Visiter le Parc Naturel Régional du Queyras : guide complet

avatar
Réservez votre visite du parc naturel régional du Queyras

Envie de passer un séjour de rêve dans les Alpes ? Visitez le parc naturel régional du Queyras, un véritable joyau !

Le parc naturel régional du Queyras est un parc naturel régional français créé en 1977. Il est… tout petit, avec onze communes seulement, toutes situées dans le massif d’Escreins et les Alpes cottiennes.

C’est la perle du département des Hautes-Alpes et le moins peuplé des parcs naturels régionaux français avec seulement 2 300 habitants permanents. Sur plus de 650 km ² de terres montagneuses, le parc est composé de quatre vallées distinctes.

La vallée du Guil, de l’Aigue Agnelle, de l’Izoard et du Cristillan attirent chaque année des visiteurs en quête de dépaysement. Quelle belle variété de paysages : grottes, gorges, cols aériens, torrents déchaînés et monts vertigineux vous y attendent.

La seule question qui vaille : comment visiter le parc naturel régional du Queyras ? Pas de prise de tête : Generation Voyage à la rescousse ! Voici notre guide complet dédié à cet espace naturel somptueux.

À lire aussi :Roadtrip sur la Route des Grandes Alpes : les étapes incontournables

Le parc naturel régional du Queyras en quelques mots

Queyras

Crédit photo : Shutterstock – Christophe Cappelli

Visiter le parc naturel régional du Queyras, c’est pénétrer un espace extraordinaire au coeur de la chaîne des Alpes. D’abord parce qu’on y bat des records : la commune la plus haute d’Europe, Saint-Véran, s’y trouve.

Du haut de ses à 2 042 mètres d’altitude, elle attire à elle-seule d’innombrables touristes venus respirer un grand bol d’air frais.

Mais le parc naturel du Queyras comprend aussi des alpages mirifiques, des forêts majestueuses de conifères… Le patrimoine est lui-aussi mis à l’honneur avec des églises restaurées par la région et de pittoresques chalets.

Plus loin, le fort de Château-Queyras, bâti sur un verrou glaciaire, propose de belles pièces d’artisanats commercialisées. Les amateurs de sport, eux, se dirigeront volontiers vers les stations de ski familiales du Queyras.

Les sept stations du parc naturel régional proposent également le premier domaine nordique des Alpes du Sud ! Si vous n’y avez jamais mis les pieds, vous connaissez tout de même forcément les deux cols cyclistes mythiques du Tour de France.

Le Col d’Izoard et surtout le col de Vars ont tous été franchis des dizaines de fois par les champions de cette discipline et figurent parmi les étapes mythiques de la compétition.

1. Randonnée pédestre

Parc Naturel Régional du Queyras randonnée

Crédit photo : Shutterstock – Fotema

« Les kilomètres à pied, ça use, ça use/ Les kilomètres à pied, ça use les souliers » ! Oui, absolument, et surtout dans le parc naturel du Queyras.

Particulièrement adapté à la pratique de la marche à pied, ce territoire est un joyau immaculé en hiver. L’été, les couleurs prises par la végétation éblouissent jusqu’aux plus insensibles d’entre les visiteurs.

Les sentiers balisés indiquent l’altitude et la distance entre leur position et les points d’intérêt à atteindre. On est seul au monde lorsque l’on vient visite le parc naturel du Queyras : mais on ne s’y perd jamais…

Informations pratiques :

  • Modalités : prévoir de bonnes chaussures, un sac de marche, de l’eau et des lunettes. Et c’est tout ! Pour le reste, l’office de tourisme vous renseignera sur les itinéraires qui feront de votre escapade une expérience inoubliable… et les conditions d’une météo pouvant se montrer, Alpes oblige, fort capricieuse ;
  • À quel prix : l’accès aux sentiers est totalement gratuit. Le matériel (bâtons, etc.) peut être loué si vous ne le possédez pas.

2. Alpinisme

Alpinisme Parc Naturel Régional du Queryas

Crédit photo : Shutterstock – Christophe Cappelli

De jolies montagnes se trouvent dans le Queyras. Les 4 000 des Alpes du Nord laissent ici la place à des monts plus authentiques, moins élevés, équipés et surtout moins fréquentés !

Faites confiance à un guide de haute montagne pour vous mener en toute sécurité jusqu’à votre objectif. Du côté de Saint-Véran ou de Guillestre, par exemple, vous devriez pouvoir vivre une initiation enrichissante aux techniques de progression alpines. Profitez-en !

Informations pratiques :

  • Modalités : les compagnies des guides de haute montagne se trouvent dans les stations du parc naturel du Queyras. Renseignez-vous auprès de ces dernières pour ne rien laisser au hasard ;
  • À quel prix : une course encadrée par un guide coûte 300€ pour deux jours en comptant le bivouac.

3. En parapente

Parapente

Crédit photo : Facebook – Parc naturel régional du Queyras

Le rêve d’Icare est une obsession fondamentale, une lubie caractéristique de l’être humain. Ce dernier est incapable de voler mais se montre depuis toujours fasciné par l’élément aérien.

Pour conjurer le sort -et pallier l’absence d’ailes, dont il est dépourvu-, il a inventé le ballon puis les aéronefs motorisés… et enfin les ailes modernes de parapente.

Ces voiles dotées de caisson qui lui permettent, une fois gonflée, de planer dans les airs, peuvent en fonction de leur taille accueillir jusqu’à deux personnes. Idéal pour visiter le parc naturel du Queyras par la voie des airs lors d’un baptême en tandem, non ?

Informations pratiques :

  • Modalités : les agences proposant des initiations au parapente en biplace sont légion au Queyras. Rendez-vous au centre des communes du parc pour dénicher votre vol ;
  • À quel prix : comptez un peu moins de 100€ en moyenne pour une heure de vol.

4. Cheval

Cheval Parc Naturel Du Queyras

Crédit photo : Shutterstock – Rabanser

Ici, pas de steppes mongoles ni de déserts texans mais des montagnes sublimes, une faune et une flore variée. L’air pur gorgé de senteurs végétales suaves qui caresse la peau de votre visage.

Le chant des oiseaux, le bruissement des mélèzes, quand soudain : tagada, tagada, tagada… Oui, les chevaux ont la belle vie dans ces contrées magnifiques.

Pour s’en rendre compte, quoi de mieux qu’enfourcher l’un de ces fiers destriers pour une randonnée équestre sur les sentiers balisés ? L’escapade ravira petits et grands, n’hésitez pas !

Informations pratiques :

  • Modalités : pantalons robustes, chaussures adaptées et crème solaire o-bli-ga-toire ;
  • À quel prix : comptez environ 100€ pour trois heures de randonnée.

5. Chiens de traîneau

Chien de traineau Queyras

Crédit photo : Facebook – Photos nature et autre

Ces ravissants canidés ressemblent à s’y méprendre à des loups. Domestiqués, courageux et affectueux, ils vous feront passer un instant inoubliable sur votre traîneau.

Des initiations à la conduite sont proposées pour visiter le parc naturel régional du Queyras entre décembre et mars. Profitez-en, ses paysages immaculés coupent le souffle.

Informations pratiques :

  • Modalités : réservez votre escapade bien à l’avance pour éviter toute déconvenue. Et munissez-vous d’habits chauds et d’une bonne paire de moufles ;
  • À quel prix : pour deux heures, comptez 80€ en moyenne en fonction de la demande.

6. En vélo de route

cyclisme alpes

Crédit photo : Shutterstock – visuall2

Le col de l’Izoard, le col de Vars… Ces étapes cruciales du mythique Tour de France sont des moments forts pour les amoureux de la petite reine.

Ceux qui ont la chance d’arpenter ces routes légendaires frémissent en se souvenant du dénivelé ravageur des routes locales ! Particulièrement sécurisées, elles offrent des panoramas sublimes sur la région. Bon courage !

Informations pratiques :

  • Modalités : prévoyez un casque et une voire plusieurs gourdes. Si vous n’avez pas de vélo, vous pouvez en louer un ;
  • À quel prix : dans le cas d’une location de vélo, prévoyez une cinquantaine d’euros par 24h pour un vélo de route.

7. Via ferrata

Via Ferrata Parc Naturel Régional du Queyras

Crédit photo : Facebook – Parc naturel régional du Queyras

Visiter le parc naturel régional du Queyras, c’est bien. L’escalader, c’est mieux ! Et en profitant des prises facilitatrices d’une via ferrata, c’est se payer une bonne tranche de fun.

Citons parmi toutes les voies du secteur la via ferrata de Fort-Queyras, d’une longueur de 800m, qui se parcourt en 45 minutes environ. Située sur la rive gauche du Guil, elle traverse le rocher sur lequel est bâti Fort-Queyras. Vous n’avez pas le vertige, au moins ?

Informations pratiques :

  • Modalités : récupérez votre matériel de sécurité sur place et profitez à fond de votre aventure ;
  • À quel prix : la location du matériel coûte une dizaine d’euros pour une demi-journée.
  • 8. Raquette

    Raquettes

    Crédit photo : Facebook – Parc naturel régional du Queyras

    Visiter le parc naturel régional du Queyras, c’est bien… Mais le visiter l’hiver, c’est une expérience plus incroyable encore. Les paysages recouverts d’un pur manteau blanc, le bruissement des pas dans la neige, la contemplation rêveuse : ici, on écoute le silence.

    Les amateurs de randonnée en raquettes ont leurs propres sentiers balisés qui parcourent le parc en long, en large et en travers. Cette activité tranquille ravira donc les amateurs de grands espaces.

    Informations pratiques :

  • Modalités : les raquettes sont disponibles à la location chez les loueurs de ski. Pour les chemins de randonnée, procurez-vous un plan détaillé à l’Office de Tourisme ;
  • À quel prix : l’accès aux sentiers est gratuit, la location des raquettes coûte, quant à elle, une trentaine d’euros par jour en moyenne.

9. VTT

VTT Queyras

Crédit photo : Facebook – Parc naturel régional du Queyras

Le VTT est l’une des meilleures façons de visiter le parc naturel régional du Queyras. Ces engins vont vite, sur tous les revêtements, et permettent d’explorer ce que ce territoire préservé a de plus beau à offrir.

Notre conseil ? Aller à Château-Ville-Vieille : les spots y sont légion et de beaux panoramas vous y attendent.

Informations pratiques :

  • Modalités : prévoir des protections et partagez les sentiers avec les autres promeneurs ;
  • À quel prix : pour la location, prévoir une quarantaine d’euros par jour. Les prix peuvent grimper pour un VTT électrique.

10. Rafting

Rafting Queyras

Crédit photo : Shutterstock – Claudio Giovanni Colombo

Voilà, ça, ça offre des sensations de dingue ! Le rafting pour visiter le parc naturel du Queyras, c’est super original.

Sur le Guil, un cours d’eau local, votre équipe de huit personnes aura à dompter les rapides. Pas d’inquiétude, votre moniteur se charge du pilotage : vous, vous n’aurez plus qu’à ramer… Parfait pour clore votre séjour estival en beauté, non ?

Informations pratiques :

  • Modalités : réservez votre embarcation bien à l’avance lors de la pleine saison. Et mettez de bonnes couches de crème solaire ;
  • À quel prix : une petite cinquantaine d’euros pour deux heures de descente endiablée sont à prévoir.
Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire