Le Pont du Diable : à la découverte d’une légende

avatar

Vous partez visiter l’Hérault ? Ne manquez pas de visiter le Pont du Diable, incontournable de l’Occitanie !

Visiter le Pont du Diable est un incontournable du sud de la France. Le monument enjambe le fleuve Hérault, les communes d’Aniane et de Saint-Jean-de-Fos, dans l’Hérault. Vieux de mille ans (IXe siècle), il attire des milliers de baigneurs en été. C’est par ailleurs un site incontournable à voir lors d’une escapade dans les gorges de l’Hérault.

Vous souhaitez voir ce célèbre pont médiéval de vos propres yeux ? Dans cet article, vous verrez que ce monument révèle bien des surprises à ses hôtes. Voici notre mini-guide pour visiter le Pont du Diable : l’histoire, nos conseils de visite et les informations pratiques, soit l’essentiel à savoir avant de s’y rendre !

Histoire du Pont du Diable

Vue aérienne du Pont du Diable

Crédit photo : Shutterstock / Plamen Nikolov

Le Pont du Diable est un ouvrage d’art et d’histoire qui traverse le fleuve à la fin des gorges de l’Hérault. Il aurait été édifié en l’an 873 à la suite d’un accord entre l’abbé d’Aniane et l’abbé de Gellone (abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert). Le pont tire son nom d’une légende féodale. En effet, celle-ci relate que le Diable se plaisait la nuit à détruire ce que construisaient les hommes durant le jour. Pour ce faire, Satan se serait déguisé dans un costume de bouc noir afin de masquer son identité. Saint-Guilhem, le moine de Gellone, aurait surpris le Diable en train de détruire les premières pierres du pont.

Plutôt que se battre en duel avec Saint-Guilhem, Satan lui aurait proposé de construire le plus solide des ponts en trois jours. En échange, celui-ci devait prendre la vie du premier homme à marcher sur le pont. Après l’édification de l’ouvrage, aucun homme n’aurait voulu sacrifier sa vie. La légende raconte que Guilhem aurait jeté un os de l’autre côté du pont pour y faire courir son chien. En colère d’avoir été dupé, le Diable aurait voulu détruire le pont. L’ouvrage étant le plus solide possible, l’opération était vaine. Satan se serait ensuite jeté à l’eau en creusant le gouffre noir. C’est ainsi que l’édifice a reçu le nom de Pont du Diable.

Nos conseils pour découvrir le Pont du Diable

Le Pont du Diable est classé Monument Historique depuis 1935. En 1998, il était également classé sur la liste des monuments du patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

Quand visiter le Pont du Diable ?

Le Pont du Diable se visite toute l’année. Toutefois, il est recommandé de vérifier la météo avant de vous y rendre. L’été est logiquement la meilleure période pour visiter le Pont du Diable. Entre juin et début septembre, la température moyenne maximale oscille entre 26 °C et 29 °C. L’été est donc propice à la baignade. Au printemps et en automne, les températures se situent entre 20 °C et 25 °C. L’hiver est doux, voire frais, avec 11 °C à 15 °C entre novembre et mars. La basse saison est donc plutôt propice à la randonnée ! Vous venez visiter le Pont du Diable en voiture ? Renseignez-vous sur les modalités de stationnement !

Les horaires des navettes gratuites

En saison, des navettes gratuites circulent depuis le village d’Aniane. Deux trajets sont disponibles :

  • Maison du Grand Site, Clamouse, Saint-Guilhem-le-Désert (itinéraire 1),
  • Maison du Grande Site, Sain-Jean-de-Fos, Argileum (itinéraire 2).

Chaque trajet propose un arrêt au Pont du Diable. Les navettes circulent tous les jours en juillet et août, les weekends, les jours fériés et durant les vacances scolaires le reste de l’année. La circulation suit quatre plages horaires :

  • 11h – 19h, toutes les 30 minutes : vacances de printemps (zone C), weekends et jours fériés de mai, juin et septembre,
  • 10h – 20h45, toutes les 15 minutes, et de 20h45 à 22h45 toutes les 30 minutes : juillet et août,
  • 11h – 17h15, toutes les 30 minutes : vacances de la Toussaint (zone C),
  • 10h – 19h, toutes les 30 minutes : juillet et août (itinéraire 2).

L’intérêt des navettes est qu’elles permettent d’éviter que le Pont du Diable ne soit surchargé de voitures. Il n’y a en effet pas ou peu de place de stationnement le long des routes des gorges de l’Hérault.

Les parkings du Pont du Diable

Des parkings ont été crées sur la commune d’Aniane. Le parking est gratuit en dehors des horaires et jours de circulation des navettes. Il est néanmoins payant lorsque les navettes gratuites circulent. Le prix est de 5 € par véhicule en basse saison. Du 1er juillet au 1er septembre, le tarif est de 6 € par véhicule (voiture, van, car, camping-car).

Que voir et que faire au Pont du Diable ?

Vous vous demandez ce que vous allez bien pouvoir faire en venant visiter le Pont du Diable ? Sachez qu’il y a tout un panel d’activités à faire autour du pont.

La baignade

En vous garant au parking d’Aniane, vous pouvez rejoindre le pont à pied. En bas, une plage de galets permet de se baigner dans l’Hérault. Le fleuve semble jaillir du fond des gorges profondes et encaissées. Il semble être tranquille et paisible en été, mais l’Hérault peut devenir un vrai torrent lors des épisodes cévenols.

Le canoë-kayak ou le canyoning

En été, entre juin et septembre, on peut aussi louer un canoë ou un kayak pour explorer le Pont du Diable depuis le fleuve. Plusieurs loueurs proposent différents parcours, avec notamment le passage sous le Pont du Diable. Descendre le fleuve en canoë-kayak permet d’explorer plusieurs choses à la fois : les gorges de l’Hérault, les « marmites de géants » et les falaises encaissées qui semblent plonger droit dans l’eau. Les canoës sont disponibles tous les jours sans réservation, sur la plage du Pont du Diable. Sur le site des canoës du Pont du Diable, il est cependant possible de réserver par téléphone une embarcation à une heure précise.  Le prix est de 18 € par heure.

Pour plus de sensations, vous pouvez notamment opter pour une séance de canyoning ou d’escalade. Une belle manière de découvrir le Pont du Diable de manière ludique à coups de sauts, toboggans et défilés étroits ! Quel que soit votre niveau, vous pouvez opter pour cette activité qui ravira petits et grands en matière d’adrénaline.

À lire aussi :
Les 11 endroits où faire du canyoning près de Montpellier
19 sites où faire du canoë-kayak dans l’Hérault

Que faire à proximité ?

Village de Saint-Guilhem-le-Désert,  Occitanie

Crédit photo : Shutterstock / Mikhail Yuryev

Le Pont du Diable se trouve à proximité de sites qui sont également incontournables.

La grotte de Clamouse

Site classé par le ministère de l’Écologie, Clamouse permet de découvrir le milieu souterrain des gorges de l’Hérault. La visite est accessible par les navettes gratuites depuis Aniane ou Saint-Guilhem-le-Désert.

Saint-Guilhem-le-Désert

Saint-Guilhem-le-Désert est un superbe village médiéval, classé deuxième sur la liste des plus beaux villages de France. Le village se trouve au point de départ de nombreuses randonnées. A voir sur place, l’église Saint-Laurent, la tour des prisons, la place de la Liberté et le musée d’Antan.

Argileum

Argileum, sur la commune de Saint-Jean-de-Fos, est un espace dédié à la poterie. Il s’agit d’un atelier du XIXe siècle, reconstitué pour commémorer le long passé artisanal de ce village de potiers. Si vous souhaitez découvrir l’univers de la poterie artisanale, ne manquez pas cet endroit !

Le cirque de Mourèze et le lac du Salagou

Que faire après être venu visiter le Pont du Diable ? A seulement 30 kilomètres à l’ouest, se trouve un site absolument incontournable de l’Hérault : le cirque de Mourèze. Voisin du lac du Salagou, c’est un site naturel incroyable où faire de belles randonnées. Le cirque propose de belles formations rocheuses, comme sculptées par l’érosion. Séparé du cirque par le mont Liausson, le lac du Salagou est un lac de retenue du barrage homonyme : il offre un cadre idéal où se baigner, se reposer et pratiquer des sports nautiques.

Comment aller au Pont du Diable ?

Plusieurs solutions sont possibles pour venir visiter le Pont du Diable.

  • En voiture depuis Montpellier : prendre l’A750 direction Millau, sortir à Gignac puis prendre la D32 jusqu’à Aniane.
  • Depuis Millau : prendre l’A75 jusqu’à Saint-Félix-de-Lodez puis emprunter l’A750 jusqu’à Gignac, continuer sur la D32 jusqu’à Aniane.
  • Depuis Béziers : prendre l’A75 jusqu’à Saint-Félix-de-Lodez.
  • En bus : la ligne 668 (Saint-Guilhem-le-Désert) permet d’aller à Aniane.

Un parking (gratuit hors saison) permet de stationner à Aniane pour 5 € à 6 € par jour.

Où loger près du Pont du Diable ?

Vous souhaitez visiter le Pont du Diable et dormir à proximité ? On trouve une offre assez large d’hébergements dans les communes limitrophes du Pont du Diable. Citons notamment Saint-Jean-de-Fos, Saint-Guilhem-le-Désert et Aniane, Puéchabon. Autour de ces villages, on dénombre des chambres d’hôtes, cinq hôtels et cinq campings.

À lire aussi : Dans quel quartier loger à Montpellier ?

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Découvrez l'application pour trouver des choses à faire à Montpellier cet été: Exod.app