Dans quel quartier loger à Shizuoka ?

Japon: Le guide touristique complet
avatar

Dormir au pied du mont Fuji, au pays du thé vert ? Voici dans quel quartier loger à Shizuoka !

Capitale de la province éponyme, Shizuoka est une ville de 716 018 habitants située sur l’île japonaise d’Honshu, à mi-chemin entre Nagoya et Tokyo, et mouillée par l’océan Pacifique. Shizuoka, est un centre économique, éducatif, politique et culturel régional important et signifie littéralement colline calme. Pourtant, la mégalopole se trouve sur une zone où le risque de séisme et de tsunami est très élevé. Peuplée depuis la Préhistoire, Shizuoka fut la patrie du fondateur du shogunat d’Edo (1604-1868), Ieyasu Tokugawa (1543-1615). La ville est construite au milieu d’une nature luxuriante offrant de belles escapades en toute quiétude au visiteur. Shizuoka est réputée mondialement pour ses chutes d’eau, hautes d’une centaine de mètres, ses arbres fruitiers et son thé vert, avec des champs de thé à perte de vue sur les montagnes et les collines environnantes. Comme partout au Japon, les tarifs pour se loger à Shizuoka sont plutôt élevés.

Entre les montagnes au nord de la ville et l’urbanisation, très dense, près du littoral abritant la majeure partie des habitants, Shizuoka compte quelques immanquables du Japon : les vestiges du château Senpu, le parc archéologique Toro, le sanctuaire Kunozan Toshogu ou encore le temple Kiyomizu-dera. Voici notre sélection des zones où loger à Shizuoka.

Le quartier de la gare de Shizuoka

Autour de la gare de train à très grande vitesse Shinkansen, s’étire un quartier où ont poussé de nombreux hôtels classiques pour se loger à Shizuoka comme à l’occidentale. Les ruelles du quartier comportent une myriade de cafés, de bars et restaurants pour flâner et prendre du bon temps ou goûter aux charmes culinaires du Japon, et de nombreux magasins où faire son shopping. La rue Sengen Dori, au nord-ouest de la gare, possède une forte âme commerçante. Surplombée par un torii, elle se trouve en promontoire du parc Shizuhatayama et ses cerisiers, ses temples shinto et bouddhiste.

Au sud du quartier, se trouve l’immanquable Château Senpu et son parc entouré des anciennes douves. Dans cet arrondissement de Suruga-Ku, n’oubliez pas de visiter le parc archéologique Toro et le Kunō-zan Tōshō-gū, un sanctuaire shinto – sépulture de I. Tokugawa -, le plus ancien sanctuaire tōshō-gū du pays. Se loger à l’ouest de Shizuoka permet de découvrir le Japon moderne et développé, vivant à un rythme effréné au pied d’une architecture moderne et où il fait bon vivre.

Le quartier de la gare de Shimizu

Construit à l’est vers la gare de Shimizu, s’étire une autre centre-ville de Shizuoka : c’est un ancien village de pêcheurs traditionnel qui a été transformé en ville industrielle et commerciale. Il offre une vue splendide sur le mont Fuji. On s’y rend pour ses fruits de mer, assurément frais. Se rendre à la plage de Miho no Matsubara le long de la baie de Suruga est un incontournable de la ville, permettant d’oublier un peu le port industriel et son activité incessante. En réalité, ce deuxième centre-ville de Shizuoka est une ancienne ville indépendante qui a fusionné en 2003 avec Shizuoka, et d’une population de 233 184 habitants : Shimizu. Pas étonnant donc, que se loger à Shimizu offre une ambiance différente.

Crédit photo principale : Max Pixel

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire