7 endroits où faire du canyoning dans les Gorges du Tarn

avatar
Réservez votre session de canyoning dans les Gorges du Tarn

Amateurs de sensations fortes, préparez-vous à enfiler une combinaison et un casque ! Voici 7 endroits où faire du canyoning dans les gorges du Tarn !

La plage c’est bien mais vous êtes plutôt du genre à aimer les cascades, les rochers et les remous des eaux vives ? Dans ce cas, le canyoning est l’activité parfaite pour vous ! Pour ceux qui ne connaissent pas, cette activité consiste à suivre un cours d’eau qui passe par des gorges, des ravins, grâce à des toboggans naturels, des sauts dans des vasques ou encore des cascades franchies en rappel. Faire du canyoning dans les Gorges du Tarn c’est faire le plein de sensations.

Il va de soi qu’avant de se lancer, il faut bien se renseigner sur les sites et surtout se faire accompagner d’un moniteur diplômé. Enfin, savoir nager n’est pas une option, c’est une obligation. Une fois dépassé le premier sentiment d’appréhension, c’est le shot d’adrénaline garanti ! De plus, qui dit canyoning dit en général superbes gorges et paysages sauvages, c’est le cocktail parfait pour une sortie estivale mémorable. Et justement, en matière de beaux paysages, la région des gorges du Tarn est particulièrement réputée. Les nombreux torrents ont creusé la roche, ce qui fait le bonheur des amateurs de parcours en eaux vives. Il y en a pour tous les goûts et les niveaux. Alors sans plus tarder, voici une présentation de 7 endroits où faire du canyoning dans les Gorges du Tarn.

À lire aussi :
Visiter les Gorges du Tarn : guide complet
19 sites où faire du canoë-kayak dans les Gorges du Tarn

1. Le Haut-Tarn

Le Haut-Tarn

Crédit photo : Shutterstock – C.Carayon

Niveau : débutant – découverte, parfait en famille
Durée : environ 3h
Période à privilégier : de mai à septembre

C’est le site le plus connu pour débuter le canyoning dans les gorges du Tarn. C’est aussi l’occasion de découvrir les sources du Tarn dans le Parc national des Cévennes. Le départ se situe dans le village de Pont-de-Montvert. Après une marche de 15 minutes, les choses ludiques commencent avec nage dans des vasques d’eau cristalline, toboggans et marche à la fraîche.

Le point fort de ce canyon est qu’il y a des sauts de toute hauteur, qui peuvent aller jusqu’à 10 mètres pour les plus sportifs, mais aucun  n’est obligatoire. En effet, toutes les difficultés du parcours peuvent être contournées, ce qui est parfait pour les débutants. De plus, la géologie du site est très belle. Elle enchaîne zone encaissée dans la forêt et zone découverte qui lui donne parfois des allures de petite plage sauvage. Une fois le parcours fini, une autre petite marche d’une quinzaine de minutes à travers le plateau vous attend pour rejoindre le minibus.

À lire aussi : Les 10 parcs nationaux à faire en France

2. Le canyon du Rieutord

Canyon du Rieutord

Crédit Photo : Instagram – lucie.gui

Niveau : débutant
Durée : 4 h environ
Période à privilégier : praticable d’avril à septembre mais idéal en mai, juin et juillet

Voici un autre site parfait pour la pratique familiale du canyoning dans les Gorges du Tarn. L’autre avantage du lieu est d’être assez peu fréquenté et sauvage. Le départ se fait aux alentours du village de Vialas sur le côté sud du Mont Lozère. La marche pour rallier le canyon est en elle-même très intéressante avec une belle vue sur les montagnes cévenoles.

Une fois sur le parcours, la descente suit la rivière avec des toboggans, des vasques où nager et de la marche sur les blocs de rochers. Il y a également des sauts de plusieurs mètres de haut mais ils ne sont pas obligatoires, il en va de même pour la partie en rappel d’une dizaine de mètres. Du point de vue paysage, le Rieutord offre un bon compromis entre pratique sportive sans difficultés et découverte de la flore de Lozère. Voilà de quoi passer un très bon moment cet été !

3. Le Bramabiau

Abîme de Bramabiau, entre Millau et le Mont-Aigoual

Crédit photo : Flickr – Horizon Millau

Niveau : découverte sportive
Durée : 3h minimum
Période à privilégier : mai à septembre mais attention l’accès est limité et règlementé en juillet et août

Situé sur le versant ouest du mont Aigoual, le canyon du Bramabiau s’est formé sous les assauts de la rivière Bonheur. Le nom, très évocateur, donne une idée des belles sensations qui vous attendent. En effet, on augmente progressivement le niveau de pratique du canyoning avec ce parcours. S’il est accessible à la découverte, il faut tout de même être à l’aise avec la sensation de verticalité et de descente rapide.

La première partie est tranquille avec pas mal de marche aquatique, quelques sauts et nage pour se mettre en jambe. Le tout se fait dans un joli paysage de forêt. Puis vient la deuxième partie qui a pour décor des gorges plus encaissées. Le rythme devient plus intense avec des successions de toboggans où la descente est rapide. Il y a également des sauts que vous pouvez refaire à l’envie, des petits rappels de 10 mètres et quelques progressions à la verticale aidées de cordes. Cerise sur le gâteau, bien que cette partie soit encaissée, le parcours est très ensoleillé et le niveau d’eau est constant.

4. Le canyon du Tapoul

Cascade dans le canyon du Tapoul

Crédit photo : Flickr – Raphaël Fourau

Niveau : sportif intermédiaire, accessible à partir de 12 ans
Durée : 2h30 à 3h
Période à privilégier : mai à octobre

C’est l’un des parcours les plus connus des amateurs de sensations pour pratiquer le canyoning dans les gorges du Tarn. Il est même surnommé « l’aqualand » des Cévennes ! Le décor est superbe car le parcours se déroule dans une gorge bien encaissée parmi de hauts blocs de granite. Cependant, mieux vaut être prévenu dés le départ, il faut être à l’aise avec les parois verticales et le débit important de la rivière. Toutefois, l’avantage du canyon du Tapoul est d’être d’une difficulté progressive.

La première partie commence donc tranquillement et permet de se mettre à l’aise avec les techniques de saut. Après quelques descentes le long des rochers et quelques brasses dans des vasques, les choses sérieuses arrivent. Et là, ça enchaîne ! Les obstacles avec différentes techniques de corde se suivent comme des rappels ou traversées de cascade avec main courante. Il y a pas mal de sauts également, entre 7 et 10 mètres de hauteur, mais qui peuvent être faits en rappel. Le clou du parcours est une tyrolienne de 25 mètres avec arrivée dans l’eau, bien sûr.

5. Les gorges du Chassezac

Canyoning dans les gorges du Tarn : les gorges du Chassezac

Crédit photo : Shutterstock – Alex Emanuel Koch

Niveau : sportif – technique
Durée : 1 demi-journée
Période à privilégier : d’Avril à octobre

Ludique mais sportif, c’est la description parfaite pour ce canyon situé à proximité de la frontière avec l’Ardèche. En effet, bien que les hauteurs ne soient pas vertigineuses, les obstacles à franchir s’enchaînent. Beaucoup d’étapes du parcours se font à l’aide de cordes, rappels, mains courantes sur des parois verticales. Il faut donc être à l’aise avec le vide.

Mais le paysage vaut le détour et les efforts pour le parcourir. D’ailleurs, le canyon du Chassezac est réputé comme l’un des plus beaux de la région. Les gorges aux blocs de granite, très encaissées mais ensoleillées, offrent toboggans, nombreux sauts et grands biefs pour nager. De plus, il paraît que l’eau y est relativement tempérée, ce qui est très appréciable.

À lire aussi : 9 endroits où faire du canyoning en Ardèche

6. Les cascades d’Orgon

Les cascades d'Orgon

Crédit photo : Flickr – Office de Tourisme Mont Aigoual

Niveau : intermédiaire – sportif
Durée : 6 heures
Période à privilégier : avril à juillet (juin pour la version intégrale), les cascades tendent à se tarir durant les fortes chaleurs

Le parcours est situé sur le massif de l’Aigoual et est considéré comme l’un des meilleurs pour faire du canyoning dans les gorges du Tarn. Une chose est sûre, le toboggan final décoiffe, il ne faut pas en dire plus et garder la surprise pour les aventuriers. Voisines du canyon du Tapoul, les cascades d’Orgon vous permettent de faire le plein de sensations dans un superbe cadre sauvage.

Il ne faut pas avoir peur d’affronter la douzaine de cascades dont une de plus de 30 mètres de haut. Vous l’aurez compris, les techniques de rappel n’auront plus de secrets pour vous après cela. Il y a bien sûr des sauts, de belles vasques où faire quelques brasses et des toboggans qui raviront les amateurs de glisse.

À lire aussi : 12 cascades où se baigner en Occitanie

7. La Haute-Dourbie

Canyoning dans les Gorges du Tarn : Haute-Dourbie

Crédit photo : Shutterstock – Anastasia Galkina

Niveau : initiation – débutant
Durée : 1 demi-journée
Période à privilégier : mai-septembre – attention certaines sont soumises à des restrictions

Les gorges de la Haute-Dourbie sont l’endroit idéal pour vous initier au canyoning dans les gorges du Tarn. Le parcours tend plus vers la randonnée aquatique, entre nage et marche, ce qui est parfait pour se familiariser doucement avec la glisse en eau vive. Les toboggans et les vasques cristallines s’enchaînent parfaitement  et promettent des sensations déjà bien sympathiques

Il y a également quelques beaux sauts mais qui sont tous contournables. Vous pourrez également profiter à volonté de la géologie des gorges et de la beauté du paysage car la sortie inclut généralement une pause pique-nique au bord de l’eau. Que demander de plus pour passer une belle journée ensoleillée ?

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire