Road Trip sur la route des fromages auvergnats

avatar

Parce qu’une virée en Auvergne vaut toujours le détour, nous vous en proposons aujourd’hui une approche différente, via la découverte de son patrimoine fromager.

Dans un décor incroyable où le temps semble parfois s’être arrêté pour nous laisser le temps de contempler, les différents patrimoines auvergnats font d’elle cette région si particulière. Parfois délaissée, à la faveur des régions côtières ou montagnardes, elle réserve pourtant bien des surprises à celles et ceux qui s’y aventurent. Peu importe votre motivation, l’Auvergne vous tend les bras, alors n’hésitez plus et découvrez-là grâce à notre « route des fromages ».

Pluie, vaches et montagnes auvergnates

En Auvergne, la nature est bien faite et le fromage aussi. Grâce à un climat plutôt pluvieux et beaucoup de pâturages verdoyants, l’Auvergne se trouve être un paradis pour nos amies vaches laitières. Et ce, depuis très longtemps. Effectivement, des traces de production de fromage datant de plus de deux mille ans ont été retrouvées dans la région.

Dans l’Allier, le Cantal, le Puy-de-Dôme ou en Haute-Loire, de vastes étendues fertiles accueillent des milliers de bêtes, produisant ainsi un lait particulier, que l’Homme a appris à travailler au fil des siècles pour nous donner aujourd’hui l’occasion de déguster plusieurs dizaines de fromages auvergnats différents. Préparez votre palais !

Étape 1 : L’Allier comme point de départ

Moulins - Auvergne fromage

Ville de Moulins, FranceCrédit photo : Shutterstock – milosk50

  • Ville de départ : Moulins
  • Ville d’arrivée : Montluçon
  • Lieux à visiter : Moulins, la Forêt de Tronçais, Chambérat
  • Temps conseillé : 1,5 journée

Commençons notre périple par la ville de Moulins. Cette jolie petite ville était jadis la capitale du Bourbonnais, zone territoriale s’étalant sur plusieurs départements dont l’Allier, le Puy-de-Dôme et le Cher. Les Bourbon formaient la Maison de Bourbon, qui fera naître certains rois de France, comme Charles X. Elle a gardé beaucoup de témoins de ce passé prestigieux. C’est pourquoi nous vous proposons de faire une halte à Moulins. Vous y apprécierez la douceur de vivre et les nombreux bâtiments historiques.

Continuons ensuite par la Forêt de Tronçais. Ce sera l’étape idéale entre Moulins et Montluçon. Vous y verrez comment l’Auvergne justifie la production de bons fromages : la nature est omniprésente. Forêts, vallées et pâturages s’alternent et forment un paysage particulièrement beau. De nombreuses couleurs et teintes de vert se mélangent et s’accordent à composer un tableau naturel des plus ravissants.

Au cœur de la forêt se trouvent plusieurs lacs, au bord desquels une promenade est toujours la bienvenue. Vous pourrez tout aussi bien croiser quelques animaux typiques. Cerfs et chevreuils, buses et aigles, n’oubliez pas de regarder autour et au-dessus de vous !

Forêt de Tronçais

Forêt de TronçaisCrédit photo : Wikipédia – Clame Reporter

En lisière de la Forêt de Tronçais, découvrez Urçay et sa ferme pédagogique : les Biquettes du Pays de Tronçais. Entre février et novembre dès 14h30, il est possible de visiter cette ferme et notamment sa fromagerie.

En plus de la visite ludique de 2 heures, vous aurez l’occasion de traire et prendre soin des chèvres, apercevoir toutes les étapes de fabrication du fromage et bien sûr, le déguster ! Pour les amateurs, en fin de journée, la boutique ouvre et vous pouvez acheter le fromage produit sur place.

Chambérat

Crédit photo : Twitter – Allier Département

Pour terminer tranquillement cette première étape de notre voyage, continuez légèrement vers le sud, en direction de Chambérat. En plus d’être une adorable et toute petite bourgade, Chambérat est aussi le nom d’un fromage très local. Au lait cru, il peut être fermier ou pasteurisé selon les productions. Ce fromage a la réputation d’être l’un des plus anciens du département de l’Allier, car il existait déjà à l’époque de Louis XV.

Embarquez pour des voyages extraordinaires !
Les lecteurs de Generation Voyage ont tous une histoire à raconter. Retrouvez-les chaque semaine dans un nouveau chapitre de l'Odyssée GV !

Une foire a lieu tous les ans au mois d’août à Chambérat. Elle est le moment parfait pour découvrir à la fois ce délicieux fromage et les autres particularités de la région, et notamment les melons. Quoi de mieux que de goûter le chambérat… à Chambérat ?

Concernant la première nuit, nous vous conseillons de poursuivre votre route jusqu’à Montluçon, ville située à moins de 20 kilomètres de là.

Étape 2 : L’Histoire, “allier” de la dégustation

Montluçon - Auvergne fromage

Ville de Montluçon, FranceCrédit photo : Shutterstock – Leonid Andronov

  • Ville de départ : Montluçon
  • Ville d’arrivée : Vichy
  • Lieux à visiter : Montluçon, le village de Charroux, le parc Paléopolis, Vichy
  • Temps conseillé : 1 journée

Bienvenue à Montluçon, la plus importante ville du département de l’Allier. Tout à fait moderne avec un passé historique, elle se démarque par sa tranquillité. Une grande ville à taille humaine. Si cela vous intéresse, nous vous invitons à découvrir le Château des Ducs de Bourbon, situé en plein centre de la ville. Cet emplacement a d’abord vu une forteresse se construire, en 1070, avant d’y voir érigé un castrum et enfin, dès 1370, le château. Aujourd’hui, il se mélange totalement avec le reste de la ville, malgré un choc architectural remarquable. Cependant, il n’en reste pas moins un point de vue appréciable sur Montluçon.

Tant que vous y êtes, marquez un arrêt au Comptoir aux Fromages, un restaurant sur la place Bretonnie. Cet établissement rend honorablement hommage aux fromages de la région et vous propose de les déguster autour d’une planche de charcuterie. L’avantage est que vous choisissez vous-mêmes les fromages que vous voulez goûter. Et pour cela, le restaurant a prévu un espace fromagerie traditionnelle.

Le Comptoir Aux Fromages

Crédit photo : Facebook – Le Comptoir Aux Fromages

Retrouvez alors des denrées laitières comme le Cérilly, produit originellement dans le village du même nom non loin de Montluçon et qui a des allures de motte de beurre frais. Ou encore, attardez-vous sur le Figalin, un petit fromage de chèvre à la confiture de figues. Une fois ceci fait, reposez votre estomac, car le voyage ne fait que commencer.

Ensuite, direction Charroux, un village fortifié classé parmi les plus beaux villages de France. Son histoire est très ancienne, ses débuts remonteraient au XIIe siècle. C’est un adorable patelin où s’observent de magnifiques bâtisses qui semblent toujours d’époque, ayant conservé leur caractère le plus sacré. Mais ce passé n’a pas laissé derrière lui qu’un patrimoine architectural.

Charroux

Ville de Charroux, FranceCrédit photo : Shutterstock – Veronique Stone

Effectivement, la moutarde de Charroux est une spécialité on ne peut plus locale, dont la recette date de la Révolution ! Née d’un mariage parfait entre les vignes de Saint-Pourçain alentour, disposant d’un cépage Tressallier, et de plants de moutarde, cette recette fut perdue avant de réapparaître dans les années 1970. Depuis, la production ne s’est plus arrêtée ! Craquez pour elle !

Pour terminer cette journée riche en dégustations et visites, continuons vers la ville de Vichy. Très connue pour les stations thermales, son eau de table puissante ainsi que son rôle dans l’Histoire, on méconnaît en revanche son fromage : la Comtesse de Vichy.

Vichy

Ville de Vichy, France et Comtesse de VichyCrédit photo : Shutterstock & Wikimédia – Pierre-Yves Beaudouin

Il serait donc dommage de prévoir un séjour culinaire sans s’y arrêter ! Il s’agit d’un fromage au lait cru qui, durant son affinage, est encerclé d’écorce d’épicéa. Une particularité qui lui confère un goût surprenant, alliant ces saveurs boisées à la douceur de sa pâte crémeuse. Couronnez cette dégustation d’une petite pastille de Vichy et s’il vous reste du temps, nous vous conseillons de visiter les thermes et de profiter des nombreux parcs de la ville.

Étape 3 : Entre truffade et volcans, bienvenue dans le Puy-de Dôme

Clermont Ferrand - Auvergne fromage

Ville de Clermont-Ferrand, FranceCrédit photo : Shutterstock – RossHelen

  • Ville de départ : Vichy
  • Ville d’arrivée : Mont-Dore
  • Lieux à visiter : Clermont-Ferrand, le Parc des Volcans, Rochefort-Montagne,
  • Temps conseillé : 1,5 journée

Pour cette troisième étape, soyons matinaux et prenons la route vers Clermont-Ferrand depuis Vichy. Une petite heure de route, près de 70 kilomètres et vous voilà en terrain clermontois. Il y a de nombreuses choses à faire à Clermont-Ferrand, mais nous vous conseillons de vous attarder surtout dans le quartier médiéval.

Il est le témoin essentiel du riche passé historique de la ville et aurait vu naître le philosophe Blaise Pascal. Après cette visite, si une fringale s’invite, comblez-la avec une truffade.

Auvergne

Ville de Clermont-Ferrand, France et la TruffadeCrédit photo : Shutterstock – Panthere Noire & margouillat photo

Il s’agit d’une spécialité auvergnate qui allie pommes de terres et fromages de la région. Idéale, donc, pour s’imprégner un peu plus de l’atmosphère et des calories locales. D’ailleurs, la réputation du restaurant “Le Dôme” n’est plus à faire concernant la recette, y résisterez-vous ?

Pour terminer cette étape, Clermont-Ferrand est l’un des meilleurs endroits pour acheter et goûter un fromage à pâte persillée emblématique de la région : le Bleu d’Auvergne AOP. En effet, c’est dans le Puy de Dôme et dans le Cantal qu’il est principalement fabriqué, alors pourquoi se priver d’un produit aussi local ?

Étalé sur un pain de seigle ou avec une salade de roquette, régalez-vous avec ce fromage au goût marqué mais extrêmement crémeux. Tantôt salé, tantôt amer, il réserve bien des surprises selon la ferme de production et bien sûr, selon sa durée d’affinage.

bleu d'auvergne

Crédit photo : SHutterstock – Lu Mikhaylova

Après ce repas loin d’être frugal, continuez votre chemin vers Rochefort-Montagne. Sur la route, n’oubliez pas de vous arrêter pour observer le paysage : vous êtes en plein cœur du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. Les étendues vallonnées offrent un panorama formidable sur les emblèmes qui représentent et façonnent à la fois la région auvergnate, les volcans.

Bien qu’éteints, ils ont activement forgé le paysage et donné à l’Auvergne son caractère si singulier. Pour ceux et celles qui le souhaitent, certains des volcans sont rapidement accessibles depuis la route, notamment celui du Col de la Ventouse, à côté de Verneuge.

Puy Mary - Auvergne fromage

Vue sur le Puy Mary, FranceCrédit photo : Shutterstock – Lucien Mollard

Une fois arrivés à Rochefort-Montagne, prenez quelques instants pour flâner dans le petit bourg. Il n’est pas très grand, mais il est très vieux : près d’un millénaire ! En effet, les premiers écrits à le mentionner datent de 1043. Entretemps, le village a connu bien des déboires, malheureusement. Cependant, ça ne l’a pas empêché d’être le berceau de la Fourme de Rochefort, un fromage d’appellation d’origine (non protégée).

Pour goûter à cette spécialité locale, rendez-vous à la Ferme des Combes, présente sur le terrain depuis 1870. Des visites sont dispensées tous les vendredis à 18h00. Mais attention, il est nécessaire de s’inscrire au préalable auprès de l’Office de Tourisme d’Orcival. En dehors de ces disponibilités, et à 200 mètres seulement de la ferme, vous pouvez rendre visite au troupeau de vaches laitières, des Jersiaises et en même temps observer un surprenant panorama de la Chaîne des Puys.

Auvergne

Ville de Rochefort-Montagne, France et Fourme de RochefortCrédit photo : Wikipédia – Own work & Facebook – Fourme de Rochefort Montagne – Ferme des Pradoux

La ferme vend ses productions, qui ne se résument pas à la Fourme de Rochefort. Vous pourrez également découvrir le Jersiais, et le Puy Ebert. D’autres fromages auvergnats peu connus qu’il ne faut pour autant pas rater !

Une fois les dégustations faites, si le temps vous le permet, rendez-vous à la Roche-Tuilière, l’un des points de vue immanquables des environs. Ensuite, continuons la route vers Mont-Dore.

Étape 4 : Passez d’une AOP à l’autre

Mont Dore - Auvergne fromage

Vue sur le Mont-Dore depuis le Puy Gros, FranceCrédit photo : Wikipédia – Fabien1309

  • Ville de départ : Mont-Dore
  • Ville d’arrivée : Ambert
  • Lieux à visiter : Mont-Dore, le Sylvatorium de la Forêt des Capucins, Saint-Nectaire, Issoire, Parc Livradois-Forez, Ambert, Ravin de Corboeuf, Pic du Lizieux, Puy-en-Velay
  • Temps conseillé : 2 journées

Mont-Dore, comme son nom l’indique, n’a rien à voir avec le fromage Mont d’Or, originaire du Haut-Jura. En revanche, c’est une commune très agréable, située aux pieds du Massif du Sancy. En hiver, c’est le paradis des amateurs de glisse, car une très belle station de ski ouvre ses portes (plus de 30 pistes). Ensuite, tout proche, et pour les amateurs de nature, se trouve le Sylvatorium de la Forêt des Capucins et sa Via Ferrata. Ici, il s’agit de ralentir, de réveiller vos sens et de trouver l’apaisement dans les bienfaits des arbres.

Continuons notre chemin vers une petite ville qui ouvrira l’appétit de certains d’entre vous : Saint-Nectaire. Vous l’avez deviné : nous pénétrons l’antre d’un célèbre fromage… le Saint-Nectaire AOP ! Il a la particularité d’être la première AOP fermière au lait cru d’Europe (1955) et sa zone de production fait partie des plus restreintes. Profitez d’être sur place pour visiter la ville et ses attractions, comme l’Église romane, le Château de Murol ou les Fontaines Pétrifiantes.

Auvergne

Vue sur le lac Chambon, France et Saint-NectaireCrédit photo : Shutterstock – Ndeth63_photography & elinaxx1v

Le lac Chambon, à une dizaine de minutes de Saint-Nectaire est également un lieu exquis pour les balades et les escapades naturelles. Mais si vous le souhaitez, la Ferme de Lambres vous offre l’opportunité de découvrir les secrets de fabrication du fromage AOP. Depuis la traite jusqu’à la vente directe, vous deviendrez expert en la matière ! Ludiques, les visites de la Ferme de Lambres sont quotidiennes et s’adaptent facilement aux désirs des visiteurs !

Poursuivons la route jusqu’à Issoire, une agréable ville auvergnate haute en couleurs labellisée “Plus Beau Détour de France”. Octroyez-vous quelques instants et découvrez la ville, en allant, pourquoi pas, visiter le Château de Hauterive ou la Tour de l’Horloge.

Le centre-ville issoirien est également très joli, n’hésitez pas à y faire un tour. Ville en lisière du Parc Livradois-Forez, vous pouvez aussi pénétrer ce vaste espace naturel. Véritable écrin protégeant de nombreuses espèces animales ou végétales, ce parc englobe beaucoup de communes, et notamment Ambert où nous nous dirigeons maintenant.

Auvergne - Auvergne fromage

Village d’Ambert, France et Fourme d’AmbertCrédit photo : Shutterstock – DeGaz & BalkansCat

Comme vous vous en doutez, Ambert est une ville active, réputée pour sa gastronomie, et notamment la Fourme d’Ambert AOP. D’ailleurs, elle accueille une animation de grande ampleur tous les deux ans : les Fourmofolies. C’est une grande foire qui réunit tous ceux et celles qui aiment la fourme, mais également les autres fromages d’Auvergne. Autant vous dire que c’est l’événement à ne pas rater.

La ville joue d’ailleurs beaucoup sur l’AOP dont le fromage éponyme bénéficie : il existe une Maison de la Fourme, un musée qui vous en dira plus que les secrets de fabrication du fromage, son histoire et vous pourrez aussi en déguster. Évidemment ! Que serait Ambert sans la dégustation de Fourme d’Ambert ?

Terminons l’escapade en nous dirigeant vers Le-Puy-en-Velay, la plus grande ville de Haute-Loire. Sur la route, si ça ne vous gêne pas de faire un léger détour, passez par le Ravin de Corbœuf. Monument naturel de Haute-Loire, il s’agit d’un canyon d’argiles multicolores incroyable. Ombres, couleurs et lumières composent un spectacle saisissant en plein cœur de l’Auvergne.

Plus à l’est encore, le Pic du Lizieux et sa vue imprenable sur les reliefs auvergnats. Une randonnée d’environ 5 kilomètres peut être réalisée afin d’observer les plus magnifiques panoramas du coin.

Pic du Lizieux - Auvergne fromage

Pic du Lizieux, FranceCrédit photo : Shutterstock – Pernelle Voyage

Une fois arrivés au Puy-en-Velay, marquez une pause et découvrez cette capitale historique du Velay, une ancienne province qui s’étale désormais sur deux départements auvergnats. Et il y a beaucoup de merveilles à découvrir ! Tout comme Ambert, elle est reconnue pour sa gastronomie, notamment certaines productions comme la lentille verte ou la verveine. Mais aussi pour la dentelle du Puy, tantôt blanche, tantôt noire.

Mais, le Velay est aussi une zone de production fromagère où vous retrouverez l’un des plus étonnants fromages : le Velay ou fromage aux Artisons ou Artisou. Celui-ci a une particularité : lors de son affinage, des acariens spécifiques sont déposés sur sa croûte afin de le sculpter et lui donner son caractère… Avis aux amateurs !

Sinon, pour ceux qui ont un palais solide, ne manquez pas le Gaperon, fromage ancestral à l’ail et au poivre originaire du Puy-de-Dôme. Il provient du babeurre, liquide que l’on récupère après la fabrication de beurre et que l’on mélange à du lait caillé. Puissant en bouche, il surprendra vos papilles grâce à l’ail, l’élément majeur de la recette.

Étape 5 : Haute-Loire et Cantal, la basse Auvergne !

Puy en Velay

Puy en Velay, FranceCrédit photo : Shutterstock – Boris Stroujko

  • Ville de départ : Puy-en-Velay
  • Ville d’arrivée : Salers
  • Lieux à visiter : Cascades de la Baume, Arlempdes, Costaros, Viaduc du Garabit, thermes de Chaudes-Aigues, Aurillac, Salers
  • Temps conseillé : 2 journées

Après une nuit passée dans l’un des nombreux hébergements du Puy-en-Velay, nous vous invitons à continuer par le sud. Si le temps et l’envie vous le permettent, faites une halte à la Cascade de la Beaume. Profitez d’une balade revigorante, entre de hautes roches basaltiques, résultats de très anciennes coulées de lave. C’est le pays des volcans, après tout !

Ensuite, direction Arlempdes et son château, le tout premier bordant de la Loire. Pourquoi dit-on de ce château que c’est le premier ? Tout simplement parce que la source du fleuve français se trouve à seulement une trentaine de kilomètres de là ! Alors, on peut effectivement dire que le tout premier château de la Loire se trouve… en Auvergne ! C’est évidemment un lieu à visiter. D’autant plus qu’Arlempdes figure parmi les plus beaux villages français. Décidément, l’Auvergne possède un patrimoine architectural très intéressant !

Arlempdes

Arlempdes, FranceCrédit photo : Shutterstock – Leonid Andronov

Maintenant que vous avez pu découvrir Arlempdes, poursuivons notre chemin vers Costaros, un village auvergnat plutôt classique, mais charmant. Sur place, ce sera l’occasion de renouer avec votre passion du fromage et de goûter le Bleu de Costaros. Uniquement produit en Haute-Loire, c’est un mets des plus délicieux, qui porte d’ailleurs le nom du village où il est né ! Proche du fromage aux Artisons en raison des acariens qui participent activement à son affinage, il est cependant plus fort. Son caractère est en effet bien plus coriace, bien qu’il ne sente pas très fort.

Rendons-nous ensuite vers Chaudes-Aigues et ses stations thermales. Nous conseillons d’emprunter le chemin qui vous fera passer près du Viaduc de Gabarit (route D13). Arrêtez-y vous 5 minutes (ou plus !). Il s’agit d’un viaduc ferroviaire impressionnant qui enjambe la Truyère. C’est un bel édifice, un véritable ouvrage artistique. Sa couleur rouge dénote avec le décor très vert de l’Auvergne et la nuit, de puissantes lumières l’éclairent depuis le sol. Magique !

Viaduc Garabit

Viaduc du Garabit, FranceCrédit photo : Shutterstock – Iakov Filimonov

Une fois à Chaudes-Aigues, prenez le temps de vous prélasser dans sa station thermale. Après tout, ce n’est que mérité ! Ses eaux sont connues depuis l’Antiquité et l’une de ses sources (du Par) jaillit à près de 82°C, ce qui fait d’elle l’une des plus chaudes d’Europe. D’ailleurs non loin de cette source, attardez-vous à Geotherma, le musée européen de la géothermie et du thermalisme de Chaudes-Aigues. Découvrez les secrets des sources chaudes et les mystères des thermes !

Aussi, notez qu’en visitant Chaudes-Aigues, vous pénétrez le Parc naturel régional de l’Aubrac. Si vous le souhaitez, il ne faut pas hésiter à vous y aventurer ! C’est un très beau parc régional où des transhumances exceptionnelles sont organisées au mois de mai. Les vaches d’Aubrac redescendent vers les pâturages, souvent décorées de fleurs. C’est un spectacle époustouflant.

Parc Aubrac

Crédit photo : Shutterstock – LOUIS-MICHEL DESERT

Continuons ensuite la route, après une nuit à Chaudes-Aigues par exemple, vers Aurillac. Principale ville du Cantal, elle se trouve au cœur du Massif Central et est culturellement très attractive. Mais ce qui nous intéresse, en dehors de ses nombreuses églises et de son Musée des Volcans, c’est le fromage. Et dans le Cantal, il faut goûter le Cantal AOP bien sûr ! Ce fromage à pâte pressée s’affine au minimum trente jours et selon le moment où il est extrait de la cave, obtient un nom différent qui en dit long sur sa robustesse.

Cantal AOP - Auvergne fromage

Cantal AOP, FranceCrédit photo : Shutterstock – Picture Partners

Ainsi, il es possible de trouver du Cantal jeune, du Cantal Entre-Deux et du Cantal Vieux. Produit identitaire de la région, ce sont les vaches du Mont Cantal qui produisaient auparavant le lait servant à la fabrication de ce fromage. À ce sujet, la Ferme de Lavaissière, à Mandailles-Saint-Julien (25 kilomètres d’Aurillac) propose des visites découvertes. Vous y apprendrez tout le processus de fabrication du Cantal.

Enfin, pour clore ce long périple fromager au cœur de l’Auvergne, nous vous emmenons à Salers. C’est une petite ville à 40 kilomètres d’Aurillac, lovée entre les collines et les vallées de l’Auvergne. Elle fait partie des Plus Beaux Villages de France, et pour cause, elle est au sommet du terroire auvergnat. Elle allie cité médiévale, avec un magnifique beffroi et des murs de pierres authentiques, des ruelles pavées et surtout, une longue histoire. Nous vous avons cependant amené à Salers pour y découvrir un autre fromage à l’appellation d’origine protégée : le Salers AOP.

Salers - Auvergne fromage

Village de Salers, FranceCrédit photo : Shutterstock – mehdi33300

Visuellement proche du Cantal, ce fromage a la particularité d’avoir un cahier des charges important pour valider l’AOP. Il doit être issu de la transformation fermière, ce qui donne des fromages parfaitement uniques d’une production à l’autre. Et contrairement à ce que l’on imagine, le Salers AOP n’est pas obligatoirement produit par le lait des vaches de race Salers. Aucune race n’est obligatoire ! Par contre, les producteurs qui font le choix d’utiliser le lait de vache Salers obtiennent un fromage à l’appellation protégée, le Tradition Salers.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à rentrer à la maison et reposer votre palais qui a beaucoup été stimulé durant ce séjour unique. Quoique, vos mirettes aussi en ont pris plein la vue !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
5 avis (3.8/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou