Visiter les souterrains de Naples : billets, tarifs, horaires

avatar
Réservez votre billet pour les souterrains de Naples à partir de 10€

Vous comptez passer vos prochaines vacances sur la côte Amalfitaine et souhaitez la découvrir de façon originale ? Vous trouverez ici tout ce qu’il vous faut pour visiter les souterrains de Naples !

Bordée par la Méditerranée et surplombée par le menaçant Vésuve, Naples est une ville qui ne laisse pas indifférente. Avec près d’un million d’habitants, la bouillonnante capitale de la Campanie est en effet colorée, bruyante et en effervescence permanente.

Se balader dans les ruelles du centre-ville, admirer les innombrables églises, découvrir le théâtre et le Palais royal, flâner sur la Place du peuple, il y a mille et une choses à voir et à faire à Naples. Vieille de vingt-huit siècles d’histoire, la capitale de la Campanie offre en effet à ses visiteurs un patrimoine historique et culturel exceptionnel.

Si vous recherchez une activité surprenante, prenez la direction des souterrains de Naples. Quatre-vingts kilomètres de galeries — creusées dans les sous-sols de la ville — constituent un moyen original de découvrir l’histoire de Naples, des grecs anciens aux temps modernes.

Prêts à vous enfoncer dans les entrailles de la ville ? Voici tout ce que vous devez savoir pour visiter les souterrains de Naples.

À lire aussi : Les 14 choses incontournables à faire à Naples

Histoire des souterrains de Naples

Souterrains de Naples

Crédit Photo : Shutterstock / Stephan Schlachter

Visiter les souterrains de la ville de Naples permet de découvrir bien des aspects de l’histoire de cette ville mythique.

Il y a cinq mille ans, les Étrusques auraient creusé les sous-sols de la ville de Naples afin d’en extraire le tuf, une pierre volcanique poreuse et particulièrement utile pour la construction des bâtiments. Les Grecs poursuivront l’extraction de cette pierre afin de fortifier les murs de la ville et d’y construire des monuments.

À l’arrivée des Romains, les souterrains sont transformés en aqueducs, afin d’alimenter la ville en eau depuis les sources du mont Somma. Au bout de chaque souterrain, sont disposés des énormes citernes, dans lesquelles les habitants des différents quartiers de la ville viennent s’approvisionner en eau. Certaines maisons, appartenant à des familles riches et puissantes, disposent d’ailleurs d’un accès direct aux souterrains depuis leurs maisons. C’est à cette époque qu’apparaissent les pozzari. Ces jeunes hommes descendaient dans les souterrains en escaladant le tuf, afin de récupérer l’eau et d’alimenter ces maisons. La population de la ville croît rapidement et en 1629, les souterrains doivent être agrandis pour faire face à un besoin en eau plus important.

En 1884, une terrible épidémie de Choléra ravage la ville de Naples. Très vite, on s’aperçoit que des fissures provoquent le déversement des égouts dans l’eau provenant des souterrains. Ils sont alors laissés à l’abandon jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Pendant de très nombreuses années, ils seront utilisés pour entreposer les déchets de la ville. Mais, alors que la ville de Naples est bombardée, les napolitains décident de réhabiliter les souterrains pour se protéger des bombardements. On estime que plus de quatre mille personnes y ont trouvé refuge.

Depuis l’exposition universelle de Milan en 2015, dédiée à la nourriture, la ville de Naples mène une expérience botanique dans ses souterrains. Aujourd’hui, des milliers de touristes se pressent chaque année pour visiter les 3 500 m2 des souterrains de Naples. Une façon insolite de visiter la ville.

Que voir et faire dans les souterrains de Naples ?

Souterrains de Naples

Crédit Photo : Shutterstock / LEONARDO VITI

La visite dure environ une 1h30, mais sachez que vous ne pourrez pas visiter les souterrains de Naples sans un guide pour vous accompagner. Il serait bien dommage qu’un touriste, un peu trop téméraire, se perdent dans les innombrables couloirs que comptent les souterrains.

Pour visiter les souterrains de Naples, ou les Napoli Sotterranea en italien, rendez-vous sur la Piazza San Gaetano. De là, vous accéderez aux entrailles de la ville grâce à 136 marches très bien entretenues, qui vous conduiront à quarante mètres de profondeur, dans une salle immense parfaitement éclairée. C’est parti pour une visite époustouflante !

Vous découvrirez tout d’abord un des gigantesques aqueducs construits à l’époque romaine. Vous assisterez à une reconstruction fort intéressante sur la technique d’excavation du tuf, réalisée à l’aide de simples pieux de bois mouillé. Vous découvrirez également les conditions de vie des napolitains réfugiés dans les souterrains pendant la guerre, ainsi qu’un passionnant musée de la seconde Guerre mondiale. Ouvrez les yeux ! Beaucoup d’objets ont été entreposés dans les galeries et des graffiti sur les murs témoignent des différentes époques et civilisations. Votre guide ne manquera pas de vous faire part des nombreuses anecdotes et légendes que les napolitains aiment raconter sur leurs souterrains.

La visite se poursuit dans d’étroits et sombres couloirs. Claustrophobes s’abstenir ! Munis d’une bougie, vous découvrirez les anciennes citernes gréco-romaines, telles que celle construite sous l’empereur Auguste ou la célèbre Piscina mirabilis qui constitue le réservoir terminal du réseau. Levez la tête pour admirer les puits utilisés par les pozzari.

Vous pourrez également participer aux quelques activités scientifiques et éducatives offertes par le jardin botanique souterrain de Naples, l’Orti Ipogei. Vous souhaitez rapporter un petit souvenir de votre visite ? Pourquoi ne pas opter pour le fameux Tufello, un vin vieilli dans les sous-sols du couvent San Gregorio Armeno et qui serait bon pour la fertilité.

Enfin, la visite s’achève en surface par la découverte des vestiges du théâtre greco-romain, accessible via une mystérieuse trappe située dans une basso, habitation traditionnelle napolitaine. Ce théâtre, bâti au 4e siècle avant Jésus-Christ, était fort apprécié par l’empereur Néron, qui aimait y chanter. On raconte d’ailleurs qu’il soudoyait le public avant ses représentations. Gare à ceux qui n’applaudissaient pas !

Comment aller aux souterrains de Naples ?

L’entrée des Napoli sotterranea se situe sur la Piazza San Gaetano, juste à côté de la basilique San Paolo Maggiore.

  • À pied

Si vous logez au centre de Naples, rendez-vous à la Piazza San Gaetano à pieds. Celle-ci se situe dans le centre historique de la ville.

  • En métro

Il est facile de se déplacer en métro à Naples.

Ligne 1 : les stations de métro les plus proche de la Piazza San Gaetano sont Dante et Museo

Ligne 2 : arrêt Cavour

  • En taxi

Tous les taxis vous conduiront à la Piazza San Gaetano sans aucune hésitation, pour un coût au kilomètre raisonnable (comptez entre 1 et 2€ en fonction des saisons et des heures de la journée).

Horaires et tarifs des souterrains de Naples

Souterrains de Naples

Crédit Photo : Shutterstock /  Emanuele Longo

HORAIRES

Les visites ont lieu tous les jours entre 10h et 18h, toutes les heures en italien, toutes les deux heures en anglais.

TARIFS

En 2019, le tarif pour visiter les souterrains de Naples est de 10€ par personne. Afin d’éviter de faire la queue une fois sur place, nous vous conseillons d’acheter vos billets en avance sur internet.

Bon à savoir

– Les visites en français sont possibles, mais il est nécessaire de les réserver à l’avance.
– N’oubliez pas de vous munir d’un pull pour la visite. Dans les souterrains, la température avoisine les 14 °C.
– Malheureusement, le site n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.
– Les amateurs d’histoire apprécieront sans doute le tunnel borbonico accessible depuis le 4 Vico del Grottone. Creusé au 19e siècle par Ferdinand II de Bourbon, cette galerie se visite à pieds, mais sachez qu’il est possible de parcourir ses parties inondées en radeau ou grâce à un pont suspendu, pour les plus sportifs.
– Si visiter les souterrains de Naples vous a plu, n’hésitez pas à vous rendre dans les catacombes de San Genaro, la plus grande nécropole de Naples ou dans le cimetière des fontanelles, qui a accueillit les innombrables victimes de la peste de 1656 et du choléra en 1836.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire