12 destinations ensoleillées où voyager après l’été

avatar

Où partir à l’automne, lorsque les températures estivales se font rares ? Voici notre top 12 des meilleures destinations où voyager après l’été !

Une fois l’été terminé, lorsque la vie « normale » reprend son cours, il nous arrive parfois d’avoir comme un « coup de mou ». Des envies d’ailleurs se font ressentir très rapidement après une semaine de rentrée chargée. N’est-ce pas vrai ? Le besoin d’être aux vacances de la Toussaint se fait déjà pressant et vous ressentez l’envie de poser quelques jours de congé pour repartir en voyage ? On a listé pour vous 12 destinations connues et moins connues où partir après l’été, entre Méditerranée et Asie, en passant par les Caraïbes et même l’Australie ! A noter qu’à cette période de l’année, les voyages avec Logitravel sont particulièrement intéressants du fait des promotions sur les voyages tout compris que le site propose.

Chypre

Chypre, voyager après l'été

Destination parfaite pour se baigner en automne, Chypre est cette île méditerranéenne de l’Europe située si loin au sud-est qu’elle profite du climat du Moyen-Orient ! Chypre possède une histoire riche et une culture éclectique, un climat agréable et des plages fantastiques. Un peu éloigné de la côte d’une beauté spectaculaire et des hôtels en bord de mer se trouve le massif du Troodos, la plus importante chaîne montagneuse de Chypre. Avec ses vignobles, ses villages à flanc de colline et ses tavernes accueillantes, le coin vaut le détour !

Andalousie

Andalousie, voyager après l'été

Quand l’été prend fin, les mois d’Octobre et Novembre sont de merveilleux mois pour une petite escapade en Andalousie, dans le sud de l’Espagne, quand les foules de touristes sont rentrées chez elles et qu’il fait encore beau pour porter des T-shirts. Cadix est un endroit charmant, suspendu à la pointe de l’Espagne, blanchi à la chaux, le son du flamenco retentissant dans l’air. Séville est sous les feux de la rampe avec ses soirées branchées, mais elle demeure encore plus calme que Grenade et Cordoue, deux villes touristiques. Au-delà des clubs de vacances de Marbella, rendez-vous dans le parc national de la Sierra de las Nieves pour vous baigner dans les piscines naturelles creusées dans la roche et faire du kayak sur le barrage. Málaga s’est quant à elle forgée une nouvelle réputation, avec une nouvelle antenne du Centre Pompidou de Paris, rejoignant les musées Picasso, Carmen Thyssen et d’art contemporain.

Les Îles Grecques

Grèce, voyager après l'été

Les petites îles grecques les plus méridionales – dans les archipels du Dodécanèse et des Cyclades – sont encore chaudes et ensoleillées jusqu’en octobre – et toutes possèdent des plages sensationnelles pour en profiter bien après l’été. Les promotions sur des voyages tout compris à cette période sont très intéressantes. Rhodes, avec sa magnifique ville de Lindos et ses fêtes dans ses ruines anciennes. La petite île de Kastellórizo est cool et artistique. Milos, qui possède quelques-unes des meilleures plages des îles grecques. Vous aimerez aussi les îles pas encore victimes du tourisme de masse telles que Symi, Nisyros et Patmos, tandis que Santorin et Mykonos sont d’éternelles valeurs sûres. Choisissez-en une, elles sont toutes jolies. Et si vous partez plus d’une semaine, vous pouvez naviguer d’une île à l’autre en ferry.

Botswana

Botswana, voyager après l'été

En tant que destination la plus importante au monde pour faire un safari, le Botswana a de sérieux arguments à avancer pour partir en voyage dans ce pays d’Afrique lorsque l’été prend fin. Le gouvernement favorise un tourisme à faible impact et une grande expérience à vivre. Les camps des safaris sont plus intimes. Ici pas de cortège de Jeep comme on peut le voir dans le parc Serengeti en Tanzanie. Ne manquez pas le delta de l’Okavango, un milieu humide immaculé et sauvage qui regorge de vie. La préservation est un tel succès que l’Afrique du Sud relocalise ici des rhinocéros en voie de disparition. Le tourisme diminue en octobre en raison de la chaleur, mais l’Okavango, en crue, se rafraîchit, tandis que le manque de végétation – consommée pendant l’hiver sec – rend l’observation de la faune excellente. Les prix baissent fin octobre-début novembre.

Vietnam

Vietnam, voyager après l'été

Octobre est le début de la saison sèche dans le nord et le sud du Vietnam, où les spectacles naturels monumentaux et les scènes urbaines bourdonnantes abondent. L’une des meilleures choses à faire au Vietnam à cette période est de se rendre à Sapa, depuis laquelle débutent des randonnées inoubliables dans les montagnes du nord du pays. La capitale Hanoi, en constante effervescence, vous permettra de goûter au délicieux café au lait, mais aussi la meilleure street-food que vous n’aurez jamais goûtée. Dans le sud du Vietnam, le delta du Mékong est un monde à part avec ses canaux et ses marchés flottants; tandis que Ho Chi Minh Ville est l’endroit où vont les routards. La haute saison se rapproche en novembre, le mois d’octobre est donc aussi la dernière chance d’obtenir des tarifs abordables.

Adélaïde, Australie

Adelaïde, Australie, voyager après l'été

L’Australie est un pays-continent, voilà pourquoi nous avons pris le parti de vous conseiller uniquement Adélaïde, la capitale côtière de l’Australie-Méridionale. Sydney et Melbourne étant des destinations vues et revues, on fait toute la lumière sur cette ville en pleine ébullition. La scène gastronomique locale est parmi la meilleure du pays sinon la meilleure. Les environs sont riches avec notamment les collines viticoles de la Barossa, de Clare et d’Adelaide Hills, l’île Kangourou (Kangaroo Island)…

Jordanie

Jordanie, voyager après l'été

La Jordanie, l’un des pays les plus accueillants du Moyen-Orient pour les voyageurs, reste méconnue par un grand nombre. Pourtant, il y a des choses spectaculaires à voir ici : l’ancienne et impressionnante cité de Pétra, la ville romaine de Jerash, la mer Morte, la mer Rouge, les grands déserts où vous pouvez passer la nuit dans un camp bédouin… En octobre, il y a encore des journées ensoleillées qui illuminent le rocher de Pétra de sa couleur rose-rouge, mais il fait assez frais pour se rendre dans la Vallée de la Lune à dos de chameau ou à cheval le jour, mais suffisamment chaud pour dormir sous le ciel étoilé la nuit.

La côte turque

Alaçati, cote turque, voyager après l'été

Les magnifiques côtes de la mer Egée et du Bosphore en Turquie sont encore assez chauffées par le soleil en octobre, tandis que les plages ne sont pas envahies par les touristes. On y trouve une ambiance typiquement grecque dans ces régions, et entre les criques, vous trouverez des boutiques-hôtels de rêve qui offrent un bon rapport qualité-prix hors saison, et des villages de pêcheurs inattendus. Alaçati fait partie de nos préférés. Visitez également Selimiye, à une heure de Dalaman. Enfin, Istanbul trop chaude en été – est plus agréable à explorer après l’été.

Cuba

Cuba, voyager après l'été

Le temps presse pour aller à Cuba avant qu’il ne change pour toujours. Les grandes stations balnéaires n’ont pas encore atteint toutes les plages, et La Havane a toujours ce romantisme délirant et atypique – mais pour combien de temps ? Chaud et ensoleillé, le mois de Novembre est le moment idéal pour faire un saut à Cuba avant que les foules n’affluent sur l’île de décembre à février. Le bon côté des choses ? L’offre hôtelière et la vie nocturne est en pleine évolution, au service d’un voyageur plus sophistiqué. Prenez le temps de vous évader sur les côtes caribéennes d’Holguín, où vous trouverez de petits hôtels de plage aux toits de chaume, sans prétention et loin des resorts.

Birmanie

Bagan, Birmanie, voyager après l'été

Coupé du monde extérieur pendant un demi-siècle par des chefs militaires non élus, la Birmanie (Myanmar) est largement considérée comme la dernière frontière de l’Asie du Sud-Est. Mais après une élection générale historique en 2015, qui a porté au pouvoir la Ligue nationale pour la démocratie, le pays a progressivement accueilli un plus grand nombre de visiteurs – bien qu’il reste une option plus anarchique que sa voisine plus touristique, la Thaïlande. Des centaines de temples en briques rouges éparpillés dans les plaines de Bagan aux pêcheurs du lac Inle bordé de collines, le Myanmar est une mosaïque de décors magiques reliés par de mauvaises routes accidentées. Les mois d’octobre et novembre sont ceux où la saison touristique débute, tandis que les températures agréables (25 à 28°C) et la fin de la mousson procurent un soulagement bien mérité à la fin de l’été.

Ethiopie

Ethiopie, voyager après l'été

Pendant longtemps, l’Éthiopie a eu à l’esprit des choses plus importantes que le tourisme : sécheresse, famine, troubles politiques. Pour cette raison, l’infrastructure du pays a pris du retard par rapport aux gigantesques voisins d’Afrique de l’Est, la Tanzanie et le Kenya, bien qu’il n’ait jamais manqué d’attractions naturelles : le désert volcanique du Danakil, les sommets et les vallées des montagnes Simien et Bale, les falaises rouges du Gheralta, avec leurs églises complexes et taillées dans la roche… Une nouvelle économie en plein essor est en train de changer : de nouvelles routes, de nouveaux aéroports, une déferlante de constructions hôtelières. Hélas, dans un climat d’espoir, 2018 a vu d’autres bouleversements politiques ; les déplacements aux frontières ne sont pas encouragés. L’intérieur, cependant, est considéré comme globalement sûr pour les visiteurs. Restez informés des derniers conseils. Novembre est la saison verte, où les précédentes pluies ont donné naissance à un paysage luxuriant, particulièrement propice à l’observation de la faune.

La côte Atlantique du Maroc

Essaouira, voyager après l'été

Pour prendre le soleil une dernière fois avant l’hiver, le Maroc est la destination idéale, même pour un week-end. Le long de la côte Atlantique se trouvent des plages balayées par les vents et des villes parfaites pour surfer comme Taghazoute et Tamraght. Essaouira est quant à elle un régal pour les sens : le poisson fraîchement pêché au large est grillé sur des braises fumantes dans des baraques situées directement sur le port, et la fumée des shishas s’échappe des bars en rooftop. Jimi Hendrix traînait ici, et c’est toujours un endroit paisible, avec des dizaines de galeries et boutiques indépendantes vendant de l’artisanat fabriqué localement.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire