Le Morbihan en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car pour le MorbihanVoir les offres

Comment visiter le Morbihan en camping-car ou van aménagé ? Generation Voyage éclaire vos lanternes dans cet article !

Vous envisagez de partir visiter le Morbihan en camping-car ou en van aménagé ? Vous avez bien raison. Un séjour itinérant au sud de la Bretagne est effectivement une très belle idée de destination. Le Morbihan est une des perles incontournables de la Bretagne, et représente l’une des zones de villégiature les plus prisées de France. Riche d’un patrimoine naturel, historique et culturel remarquable, le département vous fera vivre des expériences inoubliables.

Pour des vacances sportives, un séjour culturel, culinaire ou détente, vous ne manquerez pas de choses incontournables à faire et à voir en venant visiter le Morbihan en camping-car. Au programme : la côte sauvage de Quiberon et sa presqu’île, Vannes et Lorient, Carnac et les alignements de menhirs, les îles du Golfe de Morbihan. Le département recèle de sites immanquables.

Voici notre petit guide conseil pour préparer votre voyager et visiter le Morbihan en camping-car ou en van aménagé.

À lire aussi :
La Bretagne en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires
Comment et où louer un Camping-Car dans la région de Bretagne ?

Idées d’itinéraires dans le Morbihan en camping-car

morbihan

Crédit photo : Shutterstock – Sasha64f

Le Morbihan s’étend sur 6 823 km² et est le deuxième plus grand département de la région Bretagne par sa superficie. Son littoral, surnommé la « Côte des Mégalithes », témoigne des richesses de son histoire. Le Morbihan est en effet connu pour abriter la plus forte concentration de mégalithes du monde, aux alignements de Carnac.

Afin d’établir vos itinéraires, il faut définir la nature de votre voyage (plage, culture, sport, patrimoine historique) et ajuster vos étapes selon la durée du périple. En un week-end, votre voyage ne sera qu’une courte escapade en nature ou en ville, sans vraiment découvrir la zone. En sillonnant les routes pendant une semaine, vous en aurez déjà un bon aperçu.

Le département est tellement riche de choses à voir et à faire qu’il vous faudra plusieurs semaines pour tout explorer. L’avantage, c’est que vous n’aurez besoin d’aucune location de vacances dans le Morbihan !

Voici quelques idées d’itinéraires si vous ne savez où aller :

  • Le Morbihan en 3 à 5 jours : Vannes, l’Île-d’Arz et l’Île-aux-Moines, Damgan, Quiberon et les plages de la côte sauvage, la plage de Ty Bihan et la pointe Saint-Colomban, Carnac, Lorient ;
  • Le Morbihan en 10 à 15 jours : mêmes étapes, plus Larmor-Baden, Locmariaquer, Sarzeau, Arzon et la presqu’île de Rhuys, Belle-Île-en-Mer, l’île d’Houat et de Hœdic, l’île de Groix et ses plages (Les Grands Sables, la Pointe de la Croix, Locmaria), Erdeven et la plage de Kerhillio, la plage de Sainte-Barbe, Pénestin (falaises de la plage de la Mine d’Or) ;
  • Le Morbihan en 20 à 30 jours : même étapes, plus l’intérieur des terres avec Ploërmel, la forêt de Brocéliande à Paimpont (côté Île-et-Vilaine), Locminé, Pontivy, Rochefort-en-Terre.

S’il vous reste du temps après ce périple ambitieux, explorez les sites incontournables de Bretagne dans les départements limitrophes : Qimperlé, Quimper, la côte de Cornouaille, Brest et la le littoral découpé de la mer d’Iroise, la presqu’île de Crozon.

Vous pouvez aussi visiter Rennes, Saint-Malo, Saint-Brieuc, la côte d’Émeraude et la côte de Granit Rose dans les Côtes d’Armor.

Louez un camping-car pour le Morbihan

Conduire dans le Morbihan en camping-car : les règles de circulation à connaître

morbihan

Crédit photo : Shutterstock – RVillalon

Vous vous questionnez sur la conduite pour visiter le Morbihan en camping-car ? Notez que le réseau routier du département se compose à 99 % de routes départementales et communales. Le Morbihan dispose de 248 kilomètres de routes nationales et de 4 191 kilomètres de routes départementales. Vous roulerez donc la plupart du temps sur de petites routes. Cela peut rendre les croisements compliqués en camping-car.

Le relief du département est plutôt faible. Sur la côte, l’altitude varie de 30 à 50 mètres seulement. L’arrière-pays ouest est relativement vallonné, avec les landes de Lanvaux et les montagnes Noires vers Gourin. Le point culminant du Morbihan ne s’élève qu’à 297 mètres d’altitude, au mont Saint-Joseph. Conduire en camping-car dans le Morbihan ne présente donc, à priori, aucune difficulté.

Toutefois, le Morbihan est un département régulièrement arrosé par les pluies et balayé par les vents. Il faut noter que la conduite sous les intempéries nécessite d’accroître son niveau de concentration et de vigilance. Il convient d’adapter votre conduite aux conditions météorologiques. Ralentissez (ou n’accélérez pas si vous roulez déjà au pas) en cas de pluie ou de vents soutenus car les chaussées détrempées peuvent provoquer des dérapages et des accidents. En cas d’orage violent (ça arrive même en Bretagne), n’hésitez pas même à vous arrêter en marge de la route si la visibilité devient nulle.

La limitation de vitesse est abaissée à 50 km/h si la visibilité devient inférieure à 50 mètres en raison du brouillard. Enfin, voici nos derniers conseils pour conduire en camping-car : veillez à la hauteur et à la largeur du véhicule afin d’éviter les accrocs sur la carrosserie dans les manœuvres. Faites attention lors du franchissement des dos d’ânes et dans les ronds-points. Allonger les distances de freinage et ne vous faites pas influencer par les voitures qui vous suivent. Ce n’est pas parce qu’un automobiliste vous « colle » au derrière qu’il faut accélérer : garez-vous plutôt sur le bas-côté pour les laisser vous dépasser.

Péages d’autoroutes dans le Morbihan : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

morbihan

Crédit photo : Shutterstock – Boris Stroujko

Voici une règle à retenir, qui prévaut pour toute la région Bretagne : il n’y a pas d’autoroutes dans le Morbihan. Pas d’autoroute, signifie absence de routes à péages. Il y a en revanche des routes à chaussées séparées, sur lesquelles la vitesse est limitée à 110 km/h. La compagnie Vinci Autoroutes n’est pas parvenue à étendre ses activités dans la région. On entend souvent que cela résulte d’une question de géopolitique datant de la fin du XVe siècle.

En réalité, les autoroutes bretonnes sont créées par décision du gouvernement en 1968 pour désenclaver la péninsule du reste de la France. Or la loi stipule qu’il ne peut y avoir de route concédée (et payante) s’il n’existe aucun itinéraire alternatif. Visiter le Morbihan en camping-car en prenant les voies rapides sera donc gratuit : sur la N24 (Rennes-Lorient), la N165 (Brest-Nantes) et la N166 (Ploërmel-Vannes).

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez visiter le Morbihan en camping-car, mais vous ne possédez pas de véhicule ? Désormais, il est très simple de louer ces véhicules entre particuliers, surtout en France. De nombreuses plateformes permettent ce type de location, en ligne, comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Il faudra le signer dès votre retour du Morbihan, et une fois fait, le tour est joué !

Louez un camping-car en France

Les aires de camping-car dans le Morbihan : où stationner ?

camping-car Morbihan

Crédit photo : Caramaps

Lorsque l’on méconnaît une destination, la question du stationnement est préoccupante. Où se garer et surtout, où peut-on s’installer pour dormir dans le camping-car ? Dormir dans son véhicule est autorisé par la loi française, mais certaines pratiques doivent être respectées pour ne pas que cela soit considéré comme du camping sauvage.

Si vous êtes stationné·e·s sur l’espace public, ne sortez donc ni les cales, ni le matériel de camping (tables, chaises, réchaud à gaz, parabole, etc.). Vous pourrez stationner sur tous les emplacements en zones bleue (stationnement gratuit à durée limitée, avec disque de stationnement) et blanche (payant ou gratuit). Dans les grandes villes telles que Vannes et Lorient, les places peuvent être difficiles à trouver, surtout durant la saison estivale.

En camping-car, vous ne pourrez accéder aux parkings souterrains : optez pour les aires dédiées aux camping-car, souvent en marge des centre-villes.

Dormir en camping-car sur le littoral peut être compliqué, surtout en été. Privilégiez les zones où aucune interdiction n’a été émise par arrêté municipal ou préfectoral. Il vaut mieux éviter également les parcs naturels, notamment le parc du Golfe du Morbihan. Pour vous installer dans la légalité, le département du Morbihan est doté de nombreuses aires de services dédiées aux camping-cars.

En van aménagé, ce sera plus simple car vous passerez plus inaperçu·e·s. Si vous trouvez une zone néanmoins peu fréquentée, vous pourrez toutefois tenter l’expérience. Vous ne voulez plus chercher pendant des heures un spot sécurisé et joli à la fois ? L’application Park4night sera un outil très précieux pour trouver ce que vous cherchez. Le programme référence de multiples endroits (parking, camping, aire de service, lieux isolé, etc.) où s’installer, partagés par une communauté de voyageurs.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans le Morbihan ?

carnac

Crédit photo : Shutterstock – Oscity

Mais alors, quelles seront les conditions météorologiques lors de votre séjour ? Personne n’a envie de visiter le Morbihan en camping-car sous la pluie et dans le vent ! La meilleure saison pour visiter le Morbihan en camping-car s’étale logiquement sur le printemps et l’été, entre début juin et fin septembre.

Le climat du Morbihan est de type océanique tempéré sur le littoral. Dans l’intérieur des terres, le climat est océanique dégradé. En résultante, la météo est douce toute l’année avec des étés modérément chauds (sauf lors des épisodes de canicule), des hivers doux et des précipitations abondantes. Ces dernières varient pourtant presque du simple au double : la pluviométrie dépasse les 1 300 mm au nord-ouest du département, mais est inférieure à 700 mm sur les îles et la côte sud (Belle-Île, Quiberon, presqu’île de Rhuys).

La température moyenne maximale (à Lorient, par exemple), varie de 8,9 °C en janvier à 22 °C en juillet. A Vannes en revanche, les moyennes maximales sont plus élevées et oscillent entre 9,3 °C (janvier) et 24,1 °C (juillet).

Louez un camping-car pour le Morbihan

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou