angon

Crédit photo : Instagram – thelovelypotatoes

Niveau : de peu difficile à difficile
Durée : 3 h 30
Période à privilégier : juin à septembre

Où faire du canyoning dans les Alpes en Haute-Savoie ? Au canyon d’Angon bien sûr ! Tout près du lac d’Annecy, il s’agit d’une formation géologique unique. Deux parcours distincts sont possibles : l’un est facile et le second, plus ardu. Une marche d’approche de trente minutes est d’ailleurs nécessaire pour accéder au site. Il est toutefois possible d’effectuer la navette en voiture.

Tout commence par un rappel vertigineux de 40 mètres à la cascade d’Angon. Le rappel suivant de 18 m précède un goulot, puis un toboggan et l’on rejoint le parcours le plus simple, au niveau d’un toboggan ludique !

À lire aussi : 7 endroits où faire du canyoning près d’Annecy

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire