Les 10 choses incontournables à faire sur l’Île des Saintes

avatar

Visiter l’Île des Saintes : quelles sont les meilleures choses à faire et voir pour un séjour au cœur des Antilles !

En mer des Caraïbes, à quelques minutes de la Guadeloupe dont elles font partie, les Saintes regroupent plusieurs îles antillaises. Deux seulement sont habitées : Terre-de-Haut et Terre-de-Bas. L’archipel découvert par Christophe Colomb en 1493 concentre bien des attraits. Ici, les plages sont bordées de palmiers, les eaux turquoise regorgent de poissons et les habitants partagent chaleureusement leur passion pour la mer. Visiter l’Île des Saintes vous assure de belles découvertes naturelles et un séjour sous le signe de la détente.

Vous vous demandez quelles sont les choses à faire sur l’Île des Saintes ? Entre balades dans les villages de pêcheurs, randonnées et activités nautiques, vous trouverez de quoi vous occuper agréablement. Voici notre sélection de 10 lieux incontournables !

À lire aussi :
Les 12 plus belles îles françaises
Les 11 choses incontournables à faire en Guadeloupe
Les 12 meilleurs bars de plage où boire un verre en Guadeloupe

1. Terre-de-Haut

Terre-de-Haut

Crédit photo : Shutterstock – Oliver Hoffmann

L’île la plus habitée des Saintes est aussi la plus animée. Son bourg concentre la plus grande partie des habitations, commerces et événements en tous genres. En débarquant à Terre-de-Haut en bateau, on admire la splendide baie des Saintes, reconnue comme l’une des plus belles du monde par l’Unesco. Maisons en bois colorées et églises en roche volcanique ponctuent le paysage. À chaque coin de rue, on profite de points de vue époustouflants sur la Grande Anse, le Fort Napoléon ou n’importe quelle plage idyllique.

À Terre-de-Haut, les voitures sont interdites. Alors, un conseil, louez un vélo et profitez de cette atmosphère relaxante tout en explorant les petites cases créoles et les grandes maisons coloniales. Si vous souhaitez faire le tour de l’île et tester toutes ses criques en famille, optez pour une petite voiturette électrique. Profitez-en pour acheter des tourments d’amour, ces petits gâteaux savoureux typiques de l’île.

2. Fort Napoléon

Vue sur le fort napoleon

Crédit photo : Shutterstock – Benny Marty

Visiter l’Île des Saintes, c’est aussi pénétrer au cœur de l’histoire des Antilles. Le Fort Napoléon abrite un musée qui vous permettra d’en apprendre davantage sur le passé de l’archipel. Bien qu’il n’ait jamais été utilisé en tant que tel, le fort construit au XIXe siècle reste un bâtiment phare de l’île de Terre-de-Haut. De nombreux touristes s’y pressent en effet pour admirer les maquettes de bateaux, les peintures et découvrir le jardin botanique.

Vous aurez l’occasion d’y découvrir de nombreuses plantes grasses et de croiser des iguanes. Le panorama sur la baie des Saintes est splendide. Mieux vaut arriver tôt le matin pour profiter pleinement des lieux avant l’affluence et les heures les plus chaudes de la journée.

3. Plage de Pompierre

Plage de Pompierre, visiter l’Île des Saintes

Crédit photo : Shutterstock – Eleanor Scriven

Que faire à l’Île des Saintes si ce n’est lézarder sur ses plages idylliques ? Située à Terre-de-Haut, celle de Pompierre est sans aucun doute la plus agréable de l’île. Ses carbets de bois permettent de se mettre à l’ombre pour une sieste ou un pique-nique. Vous pouvez aussi enfiler palmes, masque et tuba pour observer les jolis poissons. Pour cela, dirigez-vous sur la partie droite rocheuse. C’est l’heure du déjeuner ? On ne saurait que trop vous conseiller de tester l’un des petits restos sur le chemin menant à la plage.

Les cabris du coin vous rendront peut-être une petite visite pendant votre séjour sur la plage, de quoi faire une photo-souvenir amusante. Seules les sargasses (algues brunes), présentes de temps en temps, pourraient limiter les occasions de baignade. Mais, même sans mettre les pieds dans l’eau, le paysage de carte postale qu’offre la plage de Pompierre vaut vraiment le détour !

À lire aussi : Les 10 plus belles plages où se baigner en Guadeloupe

4. Sommet du Chameau

Visiter l’Île des Saintes : le Sommet du Chameau

Crédit photo : Shutterstock – Phil O'nector

C’est le point culminant des Saintes, l’endroit idéal pour une petite séance de marche sportive. Arrivé à ses 304 mètres de hauteur, le Chameau vous récompense d’une vue époustouflante. Ce morne (colline) est situé au sud-ouest de l’île et est couvert de forêt. Une tour de guet datant de 1843 vous attend à son sommet.

5. Plage du Pain de Sucre

Plage et montagne du Pain de sucre, Ile des Saintes

Crédit photo : Flickr – Manuela Poret

S’il y a bien une plage caractéristique des Antilles, c’est bien celle du Pain de Sucre. Dominée par la colline volcanique du même nom,  elle fait bien sûr partie des incontournables à visiter sur l’Île des Saintes ! Eau turquoise et sable doux comme de la farine invitent tant à la farniente qu’on pourrait rester là des heures durant.

Le site est aussi parfait pour une session de snorkeling au milieu des coraux et poissons colorés : chirurgiens bleus et poissons-papillons n’auront plus de secret pour vous ! Enfin, la plage est idéalement exposée pour admirer le coucher de soleil.

6. L’îlet Cabrit (ou Cabris)

Visiter l’Île des Saintes : l'îlet Cabrit en Guadeloupe

Crédit photo : Flickr –
Mario & Lillian Borg adventures

Vous cherchez une expérience pour visiter l’Île des Saintes hors des sentiers battus ? Prenez une navette ou un canot depuis Terre-de-Haut, direction l’îlet Cabrit – ou îlet à cabris. Animal culte en Guadeloupe, le cabri tient une place importante dans la culture créole et plus particulièrement dans le patrimoine saintois. L’île combine vestiges du passé et nature totalement sauvage. Ainsi, les ruines du pénitencier côtoient les cocotiers, et les iguanes balisent votre chemin.

Sur l’îlet Cabrit, on peut aussi faire de superbes plongées, ou bien opter pour une session de kayak. Les amateurs·ices d’Histoire se rendront au Fort Joséphine. Situé sur les hauteurs, le fort était un endroit stratégique de défense des Saintes à l’époque de Napoléon. C’était aussi la porte d’entrée de la baie. Pour saisir au mieux cette période, une visite guidée s’impose.

7. Baie de Marigot – Pointe de Zozio

Visiter l’Île des Saintes et la Baie de Marigot

Crédit Photo : Shutterstock – Simon Dannhauer

Ce sentier de randonnée est à la fois facile d’accès et rapide. La balade est agréable et passe par de magnifiques paysages sur les hauteurs de la baie de Saintes. Elle vous offre des vues sur le Fort Napoléon et la baie à travers les frangipaniers et les cactus cierges.

Elle se poursuit ensuite jusqu’à la pointe de Zozio. La Pointe Morel se dessine alors tandis que le point le plus au nord de l’archipel s’ouvre sur la mer des Caraïbes, avec la Guadeloupe en ligne de mire.

8. Terre-de-Bas

Terre-de-Bas, Ile des Saintes

Crédit Photo : Shutterstock – Frank Kuschmierz

Vous avez parcouru Terre-de-Haut et vous demandez que faire sur l’Île des Saintes ? Dirigez-vous vers l’ouest pour découvrir Terre-de-Bas. Confidentielle et dépaysante, elle propose au visiteur des sentiers sauvages en forêts et des plages paradisiaques. Au programme de votre escapade : plage de Grande-Anse, vestiges de l’ancienne poterie, balades dans le petit village de Petite-Anse.

Manger des langoustes grillées fait également partie de l’expérience. Ici, l’hospitalité des habitants et le calme qui règne sur les lieux vous montreront un visage plus authentique de l’archipel. Pour les amoureux·ses de la nature, de nombreux sentiers ont été aménagés par l’Office National des Forêts.

9. L’Anse Crawen

La plage Anse Crawen

Crédit photo : Shuterstock – Phil O'nector

Vous venez visiter l’Île des Saintes pour son côté sauvage ? Alors vous apprécierez cette plage de Terre-de-Haut. Le calme et le bruit des vagues attirent les voyageu·rs·ses et les locaux en quête de relaxation. Ici, le sable est gris et les fonds marins recèlent de coraux, éponges multicolores, gorgones et poissons hauts en couleur.

En cas de pluie, il faudra en revanche faire preuve de prudence car la sève des arbres mancenilliers peut occasionner de violentes brûlures.

10. Grande-Anse

La plage de Grande-Anse a couché de soleil, ile des Saintes

Crédit photo : Shutterstock – infografick

Ouverte sur l’océan Atlantique, la plage de Grande-Anse est exposée à de forts courants. La baignade est interdite, mais son intérêt ne réside pas là. Longue d’environ un kilomètre, elle se prête à de longues balades contemplatives avec vue imprenable sur la Dominique et sur Marie Galante.

Vous pourrez aussi pratiquer le kitesurf, et entre mai et juillet, assister à la ponte ou à la naissance des tortues marines !

Comment aller à à l’Île des Saintes ?

Pour pouvoir visiter l’Île des Saintes, il vous faut d’abord rejoindre la Guadeloupe. Pour ce faire, plusieurs compagnies proposent la desserte de Pointe-à-Pitre depuis la France métropolitaine. Air Caraïbes, Air France et Corsair assurent la liaison. Pour vous y retrouver parmi les tarifs et horaires, le mieux est encore de comparer les différents vols sur un site comparateur tel que Skyscanner.

Une fois en Guadeloupe, vous pouvez partir des ports de Pointe-à-pitre, Saint-Anne ou Saint-François. La traversée la plus rapide reste cependant celle qui démarre à Trois-Rivières, sur Basse-Terre. Depuis l’aéroport, des sociétés de transport assurent la navette jusqu’à l’embarcadère. Si vous avez loué une voiture, il vous faudra la laisser au parking, car l’archipel des Saintes les interdit et il n’y a pas de ferry pour les transporter.

Arrivé·e·s sur l’Île des Saintes, il est possible de réserver un vélo ou une voiturette électrique pour vous déplacer. Néanmoins, la plupart des sites sont accessibles à pied. Enfin, pour les plus pressés, des minibus avec chauffeurs proposent des tours guidés de l’archipel.

Où loger à l’Île des Saintes ?

Bien que l’île ne soit pas très grande, nous vous conseillons vraiment de passer au moins une nuit pour vous imprégner de l’atmosphère qui y règne, notamment quand les touristes repartent le soir laissant place à une ambiance authentique. L’archipel compte quelques hôtels et de nombreuses chambres d’hôtes.

La majeure partie de l’offre hôtelière se trouve à Terre-de-Haut, mais vous pourrez également dénicher une bonne adresse à Terre-de-Bas pour profiter d’une ambiance encore plus sauvage. Le mieux pour cela est de vous diriger sur un comparateur d’hôtels en ligne. Tarifs, avis, services… vous verrez en un clin d’œil les offres disponibles à vos dates. À titre indicatif, sachez que le prix des chambres varient grandement selon le standing visé, d’une soixantaine d’euros à plus de 150€.

À lire aussi : Dans quelle ville loger en Guadeloupe ?

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire