Circuit en Guadeloupe : idée d’itinéraire pour passer une semaine en Guadeloupe

avatar

Quelles étapes faire et où s’arrêter pour un circuit en Guadeloupe d’une semaine ? Voici notre idée d’itinéraire !

Archipel français posé sur la mer des Antilles dans les Caraïbes, la Guadeloupe se compose de deux principales îles — Grande-Terre et Basse-Terre — et d’îles secondaires — Marie-Galante, l’archipel des Saintes et La Désirade. Peuplée par près de 400 000 personnes, elle dispose d’une superficie de 1 628,43 km² mais sa biodiversité, très riche et comportant un fort taux d’endémisme, est menacée par l’activité humaine et le tourisme. La Guadeloupe, c’est un climat tropical avec une température moyenne annuelle de 27 °C, des plages bordées de cocotiers mouillées par une eaux chaude et turquoise-verte toute l’année, et un archipel contrasté.

Sur Basse-Terre effectivement, le relief est montagneux et recouvert d’une jungle tropicale très dense d’où se jettent cascades et rivières, avec pour point culminant La Soufrière à 1 467 mètres d’altitude. Grande-Terre, en revanche, est séparée par la Rivière Salée, est plate et se compose d’une plaine aride, d’un littoral dentelé et sauvage au nord et d’une multitude de stations balnéaires et de plages de sable fin au sud.

Forte de ses atouts, 650 000 touristes sont venus visiter la Guadeloupe en 2017. Vous aussi vous envisagez un voyage sur cet archipel ? Découvrez nos idées d’itinéraires pour une semaine en Guadeloupe !

À lire aussi : 
Les 13 choses incontournables à faire en Guadeloupe
Location de voiture en Guadeloupe : conseils, tarifs, itinéraires

Jour 1 : Pointe-à-Pitre

Pointe-à-Pitre, c’est la ville où vous allez atterrir. On vous recommande vivement de louer une voiture – pré-réservée en ligne à l’avance sur Rentalcars par exemple, c’est encore mieux. Pouvoir rouler par ses propres moyens permet de faire un circuit en Guadeloupe en toute liberté, sans dépendre des horaires de bus.

Dans le centre-ville de Pointe-à-Pitre, visitez le quartier historique et le port, où se trouvent les monuments et sites touristiques : le musée Saint-John Perse, le musée l’Herminier, la Place de la Victoire, le marché de la Darse, le Mémorial ACTe, le marché Saint-Antoine (autrement dit « marché aux épices »).

Mettez ensuite le cap vers le sud et l’est pour explorer Grande-Terre. La plage de Bas du Fort vous paraît déjà sublime ? Vous n’avez encore rien vu ! La plage de la Datcha — du sable fin et des palmiers — et le centre-ville du Gosier sont idéals pour passer la soirée et la nuit. En soirée, goûtez au rhums des bars, c’est aussi ça faire un circuit en Guadeloupe !

Jour 2 : l’îlet du Gosier

Îlet du Gosier

Le deuxième jour, cap sur l’îlet du Gosier, un paradis pour faire du snorkeling et se reposer d’un premier jour éprouvant (voyage et visites). La côte sud-est de Basse-Terre, entre Le Gosier et Saint-François, offre une succession de plages en enfilade où se baigner dans une eau cristalline.

Jusqu’à la Pointe des Châteaux, avec son petit air de bout du monde, les plages sont toutes aussi paradisiaques les unes que les autres (mais aussi très fréquentées) : Anse Vinaigri, plage de Saint-Félix, plage de Petit-Havre, Anse Canot, plage Sainte-Anne, plage de la Caravelle, plage de Bois Jolan, Anse à la Barque, Anse des Rochers, plage des Raisins Clairs et Anse à la Gourde.

Les plages, protégées par une barrière de corail, permettent de se baigner en sécurité et vous pourrez vous y offrir un pique-nique romantique.

Jour 3 : Port-Louis et le nord de l’île

Pour ce troisième jour, partez pour Port-Louis et le nord de l’île en longeant la côte est !
Petit village de pêcheurs pittoresque, Port-Louis est aussi une ancienne ville sucrière. Là aussi, le littoral offre des décors de carte postale.

La côte nord possède son petit lot d’incontournables : plage du Souffleur, Anse-Bertrand, Grande Vigie, passage incontournable à la Porte d’Enfer.

À l’ouest, vous découvrirez la mangrove et la barrière de corail du Grand-Cul-de-Sac marin, une splendide baie de 15 000 hectares. Vous pourrez rejoindre l’île de Basse-Terre en une heure de route, de Port-Louis à Petit-Bourg pour la deuxième partie du road-trip. Ce sera désormais des montagnes plongeant dans la mer des Caraïbes, des plages de sable noir ou doré, avec l’impression d’avoir changé de pays.

Jour 4 : la Soufrière

La Soufrière

Crédit Photo : Flickr – Alexia Boulot

Maintenant que vous vous êtes bien reposé sur les plages, il est temps de chauffer les mollets ! C’est le moment de faire l’ascension du volcan emblématique de l’île, incontournable pour visiter la Guadeloupe : la Soufrière, le plus haut sommet de la Guadeloupe et des Antilles.

Partez tôt le matin pour profiter du beau temps et arpentez les flancs du volcan. Ce dernier est décrit comme l’un des sites les plus intéressants du Parc National de la Guadeloupe. Le sommet, nommé La Découverte, est un dôme de lave de 900 mètres de diamètre à sa base, avec des bouches d’où sortent les vapeurs sulfureuses des entrailles de la Terre. Jusqu’à 1 100 mètres, le volcan est recouvert d’une végétation tropicale dense, qui se substitue à des maquis humides après 1 100 mètres. En haut, observez les broméliacées qui y poussent et résistent à l’hostilité des gaz du volcan.

Mais surtout, profitez d’un point de vue imprenable à 360° sur les montagnes au nord de Basse-Terre. Vous verrez aussi le Petit Cul de Sac Marin, la Grande Terre, le sud de Basse-Terre, la mer des Caraïbes, les îles environnantes — les Saintes, Marie-Galante — et même La Dominique !

Ne manquez pas les bains chauds de Matouba à 1 067 mètres d’altitude durant la descente. Depuis 2015, ce sont des douches déversant des filets d’eau à une température de 50 °C. Une idée est de dormir au village de Goyave, à l’est du massif volcanique : pour avoir accès aux plages le soir notamment !

Bon à savoir

La randonnée est notée difficile sur l’application Visorando (la Bible de la randonnée !) : 6,37 km, pour environ 3 heures de marche.

Jour 5 : les Chutes du Carbet

Après une nuit bien méritée à Goyave, partez pour les Chutes du Carbet ! Succession de trois chutes d’eau se déversant dans la rivière du Grand Carbet, au milieu de la forêt humide de la Soufrière, elles sont un incontournable lorsque vous choisissez de visiter la Guadeloupe.

  • La première chute, la plus haute, se déverse à 115 mètres de hauteur et est accessible par un sentier escarpé.
  • La seconde chute, elle, est accessible par un sentier bétonné (pour faux randonneurs…) et est logiquement la plus fréquentée.
  • La troisième chute, située sur la commune de Capesterre Belle Eau (hors du Parc National de la Guadeloupe), est accessible grâce à un agréable sentier forestier aménagé par l’ONF.

La côte est de Basse-Terre comporte plusieurs petites plages où s’arrêter et qui valent le coup d’œil : 

  • La plage de Viard, située au sud de Petit-Bourg, offre une sublime vue sur la Grande-Terre et le Petit cul-de-sac marin.
  • La plage de Sainte-Claire, large bande de sable volcanique équipée de carbets, est agréablement ventilée et convient parfaitement aux sorties en famille.
  • La plage de Roseau, considérée comme l’une des plus belles de la côte orientale, se compose de petites anses artificielles avec un rivage ombragé.

Après vous être prélassé(e) sur les plages, reprenez ensuite la route pour le littoral sud de l’île. Passez par les ville de Basse-Terre, de Trois-Rivières — où le musée de la Banane est à faire — et goûtez aux spécialités culinaires guadeloupéennes. Il serait dommage de ne pas savourer les plats locaux lors de votre circuit en Guadeloupe.

Bon à savoir

– Attention : avec près de 400 000 visiteurs par an (soit 1 095 visiteurs par jour), c’est l’un des sites les plus fréquentés de l’île.
– Lorsque vous vous reposez à l’ombre d’un arbre sur une plage, faîtes toujours attention aux cocotiers. Ne vous mettez pas pile sous la trajectoire d’une noix de coco en chute libre !

Jour 6 : ville de Basse-Terre

Dans le secteur pour votre avant-dernier jour, profitez pleinement du littoral sud et de la côte ouest de l’île. À commencer par une visite approfondie de la ville de Basse-Terre.

  • Visitez les monuments du centre-ville

À l’instar de la cathédrale Notre-Dame-de-Guadeloupe, le Champ d’Arbaud, le square Pichon, et l’ancienne plus grande sucrerie de Basse-Terre : la Distillerie Bologne (ferme à 13h30)

Fort du 17ème siècle, classé Monument Historique, il fut le théâtre des guerres franco-anglaises pour acquérir la souveraineté sur l’île.

Créé en 1820, c’est un lieu d’exposition permanente sur la « biodiversité insulaire » qui vous permet de profiter d’un écrin de verdure dans la ville.

Sur votre route vers le nord-ouest, ne manquez pas la Réserve Cousteau, un espace maritime protégé, à Bouillante et Pointe-Noire, entre la plage de Malendure et les îlets Pigeon. Découvert en 1959 par le Commandant de La Calypso, c’est une réserve marine destinée à protéger les espèces de la pêche (coraux, gorgones, cerveaux de Neptune, éponges, poissons tropicaux, langoustes, tortues marines). De nos jours, c’est l’un des plus beaux sites de plongée en Guadeloupe. Vous pourrez y observer la vie sous-marine en pratiquant le kayak, le snorkeling ou le bateau.

Jour 7 : Deshaies et Sainte-Rose

Grande-Anse en Guadeloupe

Crédit Photo : Flickr – Romain Decker

C’est malheureusement le dernier jour du circuit en Guadeloupe, mais il reste des choses à faire !

À Deshaies et Sainte-Rose, sur le chemin du retour vers Pointe-à-Pitre, profitez des nombreuses plages paradisiaques : 

  • Grande-Anse, étendue de sable en arc de cercle sur plus d’un kilomètre, bordée de cocotiers.
  • La Perle (à côté de la Pointe Rifflet) et sa vue imprenable sur l’île de Montserrat.
  • La plage des Amandiers et son eau calme propice à une baignade idyllique.
  • L’Anse Vinty, uniquement accessible à pied.

Si vous avez encore du temps avant de prendre l’avion, c’est l’occasion peut-être de visiter le Musée du Rhum — la Distillerie Reimonenq — à Sainte-Rose. La visite de la distillerie permet de découvrir les colonnes de distillation, les chais ainsi que les bouteilles emblématiques de la marque, fabriquées par la distillerie et estampillées Reimonenq. Le Musée attire des milliers de visiteurs chaque année.

Et voilà, votre circuit en Guadeloupe est terminé (notre programme est ambitieux, mais indicatif), il ne reste plus qu’à reprendre la route vers l’aéroport international de Pointe-à-Pitre (à 26 kilomètres de Sainte-Rose) pour restituer votre voiture de location !

À lire aussi : 
Louer une voiture en Guadeloupe pendant vos vacances est-il nécessaire ?
Trouver un parking pas cher à l’aéroport de Guadeloupe

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Explorez la France et redécouvrez ses trésors. Remplissez votre carte d'exploration et trouvez de nouvelles idées pour partir cet été. Voir notre page dédiée