Les origines des noms de Montpellier, ses rues et ses quartiers

avatar
montpellier-nom-rues

On se balade dans ses rues et ses quartiers… mais savons nous les origines des différents noms de Montpellier ?

Si la ville de Montpellier séduit les français et les étrangers avec son doux parfum méditerranéen, elle joue aussi de ses charmes grâce à la diversité de son environnement. En effet, chaque partie de Montpellier est dotée de sa propre personnalité : du cœur du centre historique et ses petites ruelles pittoresques à l’architecture impressionnante du quartier d’Antigone.

Dans celle que l’on surnomme aussi « la Surdouée », on aime s’y balader. Mais finalement, la connaissons-nous réellement ? Découvrez l’origine des noms de Montpellier, ses rues et ses quartiers !

À lire aussi :
Les 15 choses incontournables à faire à Montpellier
Cartes & plans détaillés de Montpellier

Montpellier, d’où vient ton nom ?

montpellier-ville

Crédit photo : Shutterstock – RossHelen

Il est peut être difficile d’y croire, mais c’est en 985 qu’apparaît pour la première fois le nom de Montpellier ! Pour autant, l’origine de sa signification est incertaine et très discutée.

Une première explication viendrait de « Mons-Pessulus » signifiant « la montagne fermée par un verrou » . Cette appellation ferait référence aux palissades qui entouraient autrefois la ville. En effet, construite à l’origine sur une sorte de garigue remplie d’herbes sauvages, les villageois auraient décidé d’entourer leurs terres avec cette palissade et de la fermer d’un verrou. Ainsi, l’accès au bétail étranger était coupé et leurs troupeaux pouvaient paitre en paix.

L’origine du nom de Montpellier viendrait également de « Montis Puellarum », le « mont des jeunes filles » . Cette appellation flatteuse aurait deux explications. La première fait référence aux deux sœurs de Saint Fulcran qui auraient été maîtresses et donatrices de la ville. La seconde émane de la réputation de la beauté des jeunes filles de la ville. En effet, la tradition veut que « Montpellier ait les plus jolies femmes du royaume de France. Ouvrières et cadres confondues, ce sont elles qui possèdent les meilleurs ports de tête. »

D’autres étymologies ont aussi été avancées comme Mons Petrosum (colline de pierres) ou « Montis Pestellarium », (mont des pastels ou des épices) en références à la position commerciale que tenait la ville dans le commerce des épices.

Pour finir, pourquoi la surnomme t-on « la Surdouée » ? Il suffit de se rendre compte des légendes qui ont traversé ses allées. Rabelais, Paul Valéry, André Gide, l’écrivain et poète Francis Ponge ou encore le philosophe et fondateur du positivisme Auguste Comte… Autant de grands noms qui ont flâné dans ses charmantes ruelles. C’est également, de nos jours, une référence au développement express de la ville. En à peine 30 ans, Montpellier a changé de statut pour devenir la 7e ville de France !

Pourquoi appelle-t-on le centre historique de Montpellier « L’Écusson » ?

ecusson-centre-historique-nom-origine-montpellier

Crédit photo : Shutterstock – ldgfr photos

Le quartier de l’Écusson, cœur historique de la ville de Montpellier, est le garant des vestiges du passé. Une atmosphère médiévale qui pour dire, accueille encore une maison datant du XIVe siècle !

Développé sur une colline, le quartier correspond à la partie la plus ancienne de Montpellier. Les boulevards qui l’entourent sont situés aux emplacements des fossés médiévaux qui jadis bordaient la muraille principale de la ville.

Mais alors, pourquoi appelle t-on ce quartier « L’Écusson » ? En réalité, il suffit de regarder la ville sur une carte. En effet, le centre historique ressemble à un pentagone, avec son contour en forme d’écu.

D’où la place de la Comédie tient-t-elle son nom ?

Montpellier

Crédit photo : Shutterstock – RossHelen

Située au sud-est de l’Écusson, la place de la Comédie est devenue le cœur battant de de Montpellier. Place centrale de la ville, elle s’étend sur un ancien espace de fortifications qui aboutit à la citadelle de Montpellier et à l’esplanade Charles-de-Gaulle.

La naissance et l’origine du nom de la place de la Comédie remonte au XVIIIe siècle. En effet, c’est à cette époque que la toute première salle de spectacle de Montpellier a été créée, sous l’initiative du Duc de Richelieu. Ainsi a vu le jour le nom de place de la Comédie, comme dans d’autres grandes villes. Pour la petite anecdote, les anciens l’appelaient aussi « la place de l’œuf » à cause de sa forme ovale.

Rue de l’Ancien Courrier

rue-ancien-courrier

Crédit photo : Facebook – Montpellier Méditerranée Tourisme

Pavée de pierres blanches et entourée d’immeubles anciens rénovés, la rue de l’Ancien Courrier est un bel assortiment d’architecture traditionnelle méridionale et de modernisme.

Et d’où vient cette appellation ? A nouveau témoin du passé, le nom de cette allée de Montpellier tire son origine de l’ancien bureau des lettres. En effet, celui-ci se trouvait niché dans cette même petite rue à l’époque.

La rue de l’Aiguillerie

rue-aiguillerie

Crédit photo : Facebook – Amandeous

Située en plein cœur du centre historique, la rue de l’Aiguillerie est une des plus anciennes de la ville. Aussi l’une des plus vivantes, elle est devenue au fil des années un lieu des plus cosmopolites, avec son ambiance chaleureuse et ses nombreuses boutiques, cafés et restaurants.

Mais quelle est l’origine du nom de cette rue de Montpellier ? Elle fait tout simplement référence aux « aiguillers » qui y étaient autrefois établis. A l’heure d’aujourd’hui, le métier a bel et bien disparu mais le nom « rue de l’Aiguillerie » est resté, petit clin d’œil au passé.

La rue de la loge

rue-loge-montpellier

Crédit photo : Shutterstock – Alexxxey

Egalement située dans le centre de Montpellier, la rue de la Loge est une importante artère historique et commerciale qui permet d’accéder à la place de la Comédie en passant par les Halles Castellane et la place Jean Jaurès.

Son appellation fait référence à la construction de la grande loge des marchands par Jacques Cœur au XVe siècle. Cependant, ses origines datant du Moyen Âge lui confèrent un autre nom plus ancien et catalan : « carrieira daurada » , signifiant « carrière d’or ». En effet, cette rue accueillait autrefois plusieurs orfèvres et argentiers.

La légende de Saint-Roch

saint-roch

Crédit photo : Shutterstock – Inu

La gare de Montpellier-Saint-Roch, le quartier du Nouveau Saint-Roch ou encore l’église du même nom… Une appellation bien connue de toutes celles et ceux qui ont un jour mis les pieds à Montpellier. Mais finalement, en connaissez-vous les origines ?

Ce nom qu’on retrouve tant fait tout simplement hommage au Saint Roch, patron des pèlerins, souvent représenté accompagné d’un chien. En effet, ce chrétien a marqué l’Histoire par sa grande bonté.

Originaire de Montpellier, il sillonna l’Italie qui était alors touchée par la peste, en guérissant miraculeusement les pestiférés. A son tour touché par la maladie, il décida d’aller s’isoler en forêt où il survécu grâce au chien de chasse du seigneur du voisinage qui lui apportait à manger. C’est pourquoi on le représente généralement avec un chien.

Ainsi, la cité de Montpellier est intimement liée à l’histoire de cet homme. Saviez-vous que la gare de Montpellier-Saint-Roch n’a pas toujours porté ce nom ? En effet, c’est seulement à partir de 2005 qu’elle se fait rebaptiser Saint-Roch, un énième hommage que la ville a décidé de rendre à cet homme.

D’où vient le nom du quartier Antigone ?

antigone

Crédit photo : Shutterstock – Kiev.Victor

Conçu par l’architecte catalan Ricardo Bofill en 1978, le quartier d’Antigone s’étend depuis le centre commercial du Polygone jusqu’au fleuve du Lez. Sa construction s’inspire clairement du style de l’architecture de la Grèce antique.

Vous vous demandez encore quelle est l’origine du nom de ce quartier de Montpellier ? En effet, l’appellation Antigone a été choisie pour l’aspect antique et grec. Mais pourquoi pas Athéna ou même Artémis ? En réalité, le quartier a été nommé ainsi par opposition au Polygone et au style d’architecture des années 70. En effet, à ses débuts le quartier tournait le dos au centre commercial et était quasiment clos.

Le Zoo du Lunaret

Rhinoceros-zoo-lunaret

Crédit photo : Shutterstock – Michel Valette

Implanté dans le quartier Hôpitaux-Facultés, le Parc zoologique de Montpellier fait partie du parc de Lunaret qui comprend aussi la serre amazonienne et la réserve naturelle du Lez.

Faisant partie des cinq zoos les plus vastes de France, il doit sa gratuité à celui qui porte son nom : Henri de Lunaret. En effet, celui-ci achète en 1906 le Domaine de la Valette avec pas moins de 350 hectares. Finalement, il lègue son bien à la ville de Montpellier d’où la naissance du zoo par la suite.

Quelles est l’origine du nom du quartier de la Mosson et son stade ?

stade-mosson

Crédit photo : Facebook – Stade De La Mosson

Quartier du nord-ouest de la ville, il a longtemps été appelé « la Paillade » par les Montpelliérains. Finalement, il a été volontairement rebaptisé avec l’arrivée du terminus du tramway en 2000, afin de gommer l’image un peu négative du nom de « la Paillade ».

Et pourquoi Mosson ? Cette appellation fait tout simplement référence à la Mosson, qui est un cours d’eau héraultais longeant la limite occidentale de la ville de Montpellier.

Et le quartier des Beaux-Arts ?

beaux-arts-montpellier

Crédit photo : Facebook – BOULENGER Xavier

Aux allures de village méditerranéen, le quartier des Beaux-Arts a l’image du « village dans la ville ». Mais saviez-vous que ce qui caractérise l’histoire même du quartier, ce sont ses abattoirs ?

En effet, la fameuse place des Beaux-Arts était autrefois la place de l’Abattoir. Aujourd’hui, rien ne subsiste de cette période rouge si ce n’est la rue du Marché aux Bestiaux. Ainsi, l’appellation des Beaux-Arts tiendrait son origine de l’école de ce même nom.

Pourquoi appelle-t-on le quartier Figuerolles ainsi ?

Aujourd’hui riche de multiples identités, le quartier de Figuerolles n’était autrefois qu’un petit faubourg peuplé de paysans, isolé du reste de la ville.

Mais alors, quelle est l’origine du nom donné à ce quartier de Montpellier ? Ce faubourg très ancien tiendrait son nom d’un gros figuier que les habitants avaient l’habitude de voir aux environs d’un chemin vicinal dit la « figuairasse ».

Le Verdanson

Affluant du fleuve du Lez, le Verdanson est un ruisseau qui traverse l’arrondissement de Montpellier. Par temps d’orage, le Verdanson reste une curiosité locale. En effet, il suffit de quelques instants pour que son débit faible emplit d’un coup tout l’espace endigué qui lui est attribué.

Mais alors, quelle est l’origine du nom donné à ce ruisseau qui traverse Montpellier ? Le Verdanson fut baptisé « Merdançon » dans la langue occitane, et ce, à cause de son odeur… En effet, il servait autrefois de déversoir aux activités des tanneurs ainsi qu’aux autres activités odorantes de la ville.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
1 avis (3/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
2250
  1. avatar

    Mais exposé très intéressant !

  2. avatar

    Et pourquoi donc s’obstine-t-on à prononcer « peulier » alors que toutes les étymologies et le français orientent vers « pèlier » ? Appliquez cette déformation à « pelle », « belle », « chapelle », etc…. Cela sonne bizarre, non ?

  3. avatar

    Très intéressant ; très belle initiative. Merci.
    J’attends avec impatience la suite.

    • avatar

      Bonjour Menard,

      Merci pour ton retour et n’hésite pas à aller voir nos autres articles inspirations !

      Bonne journée,

      Louise de Generation Voyage

Laisser un commentaire ou