Le Vercors en Camping-Car : location, conseils, aires, itinéraires

avatar
Aires et conduite en camping-car dans le Vercors
Louez votre camping-car pour le Vercors Voir les offres

Vous partez visiter l’Isère et la Drôme ? Voici un mini-guide conseil pour visiter le Vercors en camping-car !

Situé à cheval sur les départements de la Drôme et de l’Isère, le Vercors est un vaste massif de moyennes montagnes, étendu sur une superficie de 135 000 hectares. Entre Lyon, Grenoble et Valence, c’est le plus grand massif des Préalpes du nord.

Réputé pour ses falaises abruptes et ses hauts-plateaux, le Vercors est une des plus belles desctinations de voyage en France. Doté d’un environnement naturel et culturel remarquable, c’est également un site chargé d’Histoire prisé pour les sports de plein-air.

Que ce soit pour faire du sport ou pour faire un voyage itinérant en camping-car et vous ressourcer en nature, le Vercors vous réserve de nombreuses surprises. La rédaction de Generation Voyage vous dévoile comment visiter le Vercors en camping-car.

Idées d’itinéraires dans le Vercors en camping-car

Idées d’itinéraires dans le Vercors en camping-car

Crédit photo : Shutterstock – worldroadtrip

Le Vercors s’élève de Grenoble, faisant face au massif de la Chartreuse à la vallée du Rhône, aux portes de Valence. Le Vercors n’est pas qu’un massif de montagnes replet de sites et monuments incontournables à visiter. C’est également un haut-lieu de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale, riche d’un patrimoine historique et culturel exceptionnel.

Vous ne savez que voir et que faire en visitant ce territoire contrasté entre les climats montagnard et méditerranéen ? Voici quelques idées d’étapes incontournables à faire dans le Vercors en camping-car.

Constituez votre plan d’itinéraires selon la durée du voyage : une semaine suffit largement pour visiter le Vercors en camping-car. Néanmoins, il faudra séjourner parfois plusieurs jours au même endroit pour éviter de visiter le massif de façon superficielle.

Visiter le parc naturel du Vercors en camping-car sur un week-end

Voici un parcours dans le Vercors en camping-car si vous louez votre véhicule à Valence :

  • 1er jour : Valence, Romans-sur-Isère, Saint-Jean-en-Royans (48 km, 55 minutes) ;
  • 2e jour : la route touristique de Combe Laval par le col de la Machine, Bouvante, La Chapelle-en-Vercors (40 km, 55 minutes) ;
  • 3e jour : Villard-de-Lans, Corrençon-en-Vercors, Gresse-en-Vercors (115 km, 2h).

Pour un long week-end de trois jours, d’innombrables itinéraires alternatifs sont bien évidemment possibles. Vous pouvez par exemple choisir de visiter Grenoble et le nord-est du Vercors, avec par exemple Saint-Nizier-du-Moucherotte ou Lans-en-Vercors.

Mais vous pouvez également rester à l’ouest du massif depuis Valence, avec les villages de Combovin, Peyrus, Léoncel. Ou encore, vous pourrez visiter le sud avec Chateaudouble, Omblèze, Plan-de-Baix, Crest ou Die.

Le parc naturel du Vercors en camping-car sur une semaine

Voici un parcours dans le Vercors en camping-car si vous louez votre véhicule pour une semaine à Grenoble :

  • 1er jour : Grenoble, Saint-Nizier-du-Moucherotte, Lans-en-Vercors, Saint-Martin-en-Vercors (55 km, 1h15) ;
  • 2e jour : Saint-Agnan-en-Vercors, Vassieux-en-Vercors, Font d’Urle (station de ski) (25 km, 30 minutes) ;
  • 3e jour : Le Chaffal (le Canyon des Gueulards et le gorges d’Omblèze), Léoncel (abbaye cistercienne de Léoncel) (75 km, 1h50) ;
  • 4e jour : Barbières (par le col de Tourniol), Saint-Nazaire-en-Royans, Saint-Laurent-en-Royans, Pont-en-Royans (60 km, 1h20) ;
  • 5e jour : Choranche (grottes de Choranche), Echevis (belvédère de Révoulat), Méaudre (le Trou qui Souffle), Autrans-Méaudre-en-Vercors (75 km, 2h) ;
  • 6e jour : la route de Presle, la route des gorges de la Bourne (de Pont-en-Royans à Villard-de-Lans) (70 km, 1h45) ;
  • 7e jour : Combovin et la randonnée de la Tour de Barcelonne, Crest, Die (130 km, 2h30).

Certaines de nos étapes sont volontairement longues : elles permettent d’aller voir les sites incontournables du parc naturel régional du Vercors. Ces itinéraires passent notamment par certaines routes touristiques et quelques cols mythiques du massif.

Le parc naturel du Vercors en deux semaines

Vous avez encore une semaine de plus ? Voici quelques idées de sites et de villages à visiter dans le parc du Vercors pour la deuxième semaine. Pour les derniers jours du voyage, vous pourrez également sortir du parc naturel pour explorer les alentours.

  • 8e jour : Saint-Marcellin, Cognin-les-Gorges, le canyon des Ecouges (35 km, 50 minutes) ;
  • 9e jour : Saint-Eulalie-en-Vercors, la route des Petits Goulets, La Chapelle-en-Vercors (45 km, 55 minutes) ;
  • 10e jour : le col du Rousset et le belvédère du Rousset, Bouvante et col de la Bataille (55 km, 1h15) ;
  • 11e jour : Crest, Montélimar, Nyons (140 km, 2h45) ;
  • 12e jour : Rémusat, Buis-les-Baronnies (65 km, 1h15) ;
  • 13e jour : Carpentras, Avignon (70 km, 1h15) ;
  • 14e jour : Saint-Rémy-de-Provence, Les Baux-de-Provence, Arles, Les Saintes-Maries-de-la-Mer (95 km, 2h).

Cet itinéraire vous mène jusqu’à la mer Méditerranée, dans les Bouches-du-Rhône. Mais depuis le sud de la Drôme, vous pourrez également privilégier une fin de séjour sportive dans les monts d’Ardèche, dans le parc national des Ecrins ou encore, dans le massif de la Chartreuse.

Il y a tellement de choses incontournables à voir et à faire depuis le Vercors en camping-car, qu’il va falloir revenir !

Quel budget pour voyager en camping-car dans le parc naturel du Vercors ?

Quel budget pour voyager en camping-car dans le parc naturel du Vercors ?

Crédit photo : Shutterstock – Serge Goujon

Combien ça coûte de voyager dans le parc naturel du Vercors en camping-car ? C’est la partie la moins drôle d’un voyage : il faut toujours estimer le budget des vacances. Voici quelques idées de dépenses liées aux déplacements pour faire le Vercors en camping-car.

Budget moyen pour 1 week-end :

  • Location + assurance du camping-car : 105€ par jour (315€ pour 3 jours en moyenne) ;
  • Essence : 20€ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10€ par jour ;
  • Total : 365€ environ.

Budget moyen pour 1 semaine :

  • Location + assurance du camping-car : 105€ par jour (735€ pour 7 jours en moyenne) ;
  • Essence : 50€ environ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10€ par jour ;
  • Total : 850€ environ.

Budget moyen pour 2 semaines :

  • Location + assurance du camping-car : 105€ par jour (1 470€ pour 14 jours en moyenne) ;
  • Essence : 100€ environ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10€ par jour ;
  • Total : 1 700€ environ.

Bien entendu, ces tarifs ne sont qu’indicatifs et dépendent de votre façon de voyager et de rouler. Les routes de montagne peuvent consommer beaucoup de carburant selon la conduite.

Et dans le Vercors, on trouvera facilement de nombreux parkings gratuits. Le budget de 10€ par jour pour le stationnement étant une fourchette volontairement large.

Aires et conduite en camping-car dans le Vercors

Vous pourriez avoir des recherches à faire sur la conduite dans le parc naturel du Vercors. Surtout pour le visiter en camping-car. Voici l’essentiel à savoir pour voyager dans le massif du Vercors en camping-car.

Quels documents avoir à bord ?

permis-camping-car-conduire

Crédit photo : Shutterstock – GetFocusStudio

  • Permis de conduire (B) si le PTAC du camping-car ne dépasse pas 3,5 tonnes ;
  • Carte grise du camping-car ;
  • Certificat d’assurance du camping-car ;
  • Le contrat de location signé entre les deux parties ;
  • La copie de l’état des lieux de départ.

Péages d’autoroute dans le Vercors : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Péages d’autoroute dans le Vercors : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Crédit photo : Shutterstock – RudiErnst

Le parc naturel du Vercors n’est traversé par aucune autoroute. En revanche, trois autoroutes très fréquentées le contournent : l’A49, l’A48 et l’A51.

L’A49 relie Valence à Grenoble et est gérée en concession privée par AREA : elle est donc payante. Elle longe le Vercors sur ses flancs nord-ouest. L’autoroute A48 permet de relier Lyon à Grenoble et se connecte à l’A43 (reliant Lyon à Modane via le tunnel de Fréjus). Elle longe le nord-est du Vercors. Grenoble, au pied du massif, en est une porte d’entrée directe. Voici quelques tarifs à payer en camping-car (classe 2) sur ces tronçons :

  • Paris-Grenoble : 78,80€ ;
  • Paris-Valence : 68,30€ ;
  • Lyon-Grenoble : 19,30€ ;
  • Chambéry-Grenoble : 8,90€ ;
  • Annecy-Grenoble : 16,10€ ;
  • Marseille-Grenoble (par l’A51) : 21,90€ ;
  • Marseille-Valence : 26,70€ ;
  • Montpellier-Valence : 28,80€.

Autres informations à savoir sur la conduite dans le Vercors

Autres informations à savoir sur la conduite dans le Vercors

Crédit photo : Shutterstock – RudiErnst

L’état des routes

Il faut savoir que l’intérieur du parc naturel du Vercors est constitué de petites routes de montagne parfois très étroites. Les seuls gros axes sont ceux qui ceinturent le massif, reliant notamment les plus grandes villes. Les autoroutes A49, A48 et A51 notamment, pour aller de Valence à Grenoble ou de Grenoble à Monestier-de-Clermont.

En camping-car, il sera facile de circuler sur les routes départementales de la périphérie de Valence : par exemple, la D538 de Alixan à Crest par Chabeuil, ou la D93 de Crest à Die. Dans le massif et en montant sur le plateau, les croisements seront bien plus délicats en raison des cols sinueux de montagne.

Attention : certaines routes sont percées directement dans les falaises et comportent des passages de tunnels. Elles seront très délicates à passer en camping-car. Certaines portions de routes sont très serrées à l’intérieur des gorges et des canyons. Camions ou voitures et camping-cars, par exemple, ne pourront se croiser à certains endroits.

N’oubliez pas qu’en camping-car, vous devrez vous déporter sur la gauche pour ne pas frotter sur la roche, lorsque la route est creusée dans la falaise.

Parfois, il faudra hélas éviter ces passages difficiles, pourtant sublimes. C’est le cas de la route des gorges de Nan, par exemple. Vous cherchez une idée de route très praticable pour traverser le Vercors en camping-car ? Prenez la D531 à Villard-de-Lans, la D103 (route de la Chute de la Goule Blanche) jusqu’à La Chapelle-en-Vercors. Suivez la route touristique de la Combe Laval par la D199 et la D76 (col de Carri) pour rejoindre Saint-Jean-en-Royans.

Circuler dans le Vercors

En camping-car, de nombreuses portions de routes du Vercors serpentent sur l’ubac des massifs et sont très peu exposées au soleil. Par conséquent, celles-ci peuvent être humides et glissantes (surtout l’hiver). D’une manière générale, privilégiez l’été et évitez les jours d’intempéries (pluie et neige) pour pénétrer sur les hauts-plateaux du massif.

