Generation Voyage Logo

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Generation Voyage Logo

Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo

Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo

Les 8 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco à découvrir en PACA

Arles

Generation Voyage vous a préparé un voyage extraordinaire entre la Provence, les Alpes et la Côte d’Azur. Et oui ! La région PACA dispose de plusieurs sites incontournables et inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, à découvrir absolument. Allons-y !

Visiter le Sud de la France, c’est découvrir de nombreux sites classés à l’Unesco pour la région PACA. L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (ou Unesco : United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization pour les anglophones) a été créée en 1945 à la suite de la Seconde Guerre mondiale. Dans sa liste de patrimoines mondiaux, l’organisation recense, à travers le monde entier, les sites culturels, matériels et naturels qui méritent une attention particulière ainsi qu’une préservation accrue.

En vous dressant la liste des sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco à découvrir en PACA, nous vous invitons alors au voyage et à la curiosité. Cette liste, composée de 8 lieux, ne se consacre pas seulement au patrimoine naturel de la région, malgré une beauté infinie et des couleurs extraordinaires. En effet, au gré de votre traversée, vous vous rendrez compte que la région PACA ne se définit pas uniquement par la Provence, les Alpes ou la Côte d’Azur. Bien au contraire…

Nature classée des Alpes-de-Haute-Provence

1. Le Géoparc de Haute-Provence

Le Géoparc de Haute-Provence - sites Unesco PACA

Crédit photo : Shutterstock – Flystock

Le périple commence dans les Alpes-de-Haute-Provence avec la découverte du tout premier géoparc du monde, le Géoparc de Haute-Provence, inauguré en 2000. Les Alpes-de-Haute-Provence s’y dévoilent à travers ses trésors : la clue de Sisteron, la Dalle aux Ammonites, les Marnes Noires, la route de la Lavande, les villages authentiques à flanc de falaise de calcaire…

Le label Géoparc attribué site Unesco de la région PACA pour une durée de 4 ans (renouvelable) distingue un territoire rural pour la richesse de ses patrimoines naturel, culturel, matériel et immatériel. Il permet au lieu distingué de bénéficier d’une visibilité importante tout en veillant à le préserver. Son but est également de valoriser les actions publiques durables entreprises à travers des stratégies de développement territorial auxquelles la population est invitée à participer.

Un Musée-Promenade et 5 routes

À Digne-les-Bains, il existe un Musée-Promenade que nous vous recommandons de visiter. Il s’agit en réalité du centre muséographique du géoparc. C’est l’endroit idéal pour comprendre les paysages de Haute-Provence qui vous entourent et pour en savoir plus sur les 5 “routes de découverte” : 5 parcours différents qui traversent les lieux emblématiques de la zone sur des thématiques spécifiques à choisir selon ses préférences.

Hauts-lieux des Hautes-Alpes

2. La Cité Vauban de Briançon

La Cité Vauban de Briançon

Crédit photo : Shutterstock – Boris Stroujko

Continuons notre visite des sites classés par l’Unesco en région PACA à la découverte de Briançon dans les Hautes-Alpes. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis juillet 2008, la Cité Vauban de Briançon fut créée pour sa position stratégique. En effet, elle se trouve perchée sur un mont rocheux à près de 1200 mètres d’altitude. Vous en apprécierez donc immanquablement la vue spectaculaire sur les alentours.

Mais Briançon, avant d’être un point stratégique militaire du XVIIe siècle, c’est avant tout Brigantio, un point de passage essentiel de l’époque romaine sur la route entre Milan et Arles. Pour contrer les différentes invasions des époques suivantes, la ville se replie sur le mont rocheux, s’assurant une position dominante.

Au XVIIe siècle, l’architecte Vauban jette son dévolu sur cette cité et lui fait construire des fortifications qui restent encore aujourd’hui en excellent état. Ne manquez pas le fort Médiéval, le pont d’Asfeld, le musée de la Mine ou, évidemment, les remparts fortifiés de la ville.

Comment visiter la cité Vauban de Briançon avec un guide ?

Vous pouvez visiter la cité Vauban de Briançon accompagné d’un guide-conférencier. La réservation (obligatoire) s’effectue auprès du Service du Patrimoine de Briançon :

  • plein tarif à 7,50 € ;
  • tarif réduit à 5,50 € ;
  • enfants 8 à 11 ans à 2,50 € ;
  • gratuit pour les enfants de moins de 8 ans.

Patrimoines de bord de mer : les Alpes-Maritimes

3. « Nice, capitale du tourisme de Riviera »

Nice - sites Unesco PACA

Crédit photo : Shutterstock – Sergey Dzyuba

Jeune recrue de notre liste, la capitale du tourisme de Riviera vient d’obtenir son classement au patrimoine mondial en tant que site de l’Unesco pour la région PACA. En effet, c’est en juillet 2021 que Nice a obtenu ce titre prestigieux, en tant que “ville de villégiature d’hiver Riviera” de la Côte d’Azur. Près de 520 hectares de zone urbaine et côtière sont concernés : la célébrissime promenade des Anglais, les collines de Cimiez, le mont Boron, le patrimoine architectural exceptionnel ainsi que l’urbanisme et végétalisation niçoise.

L’Unesco a classé quelques-uns des plus beaux incontournables niçois. Chaque quartier de la ville possède sa propre identité et pourtant, ensemble, ils forment un tout harmonieux. Ville lumineuse et illuminée, Nice se découvre à pied, aux gré de ses ruelles et de ses immeubles à l’architecture signée et soignée.

Ne manquez pas, au mois de juillet, le Nice Jazz Festival, important festival de musique à la résonance internationale. Son organisation est ininterrompue depuis 1971, même si la toute première édition a eu lieu en 1948. À visiter en été comme en hiver, Nice est généreuse. Sa valeur universelle est reconnue à travers le monde entier depuis maintenant plusieurs siècles.

Le tourisme historique azuréen

Nice est devenue un véritable point d’ancrage pour de très nombreux visiteurs du monde entier. Et ce depuis les XIXe et XXe siècles, dès que le tourisme français s’est développé. Elle devient rapidement le “Jardin d’Hiver de l’Europe” et beaucoup d’étrangers viennent y passer l’hiver. À l’instar de Victoria d’Angleterre qui s’est éprise des collines de Cimiez, faisant de l’endroit le lieu privilégié des souverains et des têtes couronnées.

4. Grasse : « savoir-faire liés au Parfum en Pays de Grasse »

Grasse

Crédit photo : Shutterstock – Begir

Depuis le XVIe siècle, le pays de Grasse est devenu un lieu incontournable de la parfumerie. Elle est d’ailleurs considérée comme la capitale mondiale du parfum depuis très longtemps et fait donc naturellement partie des sites Unesco en PACA. De la culture à la connaissance des plantes en passant par leur transformation et l’art de la composition de parfum, Grasse vous offre une toute nouvelle vision de la parfurmerie.

Le parfum mis à l’honneur…

Pour visiter Grasse, nous ne saurions que vous recommander de parcourir la ville. D’abord pour y retrouver l’une des trois parfumeries ouvertes au public : Fragonard, Galimard et Molinard. Ces trois établissements permettent de comprendre les procédés de fabrication de parfum, de la cueillette à la mise en flacon.

Vous pourrez vous-même manipuler les composants et créer votre propre fragrance. Ensuite, ne manquez pas le Musée international de la Parfumerie, où l’on retrace quatre millénaires d’Histoire. Enfin, si vous êtes à Grasse au bon moment, à savoir le premier week-end d’août, profitez de la fête du Jasmin : plus d’un demi-siècle de célébrations autour de cette fleur parfumée et envoûtante.

…mais pas que !

Au-delà d’être la capitale mondiale du parfum, Grasse a également été promue “Ville internet” et “Ville d’Art et d’Histoire”. Ces deux distinctions sont bien évidemment différentes puisque la première souligne les actions citoyennes pour l’internet urbain et la seconde récompense une ville s’inscrivant dans une démarche de valorisation de ses patrimoines bâtis, naturels et/ou industriels. Deux bonnes raisons supplémentaires de visiter Grasse !

Architecture des Bouches-du-Rhône

5. La Cité Radieuse de Marseille

La Cité Radieuse de Marseille - sites Unesco PACA

Crédit photo : Shutterstock – S-F

La Cité Radieuse de Marseille est le nom donné à une résidence à l’architecture soignée, signée de la main de Le Corbusier, de son vrai nom Charles-Édouard Jeanneret.

Le Corbusier a inventé cette unité d’habitation complexe et à la fois extrêmement fonctionnelle. Et pour cause, 337 appartements, un hôtel de 21 chambres, une école maternelle, une galerie marchande, un gymnase reconverti en lieu d’exposition… Le tout séparé par de véritables “rues”… C’est ce qui compose la Cité Radieuse de Marseille, ou “la Maison du Fada” comme les locaux s’aiment à l’appeler. Comme le reste de l’œuvre de Le Corbusier, la Cité Radieuse de Marseille est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2016. Elle est la première à être sortie de terre : construite entre 1947 et 1952, elle est également classée Monument Historique depuis 1986.

Visiter la cité

Il est tout à fait possible de visiter la Cité Radieuse avec un guide. D’autant plus qu’elle dispose d’un parc de 2,8 hectares ouvert toute l’année. L’intérieur se découvre à travers des visites organisées par l’Office de Tourisme marseillais. Vous pouvez pénétrer les espaces ouverts au public librement. Il s’agit simplement de respecter les habitants et leurs espaces privés. N’oublions pas qu’il s’agit d’une copropriété !

6. Les monuments romains et romans d’Arles

Arles

Crédit photo : Shutterstock – Alexey Fedorenko

Déjà reconnue pour le label “Ville d’Art et d’Histoire”, la ville d’Arles est un véritable atout des Bouches-du-Rhône. En plus d’être la commune la plus étendue de France métropolitaine, la petite Rome des Gaules possède encore des vestiges du Ier siècle avant J.-C. et peut se targuer d’avoir connu plusieurs âges d’or.

Ainsi, découvrez les arènes, les remparts, le théâtre antique et même les cryptoportiques, des galeries souterraines typiques de l’architecture romaine. La nécropole des Alyscamps, l’église Saint-Trophime et son célèbre cloître ainsi que les thermes de Constantin sont d’autres vestiges romains qui témoignent de la puissance d’Arles au VIe siècle (après J.-C.).

Mieux vaut deux fois qu’une !

C’est alors tout naturellement qu’en 1981, elle a fait l’objet d’une double inscription au patrimoine mondial de l’Unesco. Il faut savoir qu’elle est reconnue une première fois pour le bien culturel “Arles, monuments romains et romans” et une seconde fois pour le bien culturel en série, grâce au chemin de Saint-Jacques de Compostelle qui la traverse.

Histoire et vestiges du Vaucluse

7. Le centre historique d’Avignon

Avignon - sites Unesco PACA

Crédit photo : Shutterstock – saiko3p

« Sur le pont d’Avignon, l’on y danse, l’on y danse, sur le pont d’Avignon, l’on y danse tous en rond…». Qui n’a jamais fredonné cette comptine ? Elle fait référence au Pont Saint-Bénézet, véritable prouesse technique et architecturale du XIIe siècle.

Il subsiste aujourd’hui quatre arches sur les vingt-deux d’origine mais celui qu’on nomme Pont-Avignon attire chaque année des milliers de visiteurs. Tout comme le centre historique d’Avignon et le magnifique Palais des Papes.

Le centre historique d’Avignon est l’un des joyaux de la ville et se classe tout naturellement parmi les sites de l’Unesco en PACA depuis 1995. En effet, la préservation de ses bâtiments permet de se rendre rapidement compte de la richesse de ce patrimoine, tant historique qu’architectural. Ne ratez pas non plus les remparts de la ville, longs de 4,3 kilomètres.

S’ils étaient destinés à refouler les assaillants belliqueux, ils protègent aujourd’hui les avignonnais des crues du Rhône ! Ces atouts intemporels font la beauté de la ville qui resplendit alors à l’international. C’est sans compter sur le Festival d’Avignon qui contribue à construire cette renommée intercontinentale depuis plus de 75 ans !

8. Le Théâtre antique et l’Arc de triomphe d’Orange

Théâtre antique d’Orange

Crédit photo : Shutterstock – Gerhard Roethlinger

Les Romains ont laissé beaucoup de marques dans le Sud de la France. C’est pourquoi il y a autant de sites de l’Unesco en PACA. La ville d’Orange, qui ne doit pas son nom au fruit ni à la couleur, possède une longue histoire qui remonte au Ier siècle avant J.-C. !

Aujourd’hui, on retrouve ces traces à travers l’Arc de Triomphe et le Théâtre antique d’Orange. Ils se sont suffisamment distingués pour être classés par l’Unesco en 1981. En même temps, leur état de conservation est impressionnant et ouvre une grande fenêtre sur le passé de la ville. D’autres bâtiments de la ville sont aussi inscrits au registre des Monuments Historiques. À l’instar de l’Îlot Pontillac, remparts ou le Gymnase Romain d’Orange.

Au-delà de l’Histoire, la Nature…

La colline Saint-Eutrope est aussi un incontournable de la ville d’Orange, située au centre de la ville. Parfois éclipsée par le patrimoine historique orangeois, la colline possède pourtant beaucoup de charme et de trésors. À commencer par le château médiéval, en ruines, qui surplombe magnifiquement la ville du haut de ses 105 mètres d’altitude.

Le site autour de ce château s’étend d’ailleurs sur près de 10 hectares. Il bénéficie, depuis 2007, d’une inscription au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco.

2449
Laisser un commentaire

Organisez votre voyage: Provence-Alpes-Côte d’Azur Provence-Alpes-Côte d’Azur