À noter qu’en raison de l’altitude élevée (le Grand Veymont est le point culminant du Vercors, à 2 341 mètres), les petites routes de montagne peuvent être couvertes de neige et de verglas. Par ailleurs, les cols sont fermés en hiver : renseignez-vous sur le site de l’office du tourisme pour connaître l’état des routes.

Enfin, il est fortement recommandé de klaxonner dans les virages afin de prévenir votre arrivée lorsque la visibilité manque. Soyez prudents dans les virages : le parc du Vercors est un terrain de jeu à ciel ouvert pour les motards, amoureux de la vitesse dans les lacets et des cols de montagne.

Les aires de camping-car dans le Vercors : où stationner ?

Les aires de camping-car dans le Vercors : où stationner ?

Crédit photo : Caramaps

Vous cherchez où stationner, comment et où trouver un spot où s’installer pour dormir la nuit dans le Vercors ? En principe, le camping sauvage est strictement interdit dans les parcs naturels régionaux et nationaux. Cependant, de nombreux endroits isolés dans la forêt et la montagne deviennent des spots magiques où passer une nuit en camping-car. La police ne peut pas être partout !

Ainsi, vous pourrez tenter de stationner sur un parking de départ de randonnée ou encore sur un chemin en marge d’une route… Faites toujours en sorte d’être discret pour ne gêner ni les locaux, ni les espèces animales. Et surtout, ne souillez jamais l’environnement, laissez l’endroit tel que vous l’avez trouvé.

Pour trouver des aires de services pour camping-car, sachez que l’offre est rare à mesure que vous prenez de l’altitude. On ne recense qu’une douzaine d’aires réparties sur le territoire du parc naturel. D’une manière générale, les aires de services sont gratuites. Elles sont payantes lorsqu’elles se situent à proximité des sites et villes touristiques, comme à Crest ou Pont-en-Royans, par exemple.

Les aires référencées sur la plateforme Caramaps à l’intérieur du massif du Vercors sont globalement bien notées. Elles permettent d’accéder à tous les services nécessaires, à savoir l’eau, l’électricité, un parking, un point de vidange des eaux usées, des sanitaires, etc. Des départs de randonnée se trouvent souvent à proximité de celles-ci.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez partir à la découverte du Vercors avec votre Camping-Car ou fourgon aménagé par exemple ? Il est désormais facile de louer un camping-car dans l’Hexagone. Comment ? En utilisant des plateformes de mise en relation entre les locataires et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour, après avoir écumé les routes du Vercors, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans le Vercors ?

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans le Vercors ?

Crédit photo : Shutterstock – Florent Dartora

Quelles seront les conditions météorologiques pour votre voyage itinérant dans le Vercors en camping-car ? Le climat du Vercors est de type montagnard à influence océanique et humide (au nord) et méditerranéenne (au sud).

Alors que le nord du Vercors est très arrosé, le sud (Diois) est plus aride. Malgré l’influence du climat méditerranéen, le Vercors est un massif où le climat est contrasté en raison de l’altitude moyenne à élevée. Logiquement, la meilleure saison pour voyager en camping-car dans le Vercors est l’été.

En raison de l’altitude, les écarts de températures sont importants entre l’hiver et l’été. La saison hivernale est rigoureuse, avec des températures maximales comprises entre 2°C et 4°C entre décembre et février. Les gelées sont fréquentes, sans être très fortes (-3°C/-4°C en moyenne sur l’hiver), sauf en altitude.

Au printemps, les valeurs maximales moyennes remontent progressivement, avec 8°C en mars et 9°C en avril, 13°C et 18°C en mai et juin. En été, le Vercors prend des airs de Midi de la France : les températures maximales dépassent régulièrement les 30°C à 35°C, voire près de 40°C lors des vagues de canicules (juillet-août).

Mais le climat montagnard n’est jamais absent car même en été, la température chute rapidement en soirée : le thermomètre peut afficher 10°C au minimum en moyenne, même en juillet-août. Enfin, le début de l’automne marque le retour assez rapide de la fraîcheur et des précipitations avec une chute rapide des températures dès octobre.

La meilleure période pour voyager dans le Vercors en camping-car s’étale donc entre mi-mai et début octobre.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou